SVM n°202 mars 2002
SVM n°202 mars 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°202 de mars 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 41,6 Mo

  • Dans ce numéro : virus, les nouveaux poisons du Web.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
phénomène *Lorsqu'un informaticien doué rencontre le père de la géométrie fractale, après 15 ans de recherche ce sont des univers entiers qui s'offrent à l'exploration de tous. Avec l'idée de remplacer le World Wide Web en interface de communication planétaire... 7,5 millions de connexions cumulées pour novembre et décembre sur le site de Pandromeda. 30 000 logiciels Transporter téléchargés en 6 mois 76 svm Mars 2002 011ellk e Web du futur ? ous planez audessus d'astres d'une beauté à couper le souffle. Des planètes où se succèdent, dans une débauche de couleurs, déserts, vallées, montagnes, lacs, rivières, forêts et océans. Les ciels s'ornent à l'occasion des soleils et lunes d'une galaxie inconnue. Ces univers sont entièrement modélisés en 3D et haute résolu-% 1wel,‘ *. edimeshib., willamerew tion, avec un niveau de détail hallucinant de précision et de réalisme... Vous en explorez librement le moindre recoin, scrutez le moindre cratère, vous arpentez le sol ou décollez dans les airs, vous traversez la couche des nuages pour vous placer en orbite et contempler la planète depuis l'espace comme un astronaute. Ou plutôt un mojonaute, puisque c'est ainsi que se sont baptisés les adeptes de ce nouveau logi- ciel de création graphique, Mojoworld Generator. Magie mathématique Pourquoi "Mojo" ? E Kenton Musgrave, le créateur, invoque le dictionnaire anglais d'Oxford, qui définit ainsi le terme  : "magie, art de jeter des sorts". Cet Américain de 46 ans, docteur en informatique, n'a pourtant rien d'un hurluberlu ni d'un sorcier. Il s'explique en citant le fameux écrivain de science- ti ettisop s 11111114111Zete
fiction ArthurC. Clarck  : "Toute technologie suffisamment avancée n'est pas distinguable de la magie". Nous sommes donc bien dans le monde de la science, mathématique en l'occurrence, et plus précisément dans celui de la géométrie fractale. Un concept qui n'est pas sans lien avec la théorie du chaos, d'ordinaire grossièrement résumée par l'hypothèse du battement d'aile de papillon déclenchant un raz-demarée... Les irrégularités de la nature, d'apparence chaotique, sont en effet l'expression d'une géométrie très complexe de l'infiniment petit, où la dimension fractionnaire se substitue à l'euclidienne... Le père de cette discipline de haute volée, le Français Benoît Mandelbrot, fait figure, à 78 ans, de plus célèbre mathématicien vivant. C'est lui qui a directement inspiré notre Doc Mojo  : "Fraîchement diplômé en 1987, j'ai eu le gros coup de chance d'être embauché par Benoît Mandelbrot lui-même. Je travaillais comme programmeur sur des algorithmes de génération de paysages basés sur la géométrie fractale. Très vite, j'ai corn-, - N. Au coeur de la géométrie fractale réside le principe de la similitude interne  : en grossissant n'importe quelle partie d'un objet fractal, on retrouve une structure similaire à la structure globale. Le chou-fleur est ainsi un objet fractal naturel. Découpez-en un petit bout et vous obtenez un choufleur en réduction. Découpez ensuite un petit bout du petit bout, et vous avez toujours un chou-fleur. Idem par exemple pour un flocon de neige. Mojoworld a création (nresaue) facile Mojoworld Generator n'est pas le premier logiciel de création de paysages en 3D. Avant lui, des softs comme Terragen, Vue d'Esprit ou Bryce tenaient le haut du pavé. Ken Musgrave a, du reste, participé au développement de la version 4 de Bryce. Mojoworld n'en est qu'au début de son développement, aussi demeure-t-il pour l'instant moins abouti. Pour réaliser de façon professionnelle des paysages très détaillés, avec énormément d'éléments dans le décor, Bryce est encore aujourd'hui le plus fort. Mais les potentialités de Mojoworld sont immenses. Jusqu'à présent, on ne pouvait modéliser qu'un bout de terrain. Le générateur de Pandromeda met fin à cette mencé à créer des images artistiques, et Benoît les aimait tant qu'il m'a gardé comme'artiste résidant'pendant des années". Le vieux savant avait ainsi coutume de dire de Musgrave qu'il était le premier "artiste fractal"... "C'est grâce à cela que j'ai obtenu mon doctorat à Yale", se souvient Doc Mojo. Des planètes en chou-fleur ! très frustrante limitation puisqu'il permet la création de mondes entiers ! Et si on ne peut encore peupler ses planètes que d'objets inanimés, le grand saut est prévu pour dans quelques mois. Afin de rendre le programme Intitulé de sa thèse, qui jette les bases de Mojoworld  : "Méthodes pour la modélisation de paysages réalistes". Notre homme perfectionne sa technique pour finaliser son programme,'fruit de 15 ans de recherche". Le logiciel, sorti en août 2001, se décline en deux modules. Le Transporter est gratuitement télé- accessible au plus grand nombre, il bénéficie en outre d'une double interface, pour les novices ou les initiés. Du coup, la création se fait relativement intuitive. D'autant que de nombreux mojonautes ont mis en ligne des tutoriaux complets. chargeable et permet d'explorer les mondes mis à la disposition du public sur le Web par la communauté des mojonautes, avide de faire partager sa passion. Le Generator, programme complet, permet de créer ses propres mondes. Depuis, c'est la déferlante  : 30 000 Transporter téléchargés en six mois ! Et s'appuie sur ce principe pour créer ses planètes, ses montagnes, nuages ou rivières, en calculant la taille du plus petit élément et en le dupliquant. Avantage  : on peut se placer à n'importe quelle distance, résolution et angle de vue, et toujours jouir de la même précision et d'un niveau de détail aussi élevé. Sans compter que ces mondes ne pèsent pas lourd  : un monde entier se résume en un petit nombre de formules mathématiques décrivant ses fractales. NAarc 9f1f19 svni 77



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 202 mars 2002 Page 1SVM numéro 202 mars 2002 Page 2-3SVM numéro 202 mars 2002 Page 4-5SVM numéro 202 mars 2002 Page 6-7SVM numéro 202 mars 2002 Page 8-9SVM numéro 202 mars 2002 Page 10-11SVM numéro 202 mars 2002 Page 12-13SVM numéro 202 mars 2002 Page 14-15SVM numéro 202 mars 2002 Page 16-17SVM numéro 202 mars 2002 Page 18-19SVM numéro 202 mars 2002 Page 20-21SVM numéro 202 mars 2002 Page 22-23SVM numéro 202 mars 2002 Page 24-25SVM numéro 202 mars 2002 Page 26-27SVM numéro 202 mars 2002 Page 28-29SVM numéro 202 mars 2002 Page 30-31SVM numéro 202 mars 2002 Page 32-33SVM numéro 202 mars 2002 Page 34-35SVM numéro 202 mars 2002 Page 36-37SVM numéro 202 mars 2002 Page 38-39SVM numéro 202 mars 2002 Page 40-41SVM numéro 202 mars 2002 Page 42-43SVM numéro 202 mars 2002 Page 44-45SVM numéro 202 mars 2002 Page 46-47SVM numéro 202 mars 2002 Page 48-49SVM numéro 202 mars 2002 Page 50-51SVM numéro 202 mars 2002 Page 52-53SVM numéro 202 mars 2002 Page 54-55SVM numéro 202 mars 2002 Page 56-57SVM numéro 202 mars 2002 Page 58-59SVM numéro 202 mars 2002 Page 60-61SVM numéro 202 mars 2002 Page 62-63SVM numéro 202 mars 2002 Page 64-65SVM numéro 202 mars 2002 Page 66-67SVM numéro 202 mars 2002 Page 68-69SVM numéro 202 mars 2002 Page 70-71SVM numéro 202 mars 2002 Page 72-73SVM numéro 202 mars 2002 Page 74-75SVM numéro 202 mars 2002 Page 76-77SVM numéro 202 mars 2002 Page 78-79SVM numéro 202 mars 2002 Page 80-81SVM numéro 202 mars 2002 Page 82-83SVM numéro 202 mars 2002 Page 84-85SVM numéro 202 mars 2002 Page 86-87SVM numéro 202 mars 2002 Page 88-89SVM numéro 202 mars 2002 Page 90-91SVM numéro 202 mars 2002 Page 92-93SVM numéro 202 mars 2002 Page 94-95SVM numéro 202 mars 2002 Page 96-97SVM numéro 202 mars 2002 Page 98-99SVM numéro 202 mars 2002 Page 100-101SVM numéro 202 mars 2002 Page 102-103SVM numéro 202 mars 2002 Page 104-105SVM numéro 202 mars 2002 Page 106-107SVM numéro 202 mars 2002 Page 108-109SVM numéro 202 mars 2002 Page 110-111SVM numéro 202 mars 2002 Page 112-113SVM numéro 202 mars 2002 Page 114-115SVM numéro 202 mars 2002 Page 116-117SVM numéro 202 mars 2002 Page 118-119SVM numéro 202 mars 2002 Page 120-121SVM numéro 202 mars 2002 Page 122-123SVM numéro 202 mars 2002 Page 124-125SVM numéro 202 mars 2002 Page 126-127SVM numéro 202 mars 2002 Page 128-129SVM numéro 202 mars 2002 Page 130-131SVM numéro 202 mars 2002 Page 132-133SVM numéro 202 mars 2002 Page 134-135SVM numéro 202 mars 2002 Page 136-137SVM numéro 202 mars 2002 Page 138-139SVM numéro 202 mars 2002 Page 140-141SVM numéro 202 mars 2002 Page 142-143SVM numéro 202 mars 2002 Page 144-145SVM numéro 202 mars 2002 Page 146-147SVM numéro 202 mars 2002 Page 148-149SVM numéro 202 mars 2002 Page 150-151SVM numéro 202 mars 2002 Page 152-153SVM numéro 202 mars 2002 Page 154-155SVM numéro 202 mars 2002 Page 156-157SVM numéro 202 mars 2002 Page 158-159SVM numéro 202 mars 2002 Page 160-161SVM numéro 202 mars 2002 Page 162-163SVM numéro 202 mars 2002 Page 164-165SVM numéro 202 mars 2002 Page 166-167SVM numéro 202 mars 2002 Page 168-169SVM numéro 202 mars 2002 Page 170-171SVM numéro 202 mars 2002 Page 172-173SVM numéro 202 mars 2002 Page 174-175SVM numéro 202 mars 2002 Page 176-177SVM numéro 202 mars 2002 Page 178-179SVM numéro 202 mars 2002 Page 180-181SVM numéro 202 mars 2002 Page 182-183SVM numéro 202 mars 2002 Page 184-185SVM numéro 202 mars 2002 Page 186-187SVM numéro 202 mars 2002 Page 188-189SVM numéro 202 mars 2002 Page 190