SVM n°202 mars 2002
SVM n°202 mars 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°202 de mars 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 190

  • Taille du fichier PDF : 41,6 Mo

  • Dans ce numéro : virus, les nouveaux poisons du Web.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 132 - 133  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
132 133
tous nos tests/guide d'achat passer à... la musique assistée par ordinateur Creative Sound Blaster Audigy Platinum EX Le choix d'une carte son de haut de gamme est forcément compliqué, et celui cÉ›i, d'une Creative heurtera sans doute les puristes dans la mesure où le constructeur soigne une image grand public plutôt que de spécialiste de la musique. Reste que l'ensemble Audigy Platinum EX, composé d'une carte son et d'un boîtier externe, possède des arguments sérieux en regard de son prix raisonnable. Tout d'abord, les performances exceptionnelles de la carte son, qui affiche, par exemple, grâce notamment à son convertisseur analogique/digital 24 bits, un rapport signal/bruit de 100 dB réservé jusque-là aux matériels professionnels. Ensuite, la richesse des interfaces (optiques, SPdif, RCA, deux entrées Midi, une entrée Jack, etc.) et la présence d'un port Firewire, ou encore le support de la norme Asio, qui permet de réduire les temps de latence lors de l'enregistrement des fichiers Midi. Enfin, et de manière beaucoup plus prosaïque, c'est l'une des rares cartes haut de gamme à disposer des pilotes pour Windows XP (demandez aux possesseurs d'une Isis, de Guillemot, ce qu'ils en pensent). Prix  : environ 350 € (2 300 F). la fois la sauvegarde des morceaux et la création des CD-audio de vos meilleures compositions. Le point le plus important concerne la carte son. Roland PC-180 A 170 € (1 100 F) Un grand classique parmi les claviers Midi  : 49 touches signées Roland, l'un des spécialistes du secteur. Altec Lansing Powercube ATP 3 100 € (650 F) Certes, on est très loin des enceintes haut de gamme de chaînes hi-fi, mais voici un bon ensemble composé d'un caisson de basses en bois et de deux satellites. Philips PCRW 1208K 120 € (800 F) Qu'il s'agisse simplement de sauvegarder vos compositions ou de créer des CD-audio pour les faire écouter, un graveur vous rendra bien des services. Celui-ci est capable d'écrire un CD complet en 6 minutes. 132 SVM Mars 2002 Certes, un circuit intégré à la carte mère, comme ceux qui équipent les PC d'entrée de gamme, suffit pour jouer des fichiers Midi, mais le résultat tiendra plus de l'orgue Bon- tempi, la star des années soixante, pour le meilleur et pour le pire, que de la symphonie. Sans aller jusqu'aux cartes professionnelles — de véritables studios numé- Notre avis **** Sobre et efficace. **** Pour le rapport qualité/prix. **** Un graveur rapide et efficace. riques intégrés —, très onéreuses (entre 600 et 1500 € /de 4 000 à 10 000 F), il existe de bonnes cartes aux alentours de 150 € /1000 F, et d'excellentes pour 350 € /2 300 F. Les points à vérifier ? Pour l'acquisition de sons  : la fréquence d'échantillonnage (au moins 48 KHz) et la précision du convertisseur analogique/numérique (16 bits minimum). Pour les branchements  : le nombre d'entrées et sorties analogiques et numériques, et leur type — une ou, mieux, deux prises Midi sont indispensables si vous utilisez un clavier. Et pour la compatibilité  : la présence de pilotes récents. Les possesseurs de la Guillemot Isis, une excellente carte son datant de deux ans environ, ont ainsi eu la mauvaise surprise d'apprendre qu'aucun driver pour Windows XP ne sera développé. Quant aux enceintes, utilisez celles de votre chaîne hi-fi en reliant l'entrée (auxiliaire, par exemple) de l'amplificateur à la sortie ligne de la carte son. Le meilleur du matériel et du software Reste le matériel plus spécifiquement musical. Dans la mesure où les logiciels sont capables de remplacer la quasi-totalité d'un studio d'enregistrement, aucun d'eux n'est véritablement indispensable. Reste que le clavier maître est tout de même la façon la plus simple d'enregistrer une suite d'instructions Midi. Mais il peut aussi être accompagné d'un synthétiseur, d'un séquenceur et, pourquoi pas, d'une table de mixage. Ainsi, les puristes mélangent synthèse matérielle et logicielle, tirant le meilleur des deux. D'ailleurs, l'expérience montre que les musiciens vraiment pointus en MAO font preuve d'autant de créativité au montage qu'en termes de composition musicale. B.M.
Logiciels Faire ses gammes à l'écran Pour débuter  : eJay Music Director Simple et ludique, il permet de créer en assemblant des semples et en réalisant des boucles. La gamme eJay comporte d'autres utilitaires plus spécialisés (groove, dance, hip-hop, etc.), et se prolonge par un site Web (www.ejay.net) pour partager ses créations. Environ 45 € 300 F L'appellation MAO recouvre aujourd'hui d'innombrables démarches de création musicale, ce qui se traduit par l'existence d'autant de logiciels que d'usages possibles de l'ordinateur en ce domaine. A l'une des extrémités du marché, on trouve de petits utilitaires gratuits (freewares) ou peu onéreux (moins de 50 € /330 F), qui simplifient à outrance le processus de création. Le principe ? Vous extirpez des bibliothèques d'échantillons préenregistrés (les fameux samples) une rythmique, sur laquelle vous collez les différents instruments. Le tout en utilisant le glisser/déposer de la souris, et sans qu'à aucun moment vous ayez besoin de la moindre notion de musique. En quelques minutes, le résultat est là  : vous voilà l'heureux créateur d'une mélodie Pour aller plus loin  : Storm1.5 Stormnécessite un ordinateur puissant. Il construit d'abord votre studio d'enregistrement. Puis, tout s'effectue en temps réel dans une interface très réaliste. Les utilisateurs enregistrés ont accès, sur www.arturia.com, à de nombreuses autres ressources. Environ 150 € 1000 F pas si ridicule que cela. Certes, vous ne ferez pas d'ombre à Radiohead, mais vous devriez réussir à vous faire embaucher pour les prochaines éditions de Popstars ou Star Academy. Et vous pouvez toujours améliorer r- le mea =mn L-111 im  : Zir- Mr Acid Xpress, pour le montage Un petit logiciel de montage audio destiné aux débutants, édité par le concepteur des célèbres logiciels Sound Forge sur www.sonicfoundry.com. Pour commencer, amusez-vous à remixer Madonna sur le site www.acidplanet.com. MusicMatch Jukebox Basic, pour le MP3 L'un des plus complets logiciels MP3, et le seul gratuit à être capable d'encoder les fichiers à la meilleure qualité (320 Kbits/s). www.musicmatch.com Pour les pros  : Cakewalk Pro Studio 9 (ou Cubase VST 5.0) Difficile de départager ces deux logiciels, à la fois séquenceurs Midi, tables de mixage, enregistreurs multipistes, générateurs d'effets, éditeurs de partitions et bien d'autres choses encore. Cakewalk  : 520 € 3 400 F (Cubase 420 € /2 800 F) WAVmaker III, pour la conversion Si vous envoyez un fichier Midi à quelqu'un qui dispose d'une mauvaise carte son, le résultat risque d'être pathétique. Livré avec un CD-Rom d'échantillons, WAVmaker permet de le convertir en fichier Wav, indépendant de la plate-forme d'écoute. www.polyhedric.com votre oeuvre en important des sons d'un CD-audio, en utilisant une boîte à rythmes ou en appliquant des effets simples (écho, vocoder, chorus, etc.). 11 ne vous reste plus qu'à exporter le résultat en format Wav ou MP3. Gratuit Gratuit 50/330 F Ces logiciels ludiques sont à Storm, Cakewalk ou Cubase ce que, en retouche d'image, Photo Deluxe est à Photoshop  : une version minimaliste d'outils complexes et performants, en un mot professionnels. Le principe de ces derniers, c'est de simuler le fonctionnement de tous les matériels de création musicale présents dans un studio réel  : le séquenceur Midi, l'échantillonneur (ou sampler), les différents modules de création de son (synthétiseur, boîte à rythme, etc.), la console de mixage, les effets, etc. L'interface de Storm, par exemple, reprend au potentiomètre près l'organisation d'un studio musical, jusqu'à placer sur des racks les différents modules d'effets. Enfin, contrairement aux petits logiciels de base, il est ici prévu tous les paramétrages pour mélanger des sons synthétisés avec ceux provenant de vrais instruments, enregistrés pour l'occasion, mais aussi avec vos vocalises. Bref, ils permettent de créer, de A à Z, une chanson, un album ou une comédie musicale. Le seul petit problème, c'est qu'aucun logiciel ne remplacera jamais le talent... B. M. **** Un peu limité, bien sûr, mais parfait pour débuter gratuitement. ***** Rien à redire  : complet, efficace, et même beau ! **** Pratique et performant. Mars 2002 SVI11 133



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 202 mars 2002 Page 1SVM numéro 202 mars 2002 Page 2-3SVM numéro 202 mars 2002 Page 4-5SVM numéro 202 mars 2002 Page 6-7SVM numéro 202 mars 2002 Page 8-9SVM numéro 202 mars 2002 Page 10-11SVM numéro 202 mars 2002 Page 12-13SVM numéro 202 mars 2002 Page 14-15SVM numéro 202 mars 2002 Page 16-17SVM numéro 202 mars 2002 Page 18-19SVM numéro 202 mars 2002 Page 20-21SVM numéro 202 mars 2002 Page 22-23SVM numéro 202 mars 2002 Page 24-25SVM numéro 202 mars 2002 Page 26-27SVM numéro 202 mars 2002 Page 28-29SVM numéro 202 mars 2002 Page 30-31SVM numéro 202 mars 2002 Page 32-33SVM numéro 202 mars 2002 Page 34-35SVM numéro 202 mars 2002 Page 36-37SVM numéro 202 mars 2002 Page 38-39SVM numéro 202 mars 2002 Page 40-41SVM numéro 202 mars 2002 Page 42-43SVM numéro 202 mars 2002 Page 44-45SVM numéro 202 mars 2002 Page 46-47SVM numéro 202 mars 2002 Page 48-49SVM numéro 202 mars 2002 Page 50-51SVM numéro 202 mars 2002 Page 52-53SVM numéro 202 mars 2002 Page 54-55SVM numéro 202 mars 2002 Page 56-57SVM numéro 202 mars 2002 Page 58-59SVM numéro 202 mars 2002 Page 60-61SVM numéro 202 mars 2002 Page 62-63SVM numéro 202 mars 2002 Page 64-65SVM numéro 202 mars 2002 Page 66-67SVM numéro 202 mars 2002 Page 68-69SVM numéro 202 mars 2002 Page 70-71SVM numéro 202 mars 2002 Page 72-73SVM numéro 202 mars 2002 Page 74-75SVM numéro 202 mars 2002 Page 76-77SVM numéro 202 mars 2002 Page 78-79SVM numéro 202 mars 2002 Page 80-81SVM numéro 202 mars 2002 Page 82-83SVM numéro 202 mars 2002 Page 84-85SVM numéro 202 mars 2002 Page 86-87SVM numéro 202 mars 2002 Page 88-89SVM numéro 202 mars 2002 Page 90-91SVM numéro 202 mars 2002 Page 92-93SVM numéro 202 mars 2002 Page 94-95SVM numéro 202 mars 2002 Page 96-97SVM numéro 202 mars 2002 Page 98-99SVM numéro 202 mars 2002 Page 100-101SVM numéro 202 mars 2002 Page 102-103SVM numéro 202 mars 2002 Page 104-105SVM numéro 202 mars 2002 Page 106-107SVM numéro 202 mars 2002 Page 108-109SVM numéro 202 mars 2002 Page 110-111SVM numéro 202 mars 2002 Page 112-113SVM numéro 202 mars 2002 Page 114-115SVM numéro 202 mars 2002 Page 116-117SVM numéro 202 mars 2002 Page 118-119SVM numéro 202 mars 2002 Page 120-121SVM numéro 202 mars 2002 Page 122-123SVM numéro 202 mars 2002 Page 124-125SVM numéro 202 mars 2002 Page 126-127SVM numéro 202 mars 2002 Page 128-129SVM numéro 202 mars 2002 Page 130-131SVM numéro 202 mars 2002 Page 132-133SVM numéro 202 mars 2002 Page 134-135SVM numéro 202 mars 2002 Page 136-137SVM numéro 202 mars 2002 Page 138-139SVM numéro 202 mars 2002 Page 140-141SVM numéro 202 mars 2002 Page 142-143SVM numéro 202 mars 2002 Page 144-145SVM numéro 202 mars 2002 Page 146-147SVM numéro 202 mars 2002 Page 148-149SVM numéro 202 mars 2002 Page 150-151SVM numéro 202 mars 2002 Page 152-153SVM numéro 202 mars 2002 Page 154-155SVM numéro 202 mars 2002 Page 156-157SVM numéro 202 mars 2002 Page 158-159SVM numéro 202 mars 2002 Page 160-161SVM numéro 202 mars 2002 Page 162-163SVM numéro 202 mars 2002 Page 164-165SVM numéro 202 mars 2002 Page 166-167SVM numéro 202 mars 2002 Page 168-169SVM numéro 202 mars 2002 Page 170-171SVM numéro 202 mars 2002 Page 172-173SVM numéro 202 mars 2002 Page 174-175SVM numéro 202 mars 2002 Page 176-177SVM numéro 202 mars 2002 Page 178-179SVM numéro 202 mars 2002 Page 180-181SVM numéro 202 mars 2002 Page 182-183SVM numéro 202 mars 2002 Page 184-185SVM numéro 202 mars 2002 Page 186-187SVM numéro 202 mars 2002 Page 188-189SVM numéro 202 mars 2002 Page 190