SVM n°206 jui/aoû 2002
SVM n°206 jui/aoû 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°206 de jui/aoû 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 176

  • Taille du fichier PDF : 148 Mo

  • Dans ce numéro : la micro du futur... demain chez vous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 148 - 149  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
148 149
dossier Tchatcher sui Exploiter les fonctions Odigo CONFIRMÉ 1 21) MIN Prdo ? 1,se, n su utIlisatcxs J sa, pse 185 avatar, Importer amis 13rPhee P lhlert y_etienne Cr'ahoo r Linde (1(. Pu, ammoi sur odigo.org paul ince Aiouter un ami Anciens ame Ajouter un nouveau groupe Filtre Selon le statut Collègues iff Lisle d'amis Affaires (04 Liste des amis cachés e Famille (O ! 0 Légende des icones Option ; Moins répandu qu'ICQ, Messenger ou AIM, Odigo 3.1 (à télécharger sur www.odigo.org) gagne a être connu, tant pour son look ravageur que pour ses options multiples. Odigo permet, entre autres, aux "chatteurs" de tous horizons de dialoguer entre eux, quel que soit leur logiciel de messagerie instantanée, de discuter Odigo permet de dialoguer avec d'autres utilisateurs de logiciels de messagerie instantanée. Vous pourrez ainsi centraliser facilement tous vos contacts et discussions. Deux préalables néanmoins : posséder un compte pour chacun des logiciels et télécharger les plug-ins Odigo pour Yahoo Messenger et MSN Messenger. Lancez Odigo, ouvrez Outils, Plug-ins, Recherche de nouveaux Plug-ins. Dans la page de votre navigateur, cliquez sur Download pour chaque plug-in, lancez leur installation et relancez l'ordinateur. Pour ajouter des comptes, rouvrez Odigo, Login, Autres Messagers, Ajouter un compte de messagerie instantanée, cliquez sur Ajouter, rentrez vos nom d'utilisateur et mot de passe, sélectionnez le logiciel de messagerie dans la liste déroulante, cliquez sur Vérifier et Ajouter. Pour ajouter des amis, un à un, ouvrez Login, Autres Messagers, ICQ et cliquez sur Connecter. Sélectionnez l'onglet Liste d'Amis, Options. Choisissez votre compte ICQ, puis Ajouter un ami. Entrez l'ID (le numéro ICQ) de votre ami et son pseudonyme, cliquez sur Ajouter. Si vous souhaitez insérer des listes d'amis, cliquez sur Importer des amis. Variante avec AIM, lancez d'abord AIM, puis ouvrez le menu Options, Enregistrer le "Répertoire" pour mémoriser votre liste de contacts AIM au format.blt. Fermez AIM, rouvrez Odigo, retournez dans Liste d'amis, Options, sélectionnez le compte AIM, puis Importer des Amis. Dans Fichier, à l'aide du bouton Parcourir, sélectionnez le fichier.blt, Importer. Engagez la conversation et gardez le contact avec vos amis, peu importe le logiciel de messagerie qu'ils utilisent. 146 SVfl1 Juillet-Août 2002 2 Engager la conversation (es Polo deted Bruce Login Afficher Outils Er meiûrtje Cette fonction d'Odigo permet aux utilisateurs d'une page Web de savoir qui s'y trouve au même instant. Pour cela, lancez votre navigateur et surfez normalement, ouvrez Odigo, sélectionnez le deuxième onglet Odigo "Personnes sur page/site", puis cliquez sur Go, le radar se met en Personnes avec moi sur : odigo.orq LibliSateLln ; Pagt, Z. 52 utililb seteurs site 4 2 utilisiurs invisibles Iliquez pour les avatars lb es) 11,16 4+, Nicola sven e r (11) hile LA. LIN branle à chaque page visitée, détecte et notifie les r ets. visiteurs présents sur la page ou le site. Cliquez sur une des options : Utilisa- NIta teurs/site ou Utilisateurs/page. Pointez sur les avatars pour les agrandir. Cliquez sur celui retenu avec le bouton droit, puis Montrer les détails pour plus de précision. Double-cliquez sur l'avatar pour entamer la conversation. Personne sur le site ? Cliquez sur le premier onglet d'Odigo pour connaître les sites les plus visités par les utilisateurs d'Odigo. A l'inverse, s'il y a affluence sur le site, filtrez les utilisateurs selon l'âge, la région... dans l'onglet Personnes avec moi sur le site, cliquez sur la flèche vers la gauche, Ouvrez le filtre, à l'aide des listes déroulantes, choisissez des critères précis pour affiner la recherche, et lancez-la par Go.
cachées de son logiciel avec les visiteurs d'un même site, de faire découvrir ses sites favoris en guidant les internautes grâce à l'option de cosurf. Apprenez enfin comment utiliser votre logiciel de messagerie à d'autres fins que le simple bavardage, par un contrôle plus poussé du contenu de vos boîtes de messagerie. Dialoguer grâce au cosurf 3rtl'2 lei'D3nI3 111ME, t hdrr - ree eleiel k Zd.d. erclig. mea « ale> Itenmenit. ? erelioV11810111kagreir ce see mec meg.lO. Mer tereelteffilllielenklietl181111e.1 rek l'oh, Mn. denoup d woTIrtn Vuutnerpniard Chat sur le site (11 Chat sur la page r Odigo permet la navigation commune, ou cosurf, à partir d'un simple salon de "chat". Faites découvrir le Web en guidant vos amis à travers des sites, en ajoutant si besoin des commentaires. Lancez le chat par le bouton Rejoindre la salle de "chat", la bulle située en haut à droite du radar. Cliquez sur le bouton "cosurf" pour ouvrir la barre 140 feeke, Envoyer) -listoriqu4 gen d'adresse cosurf. Par défaut, l'adresse qui apparaît est celle de la page sur laquelle vous vous trouvez. Saisissez l'adresse où vous souhaitez guider vos partenaires de "chat" sous la forme http://www.vnunet.fr. Cliquez sur le bouton Envoyer de la barre d'adresse. Les navigateurs des participants au salon seront redirigés vers l'adresse indiquée, mais pas le vôtre ; suivez-les, en cliquant dans la fenêtre du "chat" sur le lien en bleu. Vos partenaires de "chat" peuvent vous envoyer de nouvelles adresses. Par sécurité, les membres d'un salon peuvent se dégager à tout moment en cliquant sur le bouton avec les deux carrés verts à droite de la barre d'adresse. Quand ils deviennent rouges, le cosurf est désactivé. Vous pouvez continuer à envoyer de nouvelles adresses à vos petits camarades de jeu. Pour les plus rétifs, vous pouvez bloquer cette option en ouvrant Outils, Préférences, onglet Message et en cochant "Ne pas ouvrir automatiquement le navigateur lors de la réception d'URL". 4 Garder un oeil sur ses mails Trouer r Détecteur de p dcenepeger Tous les Th Pltegins Personne'SAN, 1,107 FeÇlltle di, la retilledhOn dbliad Birte8 ; Pr éverw un Am Heeoreer cies dettes- 474- ! Ç:OltaCIS Recels Wk.r. Ie. Liste NOire Message !. rI 14Dtwee.1, curete,'POP3 Inerced menetuoste net Odigo permet enfin de garder une veille sur ses comptes de messagerie à condition qu'ils soient dotés d'un serveur Pop3. Pour cela, dans Odigo, ouvrez Outils, Réglage de la notification d'E-mail, Nouveaux Comptes, Pop3. Saisissez votre adresse, votre mot de passe, ainsi que l'adresse du serveur sous la forme, pop.toto.com, au besoin indiquez également l'adresse pour accéder au site. Laissez cochée la case Notifier l'arrivée d'un nouvel e-mail, sélectionnez une durée de re) vérification pour la boîte, cliquez sur 15: ; Exécuter. Vous pouvez ainsi indiquer plusieurs comptes Pop3 sans obligatoirement les avoir paramétrés préalablement dans votre logiciel de messagerie. A chaque nouveau message, vous recevez ainsi une notification visuelle sous la forme d'une petite enveloppe clignotante dans la barre des tâches de Windows. Cliquez dessus pour voir apparaître la fenêtre En-têtes d'e-mail. Double-cliquez sur l'en-tête ou cliquez sur le bouton détails pour faire apparaître le détail de cet envoi. Cliquez sur Ouvrir site Web pour vous rendre sur le site où consulter les mails, ou lancez votre logiciel de messagerie. Pour consulter l'ensemble des en-têtes, ouvrez à nouveau Outils, Réglage de la notification, Montrer l'en-tête des e-mails. Juillet-Août 2002 svm 147



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 1SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 2-3SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 4-5SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 6-7SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 8-9SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 10-11SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 12-13SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 14-15SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 16-17SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 18-19SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 20-21SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 22-23SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 24-25SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 26-27SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 28-29SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 30-31SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 32-33SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 34-35SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 36-37SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 38-39SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 40-41SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 42-43SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 44-45SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 46-47SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 48-49SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 50-51SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 52-53SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 54-55SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 56-57SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 58-59SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 60-61SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 62-63SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 64-65SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 66-67SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 68-69SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 70-71SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 72-73SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 74-75SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 76-77SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 78-79SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 80-81SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 82-83SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 84-85SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 86-87SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 88-89SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 90-91SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 92-93SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 94-95SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 96-97SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 98-99SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 100-101SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 102-103SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 104-105SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 106-107SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 108-109SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 110-111SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 112-113SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 114-115SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 116-117SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 118-119SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 120-121SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 122-123SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 124-125SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 126-127SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 128-129SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 130-131SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 132-133SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 134-135SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 136-137SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 138-139SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 140-141SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 142-143SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 144-145SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 146-147SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 148-149SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 150-151SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 152-153SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 154-155SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 156-157SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 158-159SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 160-161SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 162-163SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 164-165SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 166-167SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 168-169SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 170-171SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 172-173SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 174-175SVM numéro 206 jui/aoû 2002 Page 176