SVM n°207 septembre 2002
SVM n°207 septembre 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°207 de septembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 208

  • Taille du fichier PDF : 172 Mo

  • Dans ce numéro : le guide de la rentrée... les meilleurs sites d'achat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 120 - 121  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
120 121
tous nos tests prise en main : assemblez votre PC vous-même ! Carte mère, processeur, processeurs Intel ou AMD ? La première chose que vous voudrez choisir pour assembler votre micro, c'est le processeur. Les AMD sont, dans l'ensemble, moins chers que ceux d'Intel, pour des niveaux de performances quasi équivalents. Autre atout : les Duron et Athlon XP d'AMD se glissent dans un socle identique, le Socket A, sur la carte mère du PC. Sans changer de carte mère, on pourra donc commencer avec un Duron, puis le remplacer, au bout d'un an ou deux, par un puissant Athlon. Le seul véritable défaut des AMD, c'est leur température de fonctionnement élevée, parfois supérieure à 75°C, qui réclame un ventilateur très efficace, donc forcément bruyant. Avec les processeurs Intel, vous n'aurez pas ce genre de problème : les ventilateurs tournent plus lentement, réduisant le niveau sonore et les risques de pannes. Du coup, il est plus facile de les overclocker — par exemple, de faire grimper à 2,2 GHz un Pentium 4 estampillé 2 GHz. De plus, si l'on paie le prix fort, le Pentium 4 montera à des fréquences inaccessibles aux Athlon XP : 2,8 GHz actuellement, contre 1,8 GHz. Détail à connaître, les anciens Pentium 4 réclamaient un socle, dit Socket 423, qu'il vaut mieux éviter, car les nouveaux Pentium imposent, eux, un Socket 478. Fréquence Socket Prix fit ENTRÉE DE GAMME Intel Celeron 1 GHz Socket 370 84 € 1,2 GHz Socket 370 87 € 1,4 GHz Socket 370 139 € 1,7 GHz Socket 478 112 € 1,8 GHz Socket 478 148 € AMD Duron 800 MHz Socket A 51 € 900 MHz Socket A 51 € 1 GHz Socket A 55 € 1,3 GHz Socket A 75 € HAUT DE GAMME Intel Pentium 4 1,6 GHz Socket 478 170 € 1,9 GHz Scoket 423 245 € 2,26 GHz Socket 478 330 € AMD Athlon XP 2,53 GHz Socket 478 850 € 1,3 GHz (1500+) Socket A 95 e 1,46 GHz (1700+) Socket A 1,6 GHz (1900+) Socket A 150 € 1,67 GHz (2000+) Socket A 170 € 1,7 GHz (2100+) Socket A 220 € 1,8 GHz (2200+) Socket A 270 f En entrée de gamme, le Celeron n'a pas grand-chose pour lui. Un Celeron à 1,6 GHz est moins bon qu'un Duron à 1 GHz, alors qu'il est deux fois plus cher ! Et attention, les Celeron de moins de 1,6 GHz ont un socle spécial, le Socket 370 ; ils ne pourront jamais être remplacés par un Pentium 4. Bref, ce processeur est à réserver aux usages peu gourmands en puissance : bureautique, Internet et jeux éducatifs. De la comparaison entre Celeron et Duron, on déduit surtout que la fréquence n'est pas révélatrice des performances. Cela se confirme avec les Athlon XP dont la dénomination est a priori trompeuse : un Athlon 2000+ fonctionne en fait à 1,67 GHz. AMD le nomme 2000+ car il calcule aussi vite qu'un Pentium 4 à 2 GHz, ce que nos tests confirment. Résultat des courses : nous vous conseillons un Duron si votre budget est limité, un Athlon XP pour assembler une machine puissante au meilleur prix, et un Pentium 4 haute fréquence pour des performances au top. LES PRINCIPAUX PROCESSEURS DU MOMENT. Avec l'arrivée du Pentium 4 cadencé à 2,8 GHz, certains prix seront fortement revus à la baisse, principalement dans les fréquences élevées. L'Athlon XP, le processeur haut de gamme d'AMD, offre un très bon rapport qualité/prix. A fréquence égale, il calcule plus vite que le Pentium 4.
mémoire : le trio vital Mémoire 256 Mo de DDR Choisir son type de mémoire vive n'est plus un problème. Pour accompagner un processeur Intel ou AMD, la DDR-SDRam fait aujourd'hui l'unanimité. Elle offre de bonnes performances pour un prix raisonnable, en moyenne 50 € (330 F) la barrette de 128 Mo. La SDRam PC133 est un peu moins chère, mais plus lente et en fin de vie. Nous la déconseillons pour un nouveau PC. Reste la RDRam, ou Rambus. Réservée aux processeurs Intel, elle n'a d'intérêt qu'en duo avec un Pentium 4 ultrarapide : c'est la plus chère des mémoires. Elle est un peu plus performante que la DDR- SDRam, surtout les barrettes estampillées PC1066. A ce propos, quel que soit le type choisi, optez toujours pour la mémoire la plus rapide (certifiée PC133 pour la SDRam, PC2700 pour la DDR-SDRam et PC1066 pour la RDRam) ; pas forcément plus chère, elle convient à tous les PC et sera plus facile à transférer sur une future machine. Ne mégotez pas non plus sur la taille, vous brideriez le processeur. 128 Mo sont un minimum pour la bureautique, à condition de ne pas ouvrir trop de logiciels à la fois. A partir de 256 Mo, tout va bien, sauf pour le montage vidéo et la retouche d'images, pour lesquels 512 Mo sont indispensables. En passant de 128 à 256 Mo de mémoire DDR, vos logiciels peuvent aller jusqu'à 20% plus vite ! Carte mère Tout repose sur elle Pour choisir la carte mère, vous disposez déjà de deux critères discriminants : les types de socle processeur et de mémoire retenus, par exemple Socket 478 et DDR. Affinez maintenant votre choix. Deux puces sur la carte mère orientent en effet les usages et l'évolutivité du PC ; on les appelle chipset ou jeu de composants. La tâche principale du chipset consiste à coordonner les échanges de données entre le processeur, la mémoire, la carte graphique, etc. Certains modèles sont très économiques, car ils gèrent également la liaison modem, la connexion réseau Ethernet, voire le son et l'affichage 3D, sans qu'on ait besoin de recourir à des cartes achetées séparément. Ainsi, les chipsets Radeon IGP 320, nForce 220 et nForce 2 embarquent un processeur graphique — on parle de "vidéo intégrée". Ces chipsets suffisent à la bureautique et à lancer occasionnellement un jeu 3D. Ceux disposant de leur propre mémoire vidéo sont préférables à ceux qui grèvent (de 4 à 32 Mo) la mémoire principale du PC. Vous êtes joueur ? Oubliez la vidéo intégrée, et préférez une carte mère avec connecteur graphique AGP, dans lequel se glisse une carte 3D. Quand le chipset délivre aussi le son, parfois même en numérique 5.1 (5 enceintes et 1 caisson de basses), la carte mère embarque une prise joystick et trois prises pour brancher enceintes et microphone. Mais les musiciens achèteront plutôt une carte audio à part, à glisser dans l'un des connecteurs PCI. Les constructeurs de cartes mères (Asus, MSI, Abit, Gigabyte...) proposent toutes sortes de modèles, avec prises USB 2 ou Firewire, avec 4 prises USB au lieu de 2, un Bios spécial pour overclocker facilement le processeur, etc. Ces cartes mères sont interchangeables : elles respectent toutes le format ATX (sauf quelquesunes au format Micro-ATX pour les PC compacts). On les fixe sans problème dans un classique boîtier ATX. Dans ce dernier, notez qu'une alimentation de 250 W suffit à brancher disques, lecteur DVD, graveur et carte 3D, etc., Intel ou AMD, il faut choisir son camp : sur la carte mère, le socle du processeur (carré blanc à droite) détermine la marque et le modèle de puce que l'on peut utiliser. Ici un Socket 478 pour Pentium 4. Septembre 2002 svm 97..



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 207 septembre 2002 Page 1SVM numéro 207 septembre 2002 Page 2-3SVM numéro 207 septembre 2002 Page 4-5SVM numéro 207 septembre 2002 Page 6-7SVM numéro 207 septembre 2002 Page 8-9SVM numéro 207 septembre 2002 Page 10-11SVM numéro 207 septembre 2002 Page 12-13SVM numéro 207 septembre 2002 Page 14-15SVM numéro 207 septembre 2002 Page 16-17SVM numéro 207 septembre 2002 Page 18-19SVM numéro 207 septembre 2002 Page 20-21SVM numéro 207 septembre 2002 Page 22-23SVM numéro 207 septembre 2002 Page 24-25SVM numéro 207 septembre 2002 Page 26-27SVM numéro 207 septembre 2002 Page 28-29SVM numéro 207 septembre 2002 Page 30-31SVM numéro 207 septembre 2002 Page 32-33SVM numéro 207 septembre 2002 Page 34-35SVM numéro 207 septembre 2002 Page 36-37SVM numéro 207 septembre 2002 Page 38-39SVM numéro 207 septembre 2002 Page 40-41SVM numéro 207 septembre 2002 Page 42-43SVM numéro 207 septembre 2002 Page 44-45SVM numéro 207 septembre 2002 Page 46-47SVM numéro 207 septembre 2002 Page 48-49SVM numéro 207 septembre 2002 Page 50-51SVM numéro 207 septembre 2002 Page 52-53SVM numéro 207 septembre 2002 Page 54-55SVM numéro 207 septembre 2002 Page 56-57SVM numéro 207 septembre 2002 Page 58-59SVM numéro 207 septembre 2002 Page 60-61SVM numéro 207 septembre 2002 Page 62-63SVM numéro 207 septembre 2002 Page 64-65SVM numéro 207 septembre 2002 Page 66-67SVM numéro 207 septembre 2002 Page 68-69SVM numéro 207 septembre 2002 Page 70-71SVM numéro 207 septembre 2002 Page 72-73SVM numéro 207 septembre 2002 Page 74-75SVM numéro 207 septembre 2002 Page 76-77SVM numéro 207 septembre 2002 Page 78-79SVM numéro 207 septembre 2002 Page 80-81SVM numéro 207 septembre 2002 Page 82-83SVM numéro 207 septembre 2002 Page 84-85SVM numéro 207 septembre 2002 Page 86-87SVM numéro 207 septembre 2002 Page 88-89SVM numéro 207 septembre 2002 Page 90-91SVM numéro 207 septembre 2002 Page 92-93SVM numéro 207 septembre 2002 Page 94-95SVM numéro 207 septembre 2002 Page 96-97SVM numéro 207 septembre 2002 Page 98-99SVM numéro 207 septembre 2002 Page 100-101SVM numéro 207 septembre 2002 Page 102-103SVM numéro 207 septembre 2002 Page 104-105SVM numéro 207 septembre 2002 Page 106-107SVM numéro 207 septembre 2002 Page 108-109SVM numéro 207 septembre 2002 Page 110-111SVM numéro 207 septembre 2002 Page 112-113SVM numéro 207 septembre 2002 Page 114-115SVM numéro 207 septembre 2002 Page 116-117SVM numéro 207 septembre 2002 Page 118-119SVM numéro 207 septembre 2002 Page 120-121SVM numéro 207 septembre 2002 Page 122-123SVM numéro 207 septembre 2002 Page 124-125SVM numéro 207 septembre 2002 Page 126-127SVM numéro 207 septembre 2002 Page 128-129SVM numéro 207 septembre 2002 Page 130-131SVM numéro 207 septembre 2002 Page 132-133SVM numéro 207 septembre 2002 Page 134-135SVM numéro 207 septembre 2002 Page 136-137SVM numéro 207 septembre 2002 Page 138-139SVM numéro 207 septembre 2002 Page 140-141SVM numéro 207 septembre 2002 Page 142-143SVM numéro 207 septembre 2002 Page 144-145SVM numéro 207 septembre 2002 Page 146-147SVM numéro 207 septembre 2002 Page 148-149SVM numéro 207 septembre 2002 Page 150-151SVM numéro 207 septembre 2002 Page 152-153SVM numéro 207 septembre 2002 Page 154-155SVM numéro 207 septembre 2002 Page 156-157SVM numéro 207 septembre 2002 Page 158-159SVM numéro 207 septembre 2002 Page 160-161SVM numéro 207 septembre 2002 Page 162-163SVM numéro 207 septembre 2002 Page 164-165SVM numéro 207 septembre 2002 Page 166-167SVM numéro 207 septembre 2002 Page 168-169SVM numéro 207 septembre 2002 Page 170-171SVM numéro 207 septembre 2002 Page 172-173SVM numéro 207 septembre 2002 Page 174-175SVM numéro 207 septembre 2002 Page 176-177SVM numéro 207 septembre 2002 Page 178-179SVM numéro 207 septembre 2002 Page 180-181SVM numéro 207 septembre 2002 Page 182-183SVM numéro 207 septembre 2002 Page 184-185SVM numéro 207 septembre 2002 Page 186-187SVM numéro 207 septembre 2002 Page 188-189SVM numéro 207 septembre 2002 Page 190-191SVM numéro 207 septembre 2002 Page 192-193SVM numéro 207 septembre 2002 Page 194-195SVM numéro 207 septembre 2002 Page 196-197SVM numéro 207 septembre 2002 Page 198-199SVM numéro 207 septembre 2002 Page 200-201SVM numéro 207 septembre 2002 Page 202-203SVM numéro 207 septembre 2002 Page 204-205SVM numéro 207 septembre 2002 Page 206-207SVM numéro 207 septembre 2002 Page 208