SVM n°209 novembre 2002
SVM n°209 novembre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°209 de novembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 220

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : le guide du PC 2002-2003.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 162 - 163  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
162 163
guide d'achat Passer au je console Plus simple d'accès, moins cher, le jeu sur console présente bien des atouts, du moins si vous n'êtes pas un adepte du jeu en ligne, réservé aux PC. La puissance est aujourd'hui au rendez-vous et la ludothèque assez variée pour garantir un plaisir toujours renouvelé. ouer sur PC est parfois difficile. Il faut déjà disposer d'une configuration adéquate en termes de puissance du processeur, de puissance 3D, de taille mémoire générale et vidéo, de place sur le disque dur et, dans une certaine mesure, de traitement sonore. Et ce n'est pas tout ! Il faut encore mettre à jour DirectX, les pilotes son et vidéo, voire ceux du chipset, quand ce n'est pas un patch qu'il faut installer pour rendre le jeu compatible. Et dans certains cas, en particulier avec un processeur graphique atypique, rien n'y L'installation Oublié le "Plug & Pray" ("branchez et priez", version sarcastique du Plug & Play) de Windows. Sur console, il suffit vraiment d'insérer le DVD-Rom pour que ça marche. En revanche, le lancement des jeux est en général plus lent que sur PC (le débit et le temps d'accès d'un lecteur DVD-Rom n'ont rien à voir avec ceux d'un disque dur). Nintendo contourne 150 svm Novembre 2002 BUDGET 1 De 255 à 335 € (1 670 à 2 200 F) Nous tablerons ici sur une configuration minimale pour un usage familial standard, c'est-à-dire l'achat d'une console, d'une manette supplémentaire (pour jouer à deux) et d'un support de sauvegarde s'il ne fait pas partie intégrante de la console (disque dur de la Xbox). Notre budget s'établit ainsi à 335 € pour la Playstation 2, 289 € pour la Xbox et 255 € pour la GameCube. en partie la difficulté avec son lecteur de 8 cm, plus "nerveux". La jouabilité Les jeux sur console offrent en général une meilleure jouabilité, en particulier pour les jeux d'action très bien adaptés aux manettes. De même, les bugs sont peu nombreux, les concepteurs sachant qu'ils ne peuvent recourir aux patchs correcteurs. BUDGET 2 De 555 à 635 € (3 650 à 4 200 F) Les passionnés ne s'arrêtent pas là car ils ont besoin d'une imposante panoplie de périphériques : câble Péritel pour un affichage sans faille, volant pour les courses, pistolet pour les tirs, télécommande sans fil pour les DVD-Vidéo, adaptateur quatre joueurs et deux manettes supplémentaires, haut-parleurs externes, etc. Tout cet attirail fera enfler la facture de quelque 300 € de plus. La sauvegarde Pour schématiser (mais il y a des exceptions), les jeux PC autorisent une sauvegarde à tout moment. Sur console, les sauvegardes ne peuvent être effectuées qu'à des moments clés. Les sauvegardes sur console par code ou sur carte mémoire permettent un rapatriement rapide d'une console à l'autre. Sur PC, la procédure est plus complexe. fera et le jeu refusera de fonctionner ou même de se lancer. Sur console, vous ne rencontrerez aucun de ces écueils. La fabrication de tous les composants étant gérée par un unique constructeur, la compatibilité est assurée. De même, les rares changements de composants nécessaires à l'évolution d'un modèle sont toujours soigneusement validés. Mieux encore, la Playstation 2 est actuellement capable de faire tourner la quasi-totalité de la ludothèque Playstation 1, alors que le lancement d'un jeu DOS sous XP est très compliqué. Autre atout de la console : sa durée de vie. Dans l'univers PC, en effet, la course effrénée à la puissance incite les concepteurs de jeux à tenter d'obtenir des effets 3D toujours plus réalistes. Sur les consoles, ne pouvant pas compter sur la montée en puissance du matériel, ils optimisent le code du jeu au maximum et parviennent, bien souvent, à des résultats tout aussi spectaculaires. Dernier atout : le prix. Alors qu'un PC destiné au jeu coûte environ 1 500 € (10 000 F), il ne faudra guère que 250 à 300 € (1 600 à 2 000 F) pour bien jouer sur console (voir encadré prix). Cela étant, il faut tout de même reconnaître que le PC conserve
des atouts. Alors que le jeu multijoueur sur Internet ou en réseau local est un standard sur PC depuis plusieurs années, les consoles restent à la traîne. Le multijoueur en écran partagé est bien développé sur ces dernières, mais le multijoueur par câble link reste très marginal. Quant au multijoueur Internet, il est encore balbutiant, malgré les projets annoncés. Choisir son camp Si vous êtes tenté par une console, il reste encore à choisir laquelle. Car contrairement au monde des ordinateurs, où il existe une certaine compatibilité entre PC et Mac, l'incompatibilité est ici totale entre consoles de marques différentes, que ce soit pour le matériel ou les jeux. Nous ne traiterons ici que des consoles de salon, la console portable Nintendo Gameboy Advance n'étant pas dédiée aux mêmes usages. Côté puissance (au niveau 3D et audio), la Xbox de Microsoft l'emporte, suivie de peu par la Playstation 2 de Sony ; la GameCube de Nintendo ferme la marche. La ludothèque de la console est aussi un critère de choix déterminant, nous y reviendrons plus loin, dans la partie "logiciels" de cet article. Des facteurs annexes vont aussi contribuer au choix. Ainsi, la GameCube est la reine de la compacité, sa poignée facilitant encore son transport. Mais son lecteur DVD atypique (8 cm) lui interdit de lire des CD audio ou des DVD-Vidéo classiques. La Playstation 2, facilement transportable elle aussi, peut les lire sans autre accessoire. La Xbox, encombrante, n'est pas destinée à des déplacements fréquents. Si elle lit les CD audio, elle réclame un adaptateur et une télécommande sans fil pour les DVD- Vidéo. En contrepartie, elle dispose d'un disque dur, capable d'enregistrer les sauvegardes, copier de la musique ou concevoir des jeux. Jacques HarbonnLES LOGICIELS NECESSAIRES C'est la ludothèque qui fait la console La ludothèque de la Playstation 2 est la plus riche et couvre pratiquement tous les styles de jeux : jeux de rôle, Doom-like, simulations sportives, jeux d'action, aventure/action et même, à l'occasion, jeux de gestion. 259 € 700 F) E n matière de console, la technologie n'est pas tout. Car une machine e vit que par les logiciels u'elle peut faire tourner. En de compte, c'est la qualité un ou de plusieurs titresui amène le joueur à choisir Une console plutôt qu'une auitre. La ludothèque de la Plays- Ftation 2 de Sony est très riche en raison de son "ancien- eté" (2 ans et demi) et du parc stalle (40 millions de cons°- Feis dans le monde, dont 12 millions en Europe). Les amateurs e "baston" seront séduits par irtua Fighter 4, très technique, u par le récent Tekken 4. Les moureux de course de voiures ont aussi à leur disposiion de grands titres comme V-Rally 3 et GT Concept 2002 : Tokyo-Geneva, sans oublier les La jeune ludothèque de la console de Microsoft est presque aussi variée que celle de la Playstation 2. A des titres spécifiques pour console s'ajoutent des adaptations PC rendues possibles par la grande similitude en termes de matériel. 249 € (1 630 F) plus anciens Gran Turismo 3 A Spec et World Rally Championship 2001. Dans un autre style de conduite, Toca Race Driver propose des courses sur circuits, tandis que Stuntman joue la carte de la cascade. Au chapitre des Doom-like récents, on peut citer Deus Ex, qui mise sur la subtilité et Medal of Honor : En première ligne, au scénario et à la réalisation impeccables. Action toujours, moins subtile mais soutenue, avec Dynasty Warriors 3, un jeu de combat de type "beat them all". L'aventure/action s'est enrichie récemment de Project Zero, un thriller fantastique façon Resident Evil. De son côté, Smart Court Tennis Pro Tournament offre une simulation de très haut niveau aux amateurs de balles jaunes. La ludothèque GameCube est moins fournie, mais dispose des titres phares Nintendo, qui demeure le maître incontesté du jeu de plateforme et du jeu familial. Et contrairement à son ancêtre la Nintendo 64, elle présente aussi des titres adultes. 199 € 300 F) En comparaison, la ludothèque de la Xbox de Microsoft est peu fournie du fait que la console n'est sortie que depuis un an aux Etats-Unis. Mais elle dispose déjà de titres remarquables, tel Dead or Alive 3, sans doute le plus beau jeu de combat jamais réalisé sur console. Le Doom-like Halo est une autre référence (voir Notre sélection, page suivante). Project Gotham Racing propose une course de voitures survoltée dans les rues d'une grande ville. L'Odyssée de Munch, dans la lignée des Oddworld, combine jeu de plate-forme et réflexion, le tout servi par une réalisation 3D de qualité. A ces titres forts, disponibles à la sortie française de la console, s'ajoutent des jeux plus récents. Par exemple, Enclave est Novembre 2002 svm 151



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 209 novembre 2002 Page 1SVM numéro 209 novembre 2002 Page 2-3SVM numéro 209 novembre 2002 Page 4-5SVM numéro 209 novembre 2002 Page 6-7SVM numéro 209 novembre 2002 Page 8-9SVM numéro 209 novembre 2002 Page 10-11SVM numéro 209 novembre 2002 Page 12-13SVM numéro 209 novembre 2002 Page 14-15SVM numéro 209 novembre 2002 Page 16-17SVM numéro 209 novembre 2002 Page 18-19SVM numéro 209 novembre 2002 Page 20-21SVM numéro 209 novembre 2002 Page 22-23SVM numéro 209 novembre 2002 Page 24-25SVM numéro 209 novembre 2002 Page 26-27SVM numéro 209 novembre 2002 Page 28-29SVM numéro 209 novembre 2002 Page 30-31SVM numéro 209 novembre 2002 Page 32-33SVM numéro 209 novembre 2002 Page 34-35SVM numéro 209 novembre 2002 Page 36-37SVM numéro 209 novembre 2002 Page 38-39SVM numéro 209 novembre 2002 Page 40-41SVM numéro 209 novembre 2002 Page 42-43SVM numéro 209 novembre 2002 Page 44-45SVM numéro 209 novembre 2002 Page 46-47SVM numéro 209 novembre 2002 Page 48-49SVM numéro 209 novembre 2002 Page 50-51SVM numéro 209 novembre 2002 Page 52-53SVM numéro 209 novembre 2002 Page 54-55SVM numéro 209 novembre 2002 Page 56-57SVM numéro 209 novembre 2002 Page 58-59SVM numéro 209 novembre 2002 Page 60-61SVM numéro 209 novembre 2002 Page 62-63SVM numéro 209 novembre 2002 Page 64-65SVM numéro 209 novembre 2002 Page 66-67SVM numéro 209 novembre 2002 Page 68-69SVM numéro 209 novembre 2002 Page 70-71SVM numéro 209 novembre 2002 Page 72-73SVM numéro 209 novembre 2002 Page 74-75SVM numéro 209 novembre 2002 Page 76-77SVM numéro 209 novembre 2002 Page 78-79SVM numéro 209 novembre 2002 Page 80-81SVM numéro 209 novembre 2002 Page 82-83SVM numéro 209 novembre 2002 Page 84-85SVM numéro 209 novembre 2002 Page 86-87SVM numéro 209 novembre 2002 Page 88-89SVM numéro 209 novembre 2002 Page 90-91SVM numéro 209 novembre 2002 Page 92-93SVM numéro 209 novembre 2002 Page 94-95SVM numéro 209 novembre 2002 Page 96-97SVM numéro 209 novembre 2002 Page 98-99SVM numéro 209 novembre 2002 Page 100-101SVM numéro 209 novembre 2002 Page 102-103SVM numéro 209 novembre 2002 Page 104-105SVM numéro 209 novembre 2002 Page 106-107SVM numéro 209 novembre 2002 Page 108-109SVM numéro 209 novembre 2002 Page 110-111SVM numéro 209 novembre 2002 Page 112-113SVM numéro 209 novembre 2002 Page 114-115SVM numéro 209 novembre 2002 Page 116-117SVM numéro 209 novembre 2002 Page 118-119SVM numéro 209 novembre 2002 Page 120-121SVM numéro 209 novembre 2002 Page 122-123SVM numéro 209 novembre 2002 Page 124-125SVM numéro 209 novembre 2002 Page 126-127SVM numéro 209 novembre 2002 Page 128-129SVM numéro 209 novembre 2002 Page 130-131SVM numéro 209 novembre 2002 Page 132-133SVM numéro 209 novembre 2002 Page 134-135SVM numéro 209 novembre 2002 Page 136-137SVM numéro 209 novembre 2002 Page 138-139SVM numéro 209 novembre 2002 Page 140-141SVM numéro 209 novembre 2002 Page 142-143SVM numéro 209 novembre 2002 Page 144-145SVM numéro 209 novembre 2002 Page 146-147SVM numéro 209 novembre 2002 Page 148-149SVM numéro 209 novembre 2002 Page 150-151SVM numéro 209 novembre 2002 Page 152-153SVM numéro 209 novembre 2002 Page 154-155SVM numéro 209 novembre 2002 Page 156-157SVM numéro 209 novembre 2002 Page 158-159SVM numéro 209 novembre 2002 Page 160-161SVM numéro 209 novembre 2002 Page 162-163SVM numéro 209 novembre 2002 Page 164-165SVM numéro 209 novembre 2002 Page 166-167SVM numéro 209 novembre 2002 Page 168-169SVM numéro 209 novembre 2002 Page 170-171SVM numéro 209 novembre 2002 Page 172-173SVM numéro 209 novembre 2002 Page 174-175SVM numéro 209 novembre 2002 Page 176-177SVM numéro 209 novembre 2002 Page 178-179SVM numéro 209 novembre 2002 Page 180-181SVM numéro 209 novembre 2002 Page 182-183SVM numéro 209 novembre 2002 Page 184-185SVM numéro 209 novembre 2002 Page 186-187SVM numéro 209 novembre 2002 Page 188-189SVM numéro 209 novembre 2002 Page 190-191SVM numéro 209 novembre 2002 Page 192-193SVM numéro 209 novembre 2002 Page 194-195SVM numéro 209 novembre 2002 Page 196-197SVM numéro 209 novembre 2002 Page 198-199SVM numéro 209 novembre 2002 Page 200-201SVM numéro 209 novembre 2002 Page 202-203SVM numéro 209 novembre 2002 Page 204-205SVM numéro 209 novembre 2002 Page 206-207SVM numéro 209 novembre 2002 Page 208-209SVM numéro 209 novembre 2002 Page 210-211SVM numéro 209 novembre 2002 Page 212-213SVM numéro 209 novembre 2002 Page 214-215SVM numéro 209 novembre 2002 Page 216-217SVM numéro 209 novembre 2002 Page 218-219SVM numéro 209 novembre 2002 Page 220