SVM n°203 avril 2002
SVM n°203 avril 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°203 de avril 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 192 Mo

  • Dans ce numéro : le guide pratique de vos messages personnels.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 168 - 169  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
168 169
tous nos tests/guide d'achat bons plans Les bonnes affaires Que valent les portables d'entrée de gamme ? Tous les constructeurs proposent à leurs catalogues des portables à moins de 1600 € (10500 F TTC). Ce n'est pas réellement nouveau. Ce qui l'est en revanche, ce sont les configurations musclées de ces machines. Constructeur Modèle Compaq Presario 700 Dell Inspiron 2500 C900ST Fujitsu Siemens Amilo D1014D Packard Bell Easy One Silver 2101 Sony Vaio FX501 Toshiba Satellite 3000-X11 XP EF Finis les portables à 5000 ou 6 000 € (32 000 ou 40 000 F), ces bêtes de course qui faisaient la fierté des constructeurs, mais ne se vendaient qu'en très petit nombre. Aujourd'hui, pour 2 500 à 3 000 € (16 400 à 19700F), on a en main des machines impressionnantes : Pentium III Caractéristiques Prix TTC AMD Duron 900MHz, 20 Go/128Mo, 1 450 € (9500F) 14" TFT, DVD 8X Celeron 900 MHz, 10 Go/128 Mo, 1 480 € (9700F) 14 "TFT, DVD 8X Celeron 1 GHz, 10 Go/128 Mo, 1 490 € (9770 F) 14 " TFT, DVD 8X Celeron 1 GHz, 20 Go/256 Mo, 1 570 € (10230F) 14 " TFT, DVD 8X AMD Duron 1 GHz, 20 Go/256 Mo, 1 590 € (10300F) 14 " TFT, DVD 8X Celeron 1 GHz, 20 Go/256 Mo, 1 600 € (10500F) 14 " TFT, DVD 8X Année après année, les ordinateurs portables grignotent des parts de marché. Ce n'est pas vraiment une déferlante, mais la part des notebooks sur le marché des micro-ordinateurs ne cesse de croître : de 14 à 15%, elle est passée à - 17% en 2000 et a flirté avec les 20% en 2001 (source IDC). Si le à 1,13 GHz, 256 Mo de mémoire vive, écran TFT à matrice active de diagonale 15", combo graveur de CD-RW et lecteur de DVD, carte réseau et modem, etc. De quoi concurrencer bon nombre de machines de bureau. Si les prix du très haut de gamme remonteront portable s'étend, c'est qu'il a su convaincre les usagers. Longtemps, seuls les cadres itinérants étaient concernés par ces fragiles et chères machines. Depuis quelques temps, les constructeurs proposent des modèles d'entrée de gamme à destination du fameux marché SoHo (Small Office, Home Office), autrement dit les travailleurs Le haut de gamme se démocratise aussi 132 SVM Avril 2002 sans doute avec l'arrivée du Pentium 4 mobile, les excès du milieu des années 90 sont loin : on se rappellera avec émotion certains Thinkpad d'IBM qui, équipés des toutes dernières technologies (de l'époque), atteignaient sans mal les 8 000 € (plus de 50 000F). indépendants, les TPE/TPI, jusqu'à certains particuliers. Avant l'arrivée de l'euro, la barre psychologique était de 10 000 F TTC ; depuis le ejanvier 2002, elle hésite entre 1 500 et 1 600 € (9 800 et 10 500 F TTC) (voir tableau ci contre). Mais ce qui a changé, ce sont les configurations proposées en entrée de gamme. On est loin des machines étriquées, à peine bonnes à vaincre des travaux bureautiques mais en aucun cas à s'attaquer au multimédia. Aujourd'hui, le portable à moins de 1 600 € est une machine complète, puissante et assez musclée pour l'essentiel des applications. Ainsi, le processeur : au "pire", il s'agira d'un AMD Duron à 900 MHz. Mais la barre du GHz est franchie par nombre d'entre eux, grâce à l'exploitation du Celeron et de son bon rapport qualité/prix. La quantité minimale de 128 Mo de mémoire vive, nécessaire pour faire tourner la dernière version de Windows, est respectée, et la plupart des modèles sont équipés de 256Mo, pour plus de confort. Même remarque pour le disque dur (10 à 20 Go), ou la présence systématique d'un modem et d'un lecteur de DVD. Quant à l'écran, la norme est à la dalle de 14", de technologie TFT
d'avril Pentium A (matrice active) et offrant une résolution maximale de 1 024 x 768 pixels. Un progrès face aux écrans à matrice passive de 12", limités à la résolution 800 x 600, qui équipaient les portables d'entrée de gamme. En revanche, la carte graphique est le maillon faible, s'agissant généralement d'un circuit 3D intégré à la carte mère et ne disposant pas de mémoire propre, mais exploitant jusqu'à 8 Mo de mémoire vive. Cette machine n'étant, a priori destinée ni au jeu, ni au De plus en plus équipé, la notion de "bas de gamme" s'estompe.rendu 3D, ce point n'est pas d'une importance cruciale. Une machine de bureau ainsi équipée coûterait, grosso modo, entre 1000 et 1 100 € (6500 à 7 000 F). De fait, la différence de prix de plus en plus réduite entre PC de bureau et notebook joue en faveur de ce dernier. Itinérant occasionnel ou disposant, chez vous, d'une place réduite, le portable se pose en alternative crédible, tout en gardant à l'esprit les deux principaux problèmes du portable : sa faible évolutivité et sa fragilité. Bruno Mathé au rabais Selon la roadmap d'Intel, une première baisse de prix va toucher les Pentium 4 à la mi-avril, et une seconde à la fin du mois de mai. Pour les divers constructeurs de PC, la roadmap d'Intel est un peu leur bible. En effet, ce document trace le calendrier des prochains événements : sorties de processeurs et changements tarifaires. Chaque baisse de prix est bien évidemment répercutée sur le tarif des configurations, et il est ainsi possible de savoir à l'avance quels seront les "bons plans" en terme d'achats de PC. Ainsi, à la mi-avril, le P4 à 2 GHz va être revu à la baisse de manière drastique : 262 $ (environ 300 € /2000 F) au lieu de 342 $ (environ Grâce à l'essor des appareils photo numérique, lecteurs MP3 et autres organiseurs de poche, tous gros consommateurs de mémoire Flash, le prix de cette dernière commence à baisser. Il y a quelques mois encore, une carte CompactFlash ou SmartMedia de capacité 32Mo s'affichait à environ 50 € (330F). Il n'en faut plus qu'une 32 Mo 64 Mo 128 Mo CompactFlash 30 € (200 F) 50 € (330 F) 90 € (600 F) SmartMedia 25 € (165 F) 50 € (330 F) 110 € (720 F) MemoryStick 52 E (340 F) 80 € (525 F) 185 € (1200 F) (D. Mi-avril, le Pentium 4 à 2 GHz va voir son prix baisser de 30%. Il faudra attendre un peu plus d'un mois pour, qu'à son tour, le P4 à Z2 GHz soit proposé à 305 € (2000F) moins cher. 390 € /2 500 F, les prix s'entendant par unité de mille). Cette réduction de 30% est la plus importante É de toute la gamme. Le P4 à 2,2 GHz passera, lui, simplement de 562 $ (environ 640 € /4 200 F) à 508 $ (environ 580 € /3800 F), et restera donc hors de prix pour la plupart des consommateurs. Il faudra donc attendre la fin du mois de mai, lorsqu'une chute brutale lui sera appliquée pour le faire passer à 241$ (environ 275 € /1 800 F). A ce moment, le P4 à 2 GHz sera tarifé 193 $ (environ 200 € /1 300 F). Bref, rien de bien nouveau sous le soleil du marché de l'informatique : alors, un conseil, si vous voulez vraiment payer moins cher, il est désormais urgent d'attendre. B.M. Memoureflash brille par ses prix Comme la mémoire vive, le prix de la mémoire Flash baisse. De quoi compléter votre appareil numérique. trentaine et on trouve même des cartes SmartMedia "no name" à moins de 20 € (130 F) pour une capacité de 32 Mo. Quant au format CompactFlash, il a l'avantage de coûter moins cher pour les grandes capacités : moins de 90 € (600F) pour 128Mo (contre 110f, en moyenne, pour les SmartMedia). Enfin, même le prix des cartes Memory Stick de Sony a été revu à la baisse. Il faut aujourd'hui 52 € (340 F) pour s'offrir une carte 32 Mo, et 185 € (1 200 F) pour une capacité de 128 Mo. B.M. Avril 2002 svni 133



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 203 avril 2002 Page 1SVM numéro 203 avril 2002 Page 2-3SVM numéro 203 avril 2002 Page 4-5SVM numéro 203 avril 2002 Page 6-7SVM numéro 203 avril 2002 Page 8-9SVM numéro 203 avril 2002 Page 10-11SVM numéro 203 avril 2002 Page 12-13SVM numéro 203 avril 2002 Page 14-15SVM numéro 203 avril 2002 Page 16-17SVM numéro 203 avril 2002 Page 18-19SVM numéro 203 avril 2002 Page 20-21SVM numéro 203 avril 2002 Page 22-23SVM numéro 203 avril 2002 Page 24-25SVM numéro 203 avril 2002 Page 26-27SVM numéro 203 avril 2002 Page 28-29SVM numéro 203 avril 2002 Page 30-31SVM numéro 203 avril 2002 Page 32-33SVM numéro 203 avril 2002 Page 34-35SVM numéro 203 avril 2002 Page 36-37SVM numéro 203 avril 2002 Page 38-39SVM numéro 203 avril 2002 Page 40-41SVM numéro 203 avril 2002 Page 42-43SVM numéro 203 avril 2002 Page 44-45SVM numéro 203 avril 2002 Page 46-47SVM numéro 203 avril 2002 Page 48-49SVM numéro 203 avril 2002 Page 50-51SVM numéro 203 avril 2002 Page 52-53SVM numéro 203 avril 2002 Page 54-55SVM numéro 203 avril 2002 Page 56-57SVM numéro 203 avril 2002 Page 58-59SVM numéro 203 avril 2002 Page 60-61SVM numéro 203 avril 2002 Page 62-63SVM numéro 203 avril 2002 Page 64-65SVM numéro 203 avril 2002 Page 66-67SVM numéro 203 avril 2002 Page 68-69SVM numéro 203 avril 2002 Page 70-71SVM numéro 203 avril 2002 Page 72-73SVM numéro 203 avril 2002 Page 74-75SVM numéro 203 avril 2002 Page 76-77SVM numéro 203 avril 2002 Page 78-79SVM numéro 203 avril 2002 Page 80-81SVM numéro 203 avril 2002 Page 82-83SVM numéro 203 avril 2002 Page 84-85SVM numéro 203 avril 2002 Page 86-87SVM numéro 203 avril 2002 Page 88-89SVM numéro 203 avril 2002 Page 90-91SVM numéro 203 avril 2002 Page 92-93SVM numéro 203 avril 2002 Page 94-95SVM numéro 203 avril 2002 Page 96-97SVM numéro 203 avril 2002 Page 98-99SVM numéro 203 avril 2002 Page 100-101SVM numéro 203 avril 2002 Page 102-103SVM numéro 203 avril 2002 Page 104-105SVM numéro 203 avril 2002 Page 106-107SVM numéro 203 avril 2002 Page 108-109SVM numéro 203 avril 2002 Page 110-111SVM numéro 203 avril 2002 Page 112-113SVM numéro 203 avril 2002 Page 114-115SVM numéro 203 avril 2002 Page 116-117SVM numéro 203 avril 2002 Page 118-119SVM numéro 203 avril 2002 Page 120-121SVM numéro 203 avril 2002 Page 122-123SVM numéro 203 avril 2002 Page 124-125SVM numéro 203 avril 2002 Page 126-127SVM numéro 203 avril 2002 Page 128-129SVM numéro 203 avril 2002 Page 130-131SVM numéro 203 avril 2002 Page 132-133SVM numéro 203 avril 2002 Page 134-135SVM numéro 203 avril 2002 Page 136-137SVM numéro 203 avril 2002 Page 138-139SVM numéro 203 avril 2002 Page 140-141SVM numéro 203 avril 2002 Page 142-143SVM numéro 203 avril 2002 Page 144-145SVM numéro 203 avril 2002 Page 146-147SVM numéro 203 avril 2002 Page 148-149SVM numéro 203 avril 2002 Page 150-151SVM numéro 203 avril 2002 Page 152-153SVM numéro 203 avril 2002 Page 154-155SVM numéro 203 avril 2002 Page 156-157SVM numéro 203 avril 2002 Page 158-159SVM numéro 203 avril 2002 Page 160-161SVM numéro 203 avril 2002 Page 162-163SVM numéro 203 avril 2002 Page 164-165SVM numéro 203 avril 2002 Page 166-167SVM numéro 203 avril 2002 Page 168-169SVM numéro 203 avril 2002 Page 170-171SVM numéro 203 avril 2002 Page 172-173SVM numéro 203 avril 2002 Page 174-175SVM numéro 203 avril 2002 Page 176-177SVM numéro 203 avril 2002 Page 178-179SVM numéro 203 avril 2002 Page 180-181SVM numéro 203 avril 2002 Page 182-183SVM numéro 203 avril 2002 Page 184-185SVM numéro 203 avril 2002 Page 186-187SVM numéro 203 avril 2002 Page 188-189SVM numéro 203 avril 2002 Page 190-191SVM numéro 203 avril 2002 Page 192-193SVM numéro 203 avril 2002 Page 194-195SVM numéro 203 avril 2002 Page 196-197SVM numéro 203 avril 2002 Page 198-199SVM numéro 203 avril 2002 Page 200-201SVM numéro 203 avril 2002 Page 202-203SVM numéro 203 avril 2002 Page 204-205SVM numéro 203 avril 2002 Page 206-207SVM numéro 203 avril 2002 Page 208-209SVM numéro 203 avril 2002 Page 210-211SVM numéro 203 avril 2002 Page 212-213SVM numéro 203 avril 2002 Page 214-215SVM numéro 203 avril 2002 Page 216-217SVM numéro 203 avril 2002 Page 218