SVM n°202 mars 2002
SVM n°202 mars 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°202 de mars 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 41,6 Mo

  • Dans ce numéro : virus, les nouveaux poisons du Web.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
d ! gitales Hiptop, m Voici un nouveau venu dans le monde des combinés PORteléphones  : le Hiptop. Très remarqué lors du dernier salon américain CES, ce petit appareil que s'apprête à commercialiser Danger, une start-up basée à Palo-RIto, fait à la fois office de téléphone mobile GPRS, de navigateur Internet, de messagerie instantanée et d'appareil photo I Le Hiptop est léger 1150 grammesl et peu encombrant, car son écran rétrac- table de 6.7 cm de diagonale 12I-10 x 1601, malheureusement noir et blanc, cache un clavier complet. En parallèle, Danger a dév loppé une sé d'outils pour améliorer la navigation avec le Hiptop. Reposant sur une technologie cent pour cent propriétaire, l'apparei communique directement avec les serveurs de Danger, qui s'occupent de faire tourner la plupart des fonctions du combiné, réduisant Q2 Qum ainsi le hardware—nécess obile. Le coût du Hiptop reste donc peu élevé pour un appareil de ce type  : il devrait avoisiner les 225 € (env. 1 LI75 F1 plus un abonne -nt mensuel de 28 € (env. 180 F). E.L. [Télécommande vocale La télévision haute définition (HDTV) à la iaponaise est bien complexe. Si ses images sont plus fines que les nôtres, les services associés à la réception numérique sont vraiment nombreux ! Pour simplifier tout cela, Panasonic propose donc aux zappeurs nippons le téléviseur TH-360H200, dont l'intérêt principal réside dans sa télécommande... la première du genre à reconnaissance vocale. Dotée d'un micro, elle transmet par infrarouge les ordres à la télé, du nom des chaînes à l'enregistrement sur le magnétoscope numérique en passant par les fonctions de lecture de carte mémoire SD Card. Tout ça avec N boutons (à droite) u lieu de 71 ! E.L.B. http://www.danger.com/products.htnil ligne sont encore loin'être entrés dans les moeurs ippones, n partie par rainte d'une utilisation frauduleuse duuméro de arte de crédit. a nouvelle arte de Sony ! Rance, baptiée eL10, vise simplifier les hoses et à redonner confiance. l'acquiert pour l'équiva- - lent de 11 € 1111(70 F), avec son lecteur Pasori (env. 26 € /170 F1 à relier à son PC - et bientôt son Mac - via un câble USB. Pour faire un achat sur un site, on pose la carte sur le support ou on l'approche à moins de 10 cm, c'est tout. La puce fait le reste ! Elle assure la lecture des informations sans contact direct, sans numéro ni date d'expiration. Le transfert de données s'effectue uniquement entre le client et le se veur de Sony, seul intermédiaire. Bien s le système ne fonctionne qu'avec les MiL.Pre  : SONY passé un accord avec le constructeur. Lequel ne proposera l'eL10 que sur le territoire japonais dans un premier temps, avec une liste de 3 000 site lors du lancement officiel e avril prochain. Objectif  : 20 000 sites dans trois ans
Les POR en pincent pour le pingouin Ils sont là ! Les premiers POR tournant sous Linux, troisièmes larrons de la guerre des assistants personnels numériques, ont fait leur. apparition aux détours des salons high-tech de ce début d'année. Sharp, d'abord, a présenté son fameux Zaurus SL-5500, fort d'un processeur StrongRrmd'Intel à 206 MHz, de 6LI Mo de Ram et de 16 Mo de Flash Rom. Il dispose d'un écran de 3,5 pouces affichant fièrement 65 536 couleurs. La vraie nouveauté, c'est qu'il tourne sous Embedix, une version de Linux dédiée aux appareils portables. Pourtant, son prix devrait correspondre à ceux de ses concurrents Pocket PC et Palm haut de gamme (autour de 600 € /1-1000 F). Royal Consumer Infor- A C 0 L'ordina eu L'ère de l'homme amélioré est-elle arrivée ? monde rée Xybernaut y croit  : l'entreprise américaine l'écran en commercialise, depuis peu, le Poma, un véritable surimpress'ordinateur à porter sur soi (wearable) fabriqué par Destiné au Hitachi. Il s'agit d'un appareil étonnant, constitué grand publd'une unité centrale pas plus grosse qu'un PDF'comme a et qu'on glisse dans la poche, d'un écran monté entreprise sur une monture de lunettes et d'un dispositif de Poma cible pointage. Poma, qui coûte la bagatelle de 1 700 € large. Seul 111150 FI, abrite un processeur à 128 MHz et 32 Mo hic  : il ne dispose d'aucun de Ram, et tourne sous Windows CE 3.0, alias Pocket PC. Côté logiciels, on retrouve l'ensemble module de des programmes de la gamme Microsoft.comme communication Pocket Word, Explorer ou Media Player en natif  : pour L'écran du Poma offre une résolution de se connecter 800 x 600 points au maximum. Il simule la vision sans fil à Internet, il faudra d'un moniteur de 13 pouces environ, à une distance de 61 centimètres. D'une main, on contrôle passer par son les mouvements du curseur grâce au dispositif téléphone de pointage et d'un œil, on regarde à la fois le mobile ou par un modem au format Compact Flash. Un comble pour un ordinateur particulièrement nomade ! Pour découvrir lo PC wearable Poma www.xybernaut.com/poma les objets, les idées, les gens, les lieux du tout numérique syli.) E.L.B. mations Products a lui aussi présenté un POR tournant sous Linux. Baptisé Lin@x (notre photo), il repose sur le même Strong- Rrmque le Zaurus, mais ne dispose que de 32 Mo de Ram. Rnnoncé à un prix plus raisonnable de 340 € (env. 2 200 F), il réunit un écran couleur et des logiciels multimédias.comme un lecteur de MP3. Enfin, l'allemand Invair a aussi parié sur le système d'exploitation libre pour faire tour- aurs.guanross..u.r.1 1,_560 ner son nouveau POR. Nommé Filewalker, il est moins puissant que les deux précédents (StrongRrmà 133 MHz seulement), mais possède un avantage bien à lui  : il s'utilise d'une seule main ! E.L.B.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 202 mars 2002 Page 1SVM numéro 202 mars 2002 Page 2-3SVM numéro 202 mars 2002 Page 4-5SVM numéro 202 mars 2002 Page 6-7SVM numéro 202 mars 2002 Page 8-9SVM numéro 202 mars 2002 Page 10-11SVM numéro 202 mars 2002 Page 12-13SVM numéro 202 mars 2002 Page 14-15SVM numéro 202 mars 2002 Page 16-17SVM numéro 202 mars 2002 Page 18-19SVM numéro 202 mars 2002 Page 20-21SVM numéro 202 mars 2002 Page 22-23SVM numéro 202 mars 2002 Page 24-25SVM numéro 202 mars 2002 Page 26-27SVM numéro 202 mars 2002 Page 28-29SVM numéro 202 mars 2002 Page 30-31SVM numéro 202 mars 2002 Page 32-33SVM numéro 202 mars 2002 Page 34-35SVM numéro 202 mars 2002 Page 36-37SVM numéro 202 mars 2002 Page 38-39SVM numéro 202 mars 2002 Page 40-41SVM numéro 202 mars 2002 Page 42-43SVM numéro 202 mars 2002 Page 44-45SVM numéro 202 mars 2002 Page 46-47SVM numéro 202 mars 2002 Page 48-49SVM numéro 202 mars 2002 Page 50-51SVM numéro 202 mars 2002 Page 52-53SVM numéro 202 mars 2002 Page 54-55SVM numéro 202 mars 2002 Page 56-57SVM numéro 202 mars 2002 Page 58-59SVM numéro 202 mars 2002 Page 60-61SVM numéro 202 mars 2002 Page 62-63SVM numéro 202 mars 2002 Page 64-65SVM numéro 202 mars 2002 Page 66-67SVM numéro 202 mars 2002 Page 68-69SVM numéro 202 mars 2002 Page 70-71SVM numéro 202 mars 2002 Page 72-73SVM numéro 202 mars 2002 Page 74-75SVM numéro 202 mars 2002 Page 76-77SVM numéro 202 mars 2002 Page 78-79SVM numéro 202 mars 2002 Page 80-81SVM numéro 202 mars 2002 Page 82-83SVM numéro 202 mars 2002 Page 84-85SVM numéro 202 mars 2002 Page 86-87SVM numéro 202 mars 2002 Page 88-89SVM numéro 202 mars 2002 Page 90-91SVM numéro 202 mars 2002 Page 92-93SVM numéro 202 mars 2002 Page 94-95SVM numéro 202 mars 2002 Page 96-97SVM numéro 202 mars 2002 Page 98-99SVM numéro 202 mars 2002 Page 100-101SVM numéro 202 mars 2002 Page 102-103SVM numéro 202 mars 2002 Page 104-105SVM numéro 202 mars 2002 Page 106-107SVM numéro 202 mars 2002 Page 108-109SVM numéro 202 mars 2002 Page 110-111SVM numéro 202 mars 2002 Page 112-113SVM numéro 202 mars 2002 Page 114-115SVM numéro 202 mars 2002 Page 116-117SVM numéro 202 mars 2002 Page 118-119SVM numéro 202 mars 2002 Page 120-121SVM numéro 202 mars 2002 Page 122-123SVM numéro 202 mars 2002 Page 124-125SVM numéro 202 mars 2002 Page 126-127SVM numéro 202 mars 2002 Page 128-129SVM numéro 202 mars 2002 Page 130-131SVM numéro 202 mars 2002 Page 132-133SVM numéro 202 mars 2002 Page 134-135SVM numéro 202 mars 2002 Page 136-137SVM numéro 202 mars 2002 Page 138-139SVM numéro 202 mars 2002 Page 140-141SVM numéro 202 mars 2002 Page 142-143SVM numéro 202 mars 2002 Page 144-145SVM numéro 202 mars 2002 Page 146-147SVM numéro 202 mars 2002 Page 148-149SVM numéro 202 mars 2002 Page 150-151SVM numéro 202 mars 2002 Page 152-153SVM numéro 202 mars 2002 Page 154-155SVM numéro 202 mars 2002 Page 156-157SVM numéro 202 mars 2002 Page 158-159SVM numéro 202 mars 2002 Page 160-161SVM numéro 202 mars 2002 Page 162-163SVM numéro 202 mars 2002 Page 164-165SVM numéro 202 mars 2002 Page 166-167SVM numéro 202 mars 2002 Page 168-169SVM numéro 202 mars 2002 Page 170-171SVM numéro 202 mars 2002 Page 172-173SVM numéro 202 mars 2002 Page 174-175SVM numéro 202 mars 2002 Page 176-177SVM numéro 202 mars 2002 Page 178-179SVM numéro 202 mars 2002 Page 180-181SVM numéro 202 mars 2002 Page 182-183SVM numéro 202 mars 2002 Page 184-185SVM numéro 202 mars 2002 Page 186-187SVM numéro 202 mars 2002 Page 188-189SVM numéro 202 mars 2002 Page 190