SVM n°201 février 2002
SVM n°201 février 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°201 de février 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 167 Mo

  • Dans ce numéro : le nouveau coup d'Apple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 122 - 123  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
122 123
tous nos tests
face-à-face logiciels

Deux logiciels pour gra
DVDit! LE contre Pinnacle Express
La cassette vidéo a fait son temps, CD et DVD ont
pris le relais, apportant plus de résistance et de convivialité. Le CD offre un support économique (0,76 à 1,52€ / 5 à 10 F TTC, malgré la taxe) et un bon stockage (15 à 60 mn selon le type et le taux de compression utilisés). Sans oublier que les graveurs de CD ont vu leur prix plonger sous les 150 € (moins de 1 000 F), et qu'il s'en trouve même de très véloces (moins de 4 min pour graver un CD) à moins de 200 € / 1 300 E Pour couronner le tout, le lecteur de CD-Rom se déniche à 50 € / 350F TTC, et un lecteur de DVD-Rom à 100€ / 700 F TTC. A titre de comparaison, un magnétoscope de qualité revient à environ 230 € / 1 500F TTC, et le haut de gamme S-VHS avoisine les 460€ / 3000E Le CD-Vidéo est donc rentable. Mais est-il simple à réaliser ? Oui, car la gravure et les logiciels simples d'emploi ouvrent une voie royale aux débutants. C'est le cas des deux logiciels que nous opposons ici. DVDit! LE est souvent livré gratuitement à l'achat d'une carte d'acquisition vidéo. Ceci se comprend dans la mesure où DVDit! LE n'assure pas l'indispensable compression des fichiers vidéo au format Mpeg (1 ou 2). Plus universel et très abordable à l'achat, Express, de Pinnacle, propose tous les types de compression pour réaliser les CD-Vidéo (60 mn sur un CD-Rom), les Super Vidéo CD (34 mn sur un CD-Rom) ou les DVD (15 mn sur un CD-Rom, ou 1 h 30 à 2 h sur un DVD vierge).
Dominique-Georges Bègue

4(D

0.
DVDit! n'assure pas la capture des films, ni leur compression (la version pro DVDit! SE, à

env. 810€ (5 300 F TTC), assure, elle, cette dernière phase). En revanche, il importe des fichiers vidéo aux formats Mpeg-1 et Mpeg-2, ainsi que les fichiers Wave et Mpeg-1 couche II pour le son. Attention, n'utilisez pas ces

ation de menus

opt tee.,

déplacer boutons et textes sur le

DVDit! LE
Ed. : Sonic; version testée: 2.0 FR; livrée gratuitement avec certaines cartes d'acquisition vidéo (OEM). wvvw.europe.sonic.com

o

fond de son choix lorsqu'on en 11;a11,.r• vient à la phase de création du menu d'un CD. ... ."'""m"'""1111"" alanuma11111111111 _1 Superbe, mais vous avez bien lu "du" menu. Pas de pluriel ici, On ne peut réellement créer Avec DVDit! LE, la liberté qu'un seul menu. Certes, de placement des objets est on admettrait encore cette totale. On peut en effet 111111.1111111M111111


Express
Ed.: Pinnacle; version testée: 1.0.2 FR; prix : env. 75 € (490 F TTC) www.pinnaclesys.com

La concurrence affûte ses armes
Le marché de la gravure de vidéo sur CD et DVD est en pleine ébullition. Les deux logiciels que nous testons ici vont trouver, dans les prochains mois en France (les versions anglaises sont déjà en vente), de rudes concurrents. Ainsi, Ulead annonce son DVD Movie Factory, logiciel tout en un de capture, compression, création de menus et autres fantaisies et, bien sûr, de gravure sur CD ou DVD. Roxio lui emboîte le pas avec le VideoPack, qui devrait reprendre la même formule. Signalons aussi les pionniers un peu moins conviviaux que sont les logiciels de gravure comme Nero, de Ahead, ou des logiciels de montage vidéo un peu plus lourds, tel Video Studio, de Ulead, et le tout dernier VideoWave 5 de MGI.

a

E

2.5) pour qu'il soit capable de piloter le Inatere UN. graveur grand public de ..... Pioneer (A103 ;. Nombre,. gin ou A03). Or l'opération est , Tree. rra orem cluace. très délicate , un digui.• tant la procéEMMMI =1=11 ME» dure de mise à jour sur le site est complexe DVDit! LE est censé gérer un et lourde (209 Mo à téléchargraveur de DVD. Encore faut-il ger!). Prudence, donc. Sinon, le mettre à jour (en version
1111E=1911 1M311110

-Ir création d'interfaces

La gratuité et les options de

120 SVfl1 Février 2002

ver vos vidéos
derniers, car DVDit! LE les décompresse au format Wave avant de graver le CD. Dommage, car le son noncompressé occupe un espace immense, certes adapté à un graveur de DVD mais pas aux 700 Mo d'un CD-Rom. Si vous voulez avoir des sections différentes sur votre CD ou votre DVD, il vous faudra aussi découper votre film au préalable, dans un logiciel de montage par exemple.

2L3
Per xseee. ,

Il est champion de la simplicité et créateur d'un genre nouveau : le tourné-gravé. En

effet, Express permet de capturer directement ses films depuis un caméscope. Il assurera au passage (en DV et en analogique) le découpage automatique des scènes, parfait pour créer des boutons d'accès direct dans les menus de votre CD ou

DVD-Vidéo. Mieux encore, vous pourrez effacer les séquences qui ne vous plaisent pas, et même changer leur ordre d'apparition ou placer un fondu enchaîné Avantage entre les scènes. Excellent Express pour les facilités pour les débutants qui ne de montage veulent pas utiliser un logioffertes ciel de montage vidéo. Bien sûr, les pros pourront peaufiner leur montage avant de l'envoyer (au format AVI, pas Mpeg, hélas) dans Express.

restriction sur un petit espace de stockage comme celui d'un CD-Rom, mais c'est très mesquin dès qu'il s'agit de DVD. Et, contrairement à ce qui est dit sur le site Web de Sonic, ce n'est pas seulement la version OEM Compaq de DVDit! LE qui subit cette contrainte, puisque nous l'avons aussi rencontrée avec la carte d'acquisition temps réel Mpeg-2 DVD Master, de Dazzle.

Un peu moins de liberté dans le placement des boutons et des titres dans Express. Mais

au moins on ne se voit pas imposer de limite pour le nombre de menus. Là encore, les débutants seront très heureux de découvrir une foule de bibliothèques pré-écrites suffisamment riches pour faire varier

en profondeur l'interface des menus. On dispose de bibliothèques de boutons, de textes (aux styles enrichis), de placement dans l'espace (appréciable gain de temps), et on pourra également insérer de la musique (des échantillons sont fournis) ou le commentaire de son choix dans le menu. Voilà qui fait très pro, et ce sans effort particulier pour l'utilisateur.

Avantage Express
pour ses bibliothèques

on apprécie de pouvoir garder sous forme de fichier la matrice de son DVD ou de son CD-Vidéo. Par contre, on ne peut réaliser que des DVD et pas de CD-Vidéo ou de Super Vidéo CD. Limite stupide, puisque DVDit! LE admet le Mpeg-1, norme du CD-Vidéo! Ce qui aggrave les choses, c'est que le CD gravé n'est même pas lisible dans un lecteur de salon (alors que les CD-Vidéo le sont).

Aucun problème pour la gravure. Selon le standard qu'on aura choisi, on grave un

CD-Vidéo, un Super Vidéo CD ou un DVD. Pour ce dernier, Pinnacle est même l'un des rares à assurer la gravure en vitesse 2X avec le graveur de DVD Pioneer (Nero 5.5.5.1 de Ahead n'assure que 1X). On peut

garder sous forme de fichier la matrice de son CD ou de son DVD, pour réaliser plus rapidement des copies. La compression des fichiers ne se réalisant qu'au tout Avantage dernier moment (juste Express pour la facilité avant la gravure), il faudra de gravure prévoir l'espace de multimédia stockage (de 700 Mo à 4,2 Go). Côté CD-Rom, l'activation de la sécurité de gravure (Burn Proof) est bien détectée. Un sans-faute.

Son ergonomie

-W" et sa facilité d'utilisation

Notre gagnant Pinnacle Express

Février 2002

SVM 121




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 201 février 2002 Page 1SVM numéro 201 février 2002 Page 2-3SVM numéro 201 février 2002 Page 4-5SVM numéro 201 février 2002 Page 6-7SVM numéro 201 février 2002 Page 8-9SVM numéro 201 février 2002 Page 10-11SVM numéro 201 février 2002 Page 12-13SVM numéro 201 février 2002 Page 14-15SVM numéro 201 février 2002 Page 16-17SVM numéro 201 février 2002 Page 18-19SVM numéro 201 février 2002 Page 20-21SVM numéro 201 février 2002 Page 22-23SVM numéro 201 février 2002 Page 24-25SVM numéro 201 février 2002 Page 26-27SVM numéro 201 février 2002 Page 28-29SVM numéro 201 février 2002 Page 30-31SVM numéro 201 février 2002 Page 32-33SVM numéro 201 février 2002 Page 34-35SVM numéro 201 février 2002 Page 36-37SVM numéro 201 février 2002 Page 38-39SVM numéro 201 février 2002 Page 40-41SVM numéro 201 février 2002 Page 42-43SVM numéro 201 février 2002 Page 44-45SVM numéro 201 février 2002 Page 46-47SVM numéro 201 février 2002 Page 48-49SVM numéro 201 février 2002 Page 50-51SVM numéro 201 février 2002 Page 52-53SVM numéro 201 février 2002 Page 54-55SVM numéro 201 février 2002 Page 56-57SVM numéro 201 février 2002 Page 58-59SVM numéro 201 février 2002 Page 60-61SVM numéro 201 février 2002 Page 62-63SVM numéro 201 février 2002 Page 64-65SVM numéro 201 février 2002 Page 66-67SVM numéro 201 février 2002 Page 68-69SVM numéro 201 février 2002 Page 70-71SVM numéro 201 février 2002 Page 72-73SVM numéro 201 février 2002 Page 74-75SVM numéro 201 février 2002 Page 76-77SVM numéro 201 février 2002 Page 78-79SVM numéro 201 février 2002 Page 80-81SVM numéro 201 février 2002 Page 82-83SVM numéro 201 février 2002 Page 84-85SVM numéro 201 février 2002 Page 86-87SVM numéro 201 février 2002 Page 88-89SVM numéro 201 février 2002 Page 90-91SVM numéro 201 février 2002 Page 92-93SVM numéro 201 février 2002 Page 94-95SVM numéro 201 février 2002 Page 96-97SVM numéro 201 février 2002 Page 98-99SVM numéro 201 février 2002 Page 100-101SVM numéro 201 février 2002 Page 102-103SVM numéro 201 février 2002 Page 104-105SVM numéro 201 février 2002 Page 106-107SVM numéro 201 février 2002 Page 108-109SVM numéro 201 février 2002 Page 110-111SVM numéro 201 février 2002 Page 112-113SVM numéro 201 février 2002 Page 114-115SVM numéro 201 février 2002 Page 116-117SVM numéro 201 février 2002 Page 118-119SVM numéro 201 février 2002 Page 120-121SVM numéro 201 février 2002 Page 122-123SVM numéro 201 février 2002 Page 124-125SVM numéro 201 février 2002 Page 126-127SVM numéro 201 février 2002 Page 128-129SVM numéro 201 février 2002 Page 130-131SVM numéro 201 février 2002 Page 132-133SVM numéro 201 février 2002 Page 134-135SVM numéro 201 février 2002 Page 136-137SVM numéro 201 février 2002 Page 138-139SVM numéro 201 février 2002 Page 140-141SVM numéro 201 février 2002 Page 142-143SVM numéro 201 février 2002 Page 144-145SVM numéro 201 février 2002 Page 146-147SVM numéro 201 février 2002 Page 148-149SVM numéro 201 février 2002 Page 150-151SVM numéro 201 février 2002 Page 152-153SVM numéro 201 février 2002 Page 154-155SVM numéro 201 février 2002 Page 156-157SVM numéro 201 février 2002 Page 158-159SVM numéro 201 février 2002 Page 160-161SVM numéro 201 février 2002 Page 162-163SVM numéro 201 février 2002 Page 164-165SVM numéro 201 février 2002 Page 166-167SVM numéro 201 février 2002 Page 168-169SVM numéro 201 février 2002 Page 170-171SVM numéro 201 février 2002 Page 172-173SVM numéro 201 février 2002 Page 174-175SVM numéro 201 février 2002 Page 176-177SVM numéro 201 février 2002 Page 178-179SVM numéro 201 février 2002 Page 180-181SVM numéro 201 février 2002 Page 182-183SVM numéro 201 février 2002 Page 184