SVM n°201 février 2002
SVM n°201 février 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°201 de février 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 167 Mo

  • Dans ce numéro : le nouveau coup d'Apple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
coles Supérieures

Epte&
Toute nouvelle dans le concert des grandes écoles, "fille" d'EPITA (Ecole pour l'Informatique et les Techniques Avancées), EPITECH, lancée en '1999 sur un concept pédagogique révolutionnaire, a remporté son ,!- ri
"Une école comme celle-là, je n'aurais jamais pensé que cela existait, dit Stéphane, étudiant en 2en'e année à EPITECH. Jusque là ma motivation pour les études était restée mesurée. Mais depuis que je suis à EPITECH, vraiment, je vis autre chose". C'est cet "autre chose", justement qui a présidé à la réflexion des responsables d'EPITA, lorsqu'ils ont créé cette nouvelle école. "EPITA est réputée, nous dit Fabrice Bardèche, directeur général du Pôle EPITAEPITECH, pour la qualité des ingénieurs informaticiens qu'elle fournit à l'industrie. Son modèle est original dans le concert des grandes écoles car, à la différence des autres écoles d'ingénieurs, elle forme à l'informatique "ab initio"; elle est donc très marquée et prépare de vrais professionnels de l'informatique qui arrivent en entreprise déjà rompus aux difficultés du domaine. Mais elle garde par ailleurs un certain classicisme et si ses classes préparatoires intégrées font la part belle à l'informatique, elles jouent bien leur rôle de classes préparatoires. Ce qui ne correspond pas toujours à l'esprit de jeunes désireux de s'immerger très vite dans un domaine technique qui les passionne". C'est pour eux qu' EPITECH a été créée avec un projet pédagogique tout à fait nouveau. C'est par la technique que l'on commence. Le jeune bachelier, qu'il provienne de la classique terminale S ou de terminales plus exotiques dans les études d'ingénierie comme les ES, STI, STL ou STT, va s'immerger

prend le

large

dans un programme où le projet est roi. C'est lui qui commande et appelle la pédagogie. Puisque cette école s'adresse à des passionnés du clavier et de l'écran, elle va leur demander de faire ce qu'ils aiment : de l'informatique. Au fur et à mesure que les notions théoriques apparaissent, incontournables pour avancer, nécessaires sur le plan intellectuel, les cours sont diligentés. Et l'on va voir ces étudiants dont certains n'auraient jamais accepté un cours de maths structuré tel qu'on peut le suivre en prépa, assimiler des notions complexes avec facilité et une certaine gloutonnerie parce que cela leur permet d'avancer. POUR LES ESPRITS PRAGMATIQUES Cette pédagogie pour les esprits pragmatiques, ceux qui ont besoin de faire pour avancer, pour les Saint Thomas, ceux qui ont besoin de toucher pour croire, fait ses preuves. Menés à un rythme d'enfer, avec des journées parfois très longues, les étudiants d'EPITECH en redemandent, toujours prêts, toujours de bonne humeur. La qualité de leur travail est remarquable, et remarquée d'ailleurs par les entreprises qui ont accompagné la jeune école dans son développement en confiant aux étudiants projets et réalisations, stages et travaux ponctuels avec un taux de satisfaction particulièrement élevé. Toujours marqué par le pragmatisme, le cursus réserve dès la troisième année deux jours par semaine au travail en entreprise. Ce cursus en cinq ans a déjà convaincu près de 900 étudiants. Les promotions de chaque année sont de 300 et les taux d'échec ou d'abandon restent très faibles. La jeune pousse issue d'EPITA semble bien robuste et la nouvelle EPITECH entretient avec son aîné les meilleurs rapports. Voilà deux beaux fleurons réunis sur le même Pôle Paritalie et un pari sur l'avenir qui semble en passe d'être gagné. PÔLE INGÉNIERIE ET NOUVELLES TECHNOLOGIES PARIS SUD 14/16, RUE VOLTAIRE 94276 LE KREMLIN-BICÊTRE CEDEX TÉL. 01 44 08 01 01
PÔLE D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR PRIVÉ

AprirK {EPITECH I

RNÉES PO OUVERTES À L'EPITA DE 10 H À 17 H
14/16, rue Voltaire 94276 Le Kremlin-Bicêtre Cedex

01 44 08 01 01

www.epi ec .ne

Apprenez un métier qui s'invente tous les jours.
EPITECH est une école spécialisée pour les étudiants qui font preuve d'une réelle virtuosité et d'un goût prononcé pour la mise en oeuvre de la technologie informatique au plus haut niveau. EPITECH est à la technologie informatique ce que l'EPITA est à l'ingénierie informatique. Le cursus d'EPITECH est bâti sur 5 années qui se décomposent en 3 + 2 : • une première validation, le Titre EPITECH Bac + 3. • une deuxième validation : le titre d'Expertise en Technologie Informatique EPITECH Bac + 5.
EPITECH PARIS SUD • 24, RUE PASTEUR • 94270 LE KREMLIN-BICÊTRE Tél. 01 44 08 00 50 • E-mail : doc@epitech.net • Site intemet : www.epitech.net

École pour l'Informatique et les Nouvelles Technologies

ETABLISSEMENT PRIVÉ D'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 201 février 2002 Page 1SVM numéro 201 février 2002 Page 2-3SVM numéro 201 février 2002 Page 4-5SVM numéro 201 février 2002 Page 6-7SVM numéro 201 février 2002 Page 8-9SVM numéro 201 février 2002 Page 10-11SVM numéro 201 février 2002 Page 12-13SVM numéro 201 février 2002 Page 14-15SVM numéro 201 février 2002 Page 16-17SVM numéro 201 février 2002 Page 18-19SVM numéro 201 février 2002 Page 20-21SVM numéro 201 février 2002 Page 22-23SVM numéro 201 février 2002 Page 24-25SVM numéro 201 février 2002 Page 26-27SVM numéro 201 février 2002 Page 28-29SVM numéro 201 février 2002 Page 30-31SVM numéro 201 février 2002 Page 32-33SVM numéro 201 février 2002 Page 34-35SVM numéro 201 février 2002 Page 36-37SVM numéro 201 février 2002 Page 38-39SVM numéro 201 février 2002 Page 40-41SVM numéro 201 février 2002 Page 42-43SVM numéro 201 février 2002 Page 44-45SVM numéro 201 février 2002 Page 46-47SVM numéro 201 février 2002 Page 48-49SVM numéro 201 février 2002 Page 50-51SVM numéro 201 février 2002 Page 52-53SVM numéro 201 février 2002 Page 54-55SVM numéro 201 février 2002 Page 56-57SVM numéro 201 février 2002 Page 58-59SVM numéro 201 février 2002 Page 60-61SVM numéro 201 février 2002 Page 62-63SVM numéro 201 février 2002 Page 64-65SVM numéro 201 février 2002 Page 66-67SVM numéro 201 février 2002 Page 68-69SVM numéro 201 février 2002 Page 70-71SVM numéro 201 février 2002 Page 72-73SVM numéro 201 février 2002 Page 74-75SVM numéro 201 février 2002 Page 76-77SVM numéro 201 février 2002 Page 78-79SVM numéro 201 février 2002 Page 80-81SVM numéro 201 février 2002 Page 82-83SVM numéro 201 février 2002 Page 84-85SVM numéro 201 février 2002 Page 86-87SVM numéro 201 février 2002 Page 88-89SVM numéro 201 février 2002 Page 90-91SVM numéro 201 février 2002 Page 92-93SVM numéro 201 février 2002 Page 94-95SVM numéro 201 février 2002 Page 96-97SVM numéro 201 février 2002 Page 98-99SVM numéro 201 février 2002 Page 100-101SVM numéro 201 février 2002 Page 102-103SVM numéro 201 février 2002 Page 104-105SVM numéro 201 février 2002 Page 106-107SVM numéro 201 février 2002 Page 108-109SVM numéro 201 février 2002 Page 110-111SVM numéro 201 février 2002 Page 112-113SVM numéro 201 février 2002 Page 114-115SVM numéro 201 février 2002 Page 116-117SVM numéro 201 février 2002 Page 118-119SVM numéro 201 février 2002 Page 120-121SVM numéro 201 février 2002 Page 122-123SVM numéro 201 février 2002 Page 124-125SVM numéro 201 février 2002 Page 126-127SVM numéro 201 février 2002 Page 128-129SVM numéro 201 février 2002 Page 130-131SVM numéro 201 février 2002 Page 132-133SVM numéro 201 février 2002 Page 134-135SVM numéro 201 février 2002 Page 136-137SVM numéro 201 février 2002 Page 138-139SVM numéro 201 février 2002 Page 140-141SVM numéro 201 février 2002 Page 142-143SVM numéro 201 février 2002 Page 144-145SVM numéro 201 février 2002 Page 146-147SVM numéro 201 février 2002 Page 148-149SVM numéro 201 février 2002 Page 150-151SVM numéro 201 février 2002 Page 152-153SVM numéro 201 février 2002 Page 154-155SVM numéro 201 février 2002 Page 156-157SVM numéro 201 février 2002 Page 158-159SVM numéro 201 février 2002 Page 160-161SVM numéro 201 février 2002 Page 162-163SVM numéro 201 février 2002 Page 164-165SVM numéro 201 février 2002 Page 166-167SVM numéro 201 février 2002 Page 168-169SVM numéro 201 février 2002 Page 170-171SVM numéro 201 février 2002 Page 172-173SVM numéro 201 février 2002 Page 174-175SVM numéro 201 février 2002 Page 176-177SVM numéro 201 février 2002 Page 178-179SVM numéro 201 février 2002 Page 180-181SVM numéro 201 février 2002 Page 182-183SVM numéro 201 février 2002 Page 184