SVM n°210 décembre 2002
SVM n°210 décembre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°210 de décembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 214

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial jeu... quand le PC rêve de robot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
le club svm forums courrier I bonus Les internautes digèrent mal les initiatives des majors pour contrer les pirates Légitime défense ? vos avis. Albums trop chers, taxes sur les CD vierges, systèmes de musique en ligne trop contraignants : pour vous, les majors du disque ont raté le train du numérique. Et la gravure artisanale se porte bien, merci... quoi de neuf ? Chaque mois qui passe apporte son lot de mauvaises nouvelles à l'industrie du disque. Selon une récente étude de ComScore Networks, un cabinet de recherche américain, les ventes de musique en ligne ont baissé de 25% outre-Atlantique lors des trois premiers trimestres 2002. La même étude précise que, malgré les procès à répétition, la popularité des successeurs de Napster reste forte. Mais l'industrie du disque réagit : MusicNet et Pressplay, les services de musique en ligne des majors, ont trouvé un accord pour accéder à leurs catalogues réciproques et commencent à assouplir leurs contraintes techniques. tous nos forums Windows XP Achat en ligne Haut débit Puissance Photo numérique 462 contributions 93 contributions 311 contributions 47 contributions 37 contributions 12 svm Décembre 2002 astucieux râleur agité philosophe imagé De Belph > Les majors ont mis l'industrie du disque en coupe réglée. Adieu les petits labels qui faisaient découvrir des artistes parfaitement inconnus mais de grande qualité. Le pompage de MP3 sur le Net entraîne sans doute un manque à gagner, mais apparemment les artistes de renom ne se portent pas si mal. Les spectacles n'ont jamais été aussi chers (entre 40 et 60 euros pour certaines places de concerts). Les frasques de nos vedettes sont gratinées... et parfois le résultat artistique est affligeant. Alors profitons des MP3 gratos... De toute façon, payer un CD 25 euros, voire plus, pour écouter une ou deux chansons, classer le CD dans sa collection et ne jamais plus le ressortir après... Pour ma part, les seuls CD que j'écoute régulièrement sont ceux de musique classique et, paradoxalement, ce sont les moins chers. Echange de virus En croyant télécharger un MP3, LittleTux s'est retrouvé avec un virus sur son disque dur. Conclusion : les systèmes d'échange de données peuvent être dangereux si on ne prête pas attention aux extensions de fichiers. Partagez vos expériences sur ce forum. De Crib > Il est vrai que depuis que je trouve les morceaux que j'aime en MP3, j'achète moins de CD. Avant, c'était entre 5 et 10 albums par an, maintenant c'est entre 2 et 5. Le fait de trouver aussi facilement les musiques de films sur le Net est une chose remarquable. Mais les CD sont beaucoup trop chers. Ils attendent quoi les politiques pour baisser la TVA à 5,5% ? De Michaël > Il y a un sujet qui n'a pas été abordé ici : la taxe sur les supports numériques. A cause du lobbying des majors, à chaque fois que vous achetez des CD vierges vous payez une taxe qui va droit dans la poche de Sony Music, Universal, etc. Je fais pas mal de vidéo numérique et ça me fait mal de savoir qu'à chaque fois que j'achète des CD pour y graver mes créations, il y a une partie de cette somme qui va dans la poche Le top du commerce en ligne Depuis sa création, ce forum égrène la longue litanie des cyberacheteurs floués. La lecture de leurs mésaventures est instructive et donne une bonne indication sur les sites fiables et ceux qui posent des problèmes, de
er si TiliemieR DE LA musïquf coquiTE ati.fflAiT eNviÉ » WETe DES Dis* ? de Lara Fabian, Johnny Hallyday ou même des de la Popstar Academy. Comme tout le monde, j'ai déjà téléchargé des morceaux de musique en MP3 mais, généralement, je ne les garde même pas, ce sont des morceaux que je n'aurais jamais achetés si je n'avais pas Internet. Les artistes que j'aime, j'achète leurs albums, et il se trouve que ce ne sont pas ceux dont les majors font la pub à longueur de journée à la TV, à la radio et même, maintenant, sur le Net. De SebO > Le président de la RIAA, Cary Sherman, affirme que "si le piratage musical n'est pas entièrement responsable de la baisse des ventes, il en est la cause majeure."A mon goût, il y a une baisse des ventes parce qu'ils produisent de moins en moins de véritables artistes, au profit de l'argent facile. Pour ma part, les CD qui m'intéressent sont surtout ceux de trombone à coulisse. En trois ans de recherche, j'en ai trouvé délais de livraison, de SAV... Ce mois-ci, Cdiscount.com est sur la sellette, alors que Topachat.com reçoit un satisfecit. Free, c'est parti ! Ça y est ! Les premiers abonnés à l'offre canon ADSL de Free (moins de 30 e pour une connexion à DietvEf euRit Sq 1/4 fS viER4Ef./CfJ 4RAVEugjbt'r1/41 deux en France que j'ai achetés. La plupart sont vendus directement par les artistes lors de leurs concerts et sont introuvables autrement. Même en P2P, on n'en trouve pas des masses. Cary Sherman estime aussi que "les internautes ne prêteraient aucune attention aux offres alternatives au téléchargement gratuit". Vu les tarifs pratiqués et les contraintes, ça les étonne ? De Nemo > Tout à fait d'accord. Il y a quelque temps, on disait même que le MP3 aidait l'industrie du disque. Forcement, leur version les arrange mieux. Mais la consommation ce n'est pas une ligne droite, alors ils devraient peut-être attendre un peu avant de s'enflammer. Moi, j'achète beaucoup de CD, car avoir le CD sous la main c'est quand même plus sympa ! Je pense que c'est pour tout le monde pareil. Je crois que le disque doit beaucoup évoluer. Même si le prix ne peut pas baisser (ce qui m'étonnerait), 512 Kbits/s) ont reçu leur modem et leur kit d'installation. Dans l'ensemble, ils semblent plutôt satisfaits. La connexion s'effectue sans problème particulier et les débits sont à la hauteur des espérances. Découvrez la suite de leurs expériences sur ce forum consacré au haut débit. Puisque les majors du disque produisent les chanteurs de Popstar Academy, je vais télécharger du MP3 à gogo, ça leur apprendra ! Un peu facile comme excuse, non ? Tout le monde n'a pas l'oreille délicate d'un SebO : "Les CD qui m'intéressent sont surtout ceux de trombone à coulisse... même en P2P, on n'en trouve pas des masses." qu'ils proposent au moins des bonus comme sur les DVD. Pourquoi pas un deuxième CD avec des pistes vidéo, des infos, les paroles, etc. Enfin, quelque chose de plus, quoi. Pour que le billet de 20 euros passe mieux ! De Falou > En fait, "faut que tu payes, faut que tu craches, pas possible que t'en réchappes, nous sommes les frères qui rappent... tout ! ". Tout est bon pour nous faire payer et à tous les nivaux. Et cette célèbre chanson des Inconnus elle-même est confrontée au problème des droits d'auteur puisque la bande musicale a été "rappée" ! Linux et les licences GNU (dont Gnutella, Morpheus et Limewire, entre autres) semblent être le dernier espoir d'un monde informatique libéré. Mais comme on l'a dit, les réseaux sont payants ! Paye la mise en service, l'activité de la ligne, le FAI... Alors STOP, prenons les choses sans les dévoyer. Internet n'est pas l'outil du pirate mais de l'information. Le CD n'est pas le fruit d'escrocs mais un objet de plaisir et de détente. Et nos baladeurs MP3 ne dealent pas, mais nous permettent d'emporter notre musique partout. De Ghune > Ce que j'ai en MP3, ce ne sont pas du tout les albums que je serais prêt à acheter. C'est du bonus, c'est tout. Si j'aime profondément un artiste, j'achète son CD, parce que j'estime qu'il vaut bien ses 130 balles. Mais s'il y a seulement 2-3 trucs que j'aime, je grave. Et pour être franc, il ne faut pas oublier non plus que graver de la musique, ça fait connaître un tas d'artistes qui ne seraient jamais connus sans le MP3. Indirectement, ça leur fait de Réagissez sur nos forums : svm. vnunet.fr 111111.1 11 11fflfflommulifflum‘ Osez Linux Linux, sans cesse amélioré par la vaste communauté des programmeurs, est aujourd'hui plus facile à utiliser, même pour un novice. Mais l'installation peut poser d'innombrables problèmes de compatibilité. Et puis, que peut-on faire, une fois Linux installé ? Décembre 2002 svni 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 210 décembre 2002 Page 1SVM numéro 210 décembre 2002 Page 2-3SVM numéro 210 décembre 2002 Page 4-5SVM numéro 210 décembre 2002 Page 6-7SVM numéro 210 décembre 2002 Page 8-9SVM numéro 210 décembre 2002 Page 10-11SVM numéro 210 décembre 2002 Page 12-13SVM numéro 210 décembre 2002 Page 14-15SVM numéro 210 décembre 2002 Page 16-17SVM numéro 210 décembre 2002 Page 18-19SVM numéro 210 décembre 2002 Page 20-21SVM numéro 210 décembre 2002 Page 22-23SVM numéro 210 décembre 2002 Page 24-25SVM numéro 210 décembre 2002 Page 26-27SVM numéro 210 décembre 2002 Page 28-29SVM numéro 210 décembre 2002 Page 30-31SVM numéro 210 décembre 2002 Page 32-33SVM numéro 210 décembre 2002 Page 34-35SVM numéro 210 décembre 2002 Page 36-37SVM numéro 210 décembre 2002 Page 38-39SVM numéro 210 décembre 2002 Page 40-41SVM numéro 210 décembre 2002 Page 42-43SVM numéro 210 décembre 2002 Page 44-45SVM numéro 210 décembre 2002 Page 46-47SVM numéro 210 décembre 2002 Page 48-49SVM numéro 210 décembre 2002 Page 50-51SVM numéro 210 décembre 2002 Page 52-53SVM numéro 210 décembre 2002 Page 54-55SVM numéro 210 décembre 2002 Page 56-57SVM numéro 210 décembre 2002 Page 58-59SVM numéro 210 décembre 2002 Page 60-61SVM numéro 210 décembre 2002 Page 62-63SVM numéro 210 décembre 2002 Page 64-65SVM numéro 210 décembre 2002 Page 66-67SVM numéro 210 décembre 2002 Page 68-69SVM numéro 210 décembre 2002 Page 70-71SVM numéro 210 décembre 2002 Page 72-73SVM numéro 210 décembre 2002 Page 74-75SVM numéro 210 décembre 2002 Page 76-77SVM numéro 210 décembre 2002 Page 78-79SVM numéro 210 décembre 2002 Page 80-81SVM numéro 210 décembre 2002 Page 82-83SVM numéro 210 décembre 2002 Page 84-85SVM numéro 210 décembre 2002 Page 86-87SVM numéro 210 décembre 2002 Page 88-89SVM numéro 210 décembre 2002 Page 90-91SVM numéro 210 décembre 2002 Page 92-93SVM numéro 210 décembre 2002 Page 94-95SVM numéro 210 décembre 2002 Page 96-97SVM numéro 210 décembre 2002 Page 98-99SVM numéro 210 décembre 2002 Page 100-101SVM numéro 210 décembre 2002 Page 102-103SVM numéro 210 décembre 2002 Page 104-105SVM numéro 210 décembre 2002 Page 106-107SVM numéro 210 décembre 2002 Page 108-109SVM numéro 210 décembre 2002 Page 110-111SVM numéro 210 décembre 2002 Page 112-113SVM numéro 210 décembre 2002 Page 114-115SVM numéro 210 décembre 2002 Page 116-117SVM numéro 210 décembre 2002 Page 118-119SVM numéro 210 décembre 2002 Page 120-121SVM numéro 210 décembre 2002 Page 122-123SVM numéro 210 décembre 2002 Page 124-125SVM numéro 210 décembre 2002 Page 126-127SVM numéro 210 décembre 2002 Page 128-129SVM numéro 210 décembre 2002 Page 130-131SVM numéro 210 décembre 2002 Page 132-133SVM numéro 210 décembre 2002 Page 134-135SVM numéro 210 décembre 2002 Page 136-137SVM numéro 210 décembre 2002 Page 138-139SVM numéro 210 décembre 2002 Page 140-141SVM numéro 210 décembre 2002 Page 142-143SVM numéro 210 décembre 2002 Page 144-145SVM numéro 210 décembre 2002 Page 146-147SVM numéro 210 décembre 2002 Page 148-149SVM numéro 210 décembre 2002 Page 150-151SVM numéro 210 décembre 2002 Page 152-153SVM numéro 210 décembre 2002 Page 154-155SVM numéro 210 décembre 2002 Page 156-157SVM numéro 210 décembre 2002 Page 158-159SVM numéro 210 décembre 2002 Page 160-161SVM numéro 210 décembre 2002 Page 162-163SVM numéro 210 décembre 2002 Page 164-165SVM numéro 210 décembre 2002 Page 166-167SVM numéro 210 décembre 2002 Page 168-169SVM numéro 210 décembre 2002 Page 170-171SVM numéro 210 décembre 2002 Page 172-173SVM numéro 210 décembre 2002 Page 174-175SVM numéro 210 décembre 2002 Page 176-177SVM numéro 210 décembre 2002 Page 178-179SVM numéro 210 décembre 2002 Page 180-181SVM numéro 210 décembre 2002 Page 182-183SVM numéro 210 décembre 2002 Page 184-185SVM numéro 210 décembre 2002 Page 186-187SVM numéro 210 décembre 2002 Page 188-189SVM numéro 210 décembre 2002 Page 190-191SVM numéro 210 décembre 2002 Page 192-193SVM numéro 210 décembre 2002 Page 194-195SVM numéro 210 décembre 2002 Page 196-197SVM numéro 210 décembre 2002 Page 198-199SVM numéro 210 décembre 2002 Page 200-201SVM numéro 210 décembre 2002 Page 202-203SVM numéro 210 décembre 2002 Page 204-205SVM numéro 210 décembre 2002 Page 206-207SVM numéro 210 décembre 2002 Page 208-209SVM numéro 210 décembre 2002 Page 210-211SVM numéro 210 décembre 2002 Page 212-213SVM numéro 210 décembre 2002 Page 214