SVM n°207 septembre 2002
SVM n°207 septembre 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°207 de septembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 208

  • Taille du fichier PDF : 172 Mo

  • Dans ce numéro : le guide de la rentrée... les meilleurs sites d'achat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 150 - 151  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
150 151
tous nos tests/guide d'achat passer à... L'assistant de poche Les matériels, les logiciels et les services Avec les nouvelles générations d'assistants numériques de poche, ce sont presque toutes les informations de votre PC, images, musiques ou données, que vous allez pouvoir embarquer avec vous, toujours à portée de main. passer à l'assistant numérique personnel (PDA, pour Personal Digital Assistant) doit, avant tout, rester un plaisir. En effet, en dépit des récentes baisses de prix — dues à l'éclosion d'une nouvelle génération de processeurs et à la multiplication des acteurs sur le marché —, l'investissement financier n'est pas anodin : comptez au moins 130 € (850 F) pour un AVANT/APRÈS Sans assistant numérique, le principal problème qui se pose, si vous êtes un grand consommateur de logiciels de type Outlook, est de devoir sans cesse recopier les données entre vos différents ordinateurs, c'est-à-dire saisir plusieurs fois les mêmes adresses ou les mêmes rendez-vous. Fastidieux. Certes, il vous reste toujours la solution d'enregistrer un fichier, puis de le transférer, mais quid de la synchronisation ? En effet, chaque fichier écrasera le précédent, sans vérifier si vous aviez procédé à des modifications entre-temps. 126 svm Septembre 2002 appareil d'entrée de gamme, sachant que les tâches que vous pourrez effectivement réaliser avec ce type d'appareil restent bien en deçà de ce que vous feront miroiter les vendeurs. Qu'on se le dise : l'utilisation d'un traitement de texte ou d'un tableur sur un PDA relève toujours de la gageure. Pour atteindre un certain niveau de productivité, les entreprises qui utilisent massivement ces appareils bénéfi- Le PDA, en revanche, vous permet une centralisation intelligente de vos contacts et rendez-vous. Un simple bouton à presser, et tout se met à jour automatiquement. Le plaisir est encore plus grand avec les téléphones PDA, puisque vous n'aurez plus à vous préoccuper de la pénible saisie de l'annuaire de la carte SIM. A moins de disposer d'une imprimante et de s'encombrer d'un stock de papiers, pas question, sans assistant numérique, de travailler tranquillement dans le train ou ailleurs. Avec un PDA, l'opération est cient, le plus souvent, de logiciels tout spécialement conçus pour elles, ce dont bénéficient rarement les utilisateurs particuliers. Instrument pour passionnés technophiles avant tout, l'assistant vous rendra tout de même de fiers services pour tout ce qui a trait à l'organisation de vos données personnelles : agenda, carnet d'adresses ou e-mail sont ses domaines de prédilection. Ce sont là, assuré- fort aisée, et ne se limite pas aux simples fichiers Word : livres électroniques, fichiers Acrobat, cartes routières ou plans de villes... Tout est dans la poche, à portée de main. Et que dire enfin de l'insupportable impossibilité de se connecter à la Toile en se prélassant au café ? Avec les appareils les plus récents, l'indispensable discussion en direct sur Internet, le relevé des e-mails à n'importe quel moment ou, même, le visionnage de vidéos en streaming deviennent possibles... même en terrasse ! ment, les logiciels que vous utiliserez le plus souvent, et nous vous invitons fortement à les essayer en magasin ou chez un ami avant de procéder à votre achat. Sachez que dans la famille Palm OS, ces applications sont plus intuitives et plus faciles d'utilisation que dans la famille Pocket PC. Chez ces derniers, la tendance est plutôt de vous fournir une réplique en miniature de votre PC, et c'est davantage une logique "à la Outlook" qui prévaut. Une autre utilisation fondamentale des assistants numériques est la mobilité, qui peut prendre différents aspects. Correctement équipés d'une ou de plusieurs extensions mémoire, ils peuvent presque vous servir de disque dur portatif, aussi bien sous Mac que sous Windows, avec toutefois certaines limites en ce qui concerne la rapidité et les volumes de données. Cependant, il vous suffiront à transporter vos fichiers d'un ordinateur à l'autre et à remplacer les traditionnels Zip ou disquettes. De plus, grâce aux capacités multimédias de nombre d'entre eux, vous pourrez exécuter ces fichiers directement sur le PDA lui-même, ce qui transformera de facto votre appareil en baladeur MP3. Il vous sera également possible, toujours en déplacement, de visionner des images, de relire des docu-
ments bureautiques (Word, Excel...) et, éventuellement les retravailler. Et si vous êtes un véritable accro de la mobilité, les dernières livraisons des fabricants d'assistants vont faire votre bonheur. La mode est, en effet, à l'intégration de puces GSM ou GPRS, grâce auxquelles votre appareil fait office non seulement de téléphone, mais aussi de terminal Internet. Avec le GPRS, à vous les joies de la connexion permanente, de la messagerie qui vous suit partout et de la navigation sur le Web. Là encore, même si le confort n'égale pas un véritable ordinateur, les assistants numériques sont idéaux pour une consultation ponctuelle. D'autant plus que les modèles avec clavier ont de nouveau le vent en poupe, et que de plus en plus de sites de référence, comme MSN ou Yahoo, ont conçu des pages d'accueil spécialement adaptées à ces petits écrans. Enfin, souvenez-vous que même les PDA dépourvus de fonction téléphone peuvent aussi accéder au Réseau grâce à des modules d'extension vendus séparément : du modem RTC classique à la carte Wi-Fi, en passant par l'Ethernet ou la liaison infrarouge avec un téléphone portable... tout est possible. Nicolas Robaux Les PalmOS : grâce à l'existence de modèles en noir et blanc, les PalmOS sont, de loin, les moins chers. On trouve encore des Visor Deluxe à 130 € (850 F) ou des Palm m105 à 180 € (1 200 F). Les modèles noir et blanc récents se situent entre 300 et 460 € (2000 à 3000 F). Pour la couleur, il faut compter 350 à 630 € (2300 à 4000F). Les modèles avec téléphone intégré, vont (hors abonnement) de 720 f (4 700 F) pour le Treo 180 noir et blanc à 890 € (5800 F) pour le lreo 270 couleur. Matériel Tout tient dans la main ! Assistant personnel Palm OS ou Pocket PC ? Globalement, les Palm sont moins chers. Pour des fonctions télé phone et Internet GSM/GPRS intégrées, le choix se restreint à deux modèles par famille. Notre préférence irait au Treo 270, d'Handspring, mais le Nokia Communicator 9210 (malheureusement non GPRS) est un bon outsider. 120à 1000 € (790 à 6 500 F) Clavier Cet été, l'apparition de la puce XScale, d'Intel est venue perturber la paisible monotonie dans laquelle s'installaient peu à peu les assistants numériques de la famille Pocket PC. QUELLE TECHNO POUR QUEL PRIX ? Les Pocket PC : leur prix élevé s'explique par leur puissance, leurs composants et, surtout, par l'absence de modèles noir et blanc. L'entrée de gamme récente s'affiche entre 580 et 700 € (3 800 à 4600F), mais on trouve aussi d'anciens Pocket PC 2000 entre 450 et 550 € (3 000 à 3700 F). Les dernières livraisons, qui intègrent un processeur XScale et des modules Wi-Fi ou Bluetooth coûtent de 900 à 1000 € (5 900 à 6500F), et les modèles à téléphone intégré tournent autour de 1000 € (6 500 F). Très pratique pour saisir de longs textes loin du PC. Si la plupart des claviers sont pliables et rigides, Logitech en propose un en tissu plastifié souple, qui, enroulé autour du Palm, peut servir d'étui. On trouve aussi des miniclaviers, comme celui de l'iPaq : branchés à la base du PDA, ils se manipulent avec les pouces. 70 à 150 € (460 à 1000 F) Si aucun module n'est intégré, il vous faudra en acquérir un. A part le basique modem RTC, vous pouvez opter pour une carte réseau Ethernet, des modules GSM/GPRS, Wi-Fi ou Bluetooth pour se connecter sans fil, ou un téléphone GSM/GPRS doté d'un modem et d'un câble ou port infrarouge. 150 à 530 € (1 000 à 3 480 F) Comme sa petite soeur Strongarm(toujours Intel), elle est basée sur une architecture ARM, mais bénéficie d'une finesse de gravure de 18 microns. C'est notamment cette bestiole qui orchestre les tout derniers Toshiba Pocket PC e740, Compaq iPaq H39xx ou Fujitsu-Siemens Loox. Ce nouveau processeur, destiné aux appareils miniaturisés, débarque d'emblée sur le marché avec une fréquence d'horloge de 400MHz. A comparer, donc, avec les traditionnels Strongarm, qui tournent à 206 MHz. Les premiers essais que nous avons effectués sur le e740 ne font pas apparaître de différence foudroyante, si ce n'est, accessoirement, que l'intérêt des fabricants de cartes graphiques pour les assistants se confirme, puisque ce modèle Câble universel Quoi de plus agaçant que de se retrouver batterie à plat, sans pouvoir recharger, ou d'avoir oublié son câble de synchronisation ? L'achat d'un ou plusieurs câbles d'appoint est donc indispensable. Par exemple pour recharger votre PDA sur un allume-cigares ou en pompant la batterie d'un ordinateur portatif via sa prise Usa 25 à 60 € (165 à 400 F) se voit doté d'un circuit d'affichage signé ATI : l'Imageon 100, qui améliore, entre autre chose, le rendu des vidéos au format Mpeg-4. On l'aura compris cependant, l'arrivée du XScale va pousser vers la sortie les anciens Strongann, et enclencher mécaniquement une relative baisse des prix. Des Pocket PC qui, il y a peu encore, auraient tenu le haut du pavé sont désormais présentés comme des entrées de gamme et soutenus par une politique tarifaire agressive qui menace les plates-bandes de l'autre grande famille de PDA, celle des appareils sous PalmOS, traditionnellement moins chers. C'est ainsi que le PocketGear 2060, de Packard Bell, se trouve à moins de 700 € (4 600 F), et le e310 de Toshiba à moins de 600 € Septembre 2002 SVIT1 127



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 207 septembre 2002 Page 1SVM numéro 207 septembre 2002 Page 2-3SVM numéro 207 septembre 2002 Page 4-5SVM numéro 207 septembre 2002 Page 6-7SVM numéro 207 septembre 2002 Page 8-9SVM numéro 207 septembre 2002 Page 10-11SVM numéro 207 septembre 2002 Page 12-13SVM numéro 207 septembre 2002 Page 14-15SVM numéro 207 septembre 2002 Page 16-17SVM numéro 207 septembre 2002 Page 18-19SVM numéro 207 septembre 2002 Page 20-21SVM numéro 207 septembre 2002 Page 22-23SVM numéro 207 septembre 2002 Page 24-25SVM numéro 207 septembre 2002 Page 26-27SVM numéro 207 septembre 2002 Page 28-29SVM numéro 207 septembre 2002 Page 30-31SVM numéro 207 septembre 2002 Page 32-33SVM numéro 207 septembre 2002 Page 34-35SVM numéro 207 septembre 2002 Page 36-37SVM numéro 207 septembre 2002 Page 38-39SVM numéro 207 septembre 2002 Page 40-41SVM numéro 207 septembre 2002 Page 42-43SVM numéro 207 septembre 2002 Page 44-45SVM numéro 207 septembre 2002 Page 46-47SVM numéro 207 septembre 2002 Page 48-49SVM numéro 207 septembre 2002 Page 50-51SVM numéro 207 septembre 2002 Page 52-53SVM numéro 207 septembre 2002 Page 54-55SVM numéro 207 septembre 2002 Page 56-57SVM numéro 207 septembre 2002 Page 58-59SVM numéro 207 septembre 2002 Page 60-61SVM numéro 207 septembre 2002 Page 62-63SVM numéro 207 septembre 2002 Page 64-65SVM numéro 207 septembre 2002 Page 66-67SVM numéro 207 septembre 2002 Page 68-69SVM numéro 207 septembre 2002 Page 70-71SVM numéro 207 septembre 2002 Page 72-73SVM numéro 207 septembre 2002 Page 74-75SVM numéro 207 septembre 2002 Page 76-77SVM numéro 207 septembre 2002 Page 78-79SVM numéro 207 septembre 2002 Page 80-81SVM numéro 207 septembre 2002 Page 82-83SVM numéro 207 septembre 2002 Page 84-85SVM numéro 207 septembre 2002 Page 86-87SVM numéro 207 septembre 2002 Page 88-89SVM numéro 207 septembre 2002 Page 90-91SVM numéro 207 septembre 2002 Page 92-93SVM numéro 207 septembre 2002 Page 94-95SVM numéro 207 septembre 2002 Page 96-97SVM numéro 207 septembre 2002 Page 98-99SVM numéro 207 septembre 2002 Page 100-101SVM numéro 207 septembre 2002 Page 102-103SVM numéro 207 septembre 2002 Page 104-105SVM numéro 207 septembre 2002 Page 106-107SVM numéro 207 septembre 2002 Page 108-109SVM numéro 207 septembre 2002 Page 110-111SVM numéro 207 septembre 2002 Page 112-113SVM numéro 207 septembre 2002 Page 114-115SVM numéro 207 septembre 2002 Page 116-117SVM numéro 207 septembre 2002 Page 118-119SVM numéro 207 septembre 2002 Page 120-121SVM numéro 207 septembre 2002 Page 122-123SVM numéro 207 septembre 2002 Page 124-125SVM numéro 207 septembre 2002 Page 126-127SVM numéro 207 septembre 2002 Page 128-129SVM numéro 207 septembre 2002 Page 130-131SVM numéro 207 septembre 2002 Page 132-133SVM numéro 207 septembre 2002 Page 134-135SVM numéro 207 septembre 2002 Page 136-137SVM numéro 207 septembre 2002 Page 138-139SVM numéro 207 septembre 2002 Page 140-141SVM numéro 207 septembre 2002 Page 142-143SVM numéro 207 septembre 2002 Page 144-145SVM numéro 207 septembre 2002 Page 146-147SVM numéro 207 septembre 2002 Page 148-149SVM numéro 207 septembre 2002 Page 150-151SVM numéro 207 septembre 2002 Page 152-153SVM numéro 207 septembre 2002 Page 154-155SVM numéro 207 septembre 2002 Page 156-157SVM numéro 207 septembre 2002 Page 158-159SVM numéro 207 septembre 2002 Page 160-161SVM numéro 207 septembre 2002 Page 162-163SVM numéro 207 septembre 2002 Page 164-165SVM numéro 207 septembre 2002 Page 166-167SVM numéro 207 septembre 2002 Page 168-169SVM numéro 207 septembre 2002 Page 170-171SVM numéro 207 septembre 2002 Page 172-173SVM numéro 207 septembre 2002 Page 174-175SVM numéro 207 septembre 2002 Page 176-177SVM numéro 207 septembre 2002 Page 178-179SVM numéro 207 septembre 2002 Page 180-181SVM numéro 207 septembre 2002 Page 182-183SVM numéro 207 septembre 2002 Page 184-185SVM numéro 207 septembre 2002 Page 186-187SVM numéro 207 septembre 2002 Page 188-189SVM numéro 207 septembre 2002 Page 190-191SVM numéro 207 septembre 2002 Page 192-193SVM numéro 207 septembre 2002 Page 194-195SVM numéro 207 septembre 2002 Page 196-197SVM numéro 207 septembre 2002 Page 198-199SVM numéro 207 septembre 2002 Page 200-201SVM numéro 207 septembre 2002 Page 202-203SVM numéro 207 septembre 2002 Page 204-205SVM numéro 207 septembre 2002 Page 206-207SVM numéro 207 septembre 2002 Page 208