SVM n°200 janvier 2002
SVM n°200 janvier 2002
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°200 de janvier 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : les imprimantes photoréalistes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
La cybersurveillance au travail
Avec la loi Sécurité quotidienne, utiliser des moyens de

cryptographie rend d'office quelqu'un soupçonnable.
un fichier étiqueté comme 'personnel' par le salarié et contenant des correspondances personnelles. Cet arrêt n'indique pas qu'un employeur n'a pas le droit d'interdire des e-mails personnels, ou que l'employeur ne peut pas contrôler la productivité et la qualité du travail et sanctionner les abus",
précise Ariane Mole. De fait, l'arrêt Nikon n'a pas résolu tous les cas de figure. Ce qui laisse en suspens notamment une question, pour le moins primordiale si l'on veut se conformer à la loi : comment définir la qualité personnelle ou professionnelle d'un mail envoyé ou reçu à partir du lieu de travail ? Faut-il aller jusqu'à le lire ? Même si la loi encadre la protection des salariés, elle n'apporte pas toutes les réponses. Et aujourd'hui, c'est davantage au bon sens et à des règles de savoir-vivre, qu'il faut s'en remettre. Internet est

Mais ce n'est pas parce que l'outil a changé que l'éducation doit disparaître", argumente
Laurent Krivine, ex-rédacteur en chef de TF1 passé à la direction d'entreprises.

surveillance la plus efficace demeure l'utilisation de logiciels de recherche de mots clés dans les mails (voir encadré). Gare, donc, aux bla-bla de comptoir qui se figent dans le marbre numérique ! "Avec

Établir un contrat de confiance "Dans certains secteurs, cette surveillance des communications est opérée par des caméras ou des magnétophones dans un but de sécurité (banques), de suivi des contrats (Bourse) ou de formation pour améliorer le contact avec la clientèle (centres d'appels téléphoniques)", explique Yves
Lasfargue. Toute restriction aux libertés individuelles et collectives doit cependant être justifiée. "Les commissaires de

Internet, les gens écrivent des choses qu'ils n'auraient vraisemblablement pas écrites en d'autres circonstances, en raison de la familiarité avec la correspondance électronique",
avoue Ariane Mole. Et quid de la communication des syndicats en entreprise ? Ont-ils le

auxquelles l'employé doit se conformer pour l'utilisation des outils informatiques de l'entreprise et pour l'usage d'Internes", préconise Ariane Mole. "Ce qui importe dans une entreprise, c'est la définition du contrat de confiance que l'on veut voir régner. Les nouvelles technologies ne sont que l'illustration du modèle retenu, qu'il soit hiérarchique, pyramidal ou décentralisé au niveau des responsabilités. Il ne faut pas inverser le problème et se demander d'abord

à la fois un outil de travail et de divertissement. Et un outil discret. Qui permet, par exemple, de 'chatter' avec ses amis au travail, sans en avoir l'air. L'équilibre entre patron et employé ne sera pas simple à trouver, compte tenu de la souplesse d'utilisation d'Internes.

la Cnil statuent en fonction du besoin de sécurité nécessaire à l'intérieur d'une entreprise, les notions de 'pertinence' et de proportionnalité associées à celle de la finalité' étant au coeur de la loi informatique et libertés. Exemple de demande disproportionnée : un collège de Nice qui a voulu mettre en oeuvre un accès à la cantine par reconnaissance des empreintes digitales!" En entreprise, la méthode de cyber-

Un administrateur de réseau informatique peut savoir jusqu'aux touches qu'il a frappées dans la journée. Mais loi est stricte en matière oie cybersurveiliance...

à l'insu du salarié

droit d'utiliser l'e-mail pour s'adresser aux salariés et pour diffuser des messages de revendication? Là encore, la négociation est à l'ordre du jour. "Je conseille l'adoption

quel modèle d'entreprise on désire", confirme Isabelle Falque-Pierrotin, présidente du conseil d'orientation du Forum des droits sur l'Intemet. Avant d'ajouter: 'Doit-on pour autant

d'une charte, qui permette d'une part à l'employeur de remplir ses obligations d'information et d'autre part d'indiquer clairement les règles

créer une sphère personnelle en entreprise? La question est loin d'être résolue, même si la jurisprudence de la Cour de cassation de début octobre va dans le sens de l'affirmation."
En attendant, comme l'a indiqué le chargé de mission auprès de la Direction de l'expertise informatique et des contrôles de la Cnil, Jean-Paul Macker, le personnel de nettoyage du musée du Louvre est reconnu par la forme de sa main, et les agents de la Banque de France entrent dans les zones de haute sécurité où transite l'argent sous le contrôle d'un capteur d'empreintes digitales. Des capteurs qui ont récemment subi une forte chute de prix et ne coûtent plus que quelques centaines francs... François Simoneschi

Les

interférences domicile/entreprise
en dehors de l'entreprise ou de la famille plus que la fatigue physique", reconnaît le chercheur Yves Lasfargue. Aux Etats-Unis, certaines entreprises dites "maternantes" ont remarqué une perte de productivité considérable due aux maladies des parents des salariés et ont pris en charge le suivi médical des vieux parents. "C'est un retour aux côtés paternalistes des rapports sociaux du XIX' siècle, quand les mines géraient la vie privée de leurs employés afin qu'ils soient productifs", poursuit Yves Lasfargue. Tout comme les start-up qui offraient des séances de massages à leurs salariés pour qu'ils ne quittent pas leur boîte, ou encore, EDF qui fournit une maison située près de la Centrale à ses salariés d'astreinte pour leur permettre d'intervenir plus rapidement.

"Aujourd'hui, la vie professionnelle entre également dans la vie privée par le télétravail ou les outils portables", notamment à travers les opérations Vivendi ou Net Compagnon de France Telecom. "Selon les directions des ressources humaines, une grande partie des problèmes individuels sont d'origine extra-professionnelle. La fatigue mentale et le stress sont permanents et s'exportent

92

svm Janvier 2002

L
V
I.1

Modéle présenté Everline LB 1425

o

AMD Ath/on à 1,4 GHz 256 Mo SDRAM NVIDle

Continental Edison met un professeur dans tous ses ordinateurs
.eere;e« ter, c.gd;4"

o

ozr. t* o o—

64 mo, sortie TV 40 Go Disque Dur Lecteur DVD / Graveur CDRW Formation Interactive à l'utilisation du PC
Works 6, Money 2002, Age of Empire1.0, Atlas Mondial Encarta 2000, Encyclopédie Encarta 2001, et + de 40 logiciels...

GeFor+ce2TM

MX 400,

Aie)

yeee, eee têtY/ebeetet,em y e(e,ddee ,ceeed eee,e-eaeze? .e‘ed Aeetee,t, ..e7Vi deXia,eiet, e % e .aveteetey*e eiieee

I/

ê° r. 2 ge
• LJ

E

8 990 F
Prix

TT

cS59Seagate

AMDC1
Ath/on

public conseillé

iE

CONTINENTAL EDISON
En vente dans les grandes surfaces et magasins spécialisés L'Everline LB 1425 est distribué dans les magasins Expert et Digital Nos produits sont assemblés en Fronce. Pour plus cri formations sur nos produits contactez le : 0 826 808 809 (0.99 F TTC ninj

www.continentaledison.com

0-*4 4491t4CCCOCCO0000000000
• •• .•. ••
- • • •• •• ••••

.• •




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 200 janvier 2002 Page 1SVM numéro 200 janvier 2002 Page 2-3SVM numéro 200 janvier 2002 Page 4-5SVM numéro 200 janvier 2002 Page 6-7SVM numéro 200 janvier 2002 Page 8-9SVM numéro 200 janvier 2002 Page 10-11SVM numéro 200 janvier 2002 Page 12-13SVM numéro 200 janvier 2002 Page 14-15SVM numéro 200 janvier 2002 Page 16-17SVM numéro 200 janvier 2002 Page 18-19SVM numéro 200 janvier 2002 Page 20-21SVM numéro 200 janvier 2002 Page 22-23SVM numéro 200 janvier 2002 Page 24-25SVM numéro 200 janvier 2002 Page 26-27SVM numéro 200 janvier 2002 Page 28-29SVM numéro 200 janvier 2002 Page 30-31SVM numéro 200 janvier 2002 Page 32-33SVM numéro 200 janvier 2002 Page 34-35SVM numéro 200 janvier 2002 Page 36-37SVM numéro 200 janvier 2002 Page 38-39SVM numéro 200 janvier 2002 Page 40-41SVM numéro 200 janvier 2002 Page 42-43SVM numéro 200 janvier 2002 Page 44-45SVM numéro 200 janvier 2002 Page 46-47SVM numéro 200 janvier 2002 Page 48-49SVM numéro 200 janvier 2002 Page 50-51SVM numéro 200 janvier 2002 Page 52-53SVM numéro 200 janvier 2002 Page 54-55SVM numéro 200 janvier 2002 Page 56-57SVM numéro 200 janvier 2002 Page 58-59SVM numéro 200 janvier 2002 Page 60-61SVM numéro 200 janvier 2002 Page 62-63SVM numéro 200 janvier 2002 Page 64-65SVM numéro 200 janvier 2002 Page 66-67SVM numéro 200 janvier 2002 Page 68-69SVM numéro 200 janvier 2002 Page 70-71SVM numéro 200 janvier 2002 Page 72-73SVM numéro 200 janvier 2002 Page 74-75SVM numéro 200 janvier 2002 Page 76-77SVM numéro 200 janvier 2002 Page 78-79SVM numéro 200 janvier 2002 Page 80-81SVM numéro 200 janvier 2002 Page 82-83SVM numéro 200 janvier 2002 Page 84-85SVM numéro 200 janvier 2002 Page 86-87SVM numéro 200 janvier 2002 Page 88-89SVM numéro 200 janvier 2002 Page 90-91SVM numéro 200 janvier 2002 Page 92-93SVM numéro 200 janvier 2002 Page 94-95SVM numéro 200 janvier 2002 Page 96-97SVM numéro 200 janvier 2002 Page 98-99SVM numéro 200 janvier 2002 Page 100-101SVM numéro 200 janvier 2002 Page 102-103SVM numéro 200 janvier 2002 Page 104-105SVM numéro 200 janvier 2002 Page 106-107SVM numéro 200 janvier 2002 Page 108-109SVM numéro 200 janvier 2002 Page 110-111SVM numéro 200 janvier 2002 Page 112-113SVM numéro 200 janvier 2002 Page 114-115SVM numéro 200 janvier 2002 Page 116-117SVM numéro 200 janvier 2002 Page 118-119SVM numéro 200 janvier 2002 Page 120-121SVM numéro 200 janvier 2002 Page 122-123SVM numéro 200 janvier 2002 Page 124-125SVM numéro 200 janvier 2002 Page 126-127SVM numéro 200 janvier 2002 Page 128-129SVM numéro 200 janvier 2002 Page 130-131SVM numéro 200 janvier 2002 Page 132-133SVM numéro 200 janvier 2002 Page 134-135SVM numéro 200 janvier 2002 Page 136-137SVM numéro 200 janvier 2002 Page 138-139SVM numéro 200 janvier 2002 Page 140-141SVM numéro 200 janvier 2002 Page 142-143SVM numéro 200 janvier 2002 Page 144-145SVM numéro 200 janvier 2002 Page 146-147SVM numéro 200 janvier 2002 Page 148-149SVM numéro 200 janvier 2002 Page 150-151SVM numéro 200 janvier 2002 Page 152-153SVM numéro 200 janvier 2002 Page 154-155SVM numéro 200 janvier 2002 Page 156-157SVM numéro 200 janvier 2002 Page 158-159SVM numéro 200 janvier 2002 Page 160-161SVM numéro 200 janvier 2002 Page 162-163SVM numéro 200 janvier 2002 Page 164-165SVM numéro 200 janvier 2002 Page 166-167SVM numéro 200 janvier 2002 Page 168-169SVM numéro 200 janvier 2002 Page 170-171SVM numéro 200 janvier 2002 Page 172-173SVM numéro 200 janvier 2002 Page 174-175SVM numéro 200 janvier 2002 Page 176-177SVM numéro 200 janvier 2002 Page 178-179SVM numéro 200 janvier 2002 Page 180-181SVM numéro 200 janvier 2002 Page 182-183SVM numéro 200 janvier 2002 Page 184-185SVM numéro 200 janvier 2002 Page 186-187SVM numéro 200 janvier 2002 Page 188-189SVM numéro 200 janvier 2002 Page 190-191SVM numéro 200 janvier 2002 Page 192-193SVM numéro 200 janvier 2002 Page 194-195SVM numéro 200 janvier 2002 Page 196-197SVM numéro 200 janvier 2002 Page 198-199SVM numéro 200 janvier 2002 Page 200-201SVM numéro 200 janvier 2002 Page 202