SVM n°204 mai 2002
SVM n°204 mai 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°204 de mai 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 194

  • Taille du fichier PDF : 174 Mo

  • Dans ce numéro : bugs... comment les corriger ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
Le détail qui fait Cri DIGITAL DI ITAL la différence 77.1 0 RECORD RECORD P Dl 000 DVDR : LE DVD QUI ENREGISTRE Philips invente le DVDR 1000. Maintenant, d'un simple geste, vous pouvez enregistrer ce que vous voulez, à partir de n'importe quelle source, en qualité DVD. Le DVDR 1000 vous permet d'enregistrer vos films et émissions préférées, ou encore d'archiver et de faire vos propres montages des films de vos vacances... Grâce à la compatibilité supérieure du DVDR Philips, vous pouffez lire les DVD que vous aurez enregistrés sur la plupart des lecteurs DVD et DVD-ROM existants. Et, bien entendu, le DVDR 1000 est aussi un excellent lecteur de CD et de DVD pré-enregistrés. PHILIPS faisonstujottentiaux.
Crà LU F— ecC Le 11 septembre 2001, les attentats à New York contre le World Trade Center ont montré les limites d'une surveillance essentiellement technologique des réseaux terroristes. Une politique d'infiltration humaine aurait peut-être été plus à même d'éviter ce drame. enjeux Six mois après les événements terroristes du 11 septembre, SVM fait le point sur les systèmes d'espionnage électroniques et leur efficacité. Esplonlia9 électroninur Le Réseau sur écoutes kd rii'iltfirt:1'.'Co-auteur de Histoire de l'espionnage mondial (éd. du Félin, env. 49 €). Ancien journaliste, il est aujourd'hui consultant sur les problèmes de renseignement et de sécurité, notamment auprès de la chaîne CNN. daude.moniquetereebel.e io Vice-président du Clusif (Club de la sécurité des systèmes d'information français). Il a co-écrit L'infoguerre (éditions Dunod) avec Philippe Guichardaz et Philippe Ros) En dépit des grandes oreilles de leur réseau Echelon, les autorités américaines n'ont pas entendu venir les attentats contre le World Trade Center et le Pentagone. Maigre consolation, l'espionnage du Net a pu faire ses preuves a posteriori. Lorsque Richard Reid, la bombe humaine du vol Paris/Miami, a été arrêté le 22 décembre dernier, ses faits et gestes des derniers mois ont pu être reconstitués à partir de ses connexions sur Internet, dont celle où il demandait de nouvelles consignes à son chef ainsi que l'échange de messages avec des camarades de combat pour leur annoncer son prochain sacrifice. Les attentats du 11 septembre ont demandé aux Etats de remettre à plat leurs arsenaux législatifs en matière de sécurité. Aux Etats- Unis, le Patriot Act (loi fédérale de défense et de lutte antiterroriste de la patrie américaine), signé le 26 octobre 2001 par le président Bush, a étendu les pouvoirs de surveillance du gouvernement et facilité la traque des terroristes sur le Net. Depuis, sur simple demande d'un procureur du ministère public fédéral ou d'un Etat, la police fédérale peut déployer son système de sur- veillance Carnivore et surveiller les e-mails et consultations Web de suspects. Tout fournisseur d'accès Internet ou opérateur téléphonique sera aussi tenu de fournir au FBI, sans avoir à obtenir une ordonnance d'un magistrat, toutes les données sur un de leurs clients. Pour Claude Moniquet, consultant dans Mai 2002 svm 81



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 204 mai 2002 Page 1SVM numéro 204 mai 2002 Page 2-3SVM numéro 204 mai 2002 Page 4-5SVM numéro 204 mai 2002 Page 6-7SVM numéro 204 mai 2002 Page 8-9SVM numéro 204 mai 2002 Page 10-11SVM numéro 204 mai 2002 Page 12-13SVM numéro 204 mai 2002 Page 14-15SVM numéro 204 mai 2002 Page 16-17SVM numéro 204 mai 2002 Page 18-19SVM numéro 204 mai 2002 Page 20-21SVM numéro 204 mai 2002 Page 22-23SVM numéro 204 mai 2002 Page 24-25SVM numéro 204 mai 2002 Page 26-27SVM numéro 204 mai 2002 Page 28-29SVM numéro 204 mai 2002 Page 30-31SVM numéro 204 mai 2002 Page 32-33SVM numéro 204 mai 2002 Page 34-35SVM numéro 204 mai 2002 Page 36-37SVM numéro 204 mai 2002 Page 38-39SVM numéro 204 mai 2002 Page 40-41SVM numéro 204 mai 2002 Page 42-43SVM numéro 204 mai 2002 Page 44-45SVM numéro 204 mai 2002 Page 46-47SVM numéro 204 mai 2002 Page 48-49SVM numéro 204 mai 2002 Page 50-51SVM numéro 204 mai 2002 Page 52-53SVM numéro 204 mai 2002 Page 54-55SVM numéro 204 mai 2002 Page 56-57SVM numéro 204 mai 2002 Page 58-59SVM numéro 204 mai 2002 Page 60-61SVM numéro 204 mai 2002 Page 62-63SVM numéro 204 mai 2002 Page 64-65SVM numéro 204 mai 2002 Page 66-67SVM numéro 204 mai 2002 Page 68-69SVM numéro 204 mai 2002 Page 70-71SVM numéro 204 mai 2002 Page 72-73SVM numéro 204 mai 2002 Page 74-75SVM numéro 204 mai 2002 Page 76-77SVM numéro 204 mai 2002 Page 78-79SVM numéro 204 mai 2002 Page 80-81SVM numéro 204 mai 2002 Page 82-83SVM numéro 204 mai 2002 Page 84-85SVM numéro 204 mai 2002 Page 86-87SVM numéro 204 mai 2002 Page 88-89SVM numéro 204 mai 2002 Page 90-91SVM numéro 204 mai 2002 Page 92-93SVM numéro 204 mai 2002 Page 94-95SVM numéro 204 mai 2002 Page 96-97SVM numéro 204 mai 2002 Page 98-99SVM numéro 204 mai 2002 Page 100-101SVM numéro 204 mai 2002 Page 102-103SVM numéro 204 mai 2002 Page 104-105SVM numéro 204 mai 2002 Page 106-107SVM numéro 204 mai 2002 Page 108-109SVM numéro 204 mai 2002 Page 110-111SVM numéro 204 mai 2002 Page 112-113SVM numéro 204 mai 2002 Page 114-115SVM numéro 204 mai 2002 Page 116-117SVM numéro 204 mai 2002 Page 118-119SVM numéro 204 mai 2002 Page 120-121SVM numéro 204 mai 2002 Page 122-123SVM numéro 204 mai 2002 Page 124-125SVM numéro 204 mai 2002 Page 126-127SVM numéro 204 mai 2002 Page 128-129SVM numéro 204 mai 2002 Page 130-131SVM numéro 204 mai 2002 Page 132-133SVM numéro 204 mai 2002 Page 134-135SVM numéro 204 mai 2002 Page 136-137SVM numéro 204 mai 2002 Page 138-139SVM numéro 204 mai 2002 Page 140-141SVM numéro 204 mai 2002 Page 142-143SVM numéro 204 mai 2002 Page 144-145SVM numéro 204 mai 2002 Page 146-147SVM numéro 204 mai 2002 Page 148-149SVM numéro 204 mai 2002 Page 150-151SVM numéro 204 mai 2002 Page 152-153SVM numéro 204 mai 2002 Page 154-155SVM numéro 204 mai 2002 Page 156-157SVM numéro 204 mai 2002 Page 158-159SVM numéro 204 mai 2002 Page 160-161SVM numéro 204 mai 2002 Page 162-163SVM numéro 204 mai 2002 Page 164-165SVM numéro 204 mai 2002 Page 166-167SVM numéro 204 mai 2002 Page 168-169SVM numéro 204 mai 2002 Page 170-171SVM numéro 204 mai 2002 Page 172-173SVM numéro 204 mai 2002 Page 174-175SVM numéro 204 mai 2002 Page 176-177SVM numéro 204 mai 2002 Page 178-179SVM numéro 204 mai 2002 Page 180-181SVM numéro 204 mai 2002 Page 182-183SVM numéro 204 mai 2002 Page 184-185SVM numéro 204 mai 2002 Page 186-187SVM numéro 204 mai 2002 Page 188-189SVM numéro 204 mai 2002 Page 190-191SVM numéro 204 mai 2002 Page 192-193SVM numéro 204 mai 2002 Page 194