SVM n°207 septembre 2002
SVM n°207 septembre 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°207 de septembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 208

  • Taille du fichier PDF : 172 Mo

  • Dans ce numéro : le guide de la rentrée... les meilleurs sites d'achat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 130 - 131  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
130 131
tous nos tests comparatif 10 écrans plats 15 pouces liyama AX3835UT : matrice haut de gamme et toutes options liyama contribue très activement à la baisse des prix des écrans plats, tous formats confondus. Certes, son AX3835UT frôle la barre des 760 €, mais le constructeur offre des perfectionnements jusqu'ici réservés au haut de gamme. Ici, la dalle est ajustable en hauteur, pour un confort optimal lors des longues séances de travail, et l'image bascule entre modes portrait et paysage. Côté connectique, c'est le grand luxe : un hub de 4 ports USB accompagne les entrées vidéo analogique et numérique. Les performances d'affichage proprement dites sont plus classiques, malgré l'emploi d'une matrice haut de gamme de type MVA. Parfait pour les travaux bureautiques, avec des aplats et POUR Le réglage en hauteur de la dalle ; la matrice MVA ; la fonction pivot ; l'USB de série. CONTRE La luminosité un peu juste pour le rendu des vidéos et des jeux. dégradés de couleur de grande qualité et un excellent angle de vue, l'écran pèche, en revanche, par une luminosité un peu faiblarde pour assurer un rendu optimal des vidéos. Mais même à ce prix-là, l'AX3835UT reste une bonne affaire I. Env. 750 TTC (4 900F). *** POUR La polyvalence de la dalle, la qualite du menu de réglage OSD. CONTRE Le prix élevé n'est pas justifié par une vraie valeur ajoutée. Ecran plat 15" MVA1 024x 768, 16,7 millions de couleurs. Dalle pivotante. Temps de réponse : 25 ms. Angle de vue horizivert. : 160'1160'. Luminosité : 250 cd/m', Contraste 400:1. 1 prise DVI, 1 VGA, concentrateur USB 4 ports. LxPX H:34 x 21 x 34 cm. Poids 6 kg. cul Samsung SyncMaster 152T : tout pour la vidéo Voilà un écran plus doué pour la lecture de DVD que pour la bureautique ! La chose est plutôt rare et s'explique en grande partie par le haut niveau de luminosité de la dalle. Les séquences vidéo, habituellement assez ternes sur les écrans LCD, sont ici aussi éclatantes que sur un téléviseur. Le rétro-éclairage d'exception favorise aussi le rendu des **** POUR Hitachi CML 155XW : un poil trop cher Le CML 155XW supporte mal la comparaison avec les dalles 15 pouces de plusieurs concurrents, Iiyama et autre Samsung, qui affichent de meilleures prestations pour des prix souvent inférieurs. L'appareil est pourtant loin d'être mauvais : l'affichage sous Windows est agréable dès la première mise en service et l'on apprécie la luminosité 106 svni Septembre 2002 L'excellent rendu des vidéos ; la qualité de fabrication et le design ; la facilité d'installation et de transport. CONTRE L'extrême luminosité, un peu trop éblouissante pour la bureautique. de la dalle. Les vidéos sont fluides, et la légère dominante rouge se corrige aisément via un menu OSD bien fait. Le CML 155XW se prête aussi au jeu sans trop peiner. Mais Hitachi est chiche sur les options : à 760 €, on a certes droit à des hautparleurs et à un micro intégré, mais pas à la rotation d'image ou au hub USB. Env. 760 € TTC (5000 F). jeux, bien servi par un temps de réponse très correct des cristaux liquides. Sous Windows, en revanche (avec les réglages par défaut), les fonds blancs éblouissent franchement et les teintes les plus claires virent au blanc. Côté ergonomie, on aime la facilité d'accès aux prises VGA et DVI et le faible encombrement du support repliable. Env. 650 C TTC (4300F). PHOTOS JACQ UES FEINS
LG L1510 : plus racé dehors que dedans Assez curieusement, LG, qui signe plusieurs des dalles TFT de ce comparatif, ne semble pas réserver, pour sa propre marque, le meilleur de sa production. Si le L1510S ne figure pas parmi nos élus, c'est d'abord à cause de sa luminosité faiblarde : le défaut n'est pas rédhibitoire pour la lecture des DVD, mais les couleurs manquent tout de même de vivacité. De ce côté-là au *** POUR Lé Eléie Trifâlbre—c- i5r7riniàton électrique ; l'affichage confortable pour la bureautique. CONTRE La faible luminosité ; le rendu plutôt moyen pour les jeux rapides. ViewSonic VG500 : efficacité et sobriété Déjà connu pour l'excellent rapport qualité/prix de ses écrans cathodiques, ViewSonic propose, avec son VG500, un écran plat aux performances homogènes. Très agréable pour tous les travaux bureautiques et d'imagerie, sa matrice 111 est également convaincante pour la lecture des DVD et autres DivX, malgré une luminosité plutôt faible par rapport aux Sony et driJ Ecran plat 15" TFT-TN 1024 x 768, 16,7 millions de coul., pivotant. Temps de réponse : 40 ms. Angle de vue horiz./vert. : 150°/110°. Lumin. : 250 cd/ni', Contraste 350:1. 1 VGA, 1 connecteur, 1 jack audio, 1 prise casque, 2 haut-parleurs stéréo 2W.LxPxH : 34 x 17 x 35 cm. Poids 4,9 kg. **** POUR Les performances globales satisfaisantes ; la gestion des couleurs au-dessus de la moyenne, comme l'OSD. CONTRE Le rendu des vidéos un peu gâché par la faible luminosité. Samsung. La remarque vaut aussi pour les jeux rapides, avec un rendu fluide mais un peu terne. Dommage, car les réglages proposés dans le menu OSD sont d'une richesse et d'une précision au-dessus du lot. View- Sonic est, en revanche, moins généreux sur les options : pas de rotation de l'image ni d'entrée numérique ; on n'a droit qu'aux haut-parleurs intégrés. Env. 655E TTC (4300F). moins, cet écran ne fera pas d'ombre à votre bonne vieille télé ! Le temps de réponse des cristaux liquides, lui, est encore un peu juste pour les jeux rapides. Nous ne serons pas trop sévères, car le prix demandé reste raisonnable. Le LG est aussi un petit bijou de design et l'un des modèles les moins voraces en énergie de ce comparatif : 28W seulement. Env. 610E TTC (4000F). Philips 150B3Q : enfin la polyvalence ! Nous critiquions, en novembre dernier, le 150S de Philips pour son rapport qualité/prix très décevant. Depuis, que de progrès accomplis. Le fabricant décroche une place d'honneur sur le format 15 pouces avec son 150B3Q, qui supporte sans rougir la comparaison avec le roi Sony X52. Très lumineuse et parfaitement homogène, la dalle TFT offre le même confort sous Excel que pour la lecture de DVD, et de belles prestations sur les jeux, même rapides. L'image reste parfaitement nette sous tous les angles de vue, et pivote à 90° pour permettre l'affichage du A4 en pleine page. Cet écran s'essaie même au multimédia, avec des haut-parleurs à peu près audibles et un micro intégré. Un bon ensemble, donc, même si l'on peut être déçu par le design lourd et massif du socle. Env. 730E TTC (4 800 F). POUR La polyvalence du modèle l'excellent angle de vue ; la fonction "pivot". CONTRE Le prix ; l'absence d'étui de protection. Seotembre 2002 SV ni 107



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 207 septembre 2002 Page 1SVM numéro 207 septembre 2002 Page 2-3SVM numéro 207 septembre 2002 Page 4-5SVM numéro 207 septembre 2002 Page 6-7SVM numéro 207 septembre 2002 Page 8-9SVM numéro 207 septembre 2002 Page 10-11SVM numéro 207 septembre 2002 Page 12-13SVM numéro 207 septembre 2002 Page 14-15SVM numéro 207 septembre 2002 Page 16-17SVM numéro 207 septembre 2002 Page 18-19SVM numéro 207 septembre 2002 Page 20-21SVM numéro 207 septembre 2002 Page 22-23SVM numéro 207 septembre 2002 Page 24-25SVM numéro 207 septembre 2002 Page 26-27SVM numéro 207 septembre 2002 Page 28-29SVM numéro 207 septembre 2002 Page 30-31SVM numéro 207 septembre 2002 Page 32-33SVM numéro 207 septembre 2002 Page 34-35SVM numéro 207 septembre 2002 Page 36-37SVM numéro 207 septembre 2002 Page 38-39SVM numéro 207 septembre 2002 Page 40-41SVM numéro 207 septembre 2002 Page 42-43SVM numéro 207 septembre 2002 Page 44-45SVM numéro 207 septembre 2002 Page 46-47SVM numéro 207 septembre 2002 Page 48-49SVM numéro 207 septembre 2002 Page 50-51SVM numéro 207 septembre 2002 Page 52-53SVM numéro 207 septembre 2002 Page 54-55SVM numéro 207 septembre 2002 Page 56-57SVM numéro 207 septembre 2002 Page 58-59SVM numéro 207 septembre 2002 Page 60-61SVM numéro 207 septembre 2002 Page 62-63SVM numéro 207 septembre 2002 Page 64-65SVM numéro 207 septembre 2002 Page 66-67SVM numéro 207 septembre 2002 Page 68-69SVM numéro 207 septembre 2002 Page 70-71SVM numéro 207 septembre 2002 Page 72-73SVM numéro 207 septembre 2002 Page 74-75SVM numéro 207 septembre 2002 Page 76-77SVM numéro 207 septembre 2002 Page 78-79SVM numéro 207 septembre 2002 Page 80-81SVM numéro 207 septembre 2002 Page 82-83SVM numéro 207 septembre 2002 Page 84-85SVM numéro 207 septembre 2002 Page 86-87SVM numéro 207 septembre 2002 Page 88-89SVM numéro 207 septembre 2002 Page 90-91SVM numéro 207 septembre 2002 Page 92-93SVM numéro 207 septembre 2002 Page 94-95SVM numéro 207 septembre 2002 Page 96-97SVM numéro 207 septembre 2002 Page 98-99SVM numéro 207 septembre 2002 Page 100-101SVM numéro 207 septembre 2002 Page 102-103SVM numéro 207 septembre 2002 Page 104-105SVM numéro 207 septembre 2002 Page 106-107SVM numéro 207 septembre 2002 Page 108-109SVM numéro 207 septembre 2002 Page 110-111SVM numéro 207 septembre 2002 Page 112-113SVM numéro 207 septembre 2002 Page 114-115SVM numéro 207 septembre 2002 Page 116-117SVM numéro 207 septembre 2002 Page 118-119SVM numéro 207 septembre 2002 Page 120-121SVM numéro 207 septembre 2002 Page 122-123SVM numéro 207 septembre 2002 Page 124-125SVM numéro 207 septembre 2002 Page 126-127SVM numéro 207 septembre 2002 Page 128-129SVM numéro 207 septembre 2002 Page 130-131SVM numéro 207 septembre 2002 Page 132-133SVM numéro 207 septembre 2002 Page 134-135SVM numéro 207 septembre 2002 Page 136-137SVM numéro 207 septembre 2002 Page 138-139SVM numéro 207 septembre 2002 Page 140-141SVM numéro 207 septembre 2002 Page 142-143SVM numéro 207 septembre 2002 Page 144-145SVM numéro 207 septembre 2002 Page 146-147SVM numéro 207 septembre 2002 Page 148-149SVM numéro 207 septembre 2002 Page 150-151SVM numéro 207 septembre 2002 Page 152-153SVM numéro 207 septembre 2002 Page 154-155SVM numéro 207 septembre 2002 Page 156-157SVM numéro 207 septembre 2002 Page 158-159SVM numéro 207 septembre 2002 Page 160-161SVM numéro 207 septembre 2002 Page 162-163SVM numéro 207 septembre 2002 Page 164-165SVM numéro 207 septembre 2002 Page 166-167SVM numéro 207 septembre 2002 Page 168-169SVM numéro 207 septembre 2002 Page 170-171SVM numéro 207 septembre 2002 Page 172-173SVM numéro 207 septembre 2002 Page 174-175SVM numéro 207 septembre 2002 Page 176-177SVM numéro 207 septembre 2002 Page 178-179SVM numéro 207 septembre 2002 Page 180-181SVM numéro 207 septembre 2002 Page 182-183SVM numéro 207 septembre 2002 Page 184-185SVM numéro 207 septembre 2002 Page 186-187SVM numéro 207 septembre 2002 Page 188-189SVM numéro 207 septembre 2002 Page 190-191SVM numéro 207 septembre 2002 Page 192-193SVM numéro 207 septembre 2002 Page 194-195SVM numéro 207 septembre 2002 Page 196-197SVM numéro 207 septembre 2002 Page 198-199SVM numéro 207 septembre 2002 Page 200-201SVM numéro 207 septembre 2002 Page 202-203SVM numéro 207 septembre 2002 Page 204-205SVM numéro 207 septembre 2002 Page 206-207SVM numéro 207 septembre 2002 Page 208