SVM n°202 mars 2002
SVM n°202 mars 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°202 de mars 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 41,6 Mo

  • Dans ce numéro : virus, les nouveaux poisons du Web.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
enjeux ee io le secret médical à l'épreuve de l'informatiquee. rb moniser les fichiers serait sans doute de les confier à l'une des professions de la santé. Retournement de situation, par rapport aux débuts du RSS où pharmaciens et médecins rechignaient à jouer le jeu de l'informatisation, arguant qu'ils n'étaient pas des agents de saisie de la Sécurité sociale, bien peu veulent aujourd'hui lâcher prise sur les fichiers qu'ils gèrent. Pierre Suesser, médecin et membre du Collectif pour les droits des citoyens face à l'informatisation de l'action sociale, participant à Delis (Droits et libertés face à l'informatisation de la société), s'inquiète  : "La mise à Comme le rappelle une brochure de Delis (Droits et libertés face à l'informatisation de la société), la position des chiffres du NIR (numéro d'inscription au répertoire national d'identification des personnes physiques) possède un sens. Par exemple, le numéro 2 72 03 75 020 007 concerne une personne de sexe féminin, la septième née en mars 1972 à Paris dans le XXe arrondissement. A ces 13 chiffres s'ajoutent une clé de contrôle de 2 chiffres ainsi qu'un numéro à 3 chiffres correspondant à la caisse d'assurance maladie à laquelle « ite dvs'anc. disposition de bases de données relatives à la santé dans le cadre de missions de la Sécurité sociale confiées à des organismes privés (comme le I.11. ?.. précise un projet du Medef) peut poser problème. Cette traçabilité parfaite de l'histoire de la santé d'un individu, les banquiers, les assureurs aussi bien que les employeurs en sont Pourauoi le NIR est signifiant 84 SV M Mars 2002 est rattaché l'assuré. De plus, les fichiers de Sécurité sociale comportent à la fois le NIR et l'adresse d'une personne. Or, stable (attribué à la naissance et invariant jusqu'à la mort), fiable et unique, le NIR faciliterait l'interconnexion des fichiers des administrations. "La loi dite'Informatique et libertés'contrôle de façon très stricte l'utilisation du principal identifiant dans le domaine de la santé, le numéro de Sécurité sociale. L'utilisation de cet identifiant nécessite une autorisation par décret en Conseil d'État, prise après avis de la Cnil (art. 18)", souligne La sécurité des données médicales est cruciale car elles peuvent intéresser banquier, assureurs, employeurs  : on peut déduire qu'une personne qui prend du Bactrim est séropositive, qu'une personne achetant du Subutex est un ex drogué... Un problème qui suffit à comprendre les difficultés rencontrées dans l'élaboration de la carte Vitale de seconde génération.comment regrouper les données de santé tout en maintenant un cloisonnement dans leur accès ? friands." Jean-Luc Audhoui, membre de l'ordre des pharmaciens, défend bien la légitimité de sa profession à gérer des fichiers de santé, une pro- fession qui s'en trouverait revalorisée. "Comme il existait la notion de'médecin de famille ; personne qui connaissait bien l'environnement d'un patient, je revendique la ter- Re Raoul Fuentes, avocat au cabinet Iteanu & associés. Mais la Cnil a déjà autorisé - sous conditions strictes - les administrations fiscales à collecter, conserver et échanger entre elles le NIR. Elle a toutefois demandé dans son vingtième rapport d'activité que soient définies les modalités pratiques de destruction d'un fichier comme le Répertoire national inter régime assurance maladie (créé notamment pour contribuer à la diffusion de la carte Vitale) en cas de circonstances exceptionnelles (telle la mise en place d'un régime non démocratique)... minologie de'pharmacien de famille'pour mieux suivre Titinéraire médicamenteux'd'un patient. C'est pourquoi on a souvent intérêt à se rendre dans la même pharmacie pour éviter les conflits entre le médicament du dentiste, le traitement du cardiologue et les produits prescrits par le généraliste."En effet, le logiciel du pharmacien conserve aussi l'historique des ordonnances. Afin, par exemple, de détecter des interactions avec un médicament précédemment dispensé. "Le pharmacien peut donner deux médicaments en interaction au patient, en précisant le temps minimal à respecter entre leurs prises respectives, temps correspondant de l'itinéraire médical d'un individu pourrait intéresser au plus haut point les banques, assurances ou employeurs... à leurs durées d'élimination dans l'organisme. C'est un peu comme un pilote d'avion qui déconnecte le pilotage automatique pour reprendre en main les commandes de l'appareil." Mais cette informatisation des pharmacies peut également servir l'intérêt général, dans le respect du secret du particulier. Ainsi, le pharmacien est tenu à des déclarations de "pharmacovigilance" (déclaration d'effets secondaires rapportés par des clients — on en compte quelque 17 000 par an en France), dans le respect le plus total de l'anonymat... Lorsque le problème de la gestion des fichiers sera réglé, on n'aura résolu qu'une petite partie du problème. Car toute la question reste bien de savoir comment et dans quelles conditions les patients seront à leur tour habilités à avoir accès à leurs données. Le paradoxe de la carte Vitale, que nous possédons tous, est
PINNACLE SYSTEMS présente HOLLYWOOD LA MAISON FILMEZ MONTEZ ENREGISTREZ ADMIREZ Créez facilement vos films, CD vidéo & photo et DVD sur PC PINNACLE PINNACLE PINNACLE PINNACLE PINNACLE STUDIO EXPRESS STUDIO DV STUDIO DV plus STUDIO DELUXE Logiciel Logiciel Solution complete Solution complete Coffret de montage video de montage de création de montage vidéo de montage vidéo DV avec & création de CD video/DVO... - Ii. e I..ur.meo.es DVs.rti-s DV & analo.i.ues itm.i. P PINNACLE SYSiE MS Pour tout renseignement complémentaire  : Tél.  : 01 46 12 03 12 www.pinnaclesys.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 202 mars 2002 Page 1SVM numéro 202 mars 2002 Page 2-3SVM numéro 202 mars 2002 Page 4-5SVM numéro 202 mars 2002 Page 6-7SVM numéro 202 mars 2002 Page 8-9SVM numéro 202 mars 2002 Page 10-11SVM numéro 202 mars 2002 Page 12-13SVM numéro 202 mars 2002 Page 14-15SVM numéro 202 mars 2002 Page 16-17SVM numéro 202 mars 2002 Page 18-19SVM numéro 202 mars 2002 Page 20-21SVM numéro 202 mars 2002 Page 22-23SVM numéro 202 mars 2002 Page 24-25SVM numéro 202 mars 2002 Page 26-27SVM numéro 202 mars 2002 Page 28-29SVM numéro 202 mars 2002 Page 30-31SVM numéro 202 mars 2002 Page 32-33SVM numéro 202 mars 2002 Page 34-35SVM numéro 202 mars 2002 Page 36-37SVM numéro 202 mars 2002 Page 38-39SVM numéro 202 mars 2002 Page 40-41SVM numéro 202 mars 2002 Page 42-43SVM numéro 202 mars 2002 Page 44-45SVM numéro 202 mars 2002 Page 46-47SVM numéro 202 mars 2002 Page 48-49SVM numéro 202 mars 2002 Page 50-51SVM numéro 202 mars 2002 Page 52-53SVM numéro 202 mars 2002 Page 54-55SVM numéro 202 mars 2002 Page 56-57SVM numéro 202 mars 2002 Page 58-59SVM numéro 202 mars 2002 Page 60-61SVM numéro 202 mars 2002 Page 62-63SVM numéro 202 mars 2002 Page 64-65SVM numéro 202 mars 2002 Page 66-67SVM numéro 202 mars 2002 Page 68-69SVM numéro 202 mars 2002 Page 70-71SVM numéro 202 mars 2002 Page 72-73SVM numéro 202 mars 2002 Page 74-75SVM numéro 202 mars 2002 Page 76-77SVM numéro 202 mars 2002 Page 78-79SVM numéro 202 mars 2002 Page 80-81SVM numéro 202 mars 2002 Page 82-83SVM numéro 202 mars 2002 Page 84-85SVM numéro 202 mars 2002 Page 86-87SVM numéro 202 mars 2002 Page 88-89SVM numéro 202 mars 2002 Page 90-91SVM numéro 202 mars 2002 Page 92-93SVM numéro 202 mars 2002 Page 94-95SVM numéro 202 mars 2002 Page 96-97SVM numéro 202 mars 2002 Page 98-99SVM numéro 202 mars 2002 Page 100-101SVM numéro 202 mars 2002 Page 102-103SVM numéro 202 mars 2002 Page 104-105SVM numéro 202 mars 2002 Page 106-107SVM numéro 202 mars 2002 Page 108-109SVM numéro 202 mars 2002 Page 110-111SVM numéro 202 mars 2002 Page 112-113SVM numéro 202 mars 2002 Page 114-115SVM numéro 202 mars 2002 Page 116-117SVM numéro 202 mars 2002 Page 118-119SVM numéro 202 mars 2002 Page 120-121SVM numéro 202 mars 2002 Page 122-123SVM numéro 202 mars 2002 Page 124-125SVM numéro 202 mars 2002 Page 126-127SVM numéro 202 mars 2002 Page 128-129SVM numéro 202 mars 2002 Page 130-131SVM numéro 202 mars 2002 Page 132-133SVM numéro 202 mars 2002 Page 134-135SVM numéro 202 mars 2002 Page 136-137SVM numéro 202 mars 2002 Page 138-139SVM numéro 202 mars 2002 Page 140-141SVM numéro 202 mars 2002 Page 142-143SVM numéro 202 mars 2002 Page 144-145SVM numéro 202 mars 2002 Page 146-147SVM numéro 202 mars 2002 Page 148-149SVM numéro 202 mars 2002 Page 150-151SVM numéro 202 mars 2002 Page 152-153SVM numéro 202 mars 2002 Page 154-155SVM numéro 202 mars 2002 Page 156-157SVM numéro 202 mars 2002 Page 158-159SVM numéro 202 mars 2002 Page 160-161SVM numéro 202 mars 2002 Page 162-163SVM numéro 202 mars 2002 Page 164-165SVM numéro 202 mars 2002 Page 166-167SVM numéro 202 mars 2002 Page 168-169SVM numéro 202 mars 2002 Page 170-171SVM numéro 202 mars 2002 Page 172-173SVM numéro 202 mars 2002 Page 174-175SVM numéro 202 mars 2002 Page 176-177SVM numéro 202 mars 2002 Page 178-179SVM numéro 202 mars 2002 Page 180-181SVM numéro 202 mars 2002 Page 182-183SVM numéro 202 mars 2002 Page 184-185SVM numéro 202 mars 2002 Page 186-187SVM numéro 202 mars 2002 Page 188-189SVM numéro 202 mars 2002 Page 190