SVM n°207 septembre 2002
SVM n°207 septembre 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°207 de septembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 208

  • Taille du fichier PDF : 172 Mo

  • Dans ce numéro : le guide de la rentrée... les meilleurs sites d'achat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 138 - 139  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
138 139
tous nos tests nouveautés matériel Plus de lumière, s'il vous plaît Ecran plat Viewsonic VX900 Env. 1 720 € TTC (11300 F) Près de deux pages A4, c'est la surface d'affichage du VX900 de ViewSonic, équipé d'une dalle TFT de type MVA. Avec une diagonale de 19" et une définition native de 1 280 x 1 024 pixels, on est à l'aise sur le bureau de Windows ! La dalle délivre une image très homogène, ici, pas question d'apercevoir un éclairage plus fort en haut qu'en bas de l'écran. Parfait pour les travaux bureautiques et ce, même dans les définitions intermédiaires de 1 024 x 768 ou 800 x 600. Les réglages s'effectuent via des menus affichés à *** POUR L'excellente homogénéité de l'image ; le design soigné ; l'affichage reste très précis dans toutes les définitions. CONTRE La faible luminosité bride la polyvalence ; le prix encore élevé. l'écran (OSD) très complets, accessibles par la palette de commandes tactiles, sous la dalle. Prévu pour un usage multimédia et équipé de haut-parleurs stéréo, le VX 900 révèle un manque de polyvalence. En cause, une luminosité décevante. Les jeux et vidéos en pâtissent. C'est dommage, car la fluidité des images est au rendez-vous, bien servie par le temps de réponse rapide des cristaux liquides. Patrick Bertholet La gravure sans y penser Graveur de CD Mitsumi CR485CTE Env. 130 € TTC (850 F) Graveur interne Eide, 40X (CD-R), 20X (CD-RW), 48X (lecture). Vitesse gravure de 29X en CAV. Extraction audio 28X. Livré avec Nero 5.5.8.2, InCD, EasyWrite, une nappe IDE, câble audio et visserie. Quand il faut moins de quatre minutes à un graveur 24X pour réaliser une galette de 650 Mo, est-il bien raisonnable de le remplacer par un modèle plus rapide, mais plus cher, pour ne gagner que quelques dizaines de 114 svni Septembre 2002 secondes ? Le critère de vitesse n'est plus décisif pour choisir un modèle et s'efface au profit de la facilité d'utilisation. Uarrivée de la technologie Mount Rainier marque une étape importante. Elle permet d'utiliser un CD-RW aussi aisément qu'une disquette, capacité et fiabilité en plus : formatage initial rapide (1 min), écriture et effacement des fichiers à la volée, copie en tâche de fond. A la différence du format UDF déjà exploité pour les CD-RW, Mount Rainier réalise un adressage logique de 2 Ko au lieu de 64 Ko, et autorise l'éjection du CD à tout moment. Chez Mitsumi, la techno fonctionne bien : le Ecran plat LCD (TFT-MVA) de 19 pouces, résolution native de 1280 x 1024 en 16,7 millions de couleurs, contraste 500:1, luminosité 250 cd/m1 temps de réponse des transistors : 25 ms, angle de vue : 170° horizontal et vertical, 2 haut-parleurs de 3 W intégrés. Connectique : 1 VGA 15, 1 DVI-D, 1 entrée audio, 1 prise casque 3,5 mm. 46 watts typique, 3 watts en veille. (L x H x P) : 44 x 47 x 18 cm. 7,8 kg. CR485CTE, non content de graver les CD-R en 40X, gère les CD-RW en 20X avec brio. L'appareil se révèle excellent pour les temps d'accès, très courts, et l'extraction audionumérique (28 X D. Mais il faut que la version ad hoc du logiciel InCD soit installée : Mount Rainier n'est pas géré en natif sous Windows XP. En attendant une mise à jour... P.B. ***** POUR La technologie Mount Rainier ; les performances ; l'offre logicielle complète ; le prix raisonnable. CONTRE Le bruit en mode lecture de CD. Disco, photo et magnéto Appareil photo numérique Casio ExiGm EX-M1 Env. 460 E TTC (3 000 F) Petit et multifonction, voilà le portrait du dernier Casio Exilim. Avec à peine 12 mm d'épaisseur, il fait office de dictaphone, de baladeur MP3 et d'appareil photo, sa principale fonction. Equipé d'un capteur CCD de 1,3 mégapixel, ses clichés atteignent 1280 x 960 pixels sans interpolation. Un regret, à l'utilisation du zoom numérique : les clichés sont fortement pixellisés. Quant au stockage, l'Exilim est équipé de 14 Mo de mémoire interne, avec un emplacement pour une carte Multimedia ou Appareil photo numérique et baladeur MP3, capteur 1,3 mégapixel, 14 Mo de mémoire. Livré avec Photo Loader 2.1 et Photohand 1.1. Dimensions (L x H x P) : 88 x 55 x 12 mm. Poids : 105 g. SD Card. Elle sera indispensable pour stocker MP3 et photos, très gourmands en place. Hormis ce désagrément, l'utilisation de l'Exilim est agréable, que ce soit en mode dictaphone, photo ou baladeur. La présence d'un socle pour le transfert des photos et des MP3, ainsi que du module d'affichage externe pour la lecture audio n'y est pas étranger. Lionel Morillon **** POUR Le côté multifonction en fait un produit pratique ; le socle ; la bonne finition de l'appareil. CONTRE Le zoom numérique quasi inexploitable ; la mémoire insuffisante pour écouter des MP3.
Un look rétro Kit d'enceintes Altec Lansing XA3021 Env. 120 € TTC (800 F) no" mie 400 Taillées comme un grille-pain des années 50, les dernières enceintes signées Altec Lansing ont un look pour le moins original. Elles sont vendues dans un kit comprenant Kit avec 2 enceintes et caisson de basses (entrée d'alimentation, entrée jack, deux prises RCA, prise de la télécommande filaire), 20 W RMS. Deux prises casque et 3 boutons (égalisation : TV/Jeux/Max bass.). Réponse en temps de fréquence : 35 Hz à 18 kHz. Dimension satellites (L x P x H) : 11 x 9,6 x 17 cm ; caisson de basses (L x P x H) : 20 x 20 x 36 cm. une télécommande filaire, un caisson de basses, luimême doté de nombreuses entrées et sorties sonores. Ce kit se distingue surtout par la présence des basses, très prononcées, et la faiblesse des aiguës, ce qui ne constitue pas l'idéal pour une écoute "musicale". Mais Altec insiste notamment sur le fait que les enceintes XA3021 fonctionnent tout aussi bien sur PC que sur consoles Xbox, Playstation et autres Gamecube... Et dans ce domaine, elles ont effectivement leur place, d'autant qu'il s'agit du Le Vaio tout en images Ordinateur portable Sony Vaio FX705 Env. 2400 € TTC (15750 F) Ordinateur portable doté d'un Athlon XP 1500+ cadencé à 1,33 GHz, 256 Mo de mémoire DDR, disque dur 30 Go, lecteur de disquette, lecteur combo CD-RW/DVD. 3,4 kg. Autonomie : 2 h 05 min. Les graphistes vont l'aimer, ce Vaio doté d'une belle matrice TFT de 15 pouces. Le FX705 offre une image lumineuse et contrastée, d'une définition native impressionnante de 1 400 x 1 050 pixels, gérée par une puce ATI Rage Mobility... plus douée pour la 2D que la 3D. Ici, les amateurs de Photoshop sont à la fête, les joueurs beaucoup moins. Le beau boîtier recèle d'agréables surprises. La configuration est basée sur un puissant Athlon XP 1500+ (cadencé à 1,33 GHz) et secondé par 256 Mo de mémoire DDR. L'équipement périphérique n'est pas moins bon, avec un vaste disque dur de 30 Go signé Hitachi et un combiné graveur et lecteur de DVD assez silencieux. Rien à redire côté connectique, avec les prises modem et réseau en standard et les incontournables port iLink et S-Vidéo (sortie TV). L'effort premier kit qui soit pourvu de deux prises casques — qui seront surtout appréciées par ceux qui, dans la pièce, ne jouent pas. Déjà cantonné à une utilisation ludique, il est dommage que ce kit soit plus cher que la moyenne. Certes, on peut en apprécier le design. Toutefois, pour le même prix, Creative et Logitech proposent des kits 4.1 et même 5.1. Bref, un ensemble de qualité, simple à installer, mais qui demeure relativement cher et réservé à un type d'utilisateurs peut-être un peu trop ciblé. S.O. *** POUR Le look original ; la puissance des basses ; la télécommande très pratique ; les 3 mètres de câble. CONTRE Les basses puissantes réservées à une utilisation ludique ; le prix élevé comparé à la concurrence. demeure très mesuré sur l'ergonomie : on aurait apprécié des touches d'accès rapide, pour Internet ou la messagerie, ou encore de pouvoir écouter des CD audio sans avoir à lancer Windows. Mais Sony reste sobre avec un rapport qualité/prix dans l'ensemble satisfaisant, si l'on prend en compte l'offre logicielle honnête, à commencer par Photoshop Elements. P.B. **** POUR L'affichage superbe ; la configuration puissante ; le prix raisonnable. CONTRE Les faibles performances 3D ; l'absence de touches de raccourcis. Son truc, le Firewire Lecteur de cartes Lexar Media Digital Film Reader Env. 115 € TTC (800 F) L'objet mérite d'être remarqué : le lecteur de carte mémoire Digital Film Reader est l'un des rares à utiliser l'interface Firewire. Compatible Mac et PC, il s'installe en un tour de main, sur un portable ou un micro de bureau. Doté de Windows XP, il ne réclame pas le moindre pilote. Seules les cartes mémoire au format Compact Flash (type I ou Il) sont acceptées, dommage. Mais c'est aussi l'un des lecteurs les plus rapides : durant nos tests, l'appareil atteignait les 1,4 Mo/s, presque quatre fois mieux que le meilleur des lecteurs USB. Un bon lecteur donc, mais dont on regrette le prix élevé comparé aux lecteurs USB qui acceptent tous les formats de carte mémoire, et sont Lecteur de carte mémoire. Compatible Windows 98SE/Me/2000/XP, Mac OS 9 et +. 175 g. (L x P x H) : 9 x 9,5 x 2,2 cm. moins chers. Certains d'entre eux, tel le Lead Data 5 in One Hub, font même office de concentrateur (hub) USB. A la décharge du Lexar, le lecteur est d'excellente facture, son câble d'une longueur d'un mètre permet une connexion en toutes conditions, et sa compatibilité est impeccable quel que soit le système d'exploitation. S.O. **** POUR L'installation simple ; les performances dues au Firewire. CONTRE L'interface ne justifie pas le prix élevé, ce lecteur ne reconnaît que les mémoires Compact Flash. cni-,+nm hrc wIry, SV 111 1 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 207 septembre 2002 Page 1SVM numéro 207 septembre 2002 Page 2-3SVM numéro 207 septembre 2002 Page 4-5SVM numéro 207 septembre 2002 Page 6-7SVM numéro 207 septembre 2002 Page 8-9SVM numéro 207 septembre 2002 Page 10-11SVM numéro 207 septembre 2002 Page 12-13SVM numéro 207 septembre 2002 Page 14-15SVM numéro 207 septembre 2002 Page 16-17SVM numéro 207 septembre 2002 Page 18-19SVM numéro 207 septembre 2002 Page 20-21SVM numéro 207 septembre 2002 Page 22-23SVM numéro 207 septembre 2002 Page 24-25SVM numéro 207 septembre 2002 Page 26-27SVM numéro 207 septembre 2002 Page 28-29SVM numéro 207 septembre 2002 Page 30-31SVM numéro 207 septembre 2002 Page 32-33SVM numéro 207 septembre 2002 Page 34-35SVM numéro 207 septembre 2002 Page 36-37SVM numéro 207 septembre 2002 Page 38-39SVM numéro 207 septembre 2002 Page 40-41SVM numéro 207 septembre 2002 Page 42-43SVM numéro 207 septembre 2002 Page 44-45SVM numéro 207 septembre 2002 Page 46-47SVM numéro 207 septembre 2002 Page 48-49SVM numéro 207 septembre 2002 Page 50-51SVM numéro 207 septembre 2002 Page 52-53SVM numéro 207 septembre 2002 Page 54-55SVM numéro 207 septembre 2002 Page 56-57SVM numéro 207 septembre 2002 Page 58-59SVM numéro 207 septembre 2002 Page 60-61SVM numéro 207 septembre 2002 Page 62-63SVM numéro 207 septembre 2002 Page 64-65SVM numéro 207 septembre 2002 Page 66-67SVM numéro 207 septembre 2002 Page 68-69SVM numéro 207 septembre 2002 Page 70-71SVM numéro 207 septembre 2002 Page 72-73SVM numéro 207 septembre 2002 Page 74-75SVM numéro 207 septembre 2002 Page 76-77SVM numéro 207 septembre 2002 Page 78-79SVM numéro 207 septembre 2002 Page 80-81SVM numéro 207 septembre 2002 Page 82-83SVM numéro 207 septembre 2002 Page 84-85SVM numéro 207 septembre 2002 Page 86-87SVM numéro 207 septembre 2002 Page 88-89SVM numéro 207 septembre 2002 Page 90-91SVM numéro 207 septembre 2002 Page 92-93SVM numéro 207 septembre 2002 Page 94-95SVM numéro 207 septembre 2002 Page 96-97SVM numéro 207 septembre 2002 Page 98-99SVM numéro 207 septembre 2002 Page 100-101SVM numéro 207 septembre 2002 Page 102-103SVM numéro 207 septembre 2002 Page 104-105SVM numéro 207 septembre 2002 Page 106-107SVM numéro 207 septembre 2002 Page 108-109SVM numéro 207 septembre 2002 Page 110-111SVM numéro 207 septembre 2002 Page 112-113SVM numéro 207 septembre 2002 Page 114-115SVM numéro 207 septembre 2002 Page 116-117SVM numéro 207 septembre 2002 Page 118-119SVM numéro 207 septembre 2002 Page 120-121SVM numéro 207 septembre 2002 Page 122-123SVM numéro 207 septembre 2002 Page 124-125SVM numéro 207 septembre 2002 Page 126-127SVM numéro 207 septembre 2002 Page 128-129SVM numéro 207 septembre 2002 Page 130-131SVM numéro 207 septembre 2002 Page 132-133SVM numéro 207 septembre 2002 Page 134-135SVM numéro 207 septembre 2002 Page 136-137SVM numéro 207 septembre 2002 Page 138-139SVM numéro 207 septembre 2002 Page 140-141SVM numéro 207 septembre 2002 Page 142-143SVM numéro 207 septembre 2002 Page 144-145SVM numéro 207 septembre 2002 Page 146-147SVM numéro 207 septembre 2002 Page 148-149SVM numéro 207 septembre 2002 Page 150-151SVM numéro 207 septembre 2002 Page 152-153SVM numéro 207 septembre 2002 Page 154-155SVM numéro 207 septembre 2002 Page 156-157SVM numéro 207 septembre 2002 Page 158-159SVM numéro 207 septembre 2002 Page 160-161SVM numéro 207 septembre 2002 Page 162-163SVM numéro 207 septembre 2002 Page 164-165SVM numéro 207 septembre 2002 Page 166-167SVM numéro 207 septembre 2002 Page 168-169SVM numéro 207 septembre 2002 Page 170-171SVM numéro 207 septembre 2002 Page 172-173SVM numéro 207 septembre 2002 Page 174-175SVM numéro 207 septembre 2002 Page 176-177SVM numéro 207 septembre 2002 Page 178-179SVM numéro 207 septembre 2002 Page 180-181SVM numéro 207 septembre 2002 Page 182-183SVM numéro 207 septembre 2002 Page 184-185SVM numéro 207 septembre 2002 Page 186-187SVM numéro 207 septembre 2002 Page 188-189SVM numéro 207 septembre 2002 Page 190-191SVM numéro 207 septembre 2002 Page 192-193SVM numéro 207 septembre 2002 Page 194-195SVM numéro 207 septembre 2002 Page 196-197SVM numéro 207 septembre 2002 Page 198-199SVM numéro 207 septembre 2002 Page 200-201SVM numéro 207 septembre 2002 Page 202-203SVM numéro 207 septembre 2002 Page 204-205SVM numéro 207 septembre 2002 Page 206-207SVM numéro 207 septembre 2002 Page 208