SVM n°206 jui/aoû 2002
SVM n°206 jui/aoû 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°206 de jui/aoû 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 176

  • Taille du fichier PDF : 148 Mo

  • Dans ce numéro : la micro du futur... demain chez vous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
C'est déjà demain. Tout a été dit de ces objets communicants qui vont nous mettre des données de toute sorte à portée des yeux et des oreilles. Tout ? Lisez plutôt la suite, le plus beau reste encore à découvrir. Le plus beau, car ça va se passer tout près de chez vous. Tout près de vous. J certainement, quelqu'un, quelque part, rêve devant un distributeur de boissons. Cet hommelà va inventer une technologie révolutionnaire. Quelque chose qui changera votre vie. Cet homme-là, dans les années soixante-dix, c'était SteveWozniak, un petit employé chez Hewlett- Packard à qui on attribue notamment la paternité du premier Mac, mais surtout celle du premier Cream Soda Computer... Reste-t-il de la place pour des inventeurs isolés ? Pas sûr, car depuis, le vaste concours Lépine qu'est la recherche technologique est devenu une grande industrie. Qui a déjà tenu ses promesses : la loi de Moore (la puissance des processeurs double tous les dix-huit mois, et donc la puissance de calcul des machines aussi) a tenu le coup. En trente ans, Le V70, la dernière petite merveille de Motorola, symbolise les nouvelles orientations prises par l'industrie : convergence, design et ergonomie. 64 svm Juillet-Août 2002 grâce aux machines, on voit plus loin dans l'univers. On comprend mieux le vivant. On perçoit plus clairement les paramètres qui régissent notre Terre. Et les promesses seront encore tenues : avant 2050, les astrophysiciens auront repéré, dans la Galaxie, au moins une planète identique à la nôtre. Avant 2010, la carte du génome humain sera définitivement établie. Et déjà, on comprend mieux les rouages atmosphériques qui décident des ouragans et de l'effet de serre. On comprend surtout que ces mécanismes se sont enclenchés bien avant nos trente glorieuses, avant que l'humanité se soit dotée d'yeux, d'oreilles et de "cerveaux" numériques. Promesses obligent, l'industrie des technos s'est consolidée depuis trente ans, elle s'est rendue plus prévisible, aussi. On sait déjà ce qui va se passer pour la micro dans les années qui
MIMMIMMIIviennent. Vous le découvrirez dans ce dossier. Et ce qui fait toute sa grandeur — et sans doute sa faiblesse aussi — est qu'elle est soumise à des ressorts purement industriels. Elle donne le tempo de l'innovation, certes, mais va, plus vite que jamais, où le marché la mène. Autrement dit, la micro du futur n'aura jamais autant été ce que vous souhaitez, aujourd'hui et maintenant. Vous voulez des données embarquées, vous les aurez. Où ? Chez vous, dans la rue, au bureau, partout ? Comment ? Par réseau haut débit dans les grands points de passage public, au compte-gouttes sur vos portables, par antenne hertzienne sur vos toits, en intraveineuse ? Depuis quel appareil ? PDA, téléphone, autre ? C'est tout le débat, que vous allez découvrir, particulièrement animé, dans les pages suivantes. Mais c'est vous qui décidez. La preuve ? Jamais les laboratoires d'ergonomie n'ont autant fait florès chez les grands noms de l'industrie. Des laboratoires où l'on épie, derrière des glaces sans tain, le moindre cillement du sacrosaint "utilisateur final", pendant de la "ménagère de moins de 50 ans". Jamais, non plus, les industriels n'auront proposé autant d'ustensiles de tout bord, répondeurs, frigos, PDA, capables de communiquer entre eux, avec un seul sujet de conversation : vous, et vos activités, toutes synchronisées par ces nouveaux esclaves numériques que nous vous faisons découvrir. plus sérieusement, moins concrètement aussi, l'une des voies de recherche les plus prometteuses reste l'étude fonctionnelle du cerveau. Quels types de données est-on capable de mémoriser ? Dans quel ordre ? Et pourquoi certains cerveaux sont-ils meilleurs que d'autres pour certaines tâches ? Les chercheurs de Carnegie Melon espèrent un jour comprendre pourquoi les cerveaux sont ainsi spécialisés. Afin, bien sûr, de nous créer des outils mieux adaptés. Mais un bon jeu vaut mieux qu'un long discours. C'est pourquoi nous vous invitons à jouer avec nous (p. 24). Découvrez comment vous réagissez face à une machine. Essayez de répondre à nos énigmes. Et renvoyez-les nous sur le Web. Avec vos statistiques, promis, nous retournerons voir les chercheurs... A.P. ce, Dossier réalisé par Eric Le Bourlout, Philippe Le Vaillant, Rmine Meslem, Rnne Pichon, Nicolas Robaux, Patrick Zémour, avec Serge Courrier. maison Les objets domestiques (ne seront plus inanimés. Reliés entre eux par réseaux, ils prennent en charge vos loisirsei et tâches ingrates page 66 Interface Comment fera-t-on dans l'avenir pour communiquer en langage simple et naturel avec les machines ? Réponse page 68 obilité Surprise, les données numériques ne voyageront plus seulement via le Web. La promesse d'une nouvelle liberté ? page 70 Uirotousi I Une marée de données en passe de débouler sous vos yeux, dans vos oreilles. Quelles formes vont-elles prendre ? page 72 L'avenir du PC page 74 Juillet-Août 2002 svm 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 1SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 2-3SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 4-5SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 6-7SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 8-9SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 10-11SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 12-13SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 14-15SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 16-17SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 18-19SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 20-21SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 22-23SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 24-25SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 26-27SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 28-29SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 30-31SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 32-33SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 34-35SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 36-37SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 38-39SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 40-41SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 42-43SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 44-45SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 46-47SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 48-49SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 50-51SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 52-53SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 54-55SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 56-57SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 58-59SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 60-61SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 62-63SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 64-65SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 66-67SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 68-69SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 70-71SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 72-73SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 74-75SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 76-77SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 78-79SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 80-81SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 82-83SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 84-85SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 86-87SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 88-89SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 90-91SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 92-93SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 94-95SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 96-97SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 98-99SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 100-101SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 102-103SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 104-105SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 106-107SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 108-109SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 110-111SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 112-113SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 114-115SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 116-117SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 118-119SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 120-121SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 122-123SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 124-125SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 126-127SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 128-129SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 130-131SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 132-133SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 134-135SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 136-137SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 138-139SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 140-141SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 142-143SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 144-145SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 146-147SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 148-149SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 150-151SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 152-153SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 154-155SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 156-157SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 158-159SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 160-161SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 162-163SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 164-165SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 166-167SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 168-169SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 170-171SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 172-173SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 174-175SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 176