SVM n°205 juin 2002
SVM n°205 juin 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°205 de juin 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 160 Mo

  • Dans ce numéro : photo numérique... le bon déclic.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 150 - 151  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
150 151
tous nos tests/guide d'achat bons plans Les bonnes affaires de Comment choisir un scanner de diapos ? Les prix des scanners dotés d'un dos lumineux pour diapositives et négatifs se font doux : pour moins de 150 € TTC (1 000 F), vous trouverez des modèles offrant une qualité suffisante pour imprimer vos clichés au format A4. Modèle Résolution Prix € TTC (F) Agfa SnapScan e52 Canon D1250U2F Epson Perfection 1250U Photo 1 200 x 2 400ppp1 200 x 2 400ppp1 200 x 2400pppEnviron 120 € (800 F) Environ 250 € (1 650 F) Environ 140 € (900 F) Epson Perfection 1600 x 3 200pppEnviron 260 € (1 700 F) 1650U Photo Epson Perfection 2 400 x 4 800pppEnviron 480 € (3 150 F) 2450 Photo HP ScanJet 4470C 1 200 x 2 400pppEnviron 150 € (1 000 F) HP ScanJet 5470C 2 400 x 2 400pppEnviron 250 € (1 650 F) Les scanners à plat dotés d'un dos lumineux (ici, le Perfection 1250U, d'Epson, env. 140 €) savent numériser les ektas, négatifs et autres documents papier. Avec un plus par rapport aux labos de développement : la certitude d'une meilleure qualité de tirages. 132 ; vm Juin 2002 La démocratisation des scanners, ce n'est pas vraiment une nouveauté. Le siècle dernier a vu se livrer sur ce marché une homérique bataille, avec des scanners à plat à moins de 50 € (330 F) dans les supermarchés. Résultat : la plupart des fabricants taïwanais, qui avaient pourtant lancé la bataille, ne sont plus là pour en parler, et le marché s'est pour le moins éclairci. Aujourd'hui, Canon, Epson et HP (Agfa a récemment jeté l'éponge concernant les modèles destinés au grand public, même si on en trouve encore certains dans les circuits de distribution) sont en train de se partager le marché, comme ils ont pu le faire sur celui des imprimantes à jet d'encre. Et les premiers prix ont petit à petit remonté : difficile, désormais, de trouver un modèle à moins de 90 € (600 F), hors promotions ou opérations ponctuelles. La bonne nouvelle pour les acheteurs — car il y en a une—, c'est que les fonctions des scanners ont, elles aussi, beaucoup évolué. Naguère réservés à une élite, les scanners à plat dotés d'un dos lumineux leur permettant d'avaler négatifs et diapositives au même titre que les documents opaques, n'ont jamais été aussi abordables : entre 120 et 150 € (800 à 1000 F) pour un modèle d'entrée de gamme. Les photographes amateurs du genre compulsifs, mais encore réticents à passer aux appareils numériques, peuvent ainsi entrevoir une solution économique de gestion de leurs photos : la prise de vue sur films pour diapositives, puis la numérisation à domicile des meilleurs clichés et, enfin, leur impression, sur imprimante à jet d'encre ou via un service de développement numérique. Sans compter que la numérisation "à la source", c'est-à-dire du négatif ou de la diapo, offre un résultat bien meilleur que celle des tirages photographiques de piètre qualité qui sont le lot commun des laboratoires de développement. Le principal critère à prendre en compte lors du choix d'un tel scanner, c'est la résolution optique (la résolution par interpolation, qui gonfle le poids des fichiers sans en améliorer la précision, n'étant qu'une aimable supercherie). Un négatif, c'est minuscule : 24 x 36 mm. Pour obtenir des fichiers exploitables, il faut donc une tête de numérisation très précise.
juin En numérisant à 2 400ppp, on obtient une image de 2 270 x 3 400 pixels environ, ce qui correspond grosso modo à une impression au format A4 (avec marge) à la résolution de 300ppp. Les scanners dotés d'une résolution 1 200 x 2 400ppp(pour obtenir un fichier 2 400ppp, l'interpolation —légère — ne concerne que l'une des coordonnées) sont donc parfaitement adaptés à cet usage, contrairement à certains scanners d'ancienne génération, limités à 600 x 1 200ppp. Bien entendu, la gamme au-dessus —1600 x 3 200, voire 2 400 x 4 800ppp— offrira une qualité encore meilleure et, surtout, des possibilités de n'exploiter qu'un détail de l'image. Pour le reste, inutile de prendre en compte la profondeur de couleur — elle est dans tous les cas suffisante —, ni même la connexion à l'ordinateur, systématiquement USB. La différence entre tel ou tel modèle peut en revanche se faire sur l'offre logicielle qui accompagne le scanner, surtout si votre logithèque actuelle n'est pas des plus riches. Par exemple, si l'Agfa SnapScan e52 est livré avec la version LE de Photoshop 5.0 (offrant de nombreuses possibilités, mais tout de même limité), l'Epson Perfection 1650U Photo bénéficie de la présence de Photoshop Elements, le niveau au-dessus en termes de caractéristiques et de fonctions. Bruno Mathé è H.0 0' ? quelle énergie ? La voracité en énergie des appareils numériques peut vous coûter cher. Piles bâtons ? Chargeur ? Les deux ? Nos conseils pour optimiser votre consommation. A propos des appareils photo numériques, on entend souvent l'argument, à première vue imparable, de la gratuité des prises de vue. Certes, l'absence de pellicule comme de frais de développement et de tirages papier est alléchante —quoique pour tenir la comparaison, il eût fallu prendre en compte le coût des impressions réalisées avec votre imprimante à jet d'encre. Mais c'est oublier le coût de l'alimentation, qui peut se révéler astronomique sur les appareils mal conçus. L'utilisation quasi systématique de l'écran à cristaux liquides, qu'il s'agisse de la prise de vue ou de la vérification des clichés enregistrés, est en effet boulimique en énergie. Issus de votre appareil numérique, numérisés via un scanner ou par un labo de développement, les fichiers photo, souvent de haute définition, posent le souci de leur stockage et de leur conservation. La solution la plus évidente est de les laisser sur le disque dur de son PC, les capacités actuelles permettent de voir venir. Mais en cas de crash du disque, c'est la perte irrémédiable ! Un système de sauvegarde simple doit être envisagé, d'autant que le prix moyen au mégaoctet des procédés de stockage est nettement à la baisse. Le moins cher ? C'est le graveur de CD, tant pour o Quelques heures à peine suffisent généralement pour épuiser complètement 4 piles "bâtons" classiques (de type AA). La règle ? Fuir les appareils numériques alimentés par des piles au lithium, chères, peu répandues (surtout à l'étranger) et difficilement remplaçables par des accumulateurs rechargeables. Si votre modèle exploite des piles classiques AA (la l'équipement (dès 100 € 1650 F) que pour les galettes. Un CD-R coûte 1 €, soit un prix au Mo imbattable : 0,14cts d'euro (0,90 F). Vous souhaitez un peu plus de souplesse ? Les CD-RW seront à peine plus dispendieux : env. 3 € pièce (20 F). Soit 0,43cts au Mo (2,80F), à peu près autant que si vous gravez des DVD-R (graveur : majorité des modèles d'entrée de gamme), faites les frais d'un chargeur et de huit accumulateurs Ni-MH (Nickel-Metal- Hydrure, plus performants que les NiCad, Nickel-Cadmium), afin de pouvoir recharger une série tout en continuant d'utiliser votre appareil. Il vous en coûtera environ 50 € (330 F), mais l'investissement sera vite récupéré. Enfin, si possible, préférez les appareils livrés en standard avec une batterie longue durée et un chargeur. Vérifiez que la batterie n'est pas d'un format exotique, de façon à ne pas avoir de mauvaise surprise au cas où vous devriez la remplacer à la suite d'une perte ou d'un dysfonctionnement. B.M. Stockage le coût des_s_upports Où ranger vos photos haute définition ? Passage en revue des supports d'archivage selon leur prix de revient. Support CD-R CD-RW DVD-R Disque dur interne Disque dur interne Disque dur externe usB Zip Zip 500 € /3300 F au moins). Ce qui est sûr, c'est que ces supports sonnent le glas des lecteurs Zip. L'installation d'un second disque dur reste une bonne idée : un modèle 40 Go coûte 120 € (800 F), et les nouveaux disques de 120 Go, pour 350 € environ (2300 F). Quelques dizaines de minutes suffiront à l'installer, pour une grande souplesse. B.M. Capacité Prix moyen TTC Prix pour 100 Mo 700 Mo 1 € (6,56 F) 0,14 € (1 F) 700 Mo 3 € (20F) 0,43 € (3 F) 4,7 Go 20 € (130 F) 0,41 € F) 40 Go 120 € (800 F) 0,29 € (2 F) 120 Go 350 € (2300F) 0,28 € (2 F) 40 Go 260 € (17130 F) 0,63 € (4 F) 100 Mo 12 € (80F) 0,12 € (0,80 F) 250 Mo 15 € (100 F) 0,6 € (0,40 F) Juin 2002 svni 133



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 205 juin 2002 Page 1SVM numéro 205 juin 2002 Page 2-3SVM numéro 205 juin 2002 Page 4-5SVM numéro 205 juin 2002 Page 6-7SVM numéro 205 juin 2002 Page 8-9SVM numéro 205 juin 2002 Page 10-11SVM numéro 205 juin 2002 Page 12-13SVM numéro 205 juin 2002 Page 14-15SVM numéro 205 juin 2002 Page 16-17SVM numéro 205 juin 2002 Page 18-19SVM numéro 205 juin 2002 Page 20-21SVM numéro 205 juin 2002 Page 22-23SVM numéro 205 juin 2002 Page 24-25SVM numéro 205 juin 2002 Page 26-27SVM numéro 205 juin 2002 Page 28-29SVM numéro 205 juin 2002 Page 30-31SVM numéro 205 juin 2002 Page 32-33SVM numéro 205 juin 2002 Page 34-35SVM numéro 205 juin 2002 Page 36-37SVM numéro 205 juin 2002 Page 38-39SVM numéro 205 juin 2002 Page 40-41SVM numéro 205 juin 2002 Page 42-43SVM numéro 205 juin 2002 Page 44-45SVM numéro 205 juin 2002 Page 46-47SVM numéro 205 juin 2002 Page 48-49SVM numéro 205 juin 2002 Page 50-51SVM numéro 205 juin 2002 Page 52-53SVM numéro 205 juin 2002 Page 54-55SVM numéro 205 juin 2002 Page 56-57SVM numéro 205 juin 2002 Page 58-59SVM numéro 205 juin 2002 Page 60-61SVM numéro 205 juin 2002 Page 62-63SVM numéro 205 juin 2002 Page 64-65SVM numéro 205 juin 2002 Page 66-67SVM numéro 205 juin 2002 Page 68-69SVM numéro 205 juin 2002 Page 70-71SVM numéro 205 juin 2002 Page 72-73SVM numéro 205 juin 2002 Page 74-75SVM numéro 205 juin 2002 Page 76-77SVM numéro 205 juin 2002 Page 78-79SVM numéro 205 juin 2002 Page 80-81SVM numéro 205 juin 2002 Page 82-83SVM numéro 205 juin 2002 Page 84-85SVM numéro 205 juin 2002 Page 86-87SVM numéro 205 juin 2002 Page 88-89SVM numéro 205 juin 2002 Page 90-91SVM numéro 205 juin 2002 Page 92-93SVM numéro 205 juin 2002 Page 94-95SVM numéro 205 juin 2002 Page 96-97SVM numéro 205 juin 2002 Page 98-99SVM numéro 205 juin 2002 Page 100-101SVM numéro 205 juin 2002 Page 102-103SVM numéro 205 juin 2002 Page 104-105SVM numéro 205 juin 2002 Page 106-107SVM numéro 205 juin 2002 Page 108-109SVM numéro 205 juin 2002 Page 110-111SVM numéro 205 juin 2002 Page 112-113SVM numéro 205 juin 2002 Page 114-115SVM numéro 205 juin 2002 Page 116-117SVM numéro 205 juin 2002 Page 118-119SVM numéro 205 juin 2002 Page 120-121SVM numéro 205 juin 2002 Page 122-123SVM numéro 205 juin 2002 Page 124-125SVM numéro 205 juin 2002 Page 126-127SVM numéro 205 juin 2002 Page 128-129SVM numéro 205 juin 2002 Page 130-131SVM numéro 205 juin 2002 Page 132-133SVM numéro 205 juin 2002 Page 134-135SVM numéro 205 juin 2002 Page 136-137SVM numéro 205 juin 2002 Page 138-139SVM numéro 205 juin 2002 Page 140-141SVM numéro 205 juin 2002 Page 142-143SVM numéro 205 juin 2002 Page 144-145SVM numéro 205 juin 2002 Page 146-147SVM numéro 205 juin 2002 Page 148-149SVM numéro 205 juin 2002 Page 150-151SVM numéro 205 juin 2002 Page 152-153SVM numéro 205 juin 2002 Page 154-155SVM numéro 205 juin 2002 Page 156-157SVM numéro 205 juin 2002 Page 158-159SVM numéro 205 juin 2002 Page 160-161SVM numéro 205 juin 2002 Page 162-163SVM numéro 205 juin 2002 Page 164-165SVM numéro 205 juin 2002 Page 166-167SVM numéro 205 juin 2002 Page 168-169SVM numéro 205 juin 2002 Page 170-171SVM numéro 205 juin 2002 Page 172-173SVM numéro 205 juin 2002 Page 174-175SVM numéro 205 juin 2002 Page 176-177SVM numéro 205 juin 2002 Page 178-179SVM numéro 205 juin 2002 Page 180-181SVM numéro 205 juin 2002 Page 182-183SVM numéro 205 juin 2002 Page 184-185SVM numéro 205 juin 2002 Page 186-187SVM numéro 205 juin 2002 Page 188-189SVM numéro 205 juin 2002 Page 190-191SVM numéro 205 juin 2002 Page 192-193SVM numéro 205 juin 2002 Page 194-195SVM numéro 205 juin 2002 Page 196-197SVM numéro 205 juin 2002 Page 198-199SVM numéro 205 juin 2002 Page 200