SVM n°208 octobre 2002
SVM n°208 octobre 2002
  • Prix facial : 4 €

  • Parution : n°208 de octobre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 228

  • Taille du fichier PDF : 190 Mo

  • Dans ce numéro : Internet... les nouveaux forfaits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
tous nos tests bonne question performances Pour ne pas regretter votre PC de bureau... Le processeur n'est pas tout, pensez à la mémoire, et soignez la puce graphique pour le jeu./111THAS bers worse. They're prepanng ro artack Mc nearby village of Strahnbrad. As taras we know the villagcls complete'y def enseless Pour le jeu 3D, c'est la puce graphique qui fait la différence. Le bon choix ? Une Mobility Radeon 7500 d'ATI ou une GeForce 4 de nVidia. Dans Word ou Internet Explorer, vous ne sentirez aucune différence entre un portable et un PC de bureau. Mais ce dernier reprend l'avantage pour compresser un film DivX, triturer un cliché numérique ou animer un jeu 3D. Logique : alors que le plus puissant des processeurs pour portables, le Pentium 4 Mobile, plafonne à 2 GHz, son grand frère pour PC culmine, lui, à 2,8 GHz. Ajoutons que les tout derniers Pentium 4 classiques ont une vitesse de bus interne (FSB) de 533 MHz, contre 400 MHz seulement pour la version nomade. Et dans la famille AMD, les Athlon XP Mobile pour porta- bles ne sont pas mieux lotis. Cela dit, avec des machines qui dépassent aujourd'hui les 1 GHz, tous les usages vous sont permis, et vous auriez même tort de tout miser sur le processeur. Comme sur un PC de bureau, préférez de la mémoire DDR à la vieillissante SDRam (10 à 15% de performances en plus), et prenez d'emblée 256 Mo de mémoire plutôt que 128. Car si votre machine manque de mémoire, elle tentera de compenser en échangeant continuellement des données avec le disque dur. Or, les disques durs des portables sont moins véloces (4 200 tours/min) que ceux des PC de bureau (5 400 ou 7 200 tours/min), ce qui diminue d'autant les performances générales. Enfin, si vous ment les actuelles puces graphiques de marque S3 (Twister K et ProSavageDDR, notamment). D'après nos tests, leurs performances sont déplorables en affichage 3D. Il est bien préférable d'opter pour des puces Mobility Radeon 7500 (M6 et M7) d'ATI, ou GeForce 4 Go de nVidia, excellentes, surtout quand elles sont efficacement secondées par 32 ou 64 Mo de mémoire. Enfin, proscrivez les puces qui partagent leur mémoire vidéo avec la mémoire principale. Pour doper les performances, certains fabricants appréciez les jeux délaissent le Pentium 4 Mobile (ci-dessus) au 3D, évitez absolu- profit d'une version de bureau, plus puissante. autonomie Pas plus de 3 heures, dans le meilleur des cas C'est le talon d'Achille des portables. La solution ? Investir dans une seconde batterie. Question majeure s'il en est, l'autonomie des portables reste encore très limitée. Dépasser les trois heures relève de l'exception. En moyenne, les modèles multimédias ne tiennent pas le coup plus de 2 h 30. Pour parvenir à une telle endurance, les technologies 9R SVIll nrtrIhrin mn-) Speedstep d'Intel et Power- Now D'AMD interviennent pour réduire la fréquence du processeur lorsqu'il n'est pas relié au secteur. On travaille un peu moins vite, c'est vrai, mais selon nos mesures, on gagne parfois jusqu'à 20% d'autonomie en comparaison d'un fonctionnement à plein régime. Une autonomie de plusieurs heures est cruciale pour l'usage que vous faites de votre portable ? Rien ne vous empêche de prévoir une seconde batterie, qui vous coûtera environ 150 € (1 000 F). Sur certains portables, elles se glisse dans la baie modulaire, en lieu et place du lecteur de CD. Un tel achat s'avérera de toute façon indispensable au bout de deux ou trois ans, car à force de recharger une batterie, ses performances diminuent, donc son autonomie : les premiers effets de cette "usure" se font généralement sentir au bout d'un an seulement.
DIDIER GUED1 Réf. 3622 19,95 € TTC* DEFINITIONS IIIM Application.. 00 Dicuonnaireb indispensables e te 0ei)'rd (.3 MO : 9 Dictionnaires indispensables... 9 dictionnaires accessibles d'on simple clic ! mre PC Po MATIN YLES FrangsiAnglaîs Anglais/Français SYNONYMES @entu Découvrez la petite fenêtre qui va vous ouvrir toutes les portes à l'écrit ! C'est simple : quelle que soit votre application sous Windows° ou Internet, il vous suffit de sélectionner un mot et de cliquer dessus pour que la fenêtre des dictionnaires s'ouvre sur toutes les solutions. Pourquoi 9 Dictionnaires Indispensables ? Citations : pour appuyer ses arguments en s'inspirant des grandes idées. Définition : pour choisir le mot juste. Styles : pour associer les expressions et jouer avec les mots. Conjugaison : pour assurer le zéro faute à tous les verbes et à tous les temps. www.microapp.com...dans une seule fenêtre et d'un simple clic 0 0 M Qébrilions Ingtyiyeni >goum I 1:4,3iigne Stee i Riançià.ANità i Andiegerçaitrdictionnaire (nom masculin) Recueil des mots d'une langue, des termes dune science ou d'un art, rangés par ordre alphabétique, Se dit aussi des ouvrages de type encyclopédique qui contiennent, classé par ordre alphabétique ou thématique, tout ce qui concerne une science ou un art (dictionnaire de mathématiques, de médecine, d'informatique, etc.). Synonymes, homonymes, paronymes : pour enrichir ses phrases et éviter les contresens ou les confusions. Français-Anglais, Anglais-Français : pour perfectionner ses capacités bilingues. Riches, complets, immédiats, ces 9 Dictionnaires Indispensables vont vous changer l'écrit ! I é I Application UN NEURONE AVERTI EN VAUT DEUX A



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 208 octobre 2002 Page 1SVM numéro 208 octobre 2002 Page 2-3SVM numéro 208 octobre 2002 Page 4-5SVM numéro 208 octobre 2002 Page 6-7SVM numéro 208 octobre 2002 Page 8-9SVM numéro 208 octobre 2002 Page 10-11SVM numéro 208 octobre 2002 Page 12-13SVM numéro 208 octobre 2002 Page 14-15SVM numéro 208 octobre 2002 Page 16-17SVM numéro 208 octobre 2002 Page 18-19SVM numéro 208 octobre 2002 Page 20-21SVM numéro 208 octobre 2002 Page 22-23SVM numéro 208 octobre 2002 Page 24-25SVM numéro 208 octobre 2002 Page 26-27SVM numéro 208 octobre 2002 Page 28-29SVM numéro 208 octobre 2002 Page 30-31SVM numéro 208 octobre 2002 Page 32-33SVM numéro 208 octobre 2002 Page 34-35SVM numéro 208 octobre 2002 Page 36-37SVM numéro 208 octobre 2002 Page 38-39SVM numéro 208 octobre 2002 Page 40-41SVM numéro 208 octobre 2002 Page 42-43SVM numéro 208 octobre 2002 Page 44-45SVM numéro 208 octobre 2002 Page 46-47SVM numéro 208 octobre 2002 Page 48-49SVM numéro 208 octobre 2002 Page 50-51SVM numéro 208 octobre 2002 Page 52-53SVM numéro 208 octobre 2002 Page 54-55SVM numéro 208 octobre 2002 Page 56-57SVM numéro 208 octobre 2002 Page 58-59SVM numéro 208 octobre 2002 Page 60-61SVM numéro 208 octobre 2002 Page 62-63SVM numéro 208 octobre 2002 Page 64-65SVM numéro 208 octobre 2002 Page 66-67SVM numéro 208 octobre 2002 Page 68-69SVM numéro 208 octobre 2002 Page 70-71SVM numéro 208 octobre 2002 Page 72-73SVM numéro 208 octobre 2002 Page 74-75SVM numéro 208 octobre 2002 Page 76-77SVM numéro 208 octobre 2002 Page 78-79SVM numéro 208 octobre 2002 Page 80-81SVM numéro 208 octobre 2002 Page 82-83SVM numéro 208 octobre 2002 Page 84-85SVM numéro 208 octobre 2002 Page 86-87SVM numéro 208 octobre 2002 Page 88-89SVM numéro 208 octobre 2002 Page 90-91SVM numéro 208 octobre 2002 Page 92-93SVM numéro 208 octobre 2002 Page 94-95SVM numéro 208 octobre 2002 Page 96-97SVM numéro 208 octobre 2002 Page 98-99SVM numéro 208 octobre 2002 Page 100-101SVM numéro 208 octobre 2002 Page 102-103SVM numéro 208 octobre 2002 Page 104-105SVM numéro 208 octobre 2002 Page 106-107SVM numéro 208 octobre 2002 Page 108-109SVM numéro 208 octobre 2002 Page 110-111SVM numéro 208 octobre 2002 Page 112-113SVM numéro 208 octobre 2002 Page 114-115SVM numéro 208 octobre 2002 Page 116-117SVM numéro 208 octobre 2002 Page 118-119SVM numéro 208 octobre 2002 Page 120-121SVM numéro 208 octobre 2002 Page 122-123SVM numéro 208 octobre 2002 Page 124-125SVM numéro 208 octobre 2002 Page 126-127SVM numéro 208 octobre 2002 Page 128-129SVM numéro 208 octobre 2002 Page 130-131SVM numéro 208 octobre 2002 Page 132-133SVM numéro 208 octobre 2002 Page 134-135SVM numéro 208 octobre 2002 Page 136-137SVM numéro 208 octobre 2002 Page 138-139SVM numéro 208 octobre 2002 Page 140-141SVM numéro 208 octobre 2002 Page 142-143SVM numéro 208 octobre 2002 Page 144-145SVM numéro 208 octobre 2002 Page 146-147SVM numéro 208 octobre 2002 Page 148-149SVM numéro 208 octobre 2002 Page 150-151SVM numéro 208 octobre 2002 Page 152-153SVM numéro 208 octobre 2002 Page 154-155SVM numéro 208 octobre 2002 Page 156-157SVM numéro 208 octobre 2002 Page 158-159SVM numéro 208 octobre 2002 Page 160-161SVM numéro 208 octobre 2002 Page 162-163SVM numéro 208 octobre 2002 Page 164-165SVM numéro 208 octobre 2002 Page 166-167SVM numéro 208 octobre 2002 Page 168-169SVM numéro 208 octobre 2002 Page 170-171SVM numéro 208 octobre 2002 Page 172-173SVM numéro 208 octobre 2002 Page 174-175SVM numéro 208 octobre 2002 Page 176-177SVM numéro 208 octobre 2002 Page 178-179SVM numéro 208 octobre 2002 Page 180-181SVM numéro 208 octobre 2002 Page 182-183SVM numéro 208 octobre 2002 Page 184-185SVM numéro 208 octobre 2002 Page 186-187SVM numéro 208 octobre 2002 Page 188-189SVM numéro 208 octobre 2002 Page 190-191SVM numéro 208 octobre 2002 Page 192-193SVM numéro 208 octobre 2002 Page 194-195SVM numéro 208 octobre 2002 Page 196-197SVM numéro 208 octobre 2002 Page 198-199SVM numéro 208 octobre 2002 Page 200-201SVM numéro 208 octobre 2002 Page 202-203SVM numéro 208 octobre 2002 Page 204-205SVM numéro 208 octobre 2002 Page 206-207SVM numéro 208 octobre 2002 Page 208-209SVM numéro 208 octobre 2002 Page 210-211SVM numéro 208 octobre 2002 Page 212-213SVM numéro 208 octobre 2002 Page 214-215SVM numéro 208 octobre 2002 Page 216-217SVM numéro 208 octobre 2002 Page 218-219SVM numéro 208 octobre 2002 Page 220-221SVM numéro 208 octobre 2002 Page 222-223SVM numéro 208 octobre 2002 Page 224-225SVM numéro 208 octobre 2002 Page 226-227SVM numéro 208 octobre 2002 Page 228