SVM n°208 octobre 2002
SVM n°208 octobre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°208 de octobre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 228

  • Taille du fichier PDF : 190 Mo

  • Dans ce numéro : Internet... les nouveaux forfaits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
l'actualité des technologies les nouvelles frontières Des transistors de 90 nanomètres La loi de Moore va une fois de plus se vérifier. Moins de dix-huit mois après la sortie des Pentium 4 gravés en 130 nanomètres, la relève est annoncée, comme prévu, pour la mi-2003, avec des transistors gravés en 90 nanomètres (notre photo). Cette avancée permettra de caser le même nombre de transistors dans moitié moins de place, donc de réduire la taille des processeurs, tout en tutoyant des fréquences de plus de 4 GHz. Le premier processeur à en bénéficier sera le successeur du Pentium 4, nom de code Prescott, dont la fréquence devrait démarrer à 3,2 GHz. Avec une gravure aussi fine, certaines parties du processeur sont épaisses d'à peine 1,2 nm, l'équivalent de cinq atomes de silicium empilés les uns sur les autres ! Sur sa lancée, Intel planche sur un nouveau procédé de gravure, l'extrême ultraviolet, qui lui ouvrira la porte des 32 nanomètres en 2009. S.O. 1971 1990 2002 Le premier microprocesseur du monde, le 4004 d'Intel, est cadencé à 108 KHz. Avec sa gravure de 10 000 nanomètres, soit 10 microns, il comporte 2 300 transistors. Avec une finesse de gravur.è de 1000 nm (1 micron), le processeur 386 SL d'Intel embarque 885 000 transistors. Un record, à l'époque. Il est cadencé à 20 MHz. Pour son passage à 2 GHz, le Pentium 4 abandonne la gravure à 180 nm et inaugure le 130 nm (0,13 micron), pour un total de 55 millions de transistors. L'iMac s'offre le luxe du 17 pouces 64% de pixels PANORAMIQUE en plus, et toujours aussi gracieux. En troquant son écran plat 15 pouces contre un 17 pouces au format 16/10, l'iMac joue la carte du confort pour la lecture des DVD-Vidéo, et s'offre un bureau "de ministre" pour afficher les logiciels et les jeux en 1 440 x 900 pixels. Luxueux, aussi, l'équipement lové dans sa base très discrète : processeur PowerPC G4 à 800 MHz, 256 Mo de mémoire, puce 3D GeForce 4 MX avec 32 Mo de mémoire vidéo DDR, disque dur de 80 Go, deux prises Firewire, cinq prises USB et, cerise sur le gâteau, un graveur de DVD. Sans oublier le tout nouveau système Mac OS X version 10.2. Prix du bijou : 2 630 € TTC (17 250 F). Soit 700 euros de plus que le premier des modèles 15 pouces, lesquels restent, bien sûr, au catalogue. P.Z. La Poste lance le mail recommandé C'est une petite révolution. Aux PREUVE Universités d'été de la communication, à Hourtin (Gironde), La Poste a annoncé le lancement, en novembre, de la lettre recommandée électronique pour les entreprises et les administrations. Cette mesure sera étendue au premier semestre 2003 pour les particuliers. Au 30 svm Octobre 2002 début, le recommandé électronique sera hybride, autrement dit remis en mains propres au destinataire après avoir été composé sur Internet. L'expéditeur recevra quant à lui un avis de réception par courrier. En 2003, le recommandé "tout Internet", avec envoi et réception dématérialisés fera son apparition en parallèle de la formule initiale. E.L.B. Mac OS sur PC ? Apple disposerait bel et bien d'un système d'exploitation semblable à Mac OS 10.2, mais fonctionnant sur des processeurs de type Pentium. Révélé par le site Internet eWeek, le projet, appelé Project Marklar, serait une issue de secours pour Apple, dans le cas où les processeurs Power PC ne tiendraient pas leurs promesses. 10 000 dollars pour les bébés-pub Certaines opérations marketing laissent songeur. Acclaim, pour la promotion de son jeu Turok 2 Evolution, a promis 10 000 dollars aux premiers parents qui appelleraient (pour un an !) leur enfant du nom du héros du jeu, Turok. Pour cela, il faut évidemment que le bambin soit né le jour de la sortie du logiciel. Un bon moyen de créer l'événement autour d'un jeu qui ne le mérite pas forcément. Microsoft se place sur les mobiles PacketVideo, une société spécialisée dans la diffusion d'images, de sons et de vidéos pour téléphones portables et appareils mobiles, a annoncé l'adoption de la norme Microsoft de transmission des données multimédias. Une bonne nouvelle pour Microsoft : NTT DoCoMo, le géant de la téléphonie nippone, utilise déjà la technologie de PacketVideo.
TRADUCTION MIUNTIQUO TRADUCTION AUTOMATIQUE Pour l'anglais, l'espagnol, l'allemand, vous pouvez compter sur la qualité de traduction de Systran F ! TRADUCTION AUTOMATI (SYSTR PROFESSIONAL VERSr =MM= Le meilleur ALLEMAND/FRI de la technologie 7, pour des, traductions de qualité r TRADUCTION AUTOMATIQUE Z SYSTRA « I PROFESSIONAL VERSION (3SYSTRAti FRANÇAIS/ANGLAIS ANGLAIS/FRAN AIT. : Le meilleur de la technologie pour des traductions de qualité G SYSTRAN TRADUCTION UTONATICUc IMmatzza TRADUCTION AUTOMATIQUE SYSTRAN PROFESSIONAL FRANÇAIS I ESPAGNOL ESPAGNOL/FRAN AIS Le meilleur de la technologie pour des traductions de qualitle GSYSTRAN eader de la traduction automatique depuis plus de 30 ans, Systran s'est constamment imposé comme le choix L des utilisateurs qui demandent les meilleurs résultats de la traduction automatisée. Il correspond en effet à une double exigence. Une exigence de qualité de traduction intrinsèque à laquelle Systran répond par ses analyses linguistiques précises et par des dictionnaires particulièrement riches en termes spécialisés. Une exigence de performance à laquelle Systran apporte des réponses aussi diverses que des capacités de personnalisation terminologique sans équivalent, des temps de traduction extrêmement rapides, le respect de la mise en forme des documents les plus complexes. Qualité, puissance et souplesse sont ainsi les maîtres-mots qui font de Systran la solution professionnelle par excellence de traduction automatique sur micro-ordinateur. Grand Bilingue AFFAIRES JURIDIQUE INFORMATIQ Une collection de dictionnaires de traduction spécialisés (Informatique, Juridique et Economique, Affaires) couvrant en profondeur les thèmes traités grâce à la précision et au nombre des termes recensés et par leur richesse en expressions. Je désire recevoir une documentation gratuite sur : Je suis : ri utilisateur Fi revendeur 111 Systran E Grand Bilingue E Correcteur Bilingue E Routledge Technique Nom, Prénom Fonction Société Adresse Correcteur Bilingue cens Pour un français ou un Code postal Ville anglais précis et sans faute, Correcteur Bilingue regroupe un correcteur multifonction (orthographe, grammaire, typographie) et des outils de référence : dictionnaire de définition, dictionnaire de synonymes, conjugueur. eroas I relmiral I me, Ieirekosnaira- terlelligor attulai- Tél. Fax L J 4-e, r Routledge Technique Le dictionnaire bilingue de référence de tout ingénieur ayant à travailler en anglais. Plus de 200.000 entrées couvrant environ 70 domaines, parmi lesquels : Construction, Chimie, Electricité, Electronique, Géologie, Mécanique, Optique, Physique... MYSOFT - 129, BD DE SÉBASTOPOL - 75002 PARIS - TÉL. : 01 40 13 07 28 - FAX : 01 40 13 07 29 - WEB : www.mysoft.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 208 octobre 2002 Page 1SVM numéro 208 octobre 2002 Page 2-3SVM numéro 208 octobre 2002 Page 4-5SVM numéro 208 octobre 2002 Page 6-7SVM numéro 208 octobre 2002 Page 8-9SVM numéro 208 octobre 2002 Page 10-11SVM numéro 208 octobre 2002 Page 12-13SVM numéro 208 octobre 2002 Page 14-15SVM numéro 208 octobre 2002 Page 16-17SVM numéro 208 octobre 2002 Page 18-19SVM numéro 208 octobre 2002 Page 20-21SVM numéro 208 octobre 2002 Page 22-23SVM numéro 208 octobre 2002 Page 24-25SVM numéro 208 octobre 2002 Page 26-27SVM numéro 208 octobre 2002 Page 28-29SVM numéro 208 octobre 2002 Page 30-31SVM numéro 208 octobre 2002 Page 32-33SVM numéro 208 octobre 2002 Page 34-35SVM numéro 208 octobre 2002 Page 36-37SVM numéro 208 octobre 2002 Page 38-39SVM numéro 208 octobre 2002 Page 40-41SVM numéro 208 octobre 2002 Page 42-43SVM numéro 208 octobre 2002 Page 44-45SVM numéro 208 octobre 2002 Page 46-47SVM numéro 208 octobre 2002 Page 48-49SVM numéro 208 octobre 2002 Page 50-51SVM numéro 208 octobre 2002 Page 52-53SVM numéro 208 octobre 2002 Page 54-55SVM numéro 208 octobre 2002 Page 56-57SVM numéro 208 octobre 2002 Page 58-59SVM numéro 208 octobre 2002 Page 60-61SVM numéro 208 octobre 2002 Page 62-63SVM numéro 208 octobre 2002 Page 64-65SVM numéro 208 octobre 2002 Page 66-67SVM numéro 208 octobre 2002 Page 68-69SVM numéro 208 octobre 2002 Page 70-71SVM numéro 208 octobre 2002 Page 72-73SVM numéro 208 octobre 2002 Page 74-75SVM numéro 208 octobre 2002 Page 76-77SVM numéro 208 octobre 2002 Page 78-79SVM numéro 208 octobre 2002 Page 80-81SVM numéro 208 octobre 2002 Page 82-83SVM numéro 208 octobre 2002 Page 84-85SVM numéro 208 octobre 2002 Page 86-87SVM numéro 208 octobre 2002 Page 88-89SVM numéro 208 octobre 2002 Page 90-91SVM numéro 208 octobre 2002 Page 92-93SVM numéro 208 octobre 2002 Page 94-95SVM numéro 208 octobre 2002 Page 96-97SVM numéro 208 octobre 2002 Page 98-99SVM numéro 208 octobre 2002 Page 100-101SVM numéro 208 octobre 2002 Page 102-103SVM numéro 208 octobre 2002 Page 104-105SVM numéro 208 octobre 2002 Page 106-107SVM numéro 208 octobre 2002 Page 108-109SVM numéro 208 octobre 2002 Page 110-111SVM numéro 208 octobre 2002 Page 112-113SVM numéro 208 octobre 2002 Page 114-115SVM numéro 208 octobre 2002 Page 116-117SVM numéro 208 octobre 2002 Page 118-119SVM numéro 208 octobre 2002 Page 120-121SVM numéro 208 octobre 2002 Page 122-123SVM numéro 208 octobre 2002 Page 124-125SVM numéro 208 octobre 2002 Page 126-127SVM numéro 208 octobre 2002 Page 128-129SVM numéro 208 octobre 2002 Page 130-131SVM numéro 208 octobre 2002 Page 132-133SVM numéro 208 octobre 2002 Page 134-135SVM numéro 208 octobre 2002 Page 136-137SVM numéro 208 octobre 2002 Page 138-139SVM numéro 208 octobre 2002 Page 140-141SVM numéro 208 octobre 2002 Page 142-143SVM numéro 208 octobre 2002 Page 144-145SVM numéro 208 octobre 2002 Page 146-147SVM numéro 208 octobre 2002 Page 148-149SVM numéro 208 octobre 2002 Page 150-151SVM numéro 208 octobre 2002 Page 152-153SVM numéro 208 octobre 2002 Page 154-155SVM numéro 208 octobre 2002 Page 156-157SVM numéro 208 octobre 2002 Page 158-159SVM numéro 208 octobre 2002 Page 160-161SVM numéro 208 octobre 2002 Page 162-163SVM numéro 208 octobre 2002 Page 164-165SVM numéro 208 octobre 2002 Page 166-167SVM numéro 208 octobre 2002 Page 168-169SVM numéro 208 octobre 2002 Page 170-171SVM numéro 208 octobre 2002 Page 172-173SVM numéro 208 octobre 2002 Page 174-175SVM numéro 208 octobre 2002 Page 176-177SVM numéro 208 octobre 2002 Page 178-179SVM numéro 208 octobre 2002 Page 180-181SVM numéro 208 octobre 2002 Page 182-183SVM numéro 208 octobre 2002 Page 184-185SVM numéro 208 octobre 2002 Page 186-187SVM numéro 208 octobre 2002 Page 188-189SVM numéro 208 octobre 2002 Page 190-191SVM numéro 208 octobre 2002 Page 192-193SVM numéro 208 octobre 2002 Page 194-195SVM numéro 208 octobre 2002 Page 196-197SVM numéro 208 octobre 2002 Page 198-199SVM numéro 208 octobre 2002 Page 200-201SVM numéro 208 octobre 2002 Page 202-203SVM numéro 208 octobre 2002 Page 204-205SVM numéro 208 octobre 2002 Page 206-207SVM numéro 208 octobre 2002 Page 208-209SVM numéro 208 octobre 2002 Page 210-211SVM numéro 208 octobre 2002 Page 212-213SVM numéro 208 octobre 2002 Page 214-215SVM numéro 208 octobre 2002 Page 216-217SVM numéro 208 octobre 2002 Page 218-219SVM numéro 208 octobre 2002 Page 220-221SVM numéro 208 octobre 2002 Page 222-223SVM numéro 208 octobre 2002 Page 224-225SVM numéro 208 octobre 2002 Page 226-227SVM numéro 208 octobre 2002 Page 228