SVM n°205 juin 2002
SVM n°205 juin 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°205 de juin 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 160 Mo

  • Dans ce numéro : photo numérique... le bon déclic.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 106 - 107  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
106 107
d ! gitales o Cette étrange souris se branche sur un baladeur pour en amplifier le son. Le Soundbug transforme en enceinte la plupart des supports sur lesquels on le pose : une table, une porte, une vitre R l'écoute, même sans haut-parleur Sur les petits appareils nomades, les haut-parleurs pourraient bien disparaître au profit de systèmes beaucoup plus discrets. Matsushita vient ainsi de présenter un modèle destiné aux écrans plats, PDF ! et autres téléphones mobiles. Baptisé Sound Window, ce haut-parleur plat et transparent se superpose à un écran plat sans modifier en quoi que ce soit la qualité de l'image projetée. L'enceinte est donc directement "collée" à l'écran ! Le secret réside dans une technologie de diffusion des ondes diffusion des ondes sonores 90 S1/111 sonores radicalement différente de celle qu'emploient les haut-parleurs électrodynamiques. Entre le Sound Window et l'écran plat, une mince couche d'air agit comme caisse de résonance. Outre son encombrement nul, ce dispositif a l'avantage d'être peu gourmand en énergie. Matsushita commencera à livrer ses premières fenêtres à sons dès la fin de l'année. Pourtant, il est déjà possible de s'affranchir des grosses enceintes grâce à un gadget qui pourrait bien devenir le "ghettoblaster" du XXI" siècle : le Sound- Le Soundbug en action. a voir su www.soundbug.biz bug. Pas très cher (50 € 1 330 F environ) et plutôt destiné aux jeunes, le Soundbug est un produit d'Olympia, ex-fabricant de machines à écrire. Une fois reliée à une source sonore, via la prise mini-jack d'un baladeur ou d'un PC, et fixée à une surface plane grâce à sa ventouse, cette étrange souris transforme son support en
enceinte, qu'il s'agisse d'une table, d'une porte ou d'une vitre. La technologie, développée par les Britanniques de Newlands Scientific, en partenariat avec un parterre d'universités d'outre- Manche, consiste à employer un "materiau intelligent", le Terfenol-D. L'appareil en contient moins d'un gramme, mais cette quantité suffit a assurer la magnétostriction, autrement dit sa déformation en fonction des impulsions électriques. Collé à une table, le Terfenol-D, tel un diaphragme, amplifie donc le son en modifiant sa propre forme. Le Soundbug, aussi amusant soit-il, reste un gadget. Mais une telle technologie a bien d'autres applications. Newlands Scientific va notamment commercialiser une version du Soundbug dédiée aux portables, et tente d'intégrer directement sa technologie dans de futurs terminaux. Le fabricant allemand Siemens est sur la même longueur d'onde : lui aussi finit de mettre au point sa technologie, qui se nichera dans ses prochaines générations de téléphones mobiles. E.L.B. les objets, les idées, les gens, les lieux du tout numérique SVIen Il y a déjà un bon moment que la pile à combustible (fuel-tell, en anglais) promet d'offrir une plus grande autonomie électrique aux appareils nomades. L'échéance semble se préciser. Casio dit n'être plus tres loin de la pile à combustible idéale, bien adaptée aux exigences des machines portables (PC, POP, téléphones mobiles, appareils photo numériques...)Comparées aux actuelles batteries lithium-ion, celles de Casio dureraient jusqu'a quatre fois plus longtemps, tout en offrant plus d'énergie. Dela, avec les prototypes actuels, l'un des PC portables de Casio voit son autonomie portée de 9 heures à plus de 20 heures La firme nippone pense pouvoir encore améliorer l'alcool utilisé pour rendre ses piles de six a huit fois plus efficaces. Et ce n'est pas tout ! Outre leur puissance et leur durée de vie élevées, ces piles sont plus compactes, en fait deux fois plus légeres que celles au lithium-ion. Dernier atout, elles sont aussi plus écologiques, la réaction chimique ne produisant que de l'eau. Casio, qui a déposé plus de 120 brevets sur le sujet. a conçu un microréacteur basé sur une surface de silicium. qui provoque la réaction chimique et transforme du méthanol en gaz hydrogéne. Ce dernier entre alors en réaction avec l'oxygène et pile à combustible Grace aux futures piles a comhiir,tihle, tous les appareils nomades profiteront d'une autrinfirre, d'au moins 20 heures. produit l'énergie. Méme si la technologie reste actuellement assez chere, le fabricant compte sur la production de masse pour en abaisser le coût a des niveaux comparables à ceux des batte- ries lithium-ion. le méthanol utilisé par les nouvelles piles étant relativement bon marché (0,17 € 7./litre). Casio a montré plusieurs appareils déjà équipés avec ces piles à combustible. mais le temps que la technologie se stabilise et que les [haines de production se mettent en place. la commercialisation ne devrait pas avoir lieu avant l'année 2001. t-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 205 juin 2002 Page 1SVM numéro 205 juin 2002 Page 2-3SVM numéro 205 juin 2002 Page 4-5SVM numéro 205 juin 2002 Page 6-7SVM numéro 205 juin 2002 Page 8-9SVM numéro 205 juin 2002 Page 10-11SVM numéro 205 juin 2002 Page 12-13SVM numéro 205 juin 2002 Page 14-15SVM numéro 205 juin 2002 Page 16-17SVM numéro 205 juin 2002 Page 18-19SVM numéro 205 juin 2002 Page 20-21SVM numéro 205 juin 2002 Page 22-23SVM numéro 205 juin 2002 Page 24-25SVM numéro 205 juin 2002 Page 26-27SVM numéro 205 juin 2002 Page 28-29SVM numéro 205 juin 2002 Page 30-31SVM numéro 205 juin 2002 Page 32-33SVM numéro 205 juin 2002 Page 34-35SVM numéro 205 juin 2002 Page 36-37SVM numéro 205 juin 2002 Page 38-39SVM numéro 205 juin 2002 Page 40-41SVM numéro 205 juin 2002 Page 42-43SVM numéro 205 juin 2002 Page 44-45SVM numéro 205 juin 2002 Page 46-47SVM numéro 205 juin 2002 Page 48-49SVM numéro 205 juin 2002 Page 50-51SVM numéro 205 juin 2002 Page 52-53SVM numéro 205 juin 2002 Page 54-55SVM numéro 205 juin 2002 Page 56-57SVM numéro 205 juin 2002 Page 58-59SVM numéro 205 juin 2002 Page 60-61SVM numéro 205 juin 2002 Page 62-63SVM numéro 205 juin 2002 Page 64-65SVM numéro 205 juin 2002 Page 66-67SVM numéro 205 juin 2002 Page 68-69SVM numéro 205 juin 2002 Page 70-71SVM numéro 205 juin 2002 Page 72-73SVM numéro 205 juin 2002 Page 74-75SVM numéro 205 juin 2002 Page 76-77SVM numéro 205 juin 2002 Page 78-79SVM numéro 205 juin 2002 Page 80-81SVM numéro 205 juin 2002 Page 82-83SVM numéro 205 juin 2002 Page 84-85SVM numéro 205 juin 2002 Page 86-87SVM numéro 205 juin 2002 Page 88-89SVM numéro 205 juin 2002 Page 90-91SVM numéro 205 juin 2002 Page 92-93SVM numéro 205 juin 2002 Page 94-95SVM numéro 205 juin 2002 Page 96-97SVM numéro 205 juin 2002 Page 98-99SVM numéro 205 juin 2002 Page 100-101SVM numéro 205 juin 2002 Page 102-103SVM numéro 205 juin 2002 Page 104-105SVM numéro 205 juin 2002 Page 106-107SVM numéro 205 juin 2002 Page 108-109SVM numéro 205 juin 2002 Page 110-111SVM numéro 205 juin 2002 Page 112-113SVM numéro 205 juin 2002 Page 114-115SVM numéro 205 juin 2002 Page 116-117SVM numéro 205 juin 2002 Page 118-119SVM numéro 205 juin 2002 Page 120-121SVM numéro 205 juin 2002 Page 122-123SVM numéro 205 juin 2002 Page 124-125SVM numéro 205 juin 2002 Page 126-127SVM numéro 205 juin 2002 Page 128-129SVM numéro 205 juin 2002 Page 130-131SVM numéro 205 juin 2002 Page 132-133SVM numéro 205 juin 2002 Page 134-135SVM numéro 205 juin 2002 Page 136-137SVM numéro 205 juin 2002 Page 138-139SVM numéro 205 juin 2002 Page 140-141SVM numéro 205 juin 2002 Page 142-143SVM numéro 205 juin 2002 Page 144-145SVM numéro 205 juin 2002 Page 146-147SVM numéro 205 juin 2002 Page 148-149SVM numéro 205 juin 2002 Page 150-151SVM numéro 205 juin 2002 Page 152-153SVM numéro 205 juin 2002 Page 154-155SVM numéro 205 juin 2002 Page 156-157SVM numéro 205 juin 2002 Page 158-159SVM numéro 205 juin 2002 Page 160-161SVM numéro 205 juin 2002 Page 162-163SVM numéro 205 juin 2002 Page 164-165SVM numéro 205 juin 2002 Page 166-167SVM numéro 205 juin 2002 Page 168-169SVM numéro 205 juin 2002 Page 170-171SVM numéro 205 juin 2002 Page 172-173SVM numéro 205 juin 2002 Page 174-175SVM numéro 205 juin 2002 Page 176-177SVM numéro 205 juin 2002 Page 178-179SVM numéro 205 juin 2002 Page 180-181SVM numéro 205 juin 2002 Page 182-183SVM numéro 205 juin 2002 Page 184-185SVM numéro 205 juin 2002 Page 186-187SVM numéro 205 juin 2002 Page 188-189SVM numéro 205 juin 2002 Page 190-191SVM numéro 205 juin 2002 Page 192-193SVM numéro 205 juin 2002 Page 194-195SVM numéro 205 juin 2002 Page 196-197SVM numéro 205 juin 2002 Page 198-199SVM numéro 205 juin 2002 Page 200