SVM n°203 avril 2002
SVM n°203 avril 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°203 de avril 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 192 Mo

  • Dans ce numéro : le guide pratique de vos messages personnels.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 204 - 205  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
204 205
loisirs en étapes Retrouvez vos ancêtres avec Internet Internet I LO C%111YI DÉBUTANT DE 5 MIN À... La recherche rapide 3...1 w amie,. leu‘Nt...men/avine 1v..., Les Français tiennent à leurs racines, comme le démontre la popularité de la généalogie. Internet offre ici un outil de recherche de choix. S'il ne faut pas en espérer l'établissement de la parenté en quelques clics de souris, il est fréquent d'y dénicher des dizaines, voire des centaines iActey. egre ». (122MIIUerc Nous ferons la recherche sur Geneanet (www.geneanet. org), site communautaire et l'une des références en matière de recherche généalogique française. Il totalise 60 millions de patronymes du monde. Un débroussaillage peut s'effectuer via la recherche rapide. Si le nom est peu usité, elle peut suffire. Dans le tableau des résultats, dénichez des concordances : pays, région, commune, dates. Une fois localisées les réponses pertinentes, cliquez sur le lien du contact. Si l'arbre est disponible, cliquez sur le lien correspondant. A noter que le lien peut aboutir à une page vide si l'auteur n'a pas désiré rendre son arbre public. Sinon, la page récapitule les individus recensés. Cliquez sur l'ancêtre le plus ancien, si vous n'avez pas de notion précise. Le Calcul de parenté permet de connaître le lien qui unit la personne sélectionnée avec un ancêtre de votre propre base. L'option Descendants établit la liste des descendants de la personne retenue, jusqu'à la 5e génération au maximum et selon différentes modalités : liste simple, lignée agnatique (descendant d'une même souche masculine) ou cognatique (d'une même souche féminine), représentation en arbre avec des images, etc. Cette dernière option est aussi accessible via le lien Arbre Descendants. Si l'arbre n'est pas disponible, prenez contact avec la personne ou l'association, ou rendez-vous sur le site correspondant s'il existe. Mgr "ace.. es d'ancêtres. Et des aides très diverses, qui permettent d'approfondir et d'enrichir votre généalogie : origine du patronyme, cartes postales anciennes, découvertes des vieux métiers, etc. Un atout précieux dont le généalogiste amateur ne peut désormais plus se passer. Jacques Harbonn',es recherches avancées oM 0 = ReChee.,/(11,Ffin. emme. vem C Ch... ee inramiumIMItermallmab ri.P.itema LaakamemoOlureàlre iumel.laabitaldnb IMItylmikaell*Wialrem brufflin toalarnsalefflatal Cone UumlaslultsWoolea USIMLIMIDa enbeinaalSülEblet 1...szmutelœsaaaebano Ugraelmea iagalummuln Mué erI s tObbiLarceialk 41.4eis Si le patronyme recherché est courant, la recherche rapide listera un nombre démesuré de réponses (115 258 résultats pour Martin !). Une première approche consiste alors à recourir à la recherche par pays. Sélectionnez la France dans la liste et remplissez le maximum de champs pour affiner la recherche : patronyme, bien entendu, mais aussi région, sous-région, voire commune. La recherche avancée reprend une procédure et des champs identiques. La recherche croisée est plus particulière. Le moteur de recherche du site va comparer les 0 0 s, a-..ie. 411 " informations de ses bases à celles de votre index généalogique préalablement envoyé par "upload". Pour cela, il faudra d'abord vous inscrire (opération gratuite et immédiate). Le fichier devra être au format universel Gedcom ou au format Geneanet, et "peser" moins de 2 Mo (fichiers zippés acceptés). Le site fournit un outil de conversion Gedcom vers Geneanet et détaille la méthode pour créer des fichiers compatibles à l'aide d'un traitement de texte ou d'un tableur. Avant l'upload, il faudra choisir la procédure : ajout à une base existante ou remplacement, indexation de l'intégralité du fichier ou des seules données antérieures à 1900. Des filtres permettent d'affiner cette recherche croisée : identité de lieux géographiques, de noms de communes ou de dates, type d'informations à conserver pour la recherche (type, nombre d'individus, information, etc.), filtrage par des champs identiques à la recherche par pays/avancée. La sortie peut être calibrée au format HTML ou texte avec séparateur.
r, er plus loin Coups de pouce logiciels Un logiciel de généalogie s'impose dès que la base dépasse quelques dizaines d'individus. Il permet de manipuler rapidement les fiches, de vérifier la cohérence des données, d'établir un arbre en quelques instants, etc. Parmi les plus réputés, on peut citer Heredis,, ran I.D.M1 Parentèle, Généalogos ou Généatique. Si vous hésitez à investir dans de tels logiciels (de 50 à 150 € /env. 330 à 990 F), il est possible de se tourner vers le domaine public. Ancestrologie, un outil de belle tenue, peut par exemple être téléchargé (12 Mo) sur le site http://perso. wanadoo.fr/philippe.cazaux-mou tou. Autre programme intéressant : Geneweb, à télécharger sur http://cristal.inria.fr/-ddr/GeneWeb/en/download.html 412. France GenWeb CimGenVVeb - Relevés de cimetières'11111C=111:=MIL'- =1101111=MMIIREdMIMII=DDICIZIEMDED=CIII IX-CtfACY (tartan. Mu.01.,POY, M11.1/ND* V.04.La recherche de parenté ne peut se limiter à l'exploration d'une base, aussi riche soit-elle. Pour parfaire ses recherches, le généalogiste doit consulter d'autres archives : départementales, notariales, militaires, hôpitaux, médaillés de la Légion d'honneur, relevés de cimetières, etc. Certaines de ces informations peuvent être scrutées sur FranceGen- Web (http://francegenweb.org), autre site majeur du genre. Un clic sur CimGenWeb vous conduit à la base de relevés des cimetières. La recherche porte sur le patronyme, avec le code postal comme éventuel critère supplémentaire. CulteGenWeb permet de localiser des religieux de toutes confessions, qu'ils soient prêtres, pasteurs, rabbins, imams, etc. On peut en rapprocher la liste des maires de communes avec indication des début et fin de mandat, la recherche se faisant par localisation géographique (département, puis commune). La rubrique MemorialGenWeb traite des individus "morts pour la France" dans les guerres auxquelles la France a participé : 1870, 14-18, 39-45, Algérie, Indochine, etc. Elle couvre les corps constitués et les résistants, les Français comme les étrangers. La recherche s) - 114.0...qme/iiitee&ekkett ARCHIVES DÉPARTEMENTALES des HAUTES-ALPES lapotoulasoll DÉDÉRALES MOVIMS MI D LA 01.03111011 DU PUBLIC 1 - e s'effectue ici par patronyme ou département. Dans ce dernier cas, il faut choisir la commune et prendre connaissance des informations relevées sur le monument aux morts ou sur certaines tombes. Dans le même esprit Geneanet propose différents services dans ce sens. Une importante base de cartes postales, indexée selon différents critères, permet d'illustrer un lieu de naissance, un costume, un métier, etc. Avec beaucoup de chance, vous pourriez méme y dénicher votre ancêtre posant sur le pas de sa boutique. De même, si la chance est encore de votre côté, vous pourrez mettre la souris sur une photo d'un ancêtre dans la base correspondante. Côté informations, ce même site propose une découverte des origines de votre patronyme. Un site comme www.vieuxmetiers.org permet d'expliciter certains métiers anciens, tombés dans l'oubli. CI ler". -'MEI.4 tre FranceGenWeb dispose aussi, dans sa rubrique CousinsGenWeb, d'une base, certes moins riche que celle de Geneanet, mais complémentaire. La recherche s'effectue par département, puis par commune ou patronyme. Aucune information n'est directement disponible, l'utilisateur devant contacter le généalogiste correspondant. Sur le même site, ArchivesGenWeb fournit une liste de liens vers des sites publics ou privés utiles au généalogiste : archives nationales, relevés d'état civil (GeneaBank, GeneActes), informations précises sur les archives départementales (adresse, téléphone, horaires d'ouverture, responsable, etc.). Des systèmes d'entraides gratuits (seuls les frais sont demandés) tels que EntraideGenWeb ou Fil d'Ariane permettent au généalogiste d'obtenir des informations tirées d'archives départementales qu'il ne peut visiter (mais il devra alors fournir des indications de recherche suffisamment précises). Autre piste : le site des Mormons (www.familysearch.org), qui contient la base mondiale la plus gigantesque (plusieurs milliards de patronymes). Toutefois, elle concerne avant tout les personnes et ascendants ayant émigré aux Etats-Unis ou au Canada. Une autre "astuce" utile consiste à faire une recherche Internet, via un moteur classique, sur un patronyme (pour retrouver les éventuels sites perso) ou sur un nom de village. Dans ce dernier cas, si un site existe, il est souvent doté d'une rubrique généalogique. Citons encore les groupes de discussion tels que fr.rec.genealogie, où les habitués échangent informations et autres tuyaux. Avril 2002 svm 169



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 203 avril 2002 Page 1SVM numéro 203 avril 2002 Page 2-3SVM numéro 203 avril 2002 Page 4-5SVM numéro 203 avril 2002 Page 6-7SVM numéro 203 avril 2002 Page 8-9SVM numéro 203 avril 2002 Page 10-11SVM numéro 203 avril 2002 Page 12-13SVM numéro 203 avril 2002 Page 14-15SVM numéro 203 avril 2002 Page 16-17SVM numéro 203 avril 2002 Page 18-19SVM numéro 203 avril 2002 Page 20-21SVM numéro 203 avril 2002 Page 22-23SVM numéro 203 avril 2002 Page 24-25SVM numéro 203 avril 2002 Page 26-27SVM numéro 203 avril 2002 Page 28-29SVM numéro 203 avril 2002 Page 30-31SVM numéro 203 avril 2002 Page 32-33SVM numéro 203 avril 2002 Page 34-35SVM numéro 203 avril 2002 Page 36-37SVM numéro 203 avril 2002 Page 38-39SVM numéro 203 avril 2002 Page 40-41SVM numéro 203 avril 2002 Page 42-43SVM numéro 203 avril 2002 Page 44-45SVM numéro 203 avril 2002 Page 46-47SVM numéro 203 avril 2002 Page 48-49SVM numéro 203 avril 2002 Page 50-51SVM numéro 203 avril 2002 Page 52-53SVM numéro 203 avril 2002 Page 54-55SVM numéro 203 avril 2002 Page 56-57SVM numéro 203 avril 2002 Page 58-59SVM numéro 203 avril 2002 Page 60-61SVM numéro 203 avril 2002 Page 62-63SVM numéro 203 avril 2002 Page 64-65SVM numéro 203 avril 2002 Page 66-67SVM numéro 203 avril 2002 Page 68-69SVM numéro 203 avril 2002 Page 70-71SVM numéro 203 avril 2002 Page 72-73SVM numéro 203 avril 2002 Page 74-75SVM numéro 203 avril 2002 Page 76-77SVM numéro 203 avril 2002 Page 78-79SVM numéro 203 avril 2002 Page 80-81SVM numéro 203 avril 2002 Page 82-83SVM numéro 203 avril 2002 Page 84-85SVM numéro 203 avril 2002 Page 86-87SVM numéro 203 avril 2002 Page 88-89SVM numéro 203 avril 2002 Page 90-91SVM numéro 203 avril 2002 Page 92-93SVM numéro 203 avril 2002 Page 94-95SVM numéro 203 avril 2002 Page 96-97SVM numéro 203 avril 2002 Page 98-99SVM numéro 203 avril 2002 Page 100-101SVM numéro 203 avril 2002 Page 102-103SVM numéro 203 avril 2002 Page 104-105SVM numéro 203 avril 2002 Page 106-107SVM numéro 203 avril 2002 Page 108-109SVM numéro 203 avril 2002 Page 110-111SVM numéro 203 avril 2002 Page 112-113SVM numéro 203 avril 2002 Page 114-115SVM numéro 203 avril 2002 Page 116-117SVM numéro 203 avril 2002 Page 118-119SVM numéro 203 avril 2002 Page 120-121SVM numéro 203 avril 2002 Page 122-123SVM numéro 203 avril 2002 Page 124-125SVM numéro 203 avril 2002 Page 126-127SVM numéro 203 avril 2002 Page 128-129SVM numéro 203 avril 2002 Page 130-131SVM numéro 203 avril 2002 Page 132-133SVM numéro 203 avril 2002 Page 134-135SVM numéro 203 avril 2002 Page 136-137SVM numéro 203 avril 2002 Page 138-139SVM numéro 203 avril 2002 Page 140-141SVM numéro 203 avril 2002 Page 142-143SVM numéro 203 avril 2002 Page 144-145SVM numéro 203 avril 2002 Page 146-147SVM numéro 203 avril 2002 Page 148-149SVM numéro 203 avril 2002 Page 150-151SVM numéro 203 avril 2002 Page 152-153SVM numéro 203 avril 2002 Page 154-155SVM numéro 203 avril 2002 Page 156-157SVM numéro 203 avril 2002 Page 158-159SVM numéro 203 avril 2002 Page 160-161SVM numéro 203 avril 2002 Page 162-163SVM numéro 203 avril 2002 Page 164-165SVM numéro 203 avril 2002 Page 166-167SVM numéro 203 avril 2002 Page 168-169SVM numéro 203 avril 2002 Page 170-171SVM numéro 203 avril 2002 Page 172-173SVM numéro 203 avril 2002 Page 174-175SVM numéro 203 avril 2002 Page 176-177SVM numéro 203 avril 2002 Page 178-179SVM numéro 203 avril 2002 Page 180-181SVM numéro 203 avril 2002 Page 182-183SVM numéro 203 avril 2002 Page 184-185SVM numéro 203 avril 2002 Page 186-187SVM numéro 203 avril 2002 Page 188-189SVM numéro 203 avril 2002 Page 190-191SVM numéro 203 avril 2002 Page 192-193SVM numéro 203 avril 2002 Page 194-195SVM numéro 203 avril 2002 Page 196-197SVM numéro 203 avril 2002 Page 198-199SVM numéro 203 avril 2002 Page 200-201SVM numéro 203 avril 2002 Page 202-203SVM numéro 203 avril 2002 Page 204-205SVM numéro 203 avril 2002 Page 206-207SVM numéro 203 avril 2002 Page 208-209SVM numéro 203 avril 2002 Page 210-211SVM numéro 203 avril 2002 Page 212-213SVM numéro 203 avril 2002 Page 214-215SVM numéro 203 avril 2002 Page 216-217SVM numéro 203 avril 2002 Page 218