SVM n°199 décembre 2001
SVM n°199 décembre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°199 de décembre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 242

  • Taille du fichier PDF : 227 Mo

  • Dans ce numéro : musique en ligne... top départ !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 126 - 127  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
126 127
tous nos tests
prise en main

12 lecteurs MP3
pour emporter sa discothèque en balade
Selon leur taille, leur poids et leur capacité de stockage, les baladeurs MP3 ne rendent pas les mêmes services. Voici, pour chaque usage, les élus de notre Labo.
discothèque sur un seul support transportable au moins dans un sac. Pour lui, un baladeur MP3 équipé d'un disque dur comme celui de Creative ou d'Archos fera merveille. Le tout nouvel iPod d'Apple (voir nos pages Digitales) est encore plus tentant mais, hélas, il ne fonctionne qu'avec un Mac. En second choix, s'il dispose d'un budget limité, notre audiophile pourra se tourner vers un modèle lisant des CD de compils MP3, comme celui de Terratec. Dans ce cas, un PC avec graveur s'impose. Le sportif, du moins celui qui bouge et utilise les transports en commun, cherche avant tout quelques heures de musique pour tenir la journée sans avoir à transporter un chargeur, des piles ou tout autre élément encombrant. On lui conseille les baladeurs utilisant des cartes mémoire, comme celui de Compaq, tout petit, qui embarque pourtant 64 Mo de mémoire et offre deux emplacements supplémentaires pour cartes mémoire au format MMC. Enfin, celui qui désire un produit multi-usage devra faire quelques concessions. Mieux vaut pour lui lorgner sur un appareil de moyenne taille à carte mémoire, comme les Thomson, Intel ou Rio. Mais entre le coût du baladeur et celui des mémoires, il n'est pas facile de se décider. Voici donc douze modèles à disque dur, carte mémoire ou lecture de CD, présentés par usage. Et parmi eux, nos six favoris. Stanislas Odinot

A

ucun baladeur MP3 n'est parfait. Trop grand, trop lourd, peu autonome ou vite limité en capacité de stockage, aucun ne colle à tous les usages. Pourtant, depuis les premiers modèles, les progrès

sont réels. L'écran LCD et l'interface USB sont désormais systématiquement utilisés, et la quantité de mémoire minimale est passée à 64 Mo, voire 128 Mo chez Intel et Sony. Deux constructeurs, dont Thomson, ont même été jusqu'à intégrer un tuner FM.

Malgré ces améliorations, il faut encore choisir son baladeur en fonction de l'usage qu'on lui réserve. On peut définir trois grands types d'utilisateurs. L'audiophile, coureur de fond du MP3, désire avant tout retrouver l'intégrale de sa

LES CRITERES DE CHOIX
Stockage, poids, taille, extensions, où se trouve le bon équilibre? • L'autonomie • Le poids et • Les fonctions musicale les dimensions et l'ergonomie

114 SVM Décembre 2001

PH OTOS . 1 FEINS

Pour une qualité proche de celle du CD audio, une minute de MP3 occupe 1 Mo. Du coup, le calcul est vite fait: un disque dur de 6 Go stocke 100 heures, un CD-R près de 11 heures, et une carte mémoire de 128Mo environ 2 heures.

Moins de 70 g pour le Sony, et près de 500 g pour le lecteur à disque dur Creative: l'un se glisse dans une poche... et l'autre dans un cartable. En définitive, tout se résume à un choix entre confort et capacité.

Ecran LCD pour afficher et choisir les morceaux, connecteurs pour quatre enceintes, sortie numérique, égaliseur et spatialisation du son, batterie au lithium, enregistrement de sources externes... Chaque baladeur a ses atouts.

usage Plus de 100 CD dans la poche
Si la forte capacité de stockage est votre premier critère de choix, un baladeur à disque dur s'impose.
Avec 6000 minutes (100 heures) de musique sur 6 Go, et jusqu'à 330 heures de musique non-stop sur un modèle 20 Go, il va sans dire que les modèles à disque dur sont les champions de l'autonomie musicale. De ce point de vue, aucun baladeur MP3 ne peut rivaliser avec les modèles d'Archos et Creative. Juste derrière, viennent les baladeurs à lecteur de CD 12 cm qui, en plus de lire les CD gravés en MP3, lisent aussi les classiques CD audio. Un atout indéniable. Avec 650 ou 700 Mo par CD-R, ils permettent de stocker un peu plus de 11 heures de MP3 (taux de compression de 128 Kbits/s à 44 KHz). Bien entendu, on peut doubler le temps d'écoute en compressant un peu plus la musique au détriment de la qualité. Au bas du classement, nous placerons les modèles lisant des CD de 8 cm. Non pas que ces lecteurs soient de mauvaise qualité — le Philips est même très sympa —, mais leurs 180 Mo sont trop justes pour l'usage qui nous intéresse ici. Et les CD vierges, aussi chers que des 12 cm, sont de surcroît difficiles à trouver.

••,hn I enétle • O Illeshuml là • kloon Yktn SOCS •0 • • f1 11,11.11. • • Enrre Enz, 0 0 le•donno. 0 0 Calame 0 0 tiong gels Na esç.to. •0 Washeggen,.

Le Jukebox de Creative (photo) est un poil plus lourd et moins autonome que son superbe rival Jukebox 6000, du français Archos. Mais son logiciel offre une excellente ergonomie, et l'appareil comporte de nombreuses fonctions inédites (3 sorties son, EAX, infrarouge...).

Le logiciel MusicMatch, livré avec plusieurs des baladeurs de ce comparatif, convertit les CD audio en fichiers MP3. ll grave aussi ces MP3 sur CD-R.

El FI

LE PODIUM
Creative DAP Jukebox Archos Jukebox 6000 Terratec MP3Po Go

NOS SIX FAVORIS

"Qs
Bonne autonomie musicale sur le disque dur, taille et poids raisonnables, Archos réalise presque un sansfaute. Mais les listes de lecture pèchent un peu. Un autre modèle (Recorder) sait aussi enregistrer une source audio externe. A disque dur, lui aussi, le DAP Jukebox se distingue par sa technique (une entrée, deux sorties, infrarouge) et par son ergonomie et ses fonctions intégrées, telles que le son EAX. Mais les 4 à 5 heures d'autonomie sont un peu justes. ***** 2 000 F TTC / 305 € Tout petit et très léger, voici un baladeur très plaisant à transporter et à utiliser. Il a l'avantage d'intégrer 64 Mo et, ainsi, de laisser libres deux emplacements mémoire. Dommage qu'il faille recharger les piles séparément. **** 1800FTTC/ 274€ Ce baladeur à double fonction, MP3 et tuner FM, est un bel appareil (son très correct, 128 Mo de mémoire), très simple à utiliser. Mais il est impossible de lui ajouter de la mémoire, et il n'a pas de prise secteur. Le HipZip peut s'utiliser comme un disque dur externe de 40 Mo. Son utilisation est simple, le son est très puissant et l'appareil se raccorde au secteur. Les minidisques sont un peu bruyants pendant le transfert des fichiers. Sans doute le lecteur de CD le plus abouti, avec un excellent système antichoc, un bon écran LCD, une navigation aisée et la lecture de CD-A, CD-R, et CDRW. Mais à la première insertion d'un CD en MP3, il faut patienter presque une minute. **** 1 900 F TTC / 290 €

*****
2 000 F TTC / 305 €

****
1800FTTC/ 274€

****
2 000 F TTC / 305 €

De( en-1'pr( 001

115




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 199 décembre 2001 Page 1SVM numéro 199 décembre 2001 Page 2-3SVM numéro 199 décembre 2001 Page 4-5SVM numéro 199 décembre 2001 Page 6-7SVM numéro 199 décembre 2001 Page 8-9SVM numéro 199 décembre 2001 Page 10-11SVM numéro 199 décembre 2001 Page 12-13SVM numéro 199 décembre 2001 Page 14-15SVM numéro 199 décembre 2001 Page 16-17SVM numéro 199 décembre 2001 Page 18-19SVM numéro 199 décembre 2001 Page 20-21SVM numéro 199 décembre 2001 Page 22-23SVM numéro 199 décembre 2001 Page 24-25SVM numéro 199 décembre 2001 Page 26-27SVM numéro 199 décembre 2001 Page 28-29SVM numéro 199 décembre 2001 Page 30-31SVM numéro 199 décembre 2001 Page 32-33SVM numéro 199 décembre 2001 Page 34-35SVM numéro 199 décembre 2001 Page 36-37SVM numéro 199 décembre 2001 Page 38-39SVM numéro 199 décembre 2001 Page 40-41SVM numéro 199 décembre 2001 Page 42-43SVM numéro 199 décembre 2001 Page 44-45SVM numéro 199 décembre 2001 Page 46-47SVM numéro 199 décembre 2001 Page 48-49SVM numéro 199 décembre 2001 Page 50-51SVM numéro 199 décembre 2001 Page 52-53SVM numéro 199 décembre 2001 Page 54-55SVM numéro 199 décembre 2001 Page 56-57SVM numéro 199 décembre 2001 Page 58-59SVM numéro 199 décembre 2001 Page 60-61SVM numéro 199 décembre 2001 Page 62-63SVM numéro 199 décembre 2001 Page 64-65SVM numéro 199 décembre 2001 Page 66-67SVM numéro 199 décembre 2001 Page 68-69SVM numéro 199 décembre 2001 Page 70-71SVM numéro 199 décembre 2001 Page 72-73SVM numéro 199 décembre 2001 Page 74-75SVM numéro 199 décembre 2001 Page 76-77SVM numéro 199 décembre 2001 Page 78-79SVM numéro 199 décembre 2001 Page 80-81SVM numéro 199 décembre 2001 Page 82-83SVM numéro 199 décembre 2001 Page 84-85SVM numéro 199 décembre 2001 Page 86-87SVM numéro 199 décembre 2001 Page 88-89SVM numéro 199 décembre 2001 Page 90-91SVM numéro 199 décembre 2001 Page 92-93SVM numéro 199 décembre 2001 Page 94-95SVM numéro 199 décembre 2001 Page 96-97SVM numéro 199 décembre 2001 Page 98-99SVM numéro 199 décembre 2001 Page 100-101SVM numéro 199 décembre 2001 Page 102-103SVM numéro 199 décembre 2001 Page 104-105SVM numéro 199 décembre 2001 Page 106-107SVM numéro 199 décembre 2001 Page 108-109SVM numéro 199 décembre 2001 Page 110-111SVM numéro 199 décembre 2001 Page 112-113SVM numéro 199 décembre 2001 Page 114-115SVM numéro 199 décembre 2001 Page 116-117SVM numéro 199 décembre 2001 Page 118-119SVM numéro 199 décembre 2001 Page 120-121SVM numéro 199 décembre 2001 Page 122-123SVM numéro 199 décembre 2001 Page 124-125SVM numéro 199 décembre 2001 Page 126-127SVM numéro 199 décembre 2001 Page 128-129SVM numéro 199 décembre 2001 Page 130-131SVM numéro 199 décembre 2001 Page 132-133SVM numéro 199 décembre 2001 Page 134-135SVM numéro 199 décembre 2001 Page 136-137SVM numéro 199 décembre 2001 Page 138-139SVM numéro 199 décembre 2001 Page 140-141SVM numéro 199 décembre 2001 Page 142-143SVM numéro 199 décembre 2001 Page 144-145SVM numéro 199 décembre 2001 Page 146-147SVM numéro 199 décembre 2001 Page 148-149SVM numéro 199 décembre 2001 Page 150-151SVM numéro 199 décembre 2001 Page 152-153SVM numéro 199 décembre 2001 Page 154-155SVM numéro 199 décembre 2001 Page 156-157SVM numéro 199 décembre 2001 Page 158-159SVM numéro 199 décembre 2001 Page 160-161SVM numéro 199 décembre 2001 Page 162-163SVM numéro 199 décembre 2001 Page 164-165SVM numéro 199 décembre 2001 Page 166-167SVM numéro 199 décembre 2001 Page 168-169SVM numéro 199 décembre 2001 Page 170-171SVM numéro 199 décembre 2001 Page 172-173SVM numéro 199 décembre 2001 Page 174-175SVM numéro 199 décembre 2001 Page 176-177SVM numéro 199 décembre 2001 Page 178-179SVM numéro 199 décembre 2001 Page 180-181SVM numéro 199 décembre 2001 Page 182-183SVM numéro 199 décembre 2001 Page 184-185SVM numéro 199 décembre 2001 Page 186-187SVM numéro 199 décembre 2001 Page 188-189SVM numéro 199 décembre 2001 Page 190-191SVM numéro 199 décembre 2001 Page 192-193SVM numéro 199 décembre 2001 Page 194-195SVM numéro 199 décembre 2001 Page 196-197SVM numéro 199 décembre 2001 Page 198-199SVM numéro 199 décembre 2001 Page 200-201SVM numéro 199 décembre 2001 Page 202-203SVM numéro 199 décembre 2001 Page 204-205SVM numéro 199 décembre 2001 Page 206-207SVM numéro 199 décembre 2001 Page 208-209SVM numéro 199 décembre 2001 Page 210-211SVM numéro 199 décembre 2001 Page 212-213SVM numéro 199 décembre 2001 Page 214-215SVM numéro 199 décembre 2001 Page 216-217SVM numéro 199 décembre 2001 Page 218-219SVM numéro 199 décembre 2001 Page 220-221SVM numéro 199 décembre 2001 Page 222-223SVM numéro 199 décembre 2001 Page 224-225SVM numéro 199 décembre 2001 Page 226-227SVM numéro 199 décembre 2001 Page 228-229SVM numéro 199 décembre 2001 Page 230-231SVM numéro 199 décembre 2001 Page 232-233SVM numéro 199 décembre 2001 Page 234-235SVM numéro 199 décembre 2001 Page 236-237SVM numéro 199 décembre 2001 Page 238-239SVM numéro 199 décembre 2001 Page 240-241SVM numéro 199 décembre 2001 Page 242