SVM n°198 novembre 2001
SVM n°198 novembre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°198 de novembre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 232

  • Taille du fichier PDF : 209 Mo

  • Dans ce numéro : écrans plats... la micro change d'image !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
à la une

Écrans plats, la micro change d'image

Un écran plat pour regaruer a televusion

Sur le papier, tout ou presque plaide en faveur de l'écran plat pour regarder la télévision. Son poids, son encombre-

L
62

ment sur le bureau, sa protection magnétique autorisant des enceintes placées très près de l'écran — ce qui n'est pas toujours possible avec les écrans CRT — et même sa consommation électrique sont autant

d'éléments qui font de l'écran plat le périphérique idéal pour visionner programmes télé et DVD-Vidéo. Cela étant, le plus important en matière d'affichage reste la qualité de l'image. Et pour définir celle-ci, plusieurs paramètres entrent en jeu. A commencer par la fluidité. Or, si celle-ci ne pose aucun problème sur nos téléviseurs et écrans à tube cathodique, elle se révèle épineuse sur les écrans plats. Pour comprendre, il faut savoir que la dalle qui équipe

ces derniers est constituée de transistors chargés d'afficher une des trois couleurs composant un point de l'écran ; en fonction de leur qualité et de la technologie utilisée pour les concevoir, ces transistors sont capables d'afficher plus ou moins rapidement une information. Ainsi, sur les écrans d'ancienne génération, les plus lents ont une vitesse de rafraîchissement de 40 à 50 millisecondes, quand les plus rapides mettent aujourd'hui 20 ms. Autre-

svm Novembre 2001



LA DIAGONALE

ÉCRAN CATHODIQUE

TCHS
j
Dorénavant, regarder la télévision ou lorgner un DVD, c'est possible aussi bien sur un écran cathodique que sur un écran plat. Sur les deux l'affichage est rapide, mais les écrans CRT ont encore leur mot à dire dès qu'on parle chaleur des couleurs, contraste de l'image et, pour le puriste, image et vidéo.

Après les écrans de 14 pouces de diagonale, c'est au tour des 15 pouces de disparaître progressivement, au profit des 17 pouces. Les autres diagonales existantes sont 19, 20, 21 et 22 pouces pour les plus grands. Mais attention, car il y a tromperie sur la marchandise dans la mesure où la diagonale fournie par le constructeur est mesurée à partir de la taille physique du tube, alors que la diagonale utile est, dans la majorité des cas, inférieure d'au moins un pouce.

ment dit, les plus anciens ne pourront afficher que 20 images à la seconde (1 seconde/50 ms = 20 images/s). Or, la nonne d'affichage vidéo est, en France, le Secam... qui nécessite 25 images par seconde ! Résultat, avec un écran dont les transistors ne se rafraîchissent qu'à 50 ms, la retransmission des émissions de télé sera un peu floue puisque 5 images/s manquent à l'appel. Fort heureusement, les modèles à 40 ms et moins sont à présent les plus répandus et, sauf exception, le problème du nombre d'images affichées à l'écran ne se pose plus. On regrette pourtant que cette vitesse de réaction des transistors ne fasse pas encore partie des caractéristiques fournies par le fabricant, car cela permettrait de faire son achat en connaissance de cause. Autre contrainte à l'affichage vidéo : le Secam — et cela vaut aussi pour le Pal — requiert un affichage sur168 colonnes et 576 lignes. Alors que les écrans à cristaux liquides, comme les moniteurs traditionnels

d'ailleurs, sont prévus pour des résolutions de 640 x 480, de 800 x 600, 1 024 x 768, etc. Du coup, il est nécessaire de redimensionner (interpoler) les images hertziennes pour qu'elles s'affichent en plein écran — une manipulation qui ne se fait, hélas, pas sans perte de qualité... Et ces problèmes d'interpolation ne feront que s'accroître avec les équipements vidéo utilisant le format 16/9 ou une source vidéo de type NTSC, qui nécessite l'affichage de 30 images par seconde. Dernier obstacle : le contraste affiché par les écrans plats. Il est exprimé par un ratio, dont la valeur varie entre 200:1 et 400:1, qui représente la capacité du moniteur à produire un noir le plus profond possible et à rendre les dégradés de couleurs. Plus grand est ce ratio et meilleurs seront le noir et les dégradés. A titre d'exemple, pour un écran cathodique, ce ratio prend une valeur située entre 350:1 et 700:1. Les images affichées par les écrans plats seront donc, en l'état de la technolo-

15 pouces, c'est 15 pouces pour les écrans plats Il n'y a ici aucune différence entre diagonale annoncée et diagonale utile. Plusieurs diagonales sont disponibles: 15, 16, 17, 18, 20 et même 23 pouces. A diagonale équivalente, un écran plat est toutefois largement plus cher qu'un écran à tube cathodique. A titre d'exemple, un écran plat de 15 pouces de diagonale est, en moyenne, deux fois plus cher qu'un écran à tube cathodique de 17 pouces.

gie, moins vives que sur un écran ordinaire... Pour autant, à moins d'être un puriste, la qualité d'image actuellement offerte par les écrans plats de moyen de gamme est satisfaisante pour l'affichage vidéo. Mais il est vrai que seuls les écrans de haut de gamme, du fait de leur gestion d'image très performante, permettront d'afficher des images sans le moindre défaut. S.O.

Novembre 2001

svm 63




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 198 novembre 2001 Page 1SVM numéro 198 novembre 2001 Page 2-3SVM numéro 198 novembre 2001 Page 4-5SVM numéro 198 novembre 2001 Page 6-7SVM numéro 198 novembre 2001 Page 8-9SVM numéro 198 novembre 2001 Page 10-11SVM numéro 198 novembre 2001 Page 12-13SVM numéro 198 novembre 2001 Page 14-15SVM numéro 198 novembre 2001 Page 16-17SVM numéro 198 novembre 2001 Page 18-19SVM numéro 198 novembre 2001 Page 20-21SVM numéro 198 novembre 2001 Page 22-23SVM numéro 198 novembre 2001 Page 24-25SVM numéro 198 novembre 2001 Page 26-27SVM numéro 198 novembre 2001 Page 28-29SVM numéro 198 novembre 2001 Page 30-31SVM numéro 198 novembre 2001 Page 32-33SVM numéro 198 novembre 2001 Page 34-35SVM numéro 198 novembre 2001 Page 36-37SVM numéro 198 novembre 2001 Page 38-39SVM numéro 198 novembre 2001 Page 40-41SVM numéro 198 novembre 2001 Page 42-43SVM numéro 198 novembre 2001 Page 44-45SVM numéro 198 novembre 2001 Page 46-47SVM numéro 198 novembre 2001 Page 48-49SVM numéro 198 novembre 2001 Page 50-51SVM numéro 198 novembre 2001 Page 52-53SVM numéro 198 novembre 2001 Page 54-55SVM numéro 198 novembre 2001 Page 56-57SVM numéro 198 novembre 2001 Page 58-59SVM numéro 198 novembre 2001 Page 60-61SVM numéro 198 novembre 2001 Page 62-63SVM numéro 198 novembre 2001 Page 64-65SVM numéro 198 novembre 2001 Page 66-67SVM numéro 198 novembre 2001 Page 68-69SVM numéro 198 novembre 2001 Page 70-71SVM numéro 198 novembre 2001 Page 72-73SVM numéro 198 novembre 2001 Page 74-75SVM numéro 198 novembre 2001 Page 76-77SVM numéro 198 novembre 2001 Page 78-79SVM numéro 198 novembre 2001 Page 80-81SVM numéro 198 novembre 2001 Page 82-83SVM numéro 198 novembre 2001 Page 84-85SVM numéro 198 novembre 2001 Page 86-87SVM numéro 198 novembre 2001 Page 88-89SVM numéro 198 novembre 2001 Page 90-91SVM numéro 198 novembre 2001 Page 92-93SVM numéro 198 novembre 2001 Page 94-95SVM numéro 198 novembre 2001 Page 96-97SVM numéro 198 novembre 2001 Page 98-99SVM numéro 198 novembre 2001 Page 100-101SVM numéro 198 novembre 2001 Page 102-103SVM numéro 198 novembre 2001 Page 104-105SVM numéro 198 novembre 2001 Page 106-107SVM numéro 198 novembre 2001 Page 108-109SVM numéro 198 novembre 2001 Page 110-111SVM numéro 198 novembre 2001 Page 112-113SVM numéro 198 novembre 2001 Page 114-115SVM numéro 198 novembre 2001 Page 116-117SVM numéro 198 novembre 2001 Page 118-119SVM numéro 198 novembre 2001 Page 120-121SVM numéro 198 novembre 2001 Page 122-123SVM numéro 198 novembre 2001 Page 124-125SVM numéro 198 novembre 2001 Page 126-127SVM numéro 198 novembre 2001 Page 128-129SVM numéro 198 novembre 2001 Page 130-131SVM numéro 198 novembre 2001 Page 132-133SVM numéro 198 novembre 2001 Page 134-135SVM numéro 198 novembre 2001 Page 136-137SVM numéro 198 novembre 2001 Page 138-139SVM numéro 198 novembre 2001 Page 140-141SVM numéro 198 novembre 2001 Page 142-143SVM numéro 198 novembre 2001 Page 144-145SVM numéro 198 novembre 2001 Page 146-147SVM numéro 198 novembre 2001 Page 148-149SVM numéro 198 novembre 2001 Page 150-151SVM numéro 198 novembre 2001 Page 152-153SVM numéro 198 novembre 2001 Page 154-155SVM numéro 198 novembre 2001 Page 156-157SVM numéro 198 novembre 2001 Page 158-159SVM numéro 198 novembre 2001 Page 160-161SVM numéro 198 novembre 2001 Page 162-163SVM numéro 198 novembre 2001 Page 164-165SVM numéro 198 novembre 2001 Page 166-167SVM numéro 198 novembre 2001 Page 168-169SVM numéro 198 novembre 2001 Page 170-171SVM numéro 198 novembre 2001 Page 172-173SVM numéro 198 novembre 2001 Page 174-175SVM numéro 198 novembre 2001 Page 176-177SVM numéro 198 novembre 2001 Page 178-179SVM numéro 198 novembre 2001 Page 180-181SVM numéro 198 novembre 2001 Page 182-183SVM numéro 198 novembre 2001 Page 184-185SVM numéro 198 novembre 2001 Page 186-187SVM numéro 198 novembre 2001 Page 188-189SVM numéro 198 novembre 2001 Page 190-191SVM numéro 198 novembre 2001 Page 192-193SVM numéro 198 novembre 2001 Page 194-195SVM numéro 198 novembre 2001 Page 196-197SVM numéro 198 novembre 2001 Page 198-199SVM numéro 198 novembre 2001 Page 200-201SVM numéro 198 novembre 2001 Page 202-203SVM numéro 198 novembre 2001 Page 204-205SVM numéro 198 novembre 2001 Page 206-207SVM numéro 198 novembre 2001 Page 208-209SVM numéro 198 novembre 2001 Page 210-211SVM numéro 198 novembre 2001 Page 212-213SVM numéro 198 novembre 2001 Page 214-215SVM numéro 198 novembre 2001 Page 216-217SVM numéro 198 novembre 2001 Page 218-219SVM numéro 198 novembre 2001 Page 220-221SVM numéro 198 novembre 2001 Page 222-223SVM numéro 198 novembre 2001 Page 224-225SVM numéro 198 novembre 2001 Page 226-227SVM numéro 198 novembre 2001 Page 228-229SVM numéro 198 novembre 2001 Page 230-231SVM numéro 198 novembre 2001 Page 232