SVM n°199 décembre 2001
SVM n°199 décembre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°199 de décembre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 242

  • Taille du fichier PDF : 227 Mo

  • Dans ce numéro : musique en ligne... top départ !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 174 - 175  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
174 175
tous nos tests/guide d'achat
passer à....

Les matériels, les logiciels et les services
De 6 000 à 12 000 F, découvrez les solutions pour réaliser vos films, les monter sur votre PC, les enregistrer sur CD et DVD, ou les diffuser sur l'Internet.
pelons que ces derniers permettent la relecture des anciennes cassettes vidéo analogiques 8 et Hi8, en plus de
l'enregistrement numérique

numérique
(915 €), voire un peu moins, chez les bons revendeurs, pour des modèles d'entrée de gamme. La chute a été rapide, il y a à peine trois ans un modèle basique coûtait au moins 12 000 F TTC (1829 €). Il faut dire que la demande est restée ferme tant est incontestable la qualité de la

La vidéo

U

ne impitoyable guerre des prix a fait fondre les prix des caméscopes numériques. Flirtant officiellement avec les 7 000 F TTC (1 067 €), si l'on se réfère aux prix des constructeurs, on les trouve à présent autour de 6 000 F TTC

vidéo numérique (voir encadré ci-dessous). Cette baisse des prix s'est accompagnée d'une belle moisson de nouvelles fonctions. On les retrouve aussi bien sur les caméscopes à la norme DV que sur ceux fabriqués par Sony et, depuis peu, par Hitachi à la norme Digital 8, ou D8. Rap-

sur ce même type de cassettes. Pour être complet, notons l'apparition récente d'un standard numérique ultraminiature, le Micro MV, développé par Sony, qui enregistre les vidéos dans un format spécifique (le Mpeg 2 des DVD-Vidéo). Les caméscopes numériques "classiques", DV et D8 partagent, en revanche,
les mêmes connectique et format d'enregistrement, ce

AvANTIAPRÈS
La révolution numérique en matière de vidéo peut rester invisible aux yeux du profane, tant il faut la vivre au quotidien pour juger des bouleversements qu'elle apporte. L'enregistrement. En analogique comme en DV, on enregistre sur une cassette. Plus petite en DV, voire identique en Digital 8. Il suffit de visionner une cassette numérique pour constater l'immense amélioration de la qualité. Outre une définition plus grande (on passe de 240 lignes à plus de 500) qui améliore considérablement la vision des détails d'une image (parfait pour les paysages), on gagne en qualité. Pureté des couleurs et, surtout, stabilité parfaite. Plus de rouges qui bavent ni de couleurs délavées. La copie. Une image très fine, très stable et très pure. A ces gains indéniables s'ajoute le nec plus ultra de la vidéo : la copie sans dégradation de l'image. Entre deux caméscopes DV, ou entre un PC et une caméra, pas de pertes, puisque l'on se contente de recopier des données, comme on le fait sur un disque dur de PC. Atout immense par rapport à l'analogique qui dégrade l'image à chaque copie. Le montage. La vidéo numérique est un paradis pour le mordu de montage. D'autant que le format DV intègre en standard des informations d'identification de chaque image d'une bande (le timecode), parfait pour des montages ultra-précis, à l'image près. En analogique, on n'atteignait, dans le meilleur des cas, qu'une précision de plus ou moins trois images. Le son. Pour couronner le tout, les caméscopes DV enregistrent un excellent son numérique (au format DVD 48 KHz) sur deux canaux, voire sur quatre (mais alors, en 32 KHz).

qui simplifie leur branchement sur l'ordinateur et le montage des films, comme nous le verrons dans nos sections "Matériel" et "Logiciel".

Très complets, dès l'entrée-de-gamme
Donc même dans la plus basse fourchette de prix, on dispose à présent de caméscopes très complets. Certes, les ultra-miniatures restent très chers (12 000 F TTC environ). De même pour les options photo qui imposent souvent la présence d'un capteur numérique de plus grande taille, mais hélas moins sensible qu'un capteur purement dédié à la vidéo. Surcoût aussi, que la présence de puces de mémoire pour sauver lesdites photos. C'est assurément plus simple que de les importer depuis la cassette vidéo numérique, mais

162

svm Décembre 2001

cela se paie (1 000 à 1 500 F, 152/228 € de plus pour l'option puce de mémoire). Comme dès l'entrée-de-gamme les modèles sont bien équipés, on ne devra pas se résigner à acheter un caméscope trop basique. Ils offrent à présent les indispensables prises DV en entrée (pour enregistrer son montage depuis l'ordinateur), voire carrément les prises d'entrées vidéo analogiques, pour repiquer une vieille cassette VHS ou une émission de télé. Fonctions inabordables il y a à peine un an. Et même si l'ultra-miniaturisation reste chère, on trouve, entre 6 000 et 7 000 F TTC, des modèles très légers (un peu plus de 500 g) qui offriront une autonomie de fonctionnement bien plus grande que les ultra-compacts (2 à 3 heures contre 40 minutes). Bien entendu, leur boîtier, plus vaste, permet d'embarquer toutes les prises indispensables (micro, écouteur...). Côté informatique, il faut bien entendu disposer d'une bonne puissance, mais la vidéo numérique impose moins de contraintes que l'exercice similaire en analogique. Un PC musclé donc, qui, outre les fonctions de montage vidéo (de plus en plus simples avec les très récentes moutures des logiciels d'édition), donnera aussi accès aux nouveaux moyens de stockage et de diffusion que sont le CD et le DVDVidéo ou l'Internat.
Dominique-Georges Bègue

Matériel

La panoplie du idéaste numérique
Ordinateur Caméra DV Carte IEEE 1394 Câble DV

g ‘.À

Deux disques durs (un pour la vidéo, l'autre pour l'OS) à 7 200 tours, de 40 à 60 Go et avec connectique Ultra ATA 66 ou 100. Le processeur doit être à 400 MHz minimum et la mémoire vive à 256 Mo.

De préférence un modèle disposant en standard d'une entrée DV (DV-In) pour enregistrer votre montage directement sur bande DV. Uenregistrement analogique, sur VHS par exemple, reste possible.

Cette carte est indispensable pour pouvoir connecter le caméscope numérique au PC. Les pilotes fournis avec elle doivent être au minimum compatibles avec Windows 98 SE.

Le câble DV reliant le caméscope à l'ordinateur doit comporter une prise de petit format (4 broches) du côté caméra et plus grande du côté PC (6 broches).

7 000 à 9 000 F 6 000 à 12 000 F
(1 067 à 1 372 €) (915 à 1 829 €)

500 à 1 000 F
(76 à 152 €)

(23 €)

150 F

a vidéo exige un PC musclé. Une recommandation qui se traduit trop souvent chez le néophyte par processeur puissant. Funeste erreur. Certes, mieux vaut disposer d'un PC équipé d'une puce galopant à au moins 400 MHz et profitant d'instructions optimisées multimédias (de type

I

1I De 8 000 à 12 000 F TTC (1 220 à 1 829 €)
Avec ce budget, on accède à la gamme des caméscopes ultracompacts et celle de la capture d'images de grande taille. C'est également dans cette fourchette que l'on trouvera les rares modèles équipés d'un stabilisateur optique.

De 6 000 à 7 500 F TTC (915 à 1 143 €)
Dans cette gamme de prix, il ne faut pas compter sur l'ultra-miniaturisation ni sur les puces suffisamment puissantes pour capturer des photos de qualité satisfaisante. Les caméscopes appartenant à cette catégorie sont généralement munis de prises d'entrée DV (DV-In).

MMX chez Intel, par exemple). Mais le vrai nerf de la guerre réside dans la puissance et la taille des disques durs. Le pluriel, pour signifier qu'il est hautement préférable de ne pas enregistrer ses vidéos sur le disque de démarrage (constamment sollicité par le système d'exploitation et sa mémoire virtuelle). D'une capacité de 40 à 60 Go et tournant à 7200 tours, ils devront être reliés à un contrôleur rapide, de type Ultra ATA 66 minimum. Ainsi équipé, l'ordinateur affrontera sans souci les 3,9 Mo / s du débit de la bande DV. Une heure de film DV (ou D8) représentant un peu plus de 12 Go, les petits futés auront vite compris que l'on risque de se heurter à un écueil : celui de la barrière des

2 ou 4 Go de Windows 98 et Me. Avec ces OS, impossible de capturer plus de 9 ou 18 minutes de vidéo DV ou D8 d'un seul bloc. Heureusement, dans notre section "Logiciel", on verra que les éditeurs ont trouvé des parades qui n'imposent pas l'achat et l'installation de Windows 2000 ou XP qui, eux, ne souffrent pas de ce type de contrainte.

Ne pas flancher sur la mémoire
Puisque nous évoquons les logiciels, rappelons qu'ils sont très gourmands en mémoire vive. Vu la formidable baisse de prix de cette dernière (200 à 250 F TTC la barrette de 256 Mo PC133), on pourra opter d'emblée pour un strict minimum de 256 Mo, les 512 Mo offrant un
Décembre 2001 SVIT1

163




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 199 décembre 2001 Page 1SVM numéro 199 décembre 2001 Page 2-3SVM numéro 199 décembre 2001 Page 4-5SVM numéro 199 décembre 2001 Page 6-7SVM numéro 199 décembre 2001 Page 8-9SVM numéro 199 décembre 2001 Page 10-11SVM numéro 199 décembre 2001 Page 12-13SVM numéro 199 décembre 2001 Page 14-15SVM numéro 199 décembre 2001 Page 16-17SVM numéro 199 décembre 2001 Page 18-19SVM numéro 199 décembre 2001 Page 20-21SVM numéro 199 décembre 2001 Page 22-23SVM numéro 199 décembre 2001 Page 24-25SVM numéro 199 décembre 2001 Page 26-27SVM numéro 199 décembre 2001 Page 28-29SVM numéro 199 décembre 2001 Page 30-31SVM numéro 199 décembre 2001 Page 32-33SVM numéro 199 décembre 2001 Page 34-35SVM numéro 199 décembre 2001 Page 36-37SVM numéro 199 décembre 2001 Page 38-39SVM numéro 199 décembre 2001 Page 40-41SVM numéro 199 décembre 2001 Page 42-43SVM numéro 199 décembre 2001 Page 44-45SVM numéro 199 décembre 2001 Page 46-47SVM numéro 199 décembre 2001 Page 48-49SVM numéro 199 décembre 2001 Page 50-51SVM numéro 199 décembre 2001 Page 52-53SVM numéro 199 décembre 2001 Page 54-55SVM numéro 199 décembre 2001 Page 56-57SVM numéro 199 décembre 2001 Page 58-59SVM numéro 199 décembre 2001 Page 60-61SVM numéro 199 décembre 2001 Page 62-63SVM numéro 199 décembre 2001 Page 64-65SVM numéro 199 décembre 2001 Page 66-67SVM numéro 199 décembre 2001 Page 68-69SVM numéro 199 décembre 2001 Page 70-71SVM numéro 199 décembre 2001 Page 72-73SVM numéro 199 décembre 2001 Page 74-75SVM numéro 199 décembre 2001 Page 76-77SVM numéro 199 décembre 2001 Page 78-79SVM numéro 199 décembre 2001 Page 80-81SVM numéro 199 décembre 2001 Page 82-83SVM numéro 199 décembre 2001 Page 84-85SVM numéro 199 décembre 2001 Page 86-87SVM numéro 199 décembre 2001 Page 88-89SVM numéro 199 décembre 2001 Page 90-91SVM numéro 199 décembre 2001 Page 92-93SVM numéro 199 décembre 2001 Page 94-95SVM numéro 199 décembre 2001 Page 96-97SVM numéro 199 décembre 2001 Page 98-99SVM numéro 199 décembre 2001 Page 100-101SVM numéro 199 décembre 2001 Page 102-103SVM numéro 199 décembre 2001 Page 104-105SVM numéro 199 décembre 2001 Page 106-107SVM numéro 199 décembre 2001 Page 108-109SVM numéro 199 décembre 2001 Page 110-111SVM numéro 199 décembre 2001 Page 112-113SVM numéro 199 décembre 2001 Page 114-115SVM numéro 199 décembre 2001 Page 116-117SVM numéro 199 décembre 2001 Page 118-119SVM numéro 199 décembre 2001 Page 120-121SVM numéro 199 décembre 2001 Page 122-123SVM numéro 199 décembre 2001 Page 124-125SVM numéro 199 décembre 2001 Page 126-127SVM numéro 199 décembre 2001 Page 128-129SVM numéro 199 décembre 2001 Page 130-131SVM numéro 199 décembre 2001 Page 132-133SVM numéro 199 décembre 2001 Page 134-135SVM numéro 199 décembre 2001 Page 136-137SVM numéro 199 décembre 2001 Page 138-139SVM numéro 199 décembre 2001 Page 140-141SVM numéro 199 décembre 2001 Page 142-143SVM numéro 199 décembre 2001 Page 144-145SVM numéro 199 décembre 2001 Page 146-147SVM numéro 199 décembre 2001 Page 148-149SVM numéro 199 décembre 2001 Page 150-151SVM numéro 199 décembre 2001 Page 152-153SVM numéro 199 décembre 2001 Page 154-155SVM numéro 199 décembre 2001 Page 156-157SVM numéro 199 décembre 2001 Page 158-159SVM numéro 199 décembre 2001 Page 160-161SVM numéro 199 décembre 2001 Page 162-163SVM numéro 199 décembre 2001 Page 164-165SVM numéro 199 décembre 2001 Page 166-167SVM numéro 199 décembre 2001 Page 168-169SVM numéro 199 décembre 2001 Page 170-171SVM numéro 199 décembre 2001 Page 172-173SVM numéro 199 décembre 2001 Page 174-175SVM numéro 199 décembre 2001 Page 176-177SVM numéro 199 décembre 2001 Page 178-179SVM numéro 199 décembre 2001 Page 180-181SVM numéro 199 décembre 2001 Page 182-183SVM numéro 199 décembre 2001 Page 184-185SVM numéro 199 décembre 2001 Page 186-187SVM numéro 199 décembre 2001 Page 188-189SVM numéro 199 décembre 2001 Page 190-191SVM numéro 199 décembre 2001 Page 192-193SVM numéro 199 décembre 2001 Page 194-195SVM numéro 199 décembre 2001 Page 196-197SVM numéro 199 décembre 2001 Page 198-199SVM numéro 199 décembre 2001 Page 200-201SVM numéro 199 décembre 2001 Page 202-203SVM numéro 199 décembre 2001 Page 204-205SVM numéro 199 décembre 2001 Page 206-207SVM numéro 199 décembre 2001 Page 208-209SVM numéro 199 décembre 2001 Page 210-211SVM numéro 199 décembre 2001 Page 212-213SVM numéro 199 décembre 2001 Page 214-215SVM numéro 199 décembre 2001 Page 216-217SVM numéro 199 décembre 2001 Page 218-219SVM numéro 199 décembre 2001 Page 220-221SVM numéro 199 décembre 2001 Page 222-223SVM numéro 199 décembre 2001 Page 224-225SVM numéro 199 décembre 2001 Page 226-227SVM numéro 199 décembre 2001 Page 228-229SVM numéro 199 décembre 2001 Page 230-231SVM numéro 199 décembre 2001 Page 232-233SVM numéro 199 décembre 2001 Page 234-235SVM numéro 199 décembre 2001 Page 236-237SVM numéro 199 décembre 2001 Page 238-239SVM numéro 199 décembre 2001 Page 240-241SVM numéro 199 décembre 2001 Page 242