SVM n°201 février 2002
SVM n°201 février 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°201 de février 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 167 Mo

  • Dans ce numéro : le nouveau coup d'Apple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 124 - 125  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
124 125
tous nos tests
face-à-face services

Deux sites de vente
Ebay contre Aucland
Vous recherchez un canard mécanique en velours ?, un disque "collector" de Mylène Farmer ?Vous voulez vous débarrasser de la collection de napperons roumains héritée de votre grandmère ? Deux solutions : hanter les brocantes dans les petits matins blêmes ou, plus moderne, vous connecter sur un des gros sites français de vente aux enchères. L'odeur des merguez-frites en moins, le confort de vos pantoufles en plus. Les enchères sur Internet, c'est la combinaison de deux bonnes idées. La première, c'est que la Toile est l'occasion rêvée de sortir de leur isolement les collectionneurs de boîtes de camembert, objets publicitaires de l'époque victorienne ou maquettes de Goldoralc La seconde, c'est que la vente aux enchères est autrement plus excitante que la réponse à une bête petite annonce. Résultat: ebay.com, le pionnier américain, est l'un des très rares sites Web rentables — depuis longtemps. Et il a essaimé des sites locaux dans le monde entier, en même temps qu'il suscitait l'apparition de concurrents. Sur les sites d'enchères, on rencontre aussi bien des professionnels que des particuliers. Votre collègue de bureau y cède peut-être sa magnifique collection de chaussures à talons aiguilles, et derrière le gamin qui vend ses bandes dessinées se cache sans doute l'un des plus gros vendeurs de la place de Paris. Le site, lui, se contente d'être un intermédiaire. Il met en contact le vendeur avec le meilleur enchérisseur, et prélève sa commission (le temps du "tout gratuit" n'a pas longtemps résisté à l'appel de la rentabilité). Ensuite, à vous de vous arranger. Dans l'immense majorité des cas, tout se passe bien, mais vous n'êtes pas à l'abri de tomber sur un margoulin : chèques sans provision, objet jamais livré ou ne correspondant pas à la description, etc. Certes, les sites ont mis en place des barrières pour tenir à l'écart les plus voyants des truands. Mais les enchères restent, aux États-Unis, le premier motif de plainte pour escroquerie Bruno Mathé en ligne... Ebay: www.ebay.fr Aucland : www.aucland.fr
I

assuré une place de choix. Certes, la fusion ne s'est OMS ot Pour tout acheter 1 ren,{11111.0 pas faite sans casse: à la mets IO grande époque metrugarallene ,1111.106911:1.211.11ne d'Ibazar, 450000 objets étaient proposés à la vente. Désormais, Ebay.fr (qui, détail En rachetant !bazar, qui regrouamusant, a retiré le compteur pait environ 90% des enchères global de ventes) n'en compte en ligne françaises, Ebay s'est

e

lipr

eineVen flley*neeMle

• Mem me/ Pa à Pram.falm

/•

en M marte. • gelme •eeemellm••••

...Mine MM.

••-•

m

m *mn, 'nem.

eLMLIMarrelemo "tem

onomie, service

enchère maximale, Ebay

s'occupant de faire grimper automatiquement votre offre en fonction de la concurrence. Si elle a été choisie (et Pour l'acheteur, tout est simple sur Ebay: il suffit, après inscription sur le site, de placer une payée) par le vendeur, une option Achat immédiat permet de se porter acquéreur de

......••••••••••••••••

%h del tele.. te MI» «D 'Mea Imm... mem n, le em amma Mer Mme nem M •••• men me mem mese Ce. te•ve• ameln emana•mmen

alumuniminit
enmemado nemeemmeme Man m•ne.

X CL ci) a)

Itecumgem..,••••• er. •••• eM1111M11...111••••• •••••3?..•••1'.•1•,...•••••+•• Tem.,••••••••»•••••••••••...••••*e.

*Ra •••Imereemee•

mime mem Mn mem/i. Man •••••••amm « •/......ne • Maiblebtle••••••• ,11,, dere gelal.e. WORM» • meneme •ne mmenan ....op

re.e.
1.••••••••••••••• mem emmeem• MM/M. ememee

••••••“..• eè.'",eae,oa.

Les autres sites d'enchères
Après Ebay et Aucland, Qxl (www.qxl.fr) est le troisième grand site d'enchères en ligne français. Citons aussi les enchères de Yahoo! (fr.auctions.yahoo.com), ou encore Eurobid (www.eurobid. com) et Onatoo (www.onatoo.com), ces deux derniers étant bien moins fréquentés. Il en existe encore une bonne dizaine, mais ils sont quasi déserts. Ebay, Aucland, Qxl et Yahoo! Enchères représentent à eux quatre plus de 99% des enchères du Net. Comme sur tous les sites d'enchères, l'acheteur ne paye rien au site: la commission est à la

charge du vendeur. A l'instar du site américain, Ebay.fr projette de facturer la mise en vente gom des objets (c'est déjà le cas pour les biens immobiliers) courant 2002, sans plus de précision. De nombreuses options, notamment pour
a,,ase

.1. Le plus grand choix d'objets et le plus d'acheteurs

122 svni Février 2002

aux enchères
qu'entre 200000 et 250000.11 n'en reste pas moins une impressionnante concentration d'objets en tout genre. L'offre créant la demande et vice versa, c'est aussi l'assurance, pour les vendeurs, d'une exposition maximale: les utilisateurs de plusieurs sites d'enchères constatent généralement un meilleur taux de vente sur Ebay. Enfin, l'accès à tous les sites nationaux d'Ebay est également un bon atout. Aucland est un cran en dessous d'Ebay. Et son caractère franco-français joue aussi en sa défaveur. Mais le site a profité du mariage difficile entre Ebay et (bazar: l'arrivée massive de transfuges a dynamisé un site qui ronronnait, voire roupillait complètement. Certaines catégories sont même mieux représentées chez Aucland que chez Ebay: les cartes postales, par exemple, avec Avantage pas loin de 30 000 référenEbay ces; même constat pour pour le nombre les articles érotiques, mais d'objets et le Ebay ne dispose pas d'une pourcentage de telle rubrique. Enfin, Aucland ventes bénéficie régulièrement, au même titre qu'Ebay, d'offres événementielles, notamment pour la sortie de films.

Certes, avec moitié moins d'annonces (environ 115 000 lors de notre dernière visite),

l'objet sans passer par les enchères (mais à un prix plus élevé que celui de mise en vente). Pour les vendeurs, le site reste un modèle grâce aux innombrables possibilités qu'il offre (seul le renseignement répétitif de certains champs dans le formulaire de vente est un peu pénible). Le texte descriptif de l'objet peut être composé en HTML. Un logiciel de mise en vente groupée, Mister Lister, est disponible.

Aucland a longtemps souffert, face à iBazar, de son manque d'ergonomie. Mais le site a

beaucoup évolué ces derniers mois. D'une part, en reprenant systématiquement toutes les bonnes idées d'Ebay, mais aussi en développant des services complémentaires comme, par exemple, la possi-

bilité d'intégrer un mini site d'enchères sur votre page personnelle (avec uniquement vos objets). A ce propos, Aucland a mis en place un programme d'affiliation Avantage rémunéré pour les webEbay, mais la mestres. Enfin, les différence est de enchères ne ferment pas moins en moins systématiquement à l'heure flagrante prévue, mais seulement après cinq minutes d'inactivité, ce qui favorise les flambées de prix de dernière minute.

mettre en avant votre objet, sont disponibles moyennant finance: titre en gras (1€/ 6,56F), bandeau fluo (2 € / 13,12F), placement à la une d'une catégorie (9,95 f / 65,27 F) ou du site Ebay (29,95 f / 196F), etc. Et, bien sûr, le vendeur doit payer une commission basée sur le prix obtenu: 5% pour la tranche 0-50€ (0-328F), 3,5% sur la tranche 50-1000€ (3286560 F) et 1,5% au-dessus.

du prix final atteint par l'objet, plafonné à 30€ (197 F) pour les catégories Immobilier et e: 4a...•••• *a. .•• Auto-Moto. La sola•••••• 0 te al rem, mise en vente est gratuite -et devrait le La tarification des commistarification rester -, seules les options de sions de vente d'Aucland est mise en évidence de vos enchèparticulièrement simple: 4% res sont facturées: 0,75E/ 4,92 F
• orterdeia• ••••••••••:11fin •• cet.. re• •• MM flana• a• 0••••-• • 10.• •• ^ •••••••••• •••••••e• ^ 1••••,••••••••• •, ^ `,

pour un titre en gras, 3€/ 19,68F en tête de catégorie, 8€/ 52F en "Premium de catégorie". Un prix de réserve coûte 0,40 à 0,75E/ 2,62 à 4,92F selon qu'il dépasse Ex aequo: ou non 25f/ 164F. Les memAucland bres d'Aucland ont droit à pour les objets un compte débiteur de 7 f / pas chers 46F; au-delà, il faut régler Ebay son dû par carte bancaire ou pour les plus onéreux chèque pour poursuivre les ventes. Mais Aucland ne semble pas très sévère avec les retardataires de bonne foi.

A. un site qui reprend des couleurs
et qui reste à surveiller

Notre gagnant

Ebay
Février 2002

SVfl1 123




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 201 février 2002 Page 1SVM numéro 201 février 2002 Page 2-3SVM numéro 201 février 2002 Page 4-5SVM numéro 201 février 2002 Page 6-7SVM numéro 201 février 2002 Page 8-9SVM numéro 201 février 2002 Page 10-11SVM numéro 201 février 2002 Page 12-13SVM numéro 201 février 2002 Page 14-15SVM numéro 201 février 2002 Page 16-17SVM numéro 201 février 2002 Page 18-19SVM numéro 201 février 2002 Page 20-21SVM numéro 201 février 2002 Page 22-23SVM numéro 201 février 2002 Page 24-25SVM numéro 201 février 2002 Page 26-27SVM numéro 201 février 2002 Page 28-29SVM numéro 201 février 2002 Page 30-31SVM numéro 201 février 2002 Page 32-33SVM numéro 201 février 2002 Page 34-35SVM numéro 201 février 2002 Page 36-37SVM numéro 201 février 2002 Page 38-39SVM numéro 201 février 2002 Page 40-41SVM numéro 201 février 2002 Page 42-43SVM numéro 201 février 2002 Page 44-45SVM numéro 201 février 2002 Page 46-47SVM numéro 201 février 2002 Page 48-49SVM numéro 201 février 2002 Page 50-51SVM numéro 201 février 2002 Page 52-53SVM numéro 201 février 2002 Page 54-55SVM numéro 201 février 2002 Page 56-57SVM numéro 201 février 2002 Page 58-59SVM numéro 201 février 2002 Page 60-61SVM numéro 201 février 2002 Page 62-63SVM numéro 201 février 2002 Page 64-65SVM numéro 201 février 2002 Page 66-67SVM numéro 201 février 2002 Page 68-69SVM numéro 201 février 2002 Page 70-71SVM numéro 201 février 2002 Page 72-73SVM numéro 201 février 2002 Page 74-75SVM numéro 201 février 2002 Page 76-77SVM numéro 201 février 2002 Page 78-79SVM numéro 201 février 2002 Page 80-81SVM numéro 201 février 2002 Page 82-83SVM numéro 201 février 2002 Page 84-85SVM numéro 201 février 2002 Page 86-87SVM numéro 201 février 2002 Page 88-89SVM numéro 201 février 2002 Page 90-91SVM numéro 201 février 2002 Page 92-93SVM numéro 201 février 2002 Page 94-95SVM numéro 201 février 2002 Page 96-97SVM numéro 201 février 2002 Page 98-99SVM numéro 201 février 2002 Page 100-101SVM numéro 201 février 2002 Page 102-103SVM numéro 201 février 2002 Page 104-105SVM numéro 201 février 2002 Page 106-107SVM numéro 201 février 2002 Page 108-109SVM numéro 201 février 2002 Page 110-111SVM numéro 201 février 2002 Page 112-113SVM numéro 201 février 2002 Page 114-115SVM numéro 201 février 2002 Page 116-117SVM numéro 201 février 2002 Page 118-119SVM numéro 201 février 2002 Page 120-121SVM numéro 201 février 2002 Page 122-123SVM numéro 201 février 2002 Page 124-125SVM numéro 201 février 2002 Page 126-127SVM numéro 201 février 2002 Page 128-129SVM numéro 201 février 2002 Page 130-131SVM numéro 201 février 2002 Page 132-133SVM numéro 201 février 2002 Page 134-135SVM numéro 201 février 2002 Page 136-137SVM numéro 201 février 2002 Page 138-139SVM numéro 201 février 2002 Page 140-141SVM numéro 201 février 2002 Page 142-143SVM numéro 201 février 2002 Page 144-145SVM numéro 201 février 2002 Page 146-147SVM numéro 201 février 2002 Page 148-149SVM numéro 201 février 2002 Page 150-151SVM numéro 201 février 2002 Page 152-153SVM numéro 201 février 2002 Page 154-155SVM numéro 201 février 2002 Page 156-157SVM numéro 201 février 2002 Page 158-159SVM numéro 201 février 2002 Page 160-161SVM numéro 201 février 2002 Page 162-163SVM numéro 201 février 2002 Page 164-165SVM numéro 201 février 2002 Page 166-167SVM numéro 201 février 2002 Page 168-169SVM numéro 201 février 2002 Page 170-171SVM numéro 201 février 2002 Page 172-173SVM numéro 201 février 2002 Page 174-175SVM numéro 201 février 2002 Page 176-177SVM numéro 201 février 2002 Page 178-179SVM numéro 201 février 2002 Page 180-181SVM numéro 201 février 2002 Page 182-183SVM numéro 201 février 2002 Page 184