SVM n°204 mai 2002
SVM n°204 mai 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°204 de mai 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 194

  • Taille du fichier PDF : 174 Mo

  • Dans ce numéro : bugs... comment les corriger ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
d gitales Place aux robots humanoïdes Contrairement aux Ribo, le petit veillance ou robot que vient de dévoiler Sony la garde de n'est pas un animal de compagnie personnes mais un vrai androïde a la japo- âgées. Quant naise. Haut d'une soixantaine de au prix de centimètres, SDR-4X (pour Sony ces deux Dream Robot LI) reste un robot bijoux, pas d'amusement. Il peut danser, de surprise : chanter, parler, grâce à un vocabu- Sony comlaire de 60 000 mots, et chose rare, se remettre debout par luimême s'il tombe. Sous sa coque argentée, on trouve une armée de moteurs et de capteurs, qui vont des senseurs placés sous ses pieds pour adapter son allure à la surface du sol, aux deux caméras qui lui permettent, entre autres, de reconnaître une dizaine de personnes en quelques secondes. Honda a, le même jour, présenté la nouvelle génération de son célébre Rsimo, qui sert notamment de réceptionniste chez IBM et a récemment sonné la cloche d'ouverture de la session à Wall Street. Deux fois plus grand que son comparse SDR-4X, Rsimo sait faire le pitre mais il se destine surtout à l'exécution de tâches bien particulières comme la sur- mercialisera son androïde aux alentours de 38 000 € (250 000 F environ) et Honda, dont le robot est déjà en loca- tion, demanquand même 173 250 € (plus d'1,1 million de francs) pour prêter Rsimo à l'année... E.L.B. Good vibration en pendentif Un téléphone autour du cou c'était surtout la miniaturisation qui intéressait Siemens en dessinant ce prototype. Dans un gros oeuf de moins de 60 grammes, les ingénieurs assurent déjà le minimum syndical en se branchant -mainslibres ou passur différents réseaux de téléphonie mobile étrangers (quadribande). Ils y ajoutent la liaison GPRS, pour faire défiler les services plus vite qu'avec le Wap en bénéficiant d'une tarification aux données consommées plutôt qu'au temps passé. Il restait encore de la place. S'y love donc, au choix, l'un des deux modules extractibles prévus. Soit un lecteur de musique MP3, http://www.sony.co.jp/en/SonyInfo/News/Press/200203/02- 0319E/02 0319mv2e.html http://www.honda.co.jp/RSIMO/enjoy/theater.html (en japonais) 88 svm soit un appareil photo pour cliquer des images couleur de 352 x 280 pixels, et les "mailer" par GPRS ou encore les transférer via une invisible liaison infrarouge. Mais ce prototype comporte encore un hautparleur, ce ne sera peut-être plus le cas des suivants. Le haut-parleur freine la miniaturisation et frustre les designers, explique le constructeur allemand. D'où cette nouvelle technologie qui lui permet de reproduire la voix de votre interlocuteur... via l'écran. On entend plutôt bien, assure Siemens, et comme de bien entendu, un téléphone sans haut-parleur, c'est plus facilement étanche. P.Z.
les objets, les idées, les gens, les lieux du tout numérique svm Avec ou sans clavier Une montre à troquer Il cache bien son jeu, ce POR Sharp Zaurus SL-5500f3 ! Sous sa coque classe mais classique, il masque un clavier complet, bien plus pratique que le stylet pour la prise de notes, et propre à réconcilier les POR avec l'écriture. Basé sur le populaire Strongarm1110 et doté de 64 Mo de SDRam et 16 Mo de Rom, le SL-5500G ne tourne pas sous Pocket PC 2002, mais sous une version dédiée de Linux, Embedix, servi par l'interface graphique Qtopia et la gestion du langage Java. Inutile de préciser que cela ne lui interdit aucune application multimédia, puisqu'il jouit peu ou prou des mêmes fonctions qu'un Pocket PC, comme la lecture de MP3 ou de vidéos. Le Zaurus affiche une résolution de 240 x 320 sur un écran couleur 16 bits, tactile malgré la présence du clavier. Seul hic : le Zaurus ne dispose pas, d'emblée, d'un module de téléphonie. Pour profiter d'Internet (notamment gràce au navigateur intégré Opera) ainsi que de la voix, il faut acquérir un module supplémentaire à enficher derrière l'appareil. E.L.B. Où se trouve le bistrot le plus proche ? Dans les rues de Bristol, cette montre-POP vous répondra à tous les coups ! Munie d'un module GPS de localisation par satellite et d'une base de données répertoriant les pubs du coin, elle signale à tout instant les 4 plus proches. L'appareil est très prisé des étudiants qui l'on mis au point avec l'aide d'industriels, dont les labos d'HP Europe. En fait, nos chercheurs planchent sur les "wearables", comprenez des ordinateurs et logiciels à porter sur soi. Dans leurs garde-robe électronique, un bracelet avec reconnaissance vocale et des vestes bourrées de puces dont un BlazerJet, très BCBG, et une CyberJacket pour rester branché en toute décontraction. P.Z. Le POP grand écran Et si on renversait les PDR ? C'est l'idée qu'a eue Samsung pour son Nexio 5150, un PC de poche dont l'écran 5 pouces arbore fièrement une résolution LUVGR de 800 X 480 et 65 536 couleurs. L'appareil se rapproche ainsi de la définition d'écran d'un grand ordinateur. Plus lourd et un peu plus grand qu'un POR classique, le Nexio est un vrai combiné POR-téléphone COMR2000 (équivalent, en Corée, du GPRS), qui tourne sous Windows CE 3. Outre un gestionnaire d'informations personnelles, on y retrouve donc tout l'attirail des logiciels Microsoft dédiés aux PDR, comme Pocket Word, par exemple, mais aussi un lecteur de MP3 et de vidéos ou encore un logiciel de reconnaissance d'écriture. Le moteur du Nexio n'est autre qu'un Strongarm1110 cadencé à 206 MHz, bien connu des habitués du Pocket PC, qui s'appuie sur 64 Mo de mémoire SCIRam et 32 Mo de Flash Rom. Son port USB maître lui permet de connecter aisément différents périphériques, comme un clavier ou une souris, et l'appareil dispose aussi d'un très utile "petit plus" un port VGR, afin de le connecter directement à un écran plus large. E.L.B.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 204 mai 2002 Page 1SVM numéro 204 mai 2002 Page 2-3SVM numéro 204 mai 2002 Page 4-5SVM numéro 204 mai 2002 Page 6-7SVM numéro 204 mai 2002 Page 8-9SVM numéro 204 mai 2002 Page 10-11SVM numéro 204 mai 2002 Page 12-13SVM numéro 204 mai 2002 Page 14-15SVM numéro 204 mai 2002 Page 16-17SVM numéro 204 mai 2002 Page 18-19SVM numéro 204 mai 2002 Page 20-21SVM numéro 204 mai 2002 Page 22-23SVM numéro 204 mai 2002 Page 24-25SVM numéro 204 mai 2002 Page 26-27SVM numéro 204 mai 2002 Page 28-29SVM numéro 204 mai 2002 Page 30-31SVM numéro 204 mai 2002 Page 32-33SVM numéro 204 mai 2002 Page 34-35SVM numéro 204 mai 2002 Page 36-37SVM numéro 204 mai 2002 Page 38-39SVM numéro 204 mai 2002 Page 40-41SVM numéro 204 mai 2002 Page 42-43SVM numéro 204 mai 2002 Page 44-45SVM numéro 204 mai 2002 Page 46-47SVM numéro 204 mai 2002 Page 48-49SVM numéro 204 mai 2002 Page 50-51SVM numéro 204 mai 2002 Page 52-53SVM numéro 204 mai 2002 Page 54-55SVM numéro 204 mai 2002 Page 56-57SVM numéro 204 mai 2002 Page 58-59SVM numéro 204 mai 2002 Page 60-61SVM numéro 204 mai 2002 Page 62-63SVM numéro 204 mai 2002 Page 64-65SVM numéro 204 mai 2002 Page 66-67SVM numéro 204 mai 2002 Page 68-69SVM numéro 204 mai 2002 Page 70-71SVM numéro 204 mai 2002 Page 72-73SVM numéro 204 mai 2002 Page 74-75SVM numéro 204 mai 2002 Page 76-77SVM numéro 204 mai 2002 Page 78-79SVM numéro 204 mai 2002 Page 80-81SVM numéro 204 mai 2002 Page 82-83SVM numéro 204 mai 2002 Page 84-85SVM numéro 204 mai 2002 Page 86-87SVM numéro 204 mai 2002 Page 88-89SVM numéro 204 mai 2002 Page 90-91SVM numéro 204 mai 2002 Page 92-93SVM numéro 204 mai 2002 Page 94-95SVM numéro 204 mai 2002 Page 96-97SVM numéro 204 mai 2002 Page 98-99SVM numéro 204 mai 2002 Page 100-101SVM numéro 204 mai 2002 Page 102-103SVM numéro 204 mai 2002 Page 104-105SVM numéro 204 mai 2002 Page 106-107SVM numéro 204 mai 2002 Page 108-109SVM numéro 204 mai 2002 Page 110-111SVM numéro 204 mai 2002 Page 112-113SVM numéro 204 mai 2002 Page 114-115SVM numéro 204 mai 2002 Page 116-117SVM numéro 204 mai 2002 Page 118-119SVM numéro 204 mai 2002 Page 120-121SVM numéro 204 mai 2002 Page 122-123SVM numéro 204 mai 2002 Page 124-125SVM numéro 204 mai 2002 Page 126-127SVM numéro 204 mai 2002 Page 128-129SVM numéro 204 mai 2002 Page 130-131SVM numéro 204 mai 2002 Page 132-133SVM numéro 204 mai 2002 Page 134-135SVM numéro 204 mai 2002 Page 136-137SVM numéro 204 mai 2002 Page 138-139SVM numéro 204 mai 2002 Page 140-141SVM numéro 204 mai 2002 Page 142-143SVM numéro 204 mai 2002 Page 144-145SVM numéro 204 mai 2002 Page 146-147SVM numéro 204 mai 2002 Page 148-149SVM numéro 204 mai 2002 Page 150-151SVM numéro 204 mai 2002 Page 152-153SVM numéro 204 mai 2002 Page 154-155SVM numéro 204 mai 2002 Page 156-157SVM numéro 204 mai 2002 Page 158-159SVM numéro 204 mai 2002 Page 160-161SVM numéro 204 mai 2002 Page 162-163SVM numéro 204 mai 2002 Page 164-165SVM numéro 204 mai 2002 Page 166-167SVM numéro 204 mai 2002 Page 168-169SVM numéro 204 mai 2002 Page 170-171SVM numéro 204 mai 2002 Page 172-173SVM numéro 204 mai 2002 Page 174-175SVM numéro 204 mai 2002 Page 176-177SVM numéro 204 mai 2002 Page 178-179SVM numéro 204 mai 2002 Page 180-181SVM numéro 204 mai 2002 Page 182-183SVM numéro 204 mai 2002 Page 184-185SVM numéro 204 mai 2002 Page 186-187SVM numéro 204 mai 2002 Page 188-189SVM numéro 204 mai 2002 Page 190-191SVM numéro 204 mai 2002 Page 192-193SVM numéro 204 mai 2002 Page 194