SVM n°200 janvier 2002
SVM n°200 janvier 2002
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°200 de janvier 2002

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : les imprimantes photoréalistes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 142 - 143  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
142 143
tous nos tests/guide d'achat
passer au... MP3

Archos Jukebox

6000 : disque dur et lecteur MP3
Avec son disque dur interne de 6 Go, ce baladeur peut stocker environ 100 CD en qualité "proche du CD", pour une autonomie annoncée de 8 h. La connexion au PC se fait par le port USB. Dans Windows, il est directement reconnu comme un lecteur amovible. Vous ne parvenez pas à le remplir ? Qu'à cela ne tienne, il peut servir d'espace de stockage temporaire pour des fichiers normaux, comme n'importe quel disque dur. Il dispose de six préréglages d'écoute et d'un équaliseur pour personnaliser le spectre audio. Et surtout de l'excellent logiciel d'encodage et de lecture MusicMatch. On aurait aimé un maniement plus simple, notamment en ce qui concerne les listes de lecture. Son prix : environ 305 € (2 000 F).

à la vitesse maximale. Si l'appareil est médiocre, le logiciel utilisera la méthode analogique : il lira le morceau à la vitesse normale (1X, simple vitesse), l'acheminera vers la carte son et enregistrera ce qui sort normalement des haut-parleurs. La première méthode est rapide, la seconde non et engendre des pertes de qualité inévitables. Or, il est impossible de savoir si le lecteur de CD parviendra à extraire du son sous forme numérique. Tout juste peut-on supposer qu'un lecteur sans marque et à très bas prix risque de ne pas être performant. Et encore... Pour le graveur, il n'y a pas d'impératif précis, vous pouvez normalement graver à n'importe quelle vitesse bien que notre expérience nous laisse penser que le son est légèrement dégradé audelà de IX.

numérisation MP3 avec un processeur à 300 MHz et 128 Mo, mais sans espérer travailler en même temps. La carte son, étonnamment, n'entre pas en ligne de compte. Elle doit juste être capable de lire les morceaux

avec une qualité audio irréprochable, ce qui est le cas du composant spécialisé dans cette tâche, utilisé en standard par toutes les cartes son depuis de nombreuses années. Le lecteur de CD ne réclame pas beaucoup plus

d'attention. S'il est de bonne qualité, le logiciel de codage lira les données directement sur le CD, en passant par le canal qu'empruntent habituellement les fichiers (méthode numérique). Dans ce cas, on peut lire les morceaux

De quoi avoir envie d'un baladeur !
Jusqu'à présent, tout cela ne nécessite pas beaucoup d'investissement. Mais à force de manipuler la musique sous forme ultra compressée, vous pourriez bien vous laisser tenter par un baladeur MP3, l'équivalent numérique du walkman. Il existe une grande variété de modèles adaptés à trois usages différents. Si vous souhaitez emporter une très large discothèque dans vos déplacements, privilégiez les modèles avec disque dur intégré de 6 Go (soit l'équivalent d'une centaine de CD) ou ceux qui lisent les CD audio de 12 cm et y décodent les fichiers. Avec ces derniers, on grave les fichiers MP3 sur des CD, sous forme de données et non pas de morceaux de musique. De cette façon, chaque CD contient 640 Mo de fichiers MP3, soit dix heures de musique. Sy.S.

,I

kI

11

:
Prix moyen
122 € (800 F TTC)

Produit/caractéristiques Seagate Barracuda Ata IV, 20 Go
Ce disque dur de 20 Go tourne à 7 200 tours/minute, est compatible avec l'UltraDMA 100, a un temps d'accès de 8 ms, et dispose d'un cache de 2 Mo. De quoi stocker à tour de bras, et vite encore !

Notre avis
***** Difficile de faire mieux techniquement, difficile de trouver moins cher. Aucune hésitation à avoir (même sans faire du MP3 !).

Philips PCRW 1208K
Ce graveur IDE écrit à la vitesse de 12X (soit un CD en 6 min). Sa mémoire tampon de 4 Mo devrait garantir un afflux permanent de données au laser. Il lit les CD à 32X. et manipule sans problème les CD réinscriptibles.

122 € (800 F TTC)

**** Excellent rapport qualité/prix pour un graveur rapide et doté d'une solide mémoire interne.

Creative Labs PCI 512
Une carte son si répandue qu'elle garantit l'absence de problème. La version live, meilleure et moins chère, existe mais vendue sans boîte ni manuel, ce qui est interdit, et que nous ne pouvons pas recommander...

53€ (350 F TTC)

**** Le rapport qualité/prix est satisfaisant, la carte n'a rien de remarquable mais suffit largement à l'usage.

140

svni Janvier 2002

Logiciels

Préparez l'écoute
Encodage: MusicMatch
Capable de numériser, lire, graver, organiser la discothèque, il est le logiciel à tout faire du MP3. La version 7 regorge de fonctions comme le réglage automatique du niveau sonore à l'écoute, le transfert vers les baladeurs, etc. On peut aussi s'accommoder de la version gratuite.

Lecture : Winamp
L'ancêtre et le plus populaire des lecteurs MP3 est un peu déroutant pour les débutants, mais il est imbattable pour créer des listes de lecture. Il dispose de plusieurs additifs logiciels pour améliorer le son lors de la lecture, d'un équaliseur et peut s'habiller avec des "skins" pour modifier son apparence.

Gravure : Easy CD Creator
Bien qu'il ne s'agisse pas du meilleur logiciel de gravure, Easy CD est un excellent outil quand il s'agit de créer des compilations. Il autorise des effets de transition au début, à la fin et entre les morceaux. Il sait également créer des CD de fichiers MP3 contenant des listes de lecture.

env. 23 € (150 F,20$)

gratuit

env. 76 € (500 F)
audio. La valeur courante est de 128 Kbits/s, mais on peut monter à 160 Kbits/s. Il faut vraiment écouter les morceaux sur un ampli de salon pour noter une différence entre les deux. Laquelle différence ne justifie pas, pour

E

xploiter complètement le MP3 sur son PC réclame trois catégories de logiciels : un extracteur-encodeur pour lire les pistes audio du CD et les convertir, un logiciel de lecture et d'organisation pour manipuler la discothèque et créer des listes de lecture, et éventuellement un logiciel de gravure pour les compilations. Le pilote de compression (le "codec") utilisé pour compresser le son en MP3 a été créé et dûment breveté par la société allemande Fraunhofer. Il est de loin le plus efficace de tous, mais ses royalties aussi ! C'est ce qui explique qu'on ne trouve pratiquement aucun logiciel d'extraction gratuit, à l'exception de CDex qui se débrouille autrement (voir cicontre). Les plus connus sont Xing MP3 Encoder et MusicMatch. La version gratuite de

ce dernier encode, mais il s'agit là d'une technique marketing pour attirer le public vers la version payante, plus efficace. Avant de démarrer une numérisation, le paramètre le plus important est le débit. Il définit la qualité

beaucoup, l'augmentation de la taille (x 1,5). Si ce n'est pas là votre problème et que votre logiciel dispose de l'option, optez pour l'encodage VBR (VariableBitRate). Dans ce cas, le logiciel fait varier la compression au cours du morceau pour conserver une qualité audio maximale. Evidemment, les fichiers résultants sont plus volumineux que la moyenne. Les lecteurs de fichiers MP3 sont plus nombreux mais seuls trois se disputent âprement les faveurs du public : Winamp, Sonique et MusicMatch (encore lui, le seul à être polyvalent). Parmi les moins répandus, citons Kjofol ou Soritong, tous deux capables de lire les fichiers VQF en plus du MP3. Les lecteurs sont tous gratuits, notamment le Media Player de Windows, mais ses fonctions sont trop limitées. Leur fonctionnement est simple : on sélectionne au sein d'une discothèque les morceaux à écouter, on définit leur ordre de lecture et on sauvegarde éventuellement cette liste pour une future écoute rapide. Le reste ressemble à une platine de salon, avec les traditionnels boutons de commande de lecture. Sy.S.

Notre avis COex: pour l'encodage
Si ce n'est pas le meilleur du genre, c'est le seul gratuit. Il convertit les pistes d'un CD en fichiers audio ou convertit des fichiers existants en MP3. www.cdex.n3.net gratuit. **** Simple, efficace, gratuit.

Sonique: pour la lecture
Il en existe de plus efficaces (il n'est pas très doué pour la création de listes de lecture, entre autres), mais il est superbe. Et affiche des animations très réussies. www.sonique.com

gratuit

**** Les lacunes de ce lecteur sont largement compensées par son esthétisme inégalé.

Clean: pour le nettoyage
Le logiciel de Steinberg, éditeur de logiciels réputés dans le domaine de la musique, est doué pour gommer les clics et autres parasites sur les morceaux. Seul inconvénient : son prix.

91 € (600 F).

*** Pas indispensable mais utile quand on numérise des vieux vinyles ou des cassettes audio.

Janvier 2002

svm 141




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 200 janvier 2002 Page 1SVM numéro 200 janvier 2002 Page 2-3SVM numéro 200 janvier 2002 Page 4-5SVM numéro 200 janvier 2002 Page 6-7SVM numéro 200 janvier 2002 Page 8-9SVM numéro 200 janvier 2002 Page 10-11SVM numéro 200 janvier 2002 Page 12-13SVM numéro 200 janvier 2002 Page 14-15SVM numéro 200 janvier 2002 Page 16-17SVM numéro 200 janvier 2002 Page 18-19SVM numéro 200 janvier 2002 Page 20-21SVM numéro 200 janvier 2002 Page 22-23SVM numéro 200 janvier 2002 Page 24-25SVM numéro 200 janvier 2002 Page 26-27SVM numéro 200 janvier 2002 Page 28-29SVM numéro 200 janvier 2002 Page 30-31SVM numéro 200 janvier 2002 Page 32-33SVM numéro 200 janvier 2002 Page 34-35SVM numéro 200 janvier 2002 Page 36-37SVM numéro 200 janvier 2002 Page 38-39SVM numéro 200 janvier 2002 Page 40-41SVM numéro 200 janvier 2002 Page 42-43SVM numéro 200 janvier 2002 Page 44-45SVM numéro 200 janvier 2002 Page 46-47SVM numéro 200 janvier 2002 Page 48-49SVM numéro 200 janvier 2002 Page 50-51SVM numéro 200 janvier 2002 Page 52-53SVM numéro 200 janvier 2002 Page 54-55SVM numéro 200 janvier 2002 Page 56-57SVM numéro 200 janvier 2002 Page 58-59SVM numéro 200 janvier 2002 Page 60-61SVM numéro 200 janvier 2002 Page 62-63SVM numéro 200 janvier 2002 Page 64-65SVM numéro 200 janvier 2002 Page 66-67SVM numéro 200 janvier 2002 Page 68-69SVM numéro 200 janvier 2002 Page 70-71SVM numéro 200 janvier 2002 Page 72-73SVM numéro 200 janvier 2002 Page 74-75SVM numéro 200 janvier 2002 Page 76-77SVM numéro 200 janvier 2002 Page 78-79SVM numéro 200 janvier 2002 Page 80-81SVM numéro 200 janvier 2002 Page 82-83SVM numéro 200 janvier 2002 Page 84-85SVM numéro 200 janvier 2002 Page 86-87SVM numéro 200 janvier 2002 Page 88-89SVM numéro 200 janvier 2002 Page 90-91SVM numéro 200 janvier 2002 Page 92-93SVM numéro 200 janvier 2002 Page 94-95SVM numéro 200 janvier 2002 Page 96-97SVM numéro 200 janvier 2002 Page 98-99SVM numéro 200 janvier 2002 Page 100-101SVM numéro 200 janvier 2002 Page 102-103SVM numéro 200 janvier 2002 Page 104-105SVM numéro 200 janvier 2002 Page 106-107SVM numéro 200 janvier 2002 Page 108-109SVM numéro 200 janvier 2002 Page 110-111SVM numéro 200 janvier 2002 Page 112-113SVM numéro 200 janvier 2002 Page 114-115SVM numéro 200 janvier 2002 Page 116-117SVM numéro 200 janvier 2002 Page 118-119SVM numéro 200 janvier 2002 Page 120-121SVM numéro 200 janvier 2002 Page 122-123SVM numéro 200 janvier 2002 Page 124-125SVM numéro 200 janvier 2002 Page 126-127SVM numéro 200 janvier 2002 Page 128-129SVM numéro 200 janvier 2002 Page 130-131SVM numéro 200 janvier 2002 Page 132-133SVM numéro 200 janvier 2002 Page 134-135SVM numéro 200 janvier 2002 Page 136-137SVM numéro 200 janvier 2002 Page 138-139SVM numéro 200 janvier 2002 Page 140-141SVM numéro 200 janvier 2002 Page 142-143SVM numéro 200 janvier 2002 Page 144-145SVM numéro 200 janvier 2002 Page 146-147SVM numéro 200 janvier 2002 Page 148-149SVM numéro 200 janvier 2002 Page 150-151SVM numéro 200 janvier 2002 Page 152-153SVM numéro 200 janvier 2002 Page 154-155SVM numéro 200 janvier 2002 Page 156-157SVM numéro 200 janvier 2002 Page 158-159SVM numéro 200 janvier 2002 Page 160-161SVM numéro 200 janvier 2002 Page 162-163SVM numéro 200 janvier 2002 Page 164-165SVM numéro 200 janvier 2002 Page 166-167SVM numéro 200 janvier 2002 Page 168-169SVM numéro 200 janvier 2002 Page 170-171SVM numéro 200 janvier 2002 Page 172-173SVM numéro 200 janvier 2002 Page 174-175SVM numéro 200 janvier 2002 Page 176-177SVM numéro 200 janvier 2002 Page 178-179SVM numéro 200 janvier 2002 Page 180-181SVM numéro 200 janvier 2002 Page 182-183SVM numéro 200 janvier 2002 Page 184-185SVM numéro 200 janvier 2002 Page 186-187SVM numéro 200 janvier 2002 Page 188-189SVM numéro 200 janvier 2002 Page 190-191SVM numéro 200 janvier 2002 Page 192-193SVM numéro 200 janvier 2002 Page 194-195SVM numéro 200 janvier 2002 Page 196-197SVM numéro 200 janvier 2002 Page 198-199SVM numéro 200 janvier 2002 Page 200-201SVM numéro 200 janvier 2002 Page 202