SVM n°200 janvier 2002
SVM n°200 janvier 2002
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°200 de janvier 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : les imprimantes photoréalistes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
digitales

Le PC de demain, vu par Intel

Pourtant, basé sur un processeur Pentium LI et un chipset 850, cet ordinateur se distingue surtout par sa connectique léchée. Dans l'unité centrale, la nouvelle norme Serial RTR remplace la bonne vieille interface RTR pour les périphériques de stockage comme les disques durs ou les lecteurs de DVD. Serial RTR promet z des débits six fois plus rapides qu'aujourd'hui. Les périphériques, eux aussi, disposent de branchements novaNom de code : Hannacroix. Comme chaque année. Intel a présenté sa version du PC du futur, cette foisteurs, qu'on connaît déjà : ci en duo avec HP. De prime abord, il est plutôt impresBluetooth pour sionnant avec son écran plat de 18 pouces intégrant communiquer un graveur de CD, une webcam et des haut-parleurs.
LCORPORATION

sans fil à faible débit avec de petits périphériques, 802.11 pour constituer un réseau de PC sans fil, mais aussi, et c'est curieux, deux technologies concurrentes pour des périphériques nécessitant des taux de transfert élevés : l'USB 2.0 (norme préférée par Intel) et l'IEEE 139-1a, autrement dit Firewire. En résumé, une superbe machine, mais dont toutes les technos (hormis le Serial RTR) font déjà partie des configurations haut de gamme existantes. R croire qu'il ne reste plus rien à inventer... E.L.B.

Ori • amnle proto qui ait tout
Deux parties repliables, un écran qui pivote à volonté: Origami mérite bien son nom. Présenté par National Semiconductor, ce prototype réunit pas moins de huit fonctions! Long de 19 cm et large de 10 (pour un poids de 283g), il numérique. Ouf! Sous le capot, on retrouve la toute nouvelle version de Windows XP Embedded, capable de gérer, avec NetMeeting, Internet Explorer 6 et Windows Media, la plupart des fonctions de l'appareil. Côté matériel,

Une montre, pour abriter son POR
Encore plus personnelle qu'un assistant personnel, voici la montre PDR du fabricant texan Fossil. Déclinée en deux versions — l'une pour Palm OS, l'autre pour Pocket PC — cette montre assez imposante 175 g tout de même) alloue 190 Ko au stockage de données. Wrist PDR (le POR de poignet) est en effet capable d'enregistrer, par l'intermédiaire d'une liaison infrarouge les données stockées sur un Pocket PC, Palm ou Visor. Par contre, impossible de l'utiliser pour noter le moindre contact, aucun utilitaire de saisie n'étant prévu. Seule la consultation des données préalablement enregistrées est permise. Disponible au début 2002 aux Etats-Unis, cette montre, de fait uniquement réservée aux possesseurs de KIR, n'est pas donnée: il faudra compter quelque 165 € (1100F TTC) pour se l'offrir. Tout ça pour pouvoir laisser son Palm à la maison! E.L.B.

peut, au choix, faire office de PDR, de lecteur MP3 et de téléphone, accéder à Internet et gérer les mails. Grâce à sa caméra, placée au-dessus de l'écran, il peut aussi gérer une visioconférence et servir de caméscope ou d'appareil photo

Origami embarque une puce Bluetooth pour communiquer, et surtout la dernière mouture du processeur Geode de National Semiconductor. Selon le constructeur, aucune date de commercialisation n'est encore prévue.
E.L.B.

www.fossil.com/content/pdapc/incPORPCDemo.asp

les objets, les idées, les gens, les lieux du tout numérique

svm

Les premiers 1Tal= dévoilés
Nous vous en parlions en novembre dernier (voir 5VA4198), les voici enfin! Les Tablet PC ont été présentés en grande pompe à Las Vegas, lors du Comdex, grand-messe annuelle du monde informatique. Basés sur une version spécifique de Windows XP nommée Tablet PC Edition, ces ordinateurs extra-plats de format Rq, qui préfèrent le stylet au clavier, seront dotés d'un logiciel spécifique pour la reconnaissance d'écriture manuscrite, officiellement baptisé "Journal", et d'une version dédiée de la suite Office, qui tirera parti de la reconnaissance manuscrite. Les constructeurs partenaires de Microsoft dans ce projet présentaient leurs prototypes: Rcer, Compaq ou Fujitsu ont ainsi dévoilé des machines basées sur la même plate-forme, mais différentes dans leur présentation: certaines se passent de clavier, d'autres permettent de faire pivoter l'écran pour basculer d'un portable à une tablette. Rnnoncés à des tarifs proches de ceux des portatifs de milieu de gamme (environ 3 B10€/ 25000F), les Tablet PC devraient débarquer dès le second semestre 2002. E.L.B.

Le Pogo, ou I'UMTS avant l'heure?
"Pourquoi attendre l'UMTS?" Voici la question posée par Pogo Technologies, une société anglaise, quand elle présente son bébé: un téléphone POR, justement appelé Pogo. Il s'agit d'un téléphone GSM (acceptant le futur réseau GPRS), doté d'un écran couleur de 3,8 pouces (9,6 cm) de diagonale. Bien sûr, il sert aussi d'assistant de poche, enregistre noms, adresses et rendez-vous, et fait office de lecteur MP3 grâce à un port Multimedia Card. Mais il y a mieux. Grâce à une technologie spéciale de compression des pages Web, Pogo est censé surfer sur la Toile à la vitesse de 56Kbits/s sur GSM, autrement dit à la vitesse d'un modem pour PC. Etonnant, quand on sait qu'un téléphone GSM n'excède pas les 9,6 Kbits/s! Décryptant l'HTML et le Flash, le Pogo serait donc capable d'afficher des pages Web "comme à la maison". Reste à savoir si tout cela fonctionne bien... On le saura dès le début 2002, date de l'apparition du Pogo dans les magasins du Royaume-Uni. Son prix devrait avoisiner les 490 3 200 F TTC.
E.L.B.




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 200 janvier 2002 Page 1SVM numéro 200 janvier 2002 Page 2-3SVM numéro 200 janvier 2002 Page 4-5SVM numéro 200 janvier 2002 Page 6-7SVM numéro 200 janvier 2002 Page 8-9SVM numéro 200 janvier 2002 Page 10-11SVM numéro 200 janvier 2002 Page 12-13SVM numéro 200 janvier 2002 Page 14-15SVM numéro 200 janvier 2002 Page 16-17SVM numéro 200 janvier 2002 Page 18-19SVM numéro 200 janvier 2002 Page 20-21SVM numéro 200 janvier 2002 Page 22-23SVM numéro 200 janvier 2002 Page 24-25SVM numéro 200 janvier 2002 Page 26-27SVM numéro 200 janvier 2002 Page 28-29SVM numéro 200 janvier 2002 Page 30-31SVM numéro 200 janvier 2002 Page 32-33SVM numéro 200 janvier 2002 Page 34-35SVM numéro 200 janvier 2002 Page 36-37SVM numéro 200 janvier 2002 Page 38-39SVM numéro 200 janvier 2002 Page 40-41SVM numéro 200 janvier 2002 Page 42-43SVM numéro 200 janvier 2002 Page 44-45SVM numéro 200 janvier 2002 Page 46-47SVM numéro 200 janvier 2002 Page 48-49SVM numéro 200 janvier 2002 Page 50-51SVM numéro 200 janvier 2002 Page 52-53SVM numéro 200 janvier 2002 Page 54-55SVM numéro 200 janvier 2002 Page 56-57SVM numéro 200 janvier 2002 Page 58-59SVM numéro 200 janvier 2002 Page 60-61SVM numéro 200 janvier 2002 Page 62-63SVM numéro 200 janvier 2002 Page 64-65SVM numéro 200 janvier 2002 Page 66-67SVM numéro 200 janvier 2002 Page 68-69SVM numéro 200 janvier 2002 Page 70-71SVM numéro 200 janvier 2002 Page 72-73SVM numéro 200 janvier 2002 Page 74-75SVM numéro 200 janvier 2002 Page 76-77SVM numéro 200 janvier 2002 Page 78-79SVM numéro 200 janvier 2002 Page 80-81SVM numéro 200 janvier 2002 Page 82-83SVM numéro 200 janvier 2002 Page 84-85SVM numéro 200 janvier 2002 Page 86-87SVM numéro 200 janvier 2002 Page 88-89SVM numéro 200 janvier 2002 Page 90-91SVM numéro 200 janvier 2002 Page 92-93SVM numéro 200 janvier 2002 Page 94-95SVM numéro 200 janvier 2002 Page 96-97SVM numéro 200 janvier 2002 Page 98-99SVM numéro 200 janvier 2002 Page 100-101SVM numéro 200 janvier 2002 Page 102-103SVM numéro 200 janvier 2002 Page 104-105SVM numéro 200 janvier 2002 Page 106-107SVM numéro 200 janvier 2002 Page 108-109SVM numéro 200 janvier 2002 Page 110-111SVM numéro 200 janvier 2002 Page 112-113SVM numéro 200 janvier 2002 Page 114-115SVM numéro 200 janvier 2002 Page 116-117SVM numéro 200 janvier 2002 Page 118-119SVM numéro 200 janvier 2002 Page 120-121SVM numéro 200 janvier 2002 Page 122-123SVM numéro 200 janvier 2002 Page 124-125SVM numéro 200 janvier 2002 Page 126-127SVM numéro 200 janvier 2002 Page 128-129SVM numéro 200 janvier 2002 Page 130-131SVM numéro 200 janvier 2002 Page 132-133SVM numéro 200 janvier 2002 Page 134-135SVM numéro 200 janvier 2002 Page 136-137SVM numéro 200 janvier 2002 Page 138-139SVM numéro 200 janvier 2002 Page 140-141SVM numéro 200 janvier 2002 Page 142-143SVM numéro 200 janvier 2002 Page 144-145SVM numéro 200 janvier 2002 Page 146-147SVM numéro 200 janvier 2002 Page 148-149SVM numéro 200 janvier 2002 Page 150-151SVM numéro 200 janvier 2002 Page 152-153SVM numéro 200 janvier 2002 Page 154-155SVM numéro 200 janvier 2002 Page 156-157SVM numéro 200 janvier 2002 Page 158-159SVM numéro 200 janvier 2002 Page 160-161SVM numéro 200 janvier 2002 Page 162-163SVM numéro 200 janvier 2002 Page 164-165SVM numéro 200 janvier 2002 Page 166-167SVM numéro 200 janvier 2002 Page 168-169SVM numéro 200 janvier 2002 Page 170-171SVM numéro 200 janvier 2002 Page 172-173SVM numéro 200 janvier 2002 Page 174-175SVM numéro 200 janvier 2002 Page 176-177SVM numéro 200 janvier 2002 Page 178-179SVM numéro 200 janvier 2002 Page 180-181SVM numéro 200 janvier 2002 Page 182-183SVM numéro 200 janvier 2002 Page 184-185SVM numéro 200 janvier 2002 Page 186-187SVM numéro 200 janvier 2002 Page 188-189SVM numéro 200 janvier 2002 Page 190-191SVM numéro 200 janvier 2002 Page 192-193SVM numéro 200 janvier 2002 Page 194-195SVM numéro 200 janvier 2002 Page 196-197SVM numéro 200 janvier 2002 Page 198-199SVM numéro 200 janvier 2002 Page 200-201SVM numéro 200 janvier 2002 Page 202