SVM n°210 décembre 2002
SVM n°210 décembre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°210 de décembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 214

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial jeu... quand le PC rêve de robot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
à la une SPECIAL JEU q111 Quand le PC rêve de robot Ce qui va se passer pour L'intelligence artificielle, un concept futuriste ? Les jeux vidéo et les premiers robots domestiques en embarquent déjà. Qu'elle se retrouve dans un "bot" virtuel ou un robot bien réel, l'objectif est de la rendre crédible. ue serait un jeu vidéo sans intelligence artificielle ? Une partie de Quake-like sans sa flopée d'adversaires gérée par l'odinateur, ou de Warcraft sans la ruse des puissances adverses ? C'est bien simple, la plupart des jeux vidéo embarquent de l'IA, que ce soit pour gérer le comportement des adversaires, le déplacement des personnages, ou tout simplement pour assurer le déroulement de la partie. Depuis quelques années, elle est même au coeur des préoccupations des développeurs, car une mauvaise IA est souvent source de mécontentement de la part des joueurs. Dans la plupart des jeux, et notamment de rôle ou de stratégie en temps réel (comme Warcraft), les personnages font par exemple appel à un algorithme de "pathfinding" (trouver son chemin) pour se déplacer seuls d'un point A à un point B. De nombreux algorithmes de pathfinding existent, les développeurs les améliorant ensuite pour qu'ils collent à leur jeu. Les jeux d'action 3D sont aussi particulièrement demandeurs d'intelligence artificielle, qui ne cesse par ailleurs de s'améliorer au fil du temps : tandis que les monstres de Doom première version se contentaient de foncer sur vous à votre approche, ceux des plus récentes productions se cachent, esquivent, bref, adaptent leurs comportements au vôtre (lire Unreal Tournament 2003 page suivante). Certains jeux font même de l'IA, et plus 58 svm Décembre 2002 précisément de la vie artificielle, leur concept primordial. Les jeux de la série Créatures (dont une version gratuite à télécharger) qui comptent pas mal d'aficionados, reposent ainsi sur de très sérieuses technologies d'algorithmes génétiques et de réseaux de neurones, qui simulent la naissance et l'évolution des "noms", de petites créatures virtuelles. Ces dernières technos, issues de la recherche scientifique, intéressent d'ailleurs tout autant les fabricants de robots domestiques et de jouets. Aibo, tout comme i-Cybie (voir ci-contre), ont eux aussi un comportement qui évolue en fonction de la manière dont on s'en occupe. Reste que la robotique domestique est seulement en train d'émerger et les quelques robots de loisir commercialisés sont loin d'égaler les astucieux mais virtuels noms. L'Aibo, par exemple, apprend bien au fur et à mesure de ses échanges avec l'homme. Mais en aucun cas il ne peut s'échapper des différents "états" que ses programmeurs lui ont implémentés. Reste que l'IA des robots ne consiste pas seulement, comme dans les jeux vidéo, en leurs facultés d'apprentissage. Aibo, toujours lui, dispose tout de même de puissants modules pour se déplacer sans risque dans son environnement, de répondre aux commandes vocales et d'interagir avec sa balle. Prochaine étape : la personnalisation. Sony vient, aux Etats-Unis, de lancer de nouveaux logiciels (AiboWare) qui permettent aux toutous électroniques E-210 de reconnaître le visage, le nom et la voix de ses maîtres. E.L.B.
Question de tempérament Le nouveau jeu d'action stratégie d'Ensemble Studios joue à fond la carte de l'intelligence artificielle. Les développeurs ont profondément amélioré l'IA du jeu par rapport aux précédents volets de la série (Age of Empires I et II). Les trois civilisations (nordique, grecque et égyptienne) adoptent des comportements très différents. Chacune d'entres elles propose en plus le choix entre trois dieux majeurs et six dieux mineurs qui orientent la partie en fonction de leur tempérament et de leurs pouvoirs. Age Of Ritythology I jeu de stratégie en temps réel, édité par Microsoft et développé par Ensemble Studios I Disponible pour 55 € (360 F) A vos ordres S'il est un jeu d'action 3D réputé pour l'intelligence de ses "bots", c'est bien celui-ci. Même si Unreal Tournament 2003 reste plus intéressant avec des joueurs humains, ce jeu offre des personnages artificiels plus qu'intelligents, qu'il s'agisse de vos adversaires ou de vos équipiers. Ils peuvent exécuter vos ordres et s'entendent entre eux s'ils se battent contre vous. UT 2003 propose en plus un vrai mode solo, vous plaçant à la tête d'une équipe de bots, qui gagnent de l'expérience au fil de la partie. Unreal Toumament 2003 I jeu d'action 3D édité par Infogrames et développé par Epic Megagames I Disponible pour 55 € (360 F) Soyez populaires Impossible de ne pas parler ici de la nouvelle version, à paraître, du célèbre jeu de Maxis. Par rapport aux précédents opus, la mission reste identique : construire et gérer sa ville. Sauf que les développeurs ont ajouté à SimCity pas mal d'ingrédients qui le rendent encore plus crédible. Parmi les nombreuses nouveautés apportées par le jeu, citons l'apparition d'agents, des Sims dont le joueur peut prendre contrôle dans le jeu. Pour faire grimper sa popularité dans les quartiers difficiles, le maire en personne peut, par exemple, aller serrer quelques pinces ! SimCity 4 I jeu de gestion édité par Electronic Arts et développé par maxis l Disponible courant janvier _Robot de compagnie Commercialisé par Tiger Electronics, le chien I-Cybie est à mi-chemin entre l'Aibo et les jouets pour enfants. Ne comptez pas sur lui pour vous tenir une conversation. Néanmoins, les amateurs d'intelligence artificielle seront ravis de le voir éviter les obstacles grâce à son détecteur de mouvement, réagir à son nom et adopter différents comportements selon la'" façon dont on s'en occupe. Pas très rapide dans ses déplacements, il est en revanche extrêmement mobile avec ses seize moteurs embarqués qui lui permettent une grande liberté de mouvements. Le nec plus robot commercialisé par Tiger Electronics Vingt degrés de liberté, des capteurs, répartis sur l'ensemble du corps dont un capteur CMOS 100 000'pixels à la place des yeux : l'ERS-'210 n'a presque rien à envier à un robot de recherche. Il joue avec sa balle et peut réagir selon quinze comportements, qui dépendent de son âge et des relations que vous entretenez avec lui. Aibo peut également être doté de logiciels sur Memory Stick, comme Aibo Explorer, qui lui permettent d'adopter de nouvelles attitudes. Pour les passionnés, des accessoires sont aussi disponibles, tout au moins aux Etats-Unis : Sony vient ainsi de commercialiser un skate-board pour l'Aibo ! Portable, le robot commercialisé par Sony Disponible en kit ou assemblé, le socle de cet ordinateur portable à trois roues possède moteur et webcam. Le kit est fourni avec un logiciel, à installer sur le portable. Ce programme permet de diriger le robot, de le préparer à exécuter des tâches et de lui créer de nouveaux comportements. Evolution Robotics commercialise aussi une pince articulée pour saisir et manipuler les objets.commercialisé par Evolution Robotics, disponible bientôt en Europe Décembre 2002 SVfl1 59



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 210 décembre 2002 Page 1SVM numéro 210 décembre 2002 Page 2-3SVM numéro 210 décembre 2002 Page 4-5SVM numéro 210 décembre 2002 Page 6-7SVM numéro 210 décembre 2002 Page 8-9SVM numéro 210 décembre 2002 Page 10-11SVM numéro 210 décembre 2002 Page 12-13SVM numéro 210 décembre 2002 Page 14-15SVM numéro 210 décembre 2002 Page 16-17SVM numéro 210 décembre 2002 Page 18-19SVM numéro 210 décembre 2002 Page 20-21SVM numéro 210 décembre 2002 Page 22-23SVM numéro 210 décembre 2002 Page 24-25SVM numéro 210 décembre 2002 Page 26-27SVM numéro 210 décembre 2002 Page 28-29SVM numéro 210 décembre 2002 Page 30-31SVM numéro 210 décembre 2002 Page 32-33SVM numéro 210 décembre 2002 Page 34-35SVM numéro 210 décembre 2002 Page 36-37SVM numéro 210 décembre 2002 Page 38-39SVM numéro 210 décembre 2002 Page 40-41SVM numéro 210 décembre 2002 Page 42-43SVM numéro 210 décembre 2002 Page 44-45SVM numéro 210 décembre 2002 Page 46-47SVM numéro 210 décembre 2002 Page 48-49SVM numéro 210 décembre 2002 Page 50-51SVM numéro 210 décembre 2002 Page 52-53SVM numéro 210 décembre 2002 Page 54-55SVM numéro 210 décembre 2002 Page 56-57SVM numéro 210 décembre 2002 Page 58-59SVM numéro 210 décembre 2002 Page 60-61SVM numéro 210 décembre 2002 Page 62-63SVM numéro 210 décembre 2002 Page 64-65SVM numéro 210 décembre 2002 Page 66-67SVM numéro 210 décembre 2002 Page 68-69SVM numéro 210 décembre 2002 Page 70-71SVM numéro 210 décembre 2002 Page 72-73SVM numéro 210 décembre 2002 Page 74-75SVM numéro 210 décembre 2002 Page 76-77SVM numéro 210 décembre 2002 Page 78-79SVM numéro 210 décembre 2002 Page 80-81SVM numéro 210 décembre 2002 Page 82-83SVM numéro 210 décembre 2002 Page 84-85SVM numéro 210 décembre 2002 Page 86-87SVM numéro 210 décembre 2002 Page 88-89SVM numéro 210 décembre 2002 Page 90-91SVM numéro 210 décembre 2002 Page 92-93SVM numéro 210 décembre 2002 Page 94-95SVM numéro 210 décembre 2002 Page 96-97SVM numéro 210 décembre 2002 Page 98-99SVM numéro 210 décembre 2002 Page 100-101SVM numéro 210 décembre 2002 Page 102-103SVM numéro 210 décembre 2002 Page 104-105SVM numéro 210 décembre 2002 Page 106-107SVM numéro 210 décembre 2002 Page 108-109SVM numéro 210 décembre 2002 Page 110-111SVM numéro 210 décembre 2002 Page 112-113SVM numéro 210 décembre 2002 Page 114-115SVM numéro 210 décembre 2002 Page 116-117SVM numéro 210 décembre 2002 Page 118-119SVM numéro 210 décembre 2002 Page 120-121SVM numéro 210 décembre 2002 Page 122-123SVM numéro 210 décembre 2002 Page 124-125SVM numéro 210 décembre 2002 Page 126-127SVM numéro 210 décembre 2002 Page 128-129SVM numéro 210 décembre 2002 Page 130-131SVM numéro 210 décembre 2002 Page 132-133SVM numéro 210 décembre 2002 Page 134-135SVM numéro 210 décembre 2002 Page 136-137SVM numéro 210 décembre 2002 Page 138-139SVM numéro 210 décembre 2002 Page 140-141SVM numéro 210 décembre 2002 Page 142-143SVM numéro 210 décembre 2002 Page 144-145SVM numéro 210 décembre 2002 Page 146-147SVM numéro 210 décembre 2002 Page 148-149SVM numéro 210 décembre 2002 Page 150-151SVM numéro 210 décembre 2002 Page 152-153SVM numéro 210 décembre 2002 Page 154-155SVM numéro 210 décembre 2002 Page 156-157SVM numéro 210 décembre 2002 Page 158-159SVM numéro 210 décembre 2002 Page 160-161SVM numéro 210 décembre 2002 Page 162-163SVM numéro 210 décembre 2002 Page 164-165SVM numéro 210 décembre 2002 Page 166-167SVM numéro 210 décembre 2002 Page 168-169SVM numéro 210 décembre 2002 Page 170-171SVM numéro 210 décembre 2002 Page 172-173SVM numéro 210 décembre 2002 Page 174-175SVM numéro 210 décembre 2002 Page 176-177SVM numéro 210 décembre 2002 Page 178-179SVM numéro 210 décembre 2002 Page 180-181SVM numéro 210 décembre 2002 Page 182-183SVM numéro 210 décembre 2002 Page 184-185SVM numéro 210 décembre 2002 Page 186-187SVM numéro 210 décembre 2002 Page 188-189SVM numéro 210 décembre 2002 Page 190-191SVM numéro 210 décembre 2002 Page 192-193SVM numéro 210 décembre 2002 Page 194-195SVM numéro 210 décembre 2002 Page 196-197SVM numéro 210 décembre 2002 Page 198-199SVM numéro 210 décembre 2002 Page 200-201SVM numéro 210 décembre 2002 Page 202-203SVM numéro 210 décembre 2002 Page 204-205SVM numéro 210 décembre 2002 Page 206-207SVM numéro 210 décembre 2002 Page 208-209SVM numéro 210 décembre 2002 Page 210-211SVM numéro 210 décembre 2002 Page 212-213SVM numéro 210 décembre 2002 Page 214