SVM n°203 avril 2002
SVM n°203 avril 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°203 de avril 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 218

  • Taille du fichier PDF : 192 Mo

  • Dans ce numéro : le guide pratique de vos messages personnels.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 148 - 149  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
148 149
tous nos tests nouveautés matériel La famille d'abord Micro Packard Bell iMedia 6623 Env. 1 400 € TTC (9 200 F) PC avec AMD Athlon 1600+ à 1,4 GHz, 256 Mo de SDRam, carte graphique ATI Radeon VE à 32 Mo, disque dur 40 Go (5 400 trs/min), lecteur DVD 16X, graveur 12/8/32X, écran 17 pouces, modem 56 K, deux enceintes. Livré avec Windows XP Edition familiale, Word 2000, Money 2000, Publisher 3, Encyclopédie Hachette, ludoéducatifs (Adibou, Winnie, etc.). Une machine familiale et bien pensée. On en apprécie l'équipement comprenant lecteur de DVD, graveur de CD, modem, sans oublier un beau bouquet de logiciels : une vingtaine de titres dont Word, Money 2000, une encyclopédie et des jeux pour enfants. Bien vu, les deux connecteurs USB en face avant du PC pour brancher ses périphériques, ainsi que le clavier avec ses 12 boutons d'accès rapide Carte graphique AGP 4X, équipée de la puce GeForce 4 MX 440, de 64 Mo de mémoire DDR-SDRam ; 1 sortie au format S-Vidéo ; livrée avec câbles composite et S-Vidéo, adaptateur RCA/Vidéo. Logiciels fournis : WinFastDVD, WinFox 2, Colorific, 3Deep et les jeux DroneZ et Gunlok. Six mois après la sortie du GeForce 3 Ti, le processeur graphique GeForce 4 arrive. Décliné en 6 versions dont ce 440 MX, proposé par Leadtek, qui n'a pas fait que des étincelles lors des tests. En fait, la carte assure une bonne cadence avec des jeux comme Quake III et Unreal Tournament, qui datent un peu. Mais une fois évalué par notre logiciel de tests 3D Mark, la puce devient à peine équivalente à une GeForce 2 Ultra. L'explication est simple : la puce n'embarque que peu de fonctions 3D récentes. Avec des jeux ne nécessitant que DirectX 7, tout va bien, cette carte côtoie les GeForce 3 Ti500. Mais si le jeu réclame des fonctions 3D dernière génération, en particulier celles de DirectX 8.1, présentes dans 3D Mark 2001, les résultats s'effondrent. Loin d'être la carte aux logiciels, aux réglages du son et au Web. Mais on s'attendait à mieux côté performances. Le processeur AMD est cadencé à 1,4 GHz, mais couplé à une mémoire SDRam lente, à un disque dur d'entrée de gamme tournant à 5 400 tours/min et à un chip graphique Radeon VE (dont les pilotes se sont montrés capricieux), la machine manque de pêche. A noter l'intérieur soigné : les câbles sont bien tenus et l'ensemble processeur, mémoire, bus d'extension dégagé et accessible. L'évolutivité est tout juste correcte, avec à peine un banc mémoire, un connecteur PCI et un emplacement pour un disque dur libre. Vu la taille du boîtier, difficile de faire mieux. Pas une mauvaise affaire, si on fait l'impasse sur les jeux 3D. S.O. Une mini-GeForce 4 Carte graphique Leadtek WinFast A170 DDR T Env. 200 € TTC (1 300 F) 114 svm Avril 2002 **** POUR La qualité d'assemblage ; la suite logicielle très complète. le niveau d'équipement du PC. CONTRE Les performances un peu justes ; l'évolutivité réduite. graphique la plus performante, elle remplira sa mission. De plus, Leadtek a soigné le contenu de la boîte avec des câbles S-Vidéo et composite, un adaptateur RCA/S- Vidéo, des utilitaires pour lire des DVD, overclocker la puce 3D, jouer sur la colorimétrie... deux jeux complets. A ce prix, la WinFast A170 est une bonne affaire. S.O. POUR Les performances 3D correctes ; les softs très pratiques ; les câbles pour les branchements externes. CONTRE L'appellation GeForce 4 un peu usurpée... Une superbe webcam, mais... Webcam Philips Webcam Pro 3D Env. 150 € TTC (1000 F) Webcam USB, capteur CCD, résolution optique 640 x 480, mise au point manuelle, réglages automatiques. Microphone incorporé (à 44 kHz 16 bits stéréo). Avec Xerox Pagecam, Photo Express 2.0 SE, Photo Explorer, Netmeeting et jeux interactifs. 2 pieds, dont un avec tablette de 25 x 22 cm. Une webcam scannant un document papier, Philips fait dans l'inédit ! Un pied télescopique, monté sur socle muni de repères pour centrer le document à numériser. Idée originale, mais en pratique, nous sommes déçus. Pour obtenir un document à peu près correct, il faut s'armer de patience pour tout régler ! Une fois capturé, le document peut être stocké à l'aide du logiciel Xerox Pagecam, sous forme d'image bitmap, ou en texte dans Word... Fort heureusement, la webcam utilisée séparément est excellente. Déjà "élue SVM", elle reste l'une des meilleures du marché : capteur rapide, images nettes, micro intégré. La version basique coûte moins de 100 €, soit 50 € de moins que la version "scanner". A choisir, nous, on garderait la différence pour s'offrir un vrai petit scanner... S.O. *** POUR Le mode webcam est un plaisir, avec une image de qualité et un capteur très rapide. CONTRE L'installation laborieuse (200 Mo de logiciels) ; la fonction scanner très rudimentaire.
Carte son pour PC portable Illustrer ses Carte son Creative Extigy Env. 230 € TTC (1 500 F) Carte son externe avec connecteurs 3 jacks 3,5 mm (Line-in, micro, casque), 2 E/S (in et out), 2 potentiomètres micro et volume, 3 jacks 3,5 mm (avant, arrière, voie centrale, basses), une sortie numérique 4-pole jack 3,5 mm, 2 Din Midi, USB. Transformateur. Dimensions : 20 x 20 x 4 cm. 640 g. Livrée avec divers logiciels signés Creative. L'Extigy est une carte son externe qui se relie à un PC de bureau ou portable via la prise USB. Au coeur du boîtier, on trouve une carte son de la gamme Audigy, qui jongle avec le décodage Dolby Digital, la conversion analogique/numérique 24 bits et la gestion des effets spéciaux Creative EAX 2. A l'usage, l'Extigy se révèle particulièrement pratique grâce au nombre incroyable de connecteurs. Il est Graver en 40X possible de relier toutes les sources sonores entre elles (minidisc, chaîne hi-fi, baladeur CD...) et de faire transiter les informations de l'une vers l'autre. Par exemple, lire un CD audio depuis une platine et l'enregistrer sur un minidisc via la prise optique. Il est aussi possible d'utiliser le boîtier de manière autonome, sans le PC. Il fera alors office de décodeur numérique audio : le signal Dolby Digital d'un lecteur DVD de salon sera, par exemple, converti en analogique à destination d'un ampli hi-fi. La télécommande dotée de 32 touches permet un contrôle quasi total de la carte son. Installation aisée, nombreuses fonctions, elle saura séduire les possesseurs de PC portables et mélomanes nomades.S.O. Graveur de CD Plextor PX-W4012TA Env. 260 € TTC (1 700 F) 1111111111114. 110 Graveur EIDE interne 40/12/40X, prise casque et molette de réglage du volume sonore en façade, à l'arrière : deux sorties audio numérique et analogique. Mémoire tampon 4 Mo, livré avec 5 CD-R 40X et 1 CD-RW, 1 nappe IDE, 1 câble audio, visserie, documentation papier. Logiciels : Nero 5.5.7.2, InCD, utilitaires Plextools. A peine sortis, déjà dépassés, les graveurs 32X ! Plextor place haut la barre avec un modèle capable de brûler les CD en 40X, soit à 6 000 kilo-octets par seconde ! Du moins en partie, car il y a une astuce... Le modèle de Plextor exploite en effet la technologie Z-CLV (Zones Constant Linear Velocity), faisant varier la vitesse d'enregistrement par paliers : les 40X annoncés ne sont atteints, en réalité, que vers la fin du disque. Nos tests ont révélé une vitesse moyenne de 29X pour une gravure en une seule session de 640 Mo de données, c'est-à-dire moins de 3 minutes sous Nero. Pas mal quand même ! Evidemment, la vitesse maximale ne peut être atteinte qu'avec des CD certifiés 40X, POUR L'offre complète à tous points de vue (connectique, logiciels...) ; l'installation facile. CONTRE Pas de prise Firewire ni de décodages DTS et THX. encore rares et chers. Côté fiabilité, Plextor a tout prévu : outre la technologie Burn Proof qui garantit les gravures contre le vidage du cache, le graveur intègre deux systèmes de vérification de la qualité du support à graver, PowerRec II et VariRec, qui adaptent la puissance du laser en conséquence. Mais, à vrai dire pour l'instant, un tel graveur ne s'adresse réellement qu'aux férus de gravure. P.B. **** POUR La vitesse impressionnante, doublée de nombreux systèmes de sécurité et d'optimisation. CONTRE on attend les CD certifiés 40X en gros volumes ! CD gravés Imprimante CD IMT Photostyle 2 Env. 715 € TTC (5000 F) Imprimante jet d'encre pour CD imprimables et tous types de papiers, basée sur une C70 d'Epson, résolution 2 880 x 720 points par pouce, 4 cartouches couleur, support d'entrée pour CD de 12 et 8 cm, interface USB, compatible PC/Mac. Avec pilotes et manuels. 418 x 306 x 173 mm. La société française IMT, spécialiste des solutions automatisées de gravure et d'impression sur CD, propose une imprimante jet d'encre aussi à l'aise pour imprimer sur des CD que du papier. La Photostyle 2 est une adaptation d'une Epson, la Stylus C70, dotée par IMT d'un "caddie" d'entrée conçu pour l'insertion de CD imprimables de 12 ou 8 cm. L'interface logicielle d'origine est complétée par un module de calibrage de l'impression, pour garantir un centrage parfait de l'image. A l'usage, l'appareil se révèle très simple à mettre en oeuvre et les résultats, après les réglages initiaux de quelques minutes, sont convaincants. Seule déception, la tenue de l'encre sur le CD, très moyenne, rend délicates les manipulations du support personnalisé. IMT l'a remarqué, et propose l'application d'un vernis,hélas non livré avec la machine. P.B. *** POUR Les possibilités très larges de personnalisation des CD ; la polyvalence du modèle. CONTRE Sans vernis, la tenue de l'encre est médiocre sur CD ; le prix par rapport à l'imprimante d'origine. Avril 2002 SVI11 115



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 203 avril 2002 Page 1SVM numéro 203 avril 2002 Page 2-3SVM numéro 203 avril 2002 Page 4-5SVM numéro 203 avril 2002 Page 6-7SVM numéro 203 avril 2002 Page 8-9SVM numéro 203 avril 2002 Page 10-11SVM numéro 203 avril 2002 Page 12-13SVM numéro 203 avril 2002 Page 14-15SVM numéro 203 avril 2002 Page 16-17SVM numéro 203 avril 2002 Page 18-19SVM numéro 203 avril 2002 Page 20-21SVM numéro 203 avril 2002 Page 22-23SVM numéro 203 avril 2002 Page 24-25SVM numéro 203 avril 2002 Page 26-27SVM numéro 203 avril 2002 Page 28-29SVM numéro 203 avril 2002 Page 30-31SVM numéro 203 avril 2002 Page 32-33SVM numéro 203 avril 2002 Page 34-35SVM numéro 203 avril 2002 Page 36-37SVM numéro 203 avril 2002 Page 38-39SVM numéro 203 avril 2002 Page 40-41SVM numéro 203 avril 2002 Page 42-43SVM numéro 203 avril 2002 Page 44-45SVM numéro 203 avril 2002 Page 46-47SVM numéro 203 avril 2002 Page 48-49SVM numéro 203 avril 2002 Page 50-51SVM numéro 203 avril 2002 Page 52-53SVM numéro 203 avril 2002 Page 54-55SVM numéro 203 avril 2002 Page 56-57SVM numéro 203 avril 2002 Page 58-59SVM numéro 203 avril 2002 Page 60-61SVM numéro 203 avril 2002 Page 62-63SVM numéro 203 avril 2002 Page 64-65SVM numéro 203 avril 2002 Page 66-67SVM numéro 203 avril 2002 Page 68-69SVM numéro 203 avril 2002 Page 70-71SVM numéro 203 avril 2002 Page 72-73SVM numéro 203 avril 2002 Page 74-75SVM numéro 203 avril 2002 Page 76-77SVM numéro 203 avril 2002 Page 78-79SVM numéro 203 avril 2002 Page 80-81SVM numéro 203 avril 2002 Page 82-83SVM numéro 203 avril 2002 Page 84-85SVM numéro 203 avril 2002 Page 86-87SVM numéro 203 avril 2002 Page 88-89SVM numéro 203 avril 2002 Page 90-91SVM numéro 203 avril 2002 Page 92-93SVM numéro 203 avril 2002 Page 94-95SVM numéro 203 avril 2002 Page 96-97SVM numéro 203 avril 2002 Page 98-99SVM numéro 203 avril 2002 Page 100-101SVM numéro 203 avril 2002 Page 102-103SVM numéro 203 avril 2002 Page 104-105SVM numéro 203 avril 2002 Page 106-107SVM numéro 203 avril 2002 Page 108-109SVM numéro 203 avril 2002 Page 110-111SVM numéro 203 avril 2002 Page 112-113SVM numéro 203 avril 2002 Page 114-115SVM numéro 203 avril 2002 Page 116-117SVM numéro 203 avril 2002 Page 118-119SVM numéro 203 avril 2002 Page 120-121SVM numéro 203 avril 2002 Page 122-123SVM numéro 203 avril 2002 Page 124-125SVM numéro 203 avril 2002 Page 126-127SVM numéro 203 avril 2002 Page 128-129SVM numéro 203 avril 2002 Page 130-131SVM numéro 203 avril 2002 Page 132-133SVM numéro 203 avril 2002 Page 134-135SVM numéro 203 avril 2002 Page 136-137SVM numéro 203 avril 2002 Page 138-139SVM numéro 203 avril 2002 Page 140-141SVM numéro 203 avril 2002 Page 142-143SVM numéro 203 avril 2002 Page 144-145SVM numéro 203 avril 2002 Page 146-147SVM numéro 203 avril 2002 Page 148-149SVM numéro 203 avril 2002 Page 150-151SVM numéro 203 avril 2002 Page 152-153SVM numéro 203 avril 2002 Page 154-155SVM numéro 203 avril 2002 Page 156-157SVM numéro 203 avril 2002 Page 158-159SVM numéro 203 avril 2002 Page 160-161SVM numéro 203 avril 2002 Page 162-163SVM numéro 203 avril 2002 Page 164-165SVM numéro 203 avril 2002 Page 166-167SVM numéro 203 avril 2002 Page 168-169SVM numéro 203 avril 2002 Page 170-171SVM numéro 203 avril 2002 Page 172-173SVM numéro 203 avril 2002 Page 174-175SVM numéro 203 avril 2002 Page 176-177SVM numéro 203 avril 2002 Page 178-179SVM numéro 203 avril 2002 Page 180-181SVM numéro 203 avril 2002 Page 182-183SVM numéro 203 avril 2002 Page 184-185SVM numéro 203 avril 2002 Page 186-187SVM numéro 203 avril 2002 Page 188-189SVM numéro 203 avril 2002 Page 190-191SVM numéro 203 avril 2002 Page 192-193SVM numéro 203 avril 2002 Page 194-195SVM numéro 203 avril 2002 Page 196-197SVM numéro 203 avril 2002 Page 198-199SVM numéro 203 avril 2002 Page 200-201SVM numéro 203 avril 2002 Page 202-203SVM numéro 203 avril 2002 Page 204-205SVM numéro 203 avril 2002 Page 206-207SVM numéro 203 avril 2002 Page 208-209SVM numéro 203 avril 2002 Page 210-211SVM numéro 203 avril 2002 Page 212-213SVM numéro 203 avril 2002 Page 214-215SVM numéro 203 avril 2002 Page 216-217SVM numéro 203 avril 2002 Page 218