SVM n°201 février 2002
SVM n°201 février 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°201 de février 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 167 Mo

  • Dans ce numéro : le nouveau coup d'Apple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
tous nos tests
prise en main

pour réussir ses montages vidéo

10 caméras DV
DV, donc numériques ! Mais elles ont un autre secret: leur prise DV-in, pour transférer sur cassette les vidéos montées sur votre PC. Par usage, voici nos favorites.
sibilité. De ce fait, le vétéran Canon MV30i, moins bien pourvu en gadgets que les nouveaux venus, les dépasse largement dans la pureté de l'image couleur en basse lumière (aplats nets, sans fourmillements colorés). Certes, des modèles de Sony ou de Sharp arborent un mode de prise de vue en pleine nuit, mais il ne fonctionne qu'en noir et blanc. Outre le capteur, l'optique est garante d'une image de qualité. Ici encore, le MV30i dépasse ses cadets tant en termes de variation de focale (zoom 12X contre 10X pour les nouveaux caméscopes) qu'en termes d'angle de prise de vue. Bien des modèles sont incapables d'offrir un grand angle tel que le 36 mm du MV30i, ce qui est gênant en intérieur ou pour les panoramas. Veillez alors qu'on y puisse visser un adaptateur grand angle. Autre point clé : le stabilisateur optique. Il procure la prise de vue la plus fluide lors des mouvements de caméra et ne détériore pas l'image comme le font les stabilisateurs numériques. Très important aussi, vérifiez la présence d'une prise DV-in. Elle est indispensable pour enregistrer sur le caméscope le montage que vous avez réalisé sur PC. Certains modèles sans prise DV-in se débrident à l'aide d'une option (environ 150 €), mais on ne pourra pas déclencher manuellement un enregistrement sur ces modèles, il faut en passer par les fonctions d'exportation. Enfin, les entrées analogiques vous serviront à recopier les vieilles bandes analogiques, la télé ou un DVD.
Dominique-Georges Bègue

A

bordables et toujours aussi captivantes par la perfection de leurs images, les caméras numériques (DV, pour Digital Video) sont aujourd'hui assez nombreuses pour satisfaire des types d'usages très différents, comme

l'extrême compacité, l'excellence en mode photo ou le raffinement le plus total dans les réglages manuels dont sont friands les pros. Des usages différents, mais qui imposent tous des points communs en termes de qualité. Celle de l'image en premier lieu: les capteurs de

nos caméras DV, plus communément appelées caméscopes numériques, ont fait des progrès. Mais surtout en termes de densité de pixels. On trouve des caméscopes "mégapixels" qui autorisent enfin la prise de photo de qualité acceptable. Par contre, pas de progrès du côté de la sen-

LES CRITERES DE CHOIX
Optique, connectique, autonomie... une question d'équilibre. • L'autonomie • L'optique • Les prises

La nouvelle fournée de caméscopes est abonnée au zoom 10X. Dommage pour les prises de vue en intérieur, peu ont un grand angle. Les capteurs atteignent le million de pixels (correct pour la photo), mais restent assez peu sensibles en couleurs.

Les prises AV-in permettent de copier des sources analogiques (cassettes VHS, télévision...). Indispensable, la prise DV-in sert à enregistrer sur cassette numérique le montage que l'on a réalisé sur PC, ou à réaliser des copies numériques parfaites.

Attention ! Les caméscopes ont beau avoir fait des progrès en termes d'autonomie (2 h 45 min pour la petite MV 400i de Canon), l'écran est un gros consommateur d'énergie. Mieux vaut être prudent et acheter une batterie supplémentaire.

96

svm Février 2002

usage Filmer en toute discrétion
Les plus légères se glissent dans la poche.
Si elles sont compactes, on n'hésite plus à les emmener partout avec soi. Elles seront aussi plus faciles à dissimuler. Et devront donc plaire tant aux débutants qu'aux pros des missions "spéciales". Champion incontesté des caméscopes miniatures, le Sony PC9E. Ce n'est pas le plus petit ni le plus léger, mais c'est le plus simple à utiliser et le plus sophistiqué, tant par le nombre de ses réglages manuels que de ses effets spéciaux. Sur notre podium, ses deux rivaux n'arborent pas la même sensibilité. Le NC DVP3, plus compact, léger et robuste avec sa coque en métal, possède un très pratique volet de protection. Mais on regrette sa très mauvaise sensibilité et un accès aux réglages plus difficile. Le tout nouveau IP7, de Sony, est encore plus compact que le PC9E mais, sans écran tactile, plus complexe d'emploi. Et surtout, son format n'est exploitable qu'avec un seul logiciel, sous Windows Me, 2000 et XP uniquement, et seulement avec Quicktime 5 d'Apple... alors qu'il ne marche pas sous Mac, un comble !

Prix abordable, maniement intuitif, assez bonne sensibilité, réglages manuels complets et, surtout, bonne compacité, tels sont les points clés de cette caméra discrète et efficace.

LE PODIUM
Sony PC9E

Le logiciel Movie Shaker est pour l'instant le seul outil capable de manipuler les images de la minuscule 11, de Sony, au format Micro MV. 7E

El

JVC DVP3 Sony IP7E

NOS SIX FAVORITES FOUS USAGES CONFONDUS

C'est la mieux pourvue en réglages manuels. Elle offre une assez bonne sensibilité, embarque un capteur d'1,3 mégapixel, deux microphones, un superbe écran couleur à commandes tactiles plutôt faciles à prendre en main. Il lui manque un flash, une prise USB et des entrées vidéo analogiques.

Compacité, ergonomie, maniabilité (écran tactile), bonne autonomie, réglages manuels très complets et effets spéciaux étonnants sont les principales qualités de ce modèle. On travaille vite et en toute discrétion. Lui manque la sensibilité en couleur et une meilleure balance des blancs.

Pas une ride pour ce "senior", qui reste le champion incontesté de la sensibilité couleur en basse lumière, et de la finesse d'image. Il est le seul à posséder un zoom 12X équipé à la fois d'un vrai grand angle et d'un stabilisateur optique. On le trouve souvent à moins de 9 000 F TTC. Une affaire.

Robuste, complet, c'est le seul caméscope mégapixel à offrir un stabilisateur optique. Sensibilité vidéo en basse lumière supérieure à celle du Panasonic (mais inférieure au Canon MV30i). Enregistrement longue durée (4 heures), mais pas de grand angle, et il reste un peu lourd et cher.

Le plus complet des modèles D8 pour un prix plancher. Certes, il manque fortement de sensibilité en basse lumière couleur, mais il transcrit très bien les vieilles cassettes vidéo 8 et Hi8 directement sur le port DV. Il peut également servir de transcodeur analogique-DV.

*****
1 980 €/13 000 F TTC

***** ***** **** ***
1 980 €/13 000 F TTC 1 525 Vio 000 F TTC 2 210 €/14 500 F TTC 1 295 e/8 500 F TTC

Le plus complet pour le prix le plus abordable. Il possède des entrées DV et analogiques pour recopier des cassettes VHS ou la télévision. Il affiche la plus grande autonomie en standard. Mais fait preuve d'une faible sensibilité (néanmoins supérieure à celle des JVC), et délivre une image moins fine. *** 1 220 €/8 000 F TTC

Février 2002

svni 97




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 201 février 2002 Page 1SVM numéro 201 février 2002 Page 2-3SVM numéro 201 février 2002 Page 4-5SVM numéro 201 février 2002 Page 6-7SVM numéro 201 février 2002 Page 8-9SVM numéro 201 février 2002 Page 10-11SVM numéro 201 février 2002 Page 12-13SVM numéro 201 février 2002 Page 14-15SVM numéro 201 février 2002 Page 16-17SVM numéro 201 février 2002 Page 18-19SVM numéro 201 février 2002 Page 20-21SVM numéro 201 février 2002 Page 22-23SVM numéro 201 février 2002 Page 24-25SVM numéro 201 février 2002 Page 26-27SVM numéro 201 février 2002 Page 28-29SVM numéro 201 février 2002 Page 30-31SVM numéro 201 février 2002 Page 32-33SVM numéro 201 février 2002 Page 34-35SVM numéro 201 février 2002 Page 36-37SVM numéro 201 février 2002 Page 38-39SVM numéro 201 février 2002 Page 40-41SVM numéro 201 février 2002 Page 42-43SVM numéro 201 février 2002 Page 44-45SVM numéro 201 février 2002 Page 46-47SVM numéro 201 février 2002 Page 48-49SVM numéro 201 février 2002 Page 50-51SVM numéro 201 février 2002 Page 52-53SVM numéro 201 février 2002 Page 54-55SVM numéro 201 février 2002 Page 56-57SVM numéro 201 février 2002 Page 58-59SVM numéro 201 février 2002 Page 60-61SVM numéro 201 février 2002 Page 62-63SVM numéro 201 février 2002 Page 64-65SVM numéro 201 février 2002 Page 66-67SVM numéro 201 février 2002 Page 68-69SVM numéro 201 février 2002 Page 70-71SVM numéro 201 février 2002 Page 72-73SVM numéro 201 février 2002 Page 74-75SVM numéro 201 février 2002 Page 76-77SVM numéro 201 février 2002 Page 78-79SVM numéro 201 février 2002 Page 80-81SVM numéro 201 février 2002 Page 82-83SVM numéro 201 février 2002 Page 84-85SVM numéro 201 février 2002 Page 86-87SVM numéro 201 février 2002 Page 88-89SVM numéro 201 février 2002 Page 90-91SVM numéro 201 février 2002 Page 92-93SVM numéro 201 février 2002 Page 94-95SVM numéro 201 février 2002 Page 96-97SVM numéro 201 février 2002 Page 98-99SVM numéro 201 février 2002 Page 100-101SVM numéro 201 février 2002 Page 102-103SVM numéro 201 février 2002 Page 104-105SVM numéro 201 février 2002 Page 106-107SVM numéro 201 février 2002 Page 108-109SVM numéro 201 février 2002 Page 110-111SVM numéro 201 février 2002 Page 112-113SVM numéro 201 février 2002 Page 114-115SVM numéro 201 février 2002 Page 116-117SVM numéro 201 février 2002 Page 118-119SVM numéro 201 février 2002 Page 120-121SVM numéro 201 février 2002 Page 122-123SVM numéro 201 février 2002 Page 124-125SVM numéro 201 février 2002 Page 126-127SVM numéro 201 février 2002 Page 128-129SVM numéro 201 février 2002 Page 130-131SVM numéro 201 février 2002 Page 132-133SVM numéro 201 février 2002 Page 134-135SVM numéro 201 février 2002 Page 136-137SVM numéro 201 février 2002 Page 138-139SVM numéro 201 février 2002 Page 140-141SVM numéro 201 février 2002 Page 142-143SVM numéro 201 février 2002 Page 144-145SVM numéro 201 février 2002 Page 146-147SVM numéro 201 février 2002 Page 148-149SVM numéro 201 février 2002 Page 150-151SVM numéro 201 février 2002 Page 152-153SVM numéro 201 février 2002 Page 154-155SVM numéro 201 février 2002 Page 156-157SVM numéro 201 février 2002 Page 158-159SVM numéro 201 février 2002 Page 160-161SVM numéro 201 février 2002 Page 162-163SVM numéro 201 février 2002 Page 164-165SVM numéro 201 février 2002 Page 166-167SVM numéro 201 février 2002 Page 168-169SVM numéro 201 février 2002 Page 170-171SVM numéro 201 février 2002 Page 172-173SVM numéro 201 février 2002 Page 174-175SVM numéro 201 février 2002 Page 176-177SVM numéro 201 février 2002 Page 178-179SVM numéro 201 février 2002 Page 180-181SVM numéro 201 février 2002 Page 182-183SVM numéro 201 février 2002 Page 184