SVM n°206 jui/aoû 2002
SVM n°206 jui/aoû 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°206 de jui/aoû 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 176

  • Taille du fichier PDF : 148 Mo

  • Dans ce numéro : la micro du futur... demain chez vous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
sur vos écrans TY IMAGES/SIPA L ECA RPENTIER/ANTHONY HARVEY/GET Musique à l'oeil L'été arrivant, la techno devrait plus que jamais être à la mode cet été sur les plages d'Ibiza. C'est pourquoi nous ferons une exception dans cette chronique, pour signaler le "avant a life" de CarlCox, disponible sur le site www.vitaminic.fr. Après tout, ce n'est pas parce qu'on n'aime pas qu'il faut en dégoûter les autres... Revenons à la musique (rock) en faisant un détour par le site de Matador Records (www.matadorrecords.com), avec le "Everywhere with helicopter" de Guided by Voices, et ses troublantes vocalises rappelant R.E.M. Habile transition pour signaler la mise en ligne de R.E.M.IX sur le site officiel de ces derniers (www.remhq.com), soit, vous l'aurez deviné, dix chansons de R.E.M remixées. Inégal, mais pas inintéressant. Enfin, vous risquez d'avoir fort à faire sur Epitonic (www.epitonic.com). Le modem va chauffer, entre les mélodies de I am Kloot, le rock rugueux des White stripes, les élucubrations du facétieux Badly Drawn Boy ou la pop lumineuse des Delgados. Et une mention particulière au nouveau single des Cornershop et à son riff, piqué aux Rolling Stones. B.M. 52 svm Juillet-Août 2002 MP3 v DOSSIER Le jeu fou des casinos virtuels Avec le sexe, les jeux d'argent représentent le plus gros du commerce électronique. En France, la question reste taboue : alors que la loi interdit tout droit de cité aux casinos en ligne, ceux-là se multiplient et attirent de plus en plus d'internautes. Delphine Sabattier Roulette, black jack, poker, machines à SOUS... le Web est devenu le paradis des jeux de casinos, où l'on mise et gagne de l'argent "vrai". Une activité qui a pris une ampleur phénoménale, rejoignant parfois les résultats réalisés par les sites de pornographie en ligne. Selon les chiffres qui circulent dans le milieu des jeux de hasard, les casinos virtuels auraient ainsi généré en 2001 plus de 7 Md € (46 MdF) sur 1400 sites répertoriés. En 2005, les recettes devraient être multipliées par trois, et atteindre les 137 Md € en 2015. A ce jour, on estime le nombre de joueurs à 3 millions, ils seraient dans deux ans plus de 7 millions. Pourtant, rares sont les pays où les jeux d'argent sont autorisés (le Royaume-Uni est le seul pays européen à avoir voté une législation permettant spécifiquement cette activité). Certains Etats américains et l'Australie ont même récemment fait passer des textes de loi très répressifs à ce sujet. En France, l'ouverture d'un casino virtuel est strictement illégale. Seule exception : la Française des Jeux, qui a réussi à obtenir une dérogation de la part du ministère de l'Intérieur. Une décision perçue comme un privilège, qui a valu notamment à Patrick Partouche de déclarer que
l'Etat n'était plus cohérent dans son discours à propos des jeux d'argent en ligne. Une façon aussi de justifier l'ouverture d'un casino virtuel à sa marque dans lequel on joue du "vrai" argent, mais dont la licence d'exploitation a été malicieusement confiée à un certain gestionnaire étranger... Une pratique fort courante dans le milieu, et qui n'est pas sans conséquence pour l'internaute : il ne sait jamais véritablement à qui il a affaire, ni s'il est dans la légalité. Le forum des droits sur l'Internet (www.foruminternet. org) répond pourtant clairement à cette question : outre le risque de se faire arnaquer et de ne pouvoir se retourner contre quiconque, un joueur peut, "suivant son degré de participation au jeu", être considéré comme complice de l'activité exercée par le casino virtuel et encourir une peine de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € (près de 200 000 F) d'amende. Cela dit, force est de constater qu'aucun casino virtuel n'a encore jamais été sanctionné par l'Etat français. Pas plus d'ailleurs que des sites comme Wanadoo, Infonie ou TF1, qui ont accueilli des bannières publicitaires promouvant cette activité pourtant illicite. Mais à l'heure où les annonceurs fuient le Web, et où le commerce électronique balbutie, les casinos virtuels ont, à défaut de la loi, une autre arme avec eux : l'argent qu'ils génèrent... et celui qu'ils pourraient éventuellement reverser sous forme de taxe à l'Etat. Ce dernier y cédera-t-il ? AAIII DIA AtACNI,IIS A SOUS SALO 005111 0112011 www.fdjeux.com Là, vous pouvez vous en donner à foot...). Le credo : on peut miser peu coeur joie, fdjeux.com est le seul et gagner gros. Pour cela, il faut site français sur lequel le jeux remplir un dossier et fournir ses d'argent est légal ! Outre la publi- coordonnées bancaires. La FDJ se cité pour ses jeux traditionnels de propose même de réaliser, à votre grattage et autres loteries, le site demande, des virements de votre invite l'internaute à découvrir sept compte joueur sur votre compte jeux en ligne (flipper, Formule 1, XIII, bancaire... et inversement ! Jeu maizi=minumr.024E VOTER DIESIARRAOR FAvON s NLINS ANc mut3 CONTACT os,, L I CASINOS CASINOS EN IMAGES JEUX DE CASINO JEUX DU NET BONS PLANS PARTENAIRES WEBMASTER ACTUALISES RECHERCHER sur Internet Casino tu Offline Casi Portai re Golden Riviera Casino DOUBLEZ votre...24st DOUBLEZ votre plehir, DOUBLEZ vesse...U.14,ot DOUBLEZ vos chances de GAGNER GROS I Vous itou ENTIEREMEN1 GAGNANT ! ouvrai tan compte joueur ! Sel. st vo. suret 4 bonus offerts pour le tilichsegernent tooldel, ! toms de 035 pour votre premier achat de $Z11 OU Boer de $30 peur votre premier otAat de $50 OU 19 Consulter 1.2 Golden Rivie. I Le casino du groupe Partouche www.casino-partouche.com Bien que la gestion de ce casino ait été confiée, pour des raisons légales, à un site étranger, il a été construit sur les conseils du groupe Partouche. Les jeux sont disponibles sans temps de téléchargement. Pour jouer "en réel", il faut ouvrir un compte : décliner son identité et déposer de l'argent (par virement bancaire ou par CB). Prudent, le site précise : "Informez-vous des lois en vigueur dans votre juridiction avant inscription (...)". 2 nouveaux E L'espace de Lucien Barrière www.lucienbarriere.com Le groupe vient d'ouvrir son Espace Jeux Barrière en ligne. Pour le moment, tous les jeux de casino sont gratuits. On ne mise rien et on ne gagne rien, excepté des cadeaux sur tirage au sort. L'objectif du site est d'initier les internautes aux jeux, de leur faire découvrir les dernières machines à sous du groupe Lucien-Barrière... et d'occuper le terrain, au cas où la loi changerait. Le portail français des casinos virtuels wwwjeux-casinO.com Sur ce portail, vous trouverez la liste des principaux casinos français ayant pignon sur Web. Le concept est un peu gonflé, au regard de la loi, mais cela ne semble pas gêner le portail qui clame en introduction : "Gagnez de l'argent réel immédiatement à partir de votre ordinateur ! " N'empêche, on y découvre une pléthore d'offres : des sites pour jouer en temps réel contre un autre vrai joueur, des paris sur le foot... Juillet-Août 2002 svni 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 1SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 2-3SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 4-5SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 6-7SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 8-9SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 10-11SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 12-13SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 14-15SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 16-17SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 18-19SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 20-21SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 22-23SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 24-25SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 26-27SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 28-29SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 30-31SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 32-33SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 34-35SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 36-37SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 38-39SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 40-41SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 42-43SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 44-45SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 46-47SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 48-49SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 50-51SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 52-53SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 54-55SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 56-57SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 58-59SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 60-61SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 62-63SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 64-65SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 66-67SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 68-69SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 70-71SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 72-73SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 74-75SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 76-77SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 78-79SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 80-81SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 82-83SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 84-85SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 86-87SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 88-89SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 90-91SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 92-93SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 94-95SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 96-97SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 98-99SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 100-101SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 102-103SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 104-105SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 106-107SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 108-109SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 110-111SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 112-113SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 114-115SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 116-117SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 118-119SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 120-121SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 122-123SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 124-125SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 126-127SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 128-129SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 130-131SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 132-133SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 134-135SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 136-137SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 138-139SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 140-141SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 142-143SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 144-145SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 146-147SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 148-149SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 150-151SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 152-153SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 154-155SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 156-157SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 158-159SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 160-161SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 162-163SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 164-165SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 166-167SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 168-169SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 170-171SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 172-173SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 174-175SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 176