SVM n°201 février 2002
SVM n°201 février 2002
  • Prix facial : 3,80 €

  • Parution : n°201 de février 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 167 Mo

  • Dans ce numéro : le nouveau coup d'Apple.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 108 - 109  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
108 109
Sup r Point de Cro

Révolutio

a broderie !

Réf. 3204 29,95 € soit 196,46 F1TC*

Super

Point d
Creez vos propres eiodèles de point de croix !
VOMI eae:
le

Voici le produit idéal pour réaliser facilement toutes les broderies au point de croix. Choisissez l'un des 2 000 motifs et modèles prêts à broder (alphabets, chiffres, bébés, enfants, animaux,

frises, Noël, Halloween, prénoms, Zodiaques...) ou laissez libre cours à votre créativité : les nombreux outils et options mis à votre disposition transformeront instantanément vos idées en modèles originaux. Super Point de Croix convertit également en grilles de points comptés vos images et vos photographies numérisées.

Une fois votre grille finalisée, imprimezla et brodez. La révolution informatique va enfin vous offrir tous les motifs de satisfaction !

111

Micro
Application

UN NEURONE AVERII EN VAUT DEUX

www.microapp.com

tous nos tests

Le plus rapide des Pentium 4
PC équipé d'un Pentium 4 à 2,2 GHz, 256 Mo de DDR-SDRam, carte graphique ATI Radeon 8500 à 64 Mo, disque 80 Go (7 200trs/ min), lecteur DVD 16X, graveur 20/10/40X, écran 19 pouces Liteon, clavier et souris sans fil, modem 56K, carte Ethernet 10/100. Livré avec Windows XP Edition familiale et Office XP Edition Small Business.

Micro-ordinateur Bower Telios+ Env. 2 750 € (18 000 F TTC)
Bower est l'un des premiers assembleurs à adopter le tout nouveau Pentium 4 à 2,2 GHz, qui marque une nouvelle étape dans la course à la puissance. Ce P4 est, en effet, le premier processeur pour PC de bureau à bénéficier d'une gravure à 0,13 micron (0,18 précédemment). Pour Intel, cette finesse de gravure facilite dès aujourd'hui la montée en fréquence, mais elle lui permettra, à l'avenir, de doubler le nombre de transistors embarqués dans ses processeurs (42 millions pour l'actuel Pentium 4). Pour l'heure, le P4 conserve le même coeur mais fait un bond de 200 MHz, ce qui lui procure un regain significatif de puissance. Couplé ici à une carte graphique ATI Radeon 8500, il affiche un score 3D jamais atteint. Cela n'avait rien d'évident, la mémoire vive de ce PC Bower étant de la DDRSDRam, censée procurer de moins bonnes performances que la RDRam. Mais sur le banc de tests, la différence a été à peine perceptible. Pour piloter la mémoire DDR, Bower a fait appel au tout récent jeu de composants i845 d'Intel. Toujours côté performances, le disque dur, un Maxtor de 80 Go à 7 200 tours/ min, s'est lui aussi montré véloce, même si son interface ATA 133 est bridée en ATA 100 par le chipset i845. Idem pour le graveur 24X, un "noname" qui repose sur une mécanique sérieuse, celle de Ricoh. Le reste de la configuration est plus classique, mais complet, avec un modem 56K, une carte Ethernet, une carte son PCI et un kit d'enceintes. Ceux qui voudraient quand même doper cette machine noteront ses capacités d'évolution : trois connecteurs PCI, quatre USB, deux emplacements 5,25 pouces et un 3,5 pouces libres. Bower a tout prévu : une bonne alimentation de 300 watts supportera sans soucis les nouveaux venus.
Les Pentium 4 au-delà de 2 GHz seront dorénavant gravés en 0,13 micron, avec une mémoire de second niveau qui passe de 256 à 512 Ko. Le support reste le socket 478.

Equipement complet et performant, le Telios+ n'est pas pour autant exempt de (menus) défauts. Citons, pêle-mêle, la ventilation du processeur bruyante, les enceintes pas franchement puissantes et la dalle de l'écran bombée : une recherche d'économie surprenante sur un PC à presque 3 000 €. Mais vous l'aurez compris, ce Bower nous a fait très bonne impression. D'autant que l'assembleur a consenti un effort côté clavier et souris, tous deux de bonne facture et, surtout, sans fil.
Stanislas Odinot

****
POUR:
Les performances exceptionnelles du Pentium 4 à 2,2 GHz et de la carte graphique ; l'équipement complet ; les capacités d'évolution.

CONTRE:
L'écran à dalle bombée ; l'ensemble sonore pas très puissant.

Février 2002

SVIfl 107

PH OTOS JACQUESFEI NE




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 201 février 2002 Page 1SVM numéro 201 février 2002 Page 2-3SVM numéro 201 février 2002 Page 4-5SVM numéro 201 février 2002 Page 6-7SVM numéro 201 février 2002 Page 8-9SVM numéro 201 février 2002 Page 10-11SVM numéro 201 février 2002 Page 12-13SVM numéro 201 février 2002 Page 14-15SVM numéro 201 février 2002 Page 16-17SVM numéro 201 février 2002 Page 18-19SVM numéro 201 février 2002 Page 20-21SVM numéro 201 février 2002 Page 22-23SVM numéro 201 février 2002 Page 24-25SVM numéro 201 février 2002 Page 26-27SVM numéro 201 février 2002 Page 28-29SVM numéro 201 février 2002 Page 30-31SVM numéro 201 février 2002 Page 32-33SVM numéro 201 février 2002 Page 34-35SVM numéro 201 février 2002 Page 36-37SVM numéro 201 février 2002 Page 38-39SVM numéro 201 février 2002 Page 40-41SVM numéro 201 février 2002 Page 42-43SVM numéro 201 février 2002 Page 44-45SVM numéro 201 février 2002 Page 46-47SVM numéro 201 février 2002 Page 48-49SVM numéro 201 février 2002 Page 50-51SVM numéro 201 février 2002 Page 52-53SVM numéro 201 février 2002 Page 54-55SVM numéro 201 février 2002 Page 56-57SVM numéro 201 février 2002 Page 58-59SVM numéro 201 février 2002 Page 60-61SVM numéro 201 février 2002 Page 62-63SVM numéro 201 février 2002 Page 64-65SVM numéro 201 février 2002 Page 66-67SVM numéro 201 février 2002 Page 68-69SVM numéro 201 février 2002 Page 70-71SVM numéro 201 février 2002 Page 72-73SVM numéro 201 février 2002 Page 74-75SVM numéro 201 février 2002 Page 76-77SVM numéro 201 février 2002 Page 78-79SVM numéro 201 février 2002 Page 80-81SVM numéro 201 février 2002 Page 82-83SVM numéro 201 février 2002 Page 84-85SVM numéro 201 février 2002 Page 86-87SVM numéro 201 février 2002 Page 88-89SVM numéro 201 février 2002 Page 90-91SVM numéro 201 février 2002 Page 92-93SVM numéro 201 février 2002 Page 94-95SVM numéro 201 février 2002 Page 96-97SVM numéro 201 février 2002 Page 98-99SVM numéro 201 février 2002 Page 100-101SVM numéro 201 février 2002 Page 102-103SVM numéro 201 février 2002 Page 104-105SVM numéro 201 février 2002 Page 106-107SVM numéro 201 février 2002 Page 108-109SVM numéro 201 février 2002 Page 110-111SVM numéro 201 février 2002 Page 112-113SVM numéro 201 février 2002 Page 114-115SVM numéro 201 février 2002 Page 116-117SVM numéro 201 février 2002 Page 118-119SVM numéro 201 février 2002 Page 120-121SVM numéro 201 février 2002 Page 122-123SVM numéro 201 février 2002 Page 124-125SVM numéro 201 février 2002 Page 126-127SVM numéro 201 février 2002 Page 128-129SVM numéro 201 février 2002 Page 130-131SVM numéro 201 février 2002 Page 132-133SVM numéro 201 février 2002 Page 134-135SVM numéro 201 février 2002 Page 136-137SVM numéro 201 février 2002 Page 138-139SVM numéro 201 février 2002 Page 140-141SVM numéro 201 février 2002 Page 142-143SVM numéro 201 février 2002 Page 144-145SVM numéro 201 février 2002 Page 146-147SVM numéro 201 février 2002 Page 148-149SVM numéro 201 février 2002 Page 150-151SVM numéro 201 février 2002 Page 152-153SVM numéro 201 février 2002 Page 154-155SVM numéro 201 février 2002 Page 156-157SVM numéro 201 février 2002 Page 158-159SVM numéro 201 février 2002 Page 160-161SVM numéro 201 février 2002 Page 162-163SVM numéro 201 février 2002 Page 164-165SVM numéro 201 février 2002 Page 166-167SVM numéro 201 février 2002 Page 168-169SVM numéro 201 février 2002 Page 170-171SVM numéro 201 février 2002 Page 172-173SVM numéro 201 février 2002 Page 174-175SVM numéro 201 février 2002 Page 176-177SVM numéro 201 février 2002 Page 178-179SVM numéro 201 février 2002 Page 180-181SVM numéro 201 février 2002 Page 182-183SVM numéro 201 février 2002 Page 184