SVM n°208 octobre 2002
SVM n°208 octobre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°208 de octobre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 228

  • Taille du fichier PDF : 190 Mo

  • Dans ce numéro : Internet... les nouveaux forfaits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
à la une INTERNET les nouveaux forfaits les mesures techniques d'un fournisseur de taille : AOL. Les scores sont pourtant dûment mesurés par ip-label —ils sont plutôt médiocres. Mais AOL a fait le choix d'un système dit "propriétaire", qui, selon lui, nous empêche de produire des mesures équitables depuis l'extérieur de son réseau. Objection retenue. Faudrait-il alors faire des mesures "à part" pour AOL ? Et comment les comparer ensuite avec les résultats de ses concurrents ? Pas évident. C'est la raison pour laquelle nous avons renoncé —comme nos confrères et concurrents — à publier ces résultats techniques. Nous nous en tiendrons donc, en ce qui concerne AOL, à la note de satisfaction techniques des internautes issue de notre sondage, comparable, cette fois, avec celles de ses concurrents... Reste que —notre sondage l'atteste—le meilleur fournisseur est aussi, et surtout, celui qui propose les meilleurs prix. Et là, c'est vous qui voyez. Mais pour vous aider à vous y retrouver dans l'épaisseur des offres et des options, nous avons fait une véritable enquête mathématique, avec l'aide d'Excel, afin que vous trouviez celle qui colle à vos habitudes et à votre consommation. Bon choix. A.P. L'OFFRE CANON DE FREE Un coût mensuel A compter de la mi-octobre, Free.fr proposera une offre d'accès au Net via l'ADSL à un débit descendant de 512 Kbits/s et montant à 128 Kbits/s. Pas de pack, ici, l'offre ne sera proposée qu'en ligne sur le site du FAI. Pas de frais d'ouverture non plus. Simplement uniii coût mensuel d'abonnement à 29,90 €. Le modem 19 USB (on ne connaît pas encore le modèle) est offert -Free l'envoie par la Poste sur demande. A ceux qui Cil ont déjà un modem, Free offre deux mois d'abonnement. La hot-line est annoncée à 0,34 € la minute. 60 svm Octobre 2002 EXCLUSIF SVM FREE LAD& POUR L'ADSL à moins de 30 € par mois, modem offert, personne n'aurait parié sur cette offre pour octobre 2002. Il n'était pas plus évident que fin août, deux mois avant le top départ des nouveaux débits et tarifs octroyés par France Télécom, un FAI oserait se jeter à l'eau. Récit. Lorsque Michaël Boukobza, directeur général adjoint de Free, entre dans la pièce, il est souriant, mais nerveux. Il y a de quoi : tous les fournisseurs d'accès, fin août, nous révélaient les uns après les autres leurs offres de rentrée. Avec anxiété. Et, sans savoir ce que leurs concurrents nous avaient confié, lâchaient du bout des lèvres leurs offres exclusives, en scrutant le visage de leur interlocuteur pour voir l'effet produit. Michaël Boukobza se décrispe un peu : on lui annonce que les internautes ont réélu Free meilleur fournisseur d'accès. Mécaniquement, il répète ce qu'il nous avait déjà dit l'an passé : "Nous avons, je crois, deux atouts. La spécificité d'être technique, puisque nos outils logiciels sont développés en interne. Et notre propre réseau."Il est ailleurs. Ça ne nous suffit pas. Je lui rappelle la mollesse de sa politique commerciale : deux offres de bas débit seulement, et qui n'ont pas bougé depuis des lustres, aucune écoute affichée des attentes du marché, contrairement aux autres FAI qui multiplient études, tarifs profilés par public et campagnes de communication. "Qu'est-ce que le marché attend ? C'est effectivement toute la question. Mais j'y reviendrai", élude-t-il. On dirait qu'il cherche à gagner du temps. "Nous ne bougerons pas nos deux offres bas débit avant une bonne dizaine d'années", attaque-t-il, provocateur. Puis, il prend le temps de l'analyse : "Nous pensons que la multiplication des forfaits et les changements de prix incessants expliquent en grande partie le succès deWanatioo. Les internautes n'y comprennent rien, donc ils vont vers le FAI qui rassure, c'est-à-dire celui qui émane de l'opérateur historique français, France Télécom." Et de poursuivre, de plus en plus
ANNONCE Un conseil, attendez de voir ce que les fournisseurs d'accès annonceront pour la mi-octobre avant de vous engager sur un abonnement à l'ADSL. En effet, après de nombreuses négociations entre France Télécom et l'Autorité de régulation des télécoms (ART), les tarifs d'interconnexion (ceux qui permettent aux FAI et aux opérateurs altematifs de proposer de l'ADSL via le réseau installé de l'opérateur historique) ont été revus à la baisse, et largement. Selon l'ART, il s'agit de réductions de 25 à - -..41MaUà= MOINS DE 30 EUROS à l'aise : "Finalement, nos offres répondent à 97% des internautes qui consomment de l'Internet à bas débit. Ce qu'il nous manque, c'est une formule illimitée, illimitée haut débit, j'entends." L'illimité, toujours l'illimité... Ils n'ont que ce mot à la bouche, les fournisseurs. Même pour le câble et l'ADSL, illimités par défmition, ils se sentent obligés de préciser que c'est l'illimité". Une vraie tarte à la crème. Je le lui dis. Silence. Cette fois-ci, Michaël Boukobza plonge le nez dans sa feuille — un bout de papier gribouillé qu'il tient devant lui en guise de pensebête : "Vous avez raison : c'est une connexion permanente que les gens attendent. C'est la raison pour laquelle l'illimité en bas débit n'a que peu d'intérêt : trop cher pour les gens qui consomment moins de 50 heures par mois, pas confortable pour les autres parce que le débit est lent et que la connexion est coupée toutes les 30 minutes." Et il ajoute, d'une traite : "Nous, ce que nous voulons, c'est offrir une connexion permanente, confortable, donc avec un haut débit, à 512 Kbitsls."Notre oreille se dresse. Il a quelque chose à dire. Mais d'abord, c'est comme s'il devait refaire à haute voix le chemin qui l'a conduit là, à une offre que l'on pressent révolutionnaire. Il reprend son souffle : "Le problème, c'est que l'ADSL à 512 Kbits/s, c'est trop cher pour les internautes. Et même avec les nouveaux tarifs négociés par l'Autorité de régulation des télécoms, les bruits qui courent annoncent un accès à 128Kbitsls autour des 30 à 35 euros. Du Numéris pas si donné que ça." Alors, quel est son prix ? Le jeune patron relève la tête : "Ça vous intéresse donc vraiment ? " Un brin théâtral, il se lève et s'en va. J'entends d'ici les objections auxquelles je me suis déjà heurtée chez les autres FAI : c'est trop tôt, trop confidentiel, pas définitivement arrêté... Mais non, quinze minutes plus tard, Michaël Boukobza est de nouveau planté devant moi. Avec, dans les bras, un carton rempli de modems qu'il pose sur la table. "Et voilà ce qu'on va faire (un sourire pour appuyer l'effet). Courant octobre, nous allons proposer l'ADSL à 512 Kbitsls, sur toute la France, via un abonnement à prendre en ligne sur notre site à 29,90 euros par mois, sans aucuns frais d'entrée à payer. Le modem, on l'envoie par la Poste sur demande. Si l'inter- Au 15 octobre. tout change pour l'ADSL 40% pour l'ensemble des acteurs du marché. De l'aveu même des FAI, ces nouveaux tarifs leur permettraient de gagner autour de 8 euros par abonné à l'ADSL. Par ailleurs, l'ART a obtenu que l'ADSL puisse être vendu à des débits différenciés, allant jusqu'à 1024 kbits/s en voie descendante. Ces nouvelles conditions ne seront effectives qu'au 15 octobre, date fixée par l'ART. Une décision arbitraire qui vise à ce que France Télécom ait le temps de mettre en place les évolutions tarifai- naute en a déjà un, on lui offre à la place deux mois d'abonnement en cadeau de bienvenue. Et ce sera une offre tout à fait pérenne." Avec cette offre, qu'il décide d'annoncer un mois avant son lancement, Free se jette vraiment à l'eau. Et de quelle manière ! Son offre est deux fois moins chère que tout ce qu'on a vu de mieux. Mais surtout, il table massivement, et courageusement sur l'ouverture à la concurrence. "Nous verrons bien, là, si France Télécom joue vraiment le jeu. C'est à lui de nous fournir la bonne prestation. Si tel n'était pas le cas, nous le ferions savoir très fort à l'Autorité compétente." Michaël Boukobza s'est rassis, satisfait de son coup. Et il aura tout loisir de constater l'effet produit : à SVM, nous en sommes restés baba. D.S. res et techniques, et surtout que les acteurs puissent en bénéficier tous en même temps. Club-Intemet, Wanadoo et Tiscali ont annoncé qu'ils profiteraient de la nouvelle interconnexion pour baisser leurs prix à la clientèle et proposer des offres à 128, 512 et 1024 Kbits/s. Free, lui, a préféré frapper fort en mobilisant toute sa baisse de prix sur une seule offre, à 512 Kbits/s. AOL, quant à lui, dit avoir, pour septembre, devancé la baisse de prix du 15 octobre. Et n'a rien déclaré pour la suite. Octobre 9n l7 svni 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 208 octobre 2002 Page 1SVM numéro 208 octobre 2002 Page 2-3SVM numéro 208 octobre 2002 Page 4-5SVM numéro 208 octobre 2002 Page 6-7SVM numéro 208 octobre 2002 Page 8-9SVM numéro 208 octobre 2002 Page 10-11SVM numéro 208 octobre 2002 Page 12-13SVM numéro 208 octobre 2002 Page 14-15SVM numéro 208 octobre 2002 Page 16-17SVM numéro 208 octobre 2002 Page 18-19SVM numéro 208 octobre 2002 Page 20-21SVM numéro 208 octobre 2002 Page 22-23SVM numéro 208 octobre 2002 Page 24-25SVM numéro 208 octobre 2002 Page 26-27SVM numéro 208 octobre 2002 Page 28-29SVM numéro 208 octobre 2002 Page 30-31SVM numéro 208 octobre 2002 Page 32-33SVM numéro 208 octobre 2002 Page 34-35SVM numéro 208 octobre 2002 Page 36-37SVM numéro 208 octobre 2002 Page 38-39SVM numéro 208 octobre 2002 Page 40-41SVM numéro 208 octobre 2002 Page 42-43SVM numéro 208 octobre 2002 Page 44-45SVM numéro 208 octobre 2002 Page 46-47SVM numéro 208 octobre 2002 Page 48-49SVM numéro 208 octobre 2002 Page 50-51SVM numéro 208 octobre 2002 Page 52-53SVM numéro 208 octobre 2002 Page 54-55SVM numéro 208 octobre 2002 Page 56-57SVM numéro 208 octobre 2002 Page 58-59SVM numéro 208 octobre 2002 Page 60-61SVM numéro 208 octobre 2002 Page 62-63SVM numéro 208 octobre 2002 Page 64-65SVM numéro 208 octobre 2002 Page 66-67SVM numéro 208 octobre 2002 Page 68-69SVM numéro 208 octobre 2002 Page 70-71SVM numéro 208 octobre 2002 Page 72-73SVM numéro 208 octobre 2002 Page 74-75SVM numéro 208 octobre 2002 Page 76-77SVM numéro 208 octobre 2002 Page 78-79SVM numéro 208 octobre 2002 Page 80-81SVM numéro 208 octobre 2002 Page 82-83SVM numéro 208 octobre 2002 Page 84-85SVM numéro 208 octobre 2002 Page 86-87SVM numéro 208 octobre 2002 Page 88-89SVM numéro 208 octobre 2002 Page 90-91SVM numéro 208 octobre 2002 Page 92-93SVM numéro 208 octobre 2002 Page 94-95SVM numéro 208 octobre 2002 Page 96-97SVM numéro 208 octobre 2002 Page 98-99SVM numéro 208 octobre 2002 Page 100-101SVM numéro 208 octobre 2002 Page 102-103SVM numéro 208 octobre 2002 Page 104-105SVM numéro 208 octobre 2002 Page 106-107SVM numéro 208 octobre 2002 Page 108-109SVM numéro 208 octobre 2002 Page 110-111SVM numéro 208 octobre 2002 Page 112-113SVM numéro 208 octobre 2002 Page 114-115SVM numéro 208 octobre 2002 Page 116-117SVM numéro 208 octobre 2002 Page 118-119SVM numéro 208 octobre 2002 Page 120-121SVM numéro 208 octobre 2002 Page 122-123SVM numéro 208 octobre 2002 Page 124-125SVM numéro 208 octobre 2002 Page 126-127SVM numéro 208 octobre 2002 Page 128-129SVM numéro 208 octobre 2002 Page 130-131SVM numéro 208 octobre 2002 Page 132-133SVM numéro 208 octobre 2002 Page 134-135SVM numéro 208 octobre 2002 Page 136-137SVM numéro 208 octobre 2002 Page 138-139SVM numéro 208 octobre 2002 Page 140-141SVM numéro 208 octobre 2002 Page 142-143SVM numéro 208 octobre 2002 Page 144-145SVM numéro 208 octobre 2002 Page 146-147SVM numéro 208 octobre 2002 Page 148-149SVM numéro 208 octobre 2002 Page 150-151SVM numéro 208 octobre 2002 Page 152-153SVM numéro 208 octobre 2002 Page 154-155SVM numéro 208 octobre 2002 Page 156-157SVM numéro 208 octobre 2002 Page 158-159SVM numéro 208 octobre 2002 Page 160-161SVM numéro 208 octobre 2002 Page 162-163SVM numéro 208 octobre 2002 Page 164-165SVM numéro 208 octobre 2002 Page 166-167SVM numéro 208 octobre 2002 Page 168-169SVM numéro 208 octobre 2002 Page 170-171SVM numéro 208 octobre 2002 Page 172-173SVM numéro 208 octobre 2002 Page 174-175SVM numéro 208 octobre 2002 Page 176-177SVM numéro 208 octobre 2002 Page 178-179SVM numéro 208 octobre 2002 Page 180-181SVM numéro 208 octobre 2002 Page 182-183SVM numéro 208 octobre 2002 Page 184-185SVM numéro 208 octobre 2002 Page 186-187SVM numéro 208 octobre 2002 Page 188-189SVM numéro 208 octobre 2002 Page 190-191SVM numéro 208 octobre 2002 Page 192-193SVM numéro 208 octobre 2002 Page 194-195SVM numéro 208 octobre 2002 Page 196-197SVM numéro 208 octobre 2002 Page 198-199SVM numéro 208 octobre 2002 Page 200-201SVM numéro 208 octobre 2002 Page 202-203SVM numéro 208 octobre 2002 Page 204-205SVM numéro 208 octobre 2002 Page 206-207SVM numéro 208 octobre 2002 Page 208-209SVM numéro 208 octobre 2002 Page 210-211SVM numéro 208 octobre 2002 Page 212-213SVM numéro 208 octobre 2002 Page 214-215SVM numéro 208 octobre 2002 Page 216-217SVM numéro 208 octobre 2002 Page 218-219SVM numéro 208 octobre 2002 Page 220-221SVM numéro 208 octobre 2002 Page 222-223SVM numéro 208 octobre 2002 Page 224-225SVM numéro 208 octobre 2002 Page 226-227SVM numéro 208 octobre 2002 Page 228