SVM n°207 septembre 2002
SVM n°207 septembre 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°207 de septembre 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 208

  • Taille du fichier PDF : 172 Mo

  • Dans ce numéro : le guide de la rentrée... les meilleurs sites d'achat.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
d ! gitales N Des aiguilles, 50 000 fois plus fines qu'un cheveu, stockent les données en poinçonnant un film de polymères. - IBM invente la tort perforée n- oscopique Bientôt de nouvelles cartes perforées dans toutes nos poches C'est la promesse faite par une équipe de chercheurs d'IBM travaillant, a Zurich, sur le projet Millipede fou mille-pattes). Ils viennent de relancer cette méthode de stockage, que I un aurait pu croire définitivement oubliée, grâce aux "nanotechnologies". Leur procédé a démontré qu'il était par exemple possible de stocker le contenu de 25 DVD sur une surface équivalente a la taille d'un timbre-poste, soit stockage mélanique 88 svm une densité d'un illion de bits par pouce carré ! R l'intérieur des petites puces (3 mm x 3 mm), c'est une véritable usine miniature qui est à l'o=uvre des aiguilles, 50 000 fois plus fines qu'un r iluvF4J stockent les données en poinçonn,int r rirr,tamment un film de polymères qui feLnuvip le substrat de silicium. Chauffée al-100 C via une résistance située sur son support, r [laque pointe fait tout simplement fondre la couche de polymères pour y perce'une en- taille,équivalent à un bit, dont le diamètre ne dépasse pas le millionième de millimètre. Voila pour le processus d'écriture. Ensuite, pour lire les données, la même pointe se rend sur l'une des cavités, a une température moindre, pour ne pas faire fondre le film. Le plus étonnant, c'est que
cette mémoire est totalement réinscriptible : en perforant une série d'alvéoles aux alentours du bit à effacer, celui-ci disparaît au profit de ses voisins. Oui mais, ces petites sondes, initialement utilisées dans les microscopes à force atomique ou à effet tunnel, ont un défaut : elles ne sont pas spécialement véloces. Seules, ou peu nombreuses, elles auraient du mal à assurer des taux de transmission acceptables. Les chercheurs de Big Blue ont donc imaginé une puce capable de faire travailler de concert une matrice de 1021-1 pointes, plus rapide. Ru début de l'année prochaine, les scientifiques devraient accoucher d'un nouveau prototype, contenant cette fois LI 000 pointes sur une puce de seulement 7 mmd. Loin d'être anecdotique, le projet Millipede n'a pas pour autant l'ambition de se constituer comme alternative aux disques durs. Les chercheurs d'IBM pensent que ces nanacartes perforées auront plutôt leur place dans le monde scientifique et plus précisément dans les slots mémoire des appareils du monde nomade, remplaçant ainsi avantageusement les mémoires flash. Si tout va bien, ils prévoient une commercialisation des premières puces vers la fin 2005, avec une capacité de stockage allant de 5 à10 Go pour commencer. www.actualdepth.com www.ddd.com E.L.B. les objets, les idées, les gens, les lieux du tout numérique svm es écrans prennent(du réli Le monde du loisir PC et du cinéma a beau ne jurer que par la 3D, celle-ci n'a pas encore atteint son objectif ultime : donner un véritable relief aux images que nous percevons. Et ce pour une raison évidente : les écrans affichent toujours une image désespérément plate ! II y a bien les lunettes stéréoscopiques, mais elles sont contraignantes et altèrent l'image. Mais tout cela pourrait bien changer, grâce à une nouvelle génération d'écrans, baptisés "autostéréoscopiques". Nous pourrions alors percevoir la fameuse "profondeur" sans porter de lunettes. De tels moniteurs existent delà, mais sont pour l'instant réservés à des marchés bien particuliers, comme celui de la publicité ou de l'éducation. C'est pourquoi l'annonce de Deep Video Imaging (ENI) est importante. Cette firme néo-zélandaise, spécialisée dans ce type d'écrans, envisage d'ores et déjà un partenariat avec le fabricant d'écrans plats coréen GTT. L'idée de DVI est d'intégrer dans leurs moniteurs PC haut de gamme sa technologie d'écran multicouche (multilayer display, MLDI. Le MLD est simplement constitué de deux dalles LCD séparées de quelques centimètres l'une de l'autre, celle du devant étant débarrassée du contenu blanc pour assurer sa transparence. R l'aide d'une carte graphique dédiée, comprenant deux prises VGR (une pour chaque écran), l'image des deux moniteurs se superpose. Les films ou les jeux conçus pour supporter la technologie prennent ainsi du relief. D'autres entreprises déve- écrans autostéréoscopiques loppent également ce type d'écrans pour nos prochains PC. Ils se disputent même le titre de la technologie la plus efficace et la moins chère... On peut notamment citer les moniteurs Synthagram de Stereographics, qui fonctionnent avec un écran lenticulaire, ou le moniteur 3D d'12i GmBh [ex- Dresden3D), utilisant des prismes, qui traque les mouvements des yeux pour adapter l'image 3D au déplacement du spectateur. Rlors, à quand des films en trois dimensions sur l'écran de notre ordinateur ou à la télévision ? Selon Dynamic Digital Depth IDDDI, cela ne saurait attendre la fin de cette décennie. D'ailleurs, cette entreprise américaine propose déjà des services de télévision en 3D ! DDD a en effet mis au point un programme capable d'ajouter un "plan de profondeur" à n'importe quel film (ou émission Mpeg en 301. Celui-ci établit la distance entre tous les objets d'une scène et le spectateur en leur accordant une nuance de gris différente. Ce traitement n'altère en rien le programme originel, qui reste visible si l'on ne possède rien d'autre qu'une bonne vieille télé. Avant que le grand public ne puisse profiter de l'ivresse de la profondeur, il faudra revoir les tarifs de ces superbes écrans à la baisse : plusieurs milliers d'euros sont nécessaires pour s'offrir ne seraitce qu'un "petit" écran autostéréographique de 15 pouces... E.L.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 207 septembre 2002 Page 1SVM numéro 207 septembre 2002 Page 2-3SVM numéro 207 septembre 2002 Page 4-5SVM numéro 207 septembre 2002 Page 6-7SVM numéro 207 septembre 2002 Page 8-9SVM numéro 207 septembre 2002 Page 10-11SVM numéro 207 septembre 2002 Page 12-13SVM numéro 207 septembre 2002 Page 14-15SVM numéro 207 septembre 2002 Page 16-17SVM numéro 207 septembre 2002 Page 18-19SVM numéro 207 septembre 2002 Page 20-21SVM numéro 207 septembre 2002 Page 22-23SVM numéro 207 septembre 2002 Page 24-25SVM numéro 207 septembre 2002 Page 26-27SVM numéro 207 septembre 2002 Page 28-29SVM numéro 207 septembre 2002 Page 30-31SVM numéro 207 septembre 2002 Page 32-33SVM numéro 207 septembre 2002 Page 34-35SVM numéro 207 septembre 2002 Page 36-37SVM numéro 207 septembre 2002 Page 38-39SVM numéro 207 septembre 2002 Page 40-41SVM numéro 207 septembre 2002 Page 42-43SVM numéro 207 septembre 2002 Page 44-45SVM numéro 207 septembre 2002 Page 46-47SVM numéro 207 septembre 2002 Page 48-49SVM numéro 207 septembre 2002 Page 50-51SVM numéro 207 septembre 2002 Page 52-53SVM numéro 207 septembre 2002 Page 54-55SVM numéro 207 septembre 2002 Page 56-57SVM numéro 207 septembre 2002 Page 58-59SVM numéro 207 septembre 2002 Page 60-61SVM numéro 207 septembre 2002 Page 62-63SVM numéro 207 septembre 2002 Page 64-65SVM numéro 207 septembre 2002 Page 66-67SVM numéro 207 septembre 2002 Page 68-69SVM numéro 207 septembre 2002 Page 70-71SVM numéro 207 septembre 2002 Page 72-73SVM numéro 207 septembre 2002 Page 74-75SVM numéro 207 septembre 2002 Page 76-77SVM numéro 207 septembre 2002 Page 78-79SVM numéro 207 septembre 2002 Page 80-81SVM numéro 207 septembre 2002 Page 82-83SVM numéro 207 septembre 2002 Page 84-85SVM numéro 207 septembre 2002 Page 86-87SVM numéro 207 septembre 2002 Page 88-89SVM numéro 207 septembre 2002 Page 90-91SVM numéro 207 septembre 2002 Page 92-93SVM numéro 207 septembre 2002 Page 94-95SVM numéro 207 septembre 2002 Page 96-97SVM numéro 207 septembre 2002 Page 98-99SVM numéro 207 septembre 2002 Page 100-101SVM numéro 207 septembre 2002 Page 102-103SVM numéro 207 septembre 2002 Page 104-105SVM numéro 207 septembre 2002 Page 106-107SVM numéro 207 septembre 2002 Page 108-109SVM numéro 207 septembre 2002 Page 110-111SVM numéro 207 septembre 2002 Page 112-113SVM numéro 207 septembre 2002 Page 114-115SVM numéro 207 septembre 2002 Page 116-117SVM numéro 207 septembre 2002 Page 118-119SVM numéro 207 septembre 2002 Page 120-121SVM numéro 207 septembre 2002 Page 122-123SVM numéro 207 septembre 2002 Page 124-125SVM numéro 207 septembre 2002 Page 126-127SVM numéro 207 septembre 2002 Page 128-129SVM numéro 207 septembre 2002 Page 130-131SVM numéro 207 septembre 2002 Page 132-133SVM numéro 207 septembre 2002 Page 134-135SVM numéro 207 septembre 2002 Page 136-137SVM numéro 207 septembre 2002 Page 138-139SVM numéro 207 septembre 2002 Page 140-141SVM numéro 207 septembre 2002 Page 142-143SVM numéro 207 septembre 2002 Page 144-145SVM numéro 207 septembre 2002 Page 146-147SVM numéro 207 septembre 2002 Page 148-149SVM numéro 207 septembre 2002 Page 150-151SVM numéro 207 septembre 2002 Page 152-153SVM numéro 207 septembre 2002 Page 154-155SVM numéro 207 septembre 2002 Page 156-157SVM numéro 207 septembre 2002 Page 158-159SVM numéro 207 septembre 2002 Page 160-161SVM numéro 207 septembre 2002 Page 162-163SVM numéro 207 septembre 2002 Page 164-165SVM numéro 207 septembre 2002 Page 166-167SVM numéro 207 septembre 2002 Page 168-169SVM numéro 207 septembre 2002 Page 170-171SVM numéro 207 septembre 2002 Page 172-173SVM numéro 207 septembre 2002 Page 174-175SVM numéro 207 septembre 2002 Page 176-177SVM numéro 207 septembre 2002 Page 178-179SVM numéro 207 septembre 2002 Page 180-181SVM numéro 207 septembre 2002 Page 182-183SVM numéro 207 septembre 2002 Page 184-185SVM numéro 207 septembre 2002 Page 186-187SVM numéro 207 septembre 2002 Page 188-189SVM numéro 207 septembre 2002 Page 190-191SVM numéro 207 septembre 2002 Page 192-193SVM numéro 207 septembre 2002 Page 194-195SVM numéro 207 septembre 2002 Page 196-197SVM numéro 207 septembre 2002 Page 198-199SVM numéro 207 septembre 2002 Page 200-201SVM numéro 207 septembre 2002 Page 202-203SVM numéro 207 septembre 2002 Page 204-205SVM numéro 207 septembre 2002 Page 206-207SVM numéro 207 septembre 2002 Page 208