SVM n°197 octobre 2001
SVM n°197 octobre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°197 de octobre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 248

  • Taille du fichier PDF : 223 Mo

  • Dans ce numéro : dossier...forfaits internet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 240 - 241  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
240 241
l'encyclo de la micro
la puissance, Saint-Graal des puces

Comment ça marche: le coeur d'un micro-ordinateur

T

el un coeur, mais de silicium, matériau à partir duquel sont conçus les circuits intégrés de type semi-conducteur, le microprocesseur cadence l'ensemble des activités du PC et lui fournit toute la puissance dont il est capable. Si, au niveau de l'ordinateur lui-même, cette puissance est le résultat des performances cumulées des éléments qui le composent, intrinsèquement, le processeur embarque divers blocs logiques qui lui permettent d'assurer un traitement rapide et efficace des informations binaires qu'il manipule. Concrètement, les programmés à exécuter sont transmis au processeur sous la forme d'instructions machines directe-

ment câblées sur la puce, puis transitent par l'unité de commande (UC) qui séquence les instructions et les décode pour l'unité arithmétique et logique (UAL). Les opérations sont alors stockées de manière temporaire dans des mémoires spécifiques, appelées "registres". Même si l'architecture d'un processeur varie d'un constructeur à l'autre, et tout en tenant compte du domaine d'application visé (traitement graphique, calculs, transfert de données...), il est fréquent de retrouver d'une puce à l'autre des éléments communs chargés d'apporter un gain de puissance global.

Horloge Quel que soit le type d'opération réalisée (adressage mémoire, opération logique, calcul arithmétique, etc.), tout se fait en fonction de la cadence d'horloge du processeur. Ainsi, à 1 GHz, un cycle de base s'établit au milliardième de — seconde. Chaque — instruction requiert au minimum un cycle de base, et même, bien souvent, plusieurs cycles pour des opérations complexes.

Unité de virgule flottante Grâce à cette unité — également appelée FPU le processeur est en mesure de travailler sur des chiffres en représen12.354 tation décimale, et non 0 .4 ee plus seulement sur des entiers. Les calculs lourds sont ainsi grandement facilités par cette unité de calcul spécialisée.

FPU

3

Mémoire cache Les temps d'accès aux mémoires du PC représentent un goulet d'étranglement pour le MEM transit des donMEM nées. Le microprocesseur tire parti d'une série de mémoires, dites "cache", capables d'en supporter les cadences d'horloge. Les transactions se font au rythme du processeur et bénéficient d'un mode d'adressage beaucoup plus performant fixé par l'architecture générale: 32, 64 ou même 128 bits dans le cas du tout nouvel Itanium d'Intel.

4

222

svm Octobre 2001

LEXIQUE

Bloc logique
Elément d'une architecture électronique chargée de la réception, du traitement et du transfert des données qui lui sont soumises. Les données sont gérées par une suite d'opérateurs binaires travaillant en logique booléenne et constitués de transistors.

Pipelines Ces "registres" (ou mémoires) permettent au microprocesseur de stocker de manière temporaire des lignes d'instructions répétitives. Lorsqu'il a recours à cette zone de stockage, la puce est totalement indépendante des périphériques extérieurs et travaille à pleine puissance sur des opérations qu'elle a déjà effectuées.

tl

pond au langage propre du processeur, et donc aux opérations que celui-ci est en mesure de réaliser en fonction de sa logique câblée. L'évolution des techniques de gravure a permis d'enrichir le vocabulaire de INP base des puces. Ainsi, une cNp opération qui autrefois nécessitait l'exécution de plusieurs instructions (par exemple lors de manipulations sur des données de type multimédia) n'en demande plus qu'une seule aujourd'hui grâce à l'ajout de nouvelles commandes de type 3DNow! pour AMD ou MMX pour Intel.

e

Jeu d'instructions Il corres-

Binaire
Terme appliqué au codage de l'information au moyen d'une suite de 0 et de 1. En électronique, cette représentation se réalise au moyen de circuits ouverts ou fermés, c'està-dire autorisant ou non le passage d'un courant électrique.

Bit
Elément de base d'une donnée informatique, qui prend la valeur 0 ou 1. Pour former un octet, 8 bits sont nécessaires.

Semi-conducteur
Matériau non métallique conduisant de manière imparfaite le courant électrique. Sa résistivité diminue en fonction des impuretés qu'il contient, mais aussi sous l'effet de champs magnétiques ou d'un accroissement de la température.

Octobre 2001 SV

ni 223




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 197 octobre 2001 Page 1SVM numéro 197 octobre 2001 Page 2-3SVM numéro 197 octobre 2001 Page 4-5SVM numéro 197 octobre 2001 Page 6-7SVM numéro 197 octobre 2001 Page 8-9SVM numéro 197 octobre 2001 Page 10-11SVM numéro 197 octobre 2001 Page 12-13SVM numéro 197 octobre 2001 Page 14-15SVM numéro 197 octobre 2001 Page 16-17SVM numéro 197 octobre 2001 Page 18-19SVM numéro 197 octobre 2001 Page 20-21SVM numéro 197 octobre 2001 Page 22-23SVM numéro 197 octobre 2001 Page 24-25SVM numéro 197 octobre 2001 Page 26-27SVM numéro 197 octobre 2001 Page 28-29SVM numéro 197 octobre 2001 Page 30-31SVM numéro 197 octobre 2001 Page 32-33SVM numéro 197 octobre 2001 Page 34-35SVM numéro 197 octobre 2001 Page 36-37SVM numéro 197 octobre 2001 Page 38-39SVM numéro 197 octobre 2001 Page 40-41SVM numéro 197 octobre 2001 Page 42-43SVM numéro 197 octobre 2001 Page 44-45SVM numéro 197 octobre 2001 Page 46-47SVM numéro 197 octobre 2001 Page 48-49SVM numéro 197 octobre 2001 Page 50-51SVM numéro 197 octobre 2001 Page 52-53SVM numéro 197 octobre 2001 Page 54-55SVM numéro 197 octobre 2001 Page 56-57SVM numéro 197 octobre 2001 Page 58-59SVM numéro 197 octobre 2001 Page 60-61SVM numéro 197 octobre 2001 Page 62-63SVM numéro 197 octobre 2001 Page 64-65SVM numéro 197 octobre 2001 Page 66-67SVM numéro 197 octobre 2001 Page 68-69SVM numéro 197 octobre 2001 Page 70-71SVM numéro 197 octobre 2001 Page 72-73SVM numéro 197 octobre 2001 Page 74-75SVM numéro 197 octobre 2001 Page 76-77SVM numéro 197 octobre 2001 Page 78-79SVM numéro 197 octobre 2001 Page 80-81SVM numéro 197 octobre 2001 Page 82-83SVM numéro 197 octobre 2001 Page 84-85SVM numéro 197 octobre 2001 Page 86-87SVM numéro 197 octobre 2001 Page 88-89SVM numéro 197 octobre 2001 Page 90-91SVM numéro 197 octobre 2001 Page 92-93SVM numéro 197 octobre 2001 Page 94-95SVM numéro 197 octobre 2001 Page 96-97SVM numéro 197 octobre 2001 Page 98-99SVM numéro 197 octobre 2001 Page 100-101SVM numéro 197 octobre 2001 Page 102-103SVM numéro 197 octobre 2001 Page 104-105SVM numéro 197 octobre 2001 Page 106-107SVM numéro 197 octobre 2001 Page 108-109SVM numéro 197 octobre 2001 Page 110-111SVM numéro 197 octobre 2001 Page 112-113SVM numéro 197 octobre 2001 Page 114-115SVM numéro 197 octobre 2001 Page 116-117SVM numéro 197 octobre 2001 Page 118-119SVM numéro 197 octobre 2001 Page 120-121SVM numéro 197 octobre 2001 Page 122-123SVM numéro 197 octobre 2001 Page 124-125SVM numéro 197 octobre 2001 Page 126-127SVM numéro 197 octobre 2001 Page 128-129SVM numéro 197 octobre 2001 Page 130-131SVM numéro 197 octobre 2001 Page 132-133SVM numéro 197 octobre 2001 Page 134-135SVM numéro 197 octobre 2001 Page 136-137SVM numéro 197 octobre 2001 Page 138-139SVM numéro 197 octobre 2001 Page 140-141SVM numéro 197 octobre 2001 Page 142-143SVM numéro 197 octobre 2001 Page 144-145SVM numéro 197 octobre 2001 Page 146-147SVM numéro 197 octobre 2001 Page 148-149SVM numéro 197 octobre 2001 Page 150-151SVM numéro 197 octobre 2001 Page 152-153SVM numéro 197 octobre 2001 Page 154-155SVM numéro 197 octobre 2001 Page 156-157SVM numéro 197 octobre 2001 Page 158-159SVM numéro 197 octobre 2001 Page 160-161SVM numéro 197 octobre 2001 Page 162-163SVM numéro 197 octobre 2001 Page 164-165SVM numéro 197 octobre 2001 Page 166-167SVM numéro 197 octobre 2001 Page 168-169SVM numéro 197 octobre 2001 Page 170-171SVM numéro 197 octobre 2001 Page 172-173SVM numéro 197 octobre 2001 Page 174-175SVM numéro 197 octobre 2001 Page 176-177SVM numéro 197 octobre 2001 Page 178-179SVM numéro 197 octobre 2001 Page 180-181SVM numéro 197 octobre 2001 Page 182-183SVM numéro 197 octobre 2001 Page 184-185SVM numéro 197 octobre 2001 Page 186-187SVM numéro 197 octobre 2001 Page 188-189SVM numéro 197 octobre 2001 Page 190-191SVM numéro 197 octobre 2001 Page 192-193SVM numéro 197 octobre 2001 Page 194-195SVM numéro 197 octobre 2001 Page 196-197SVM numéro 197 octobre 2001 Page 198-199SVM numéro 197 octobre 2001 Page 200-201SVM numéro 197 octobre 2001 Page 202-203SVM numéro 197 octobre 2001 Page 204-205SVM numéro 197 octobre 2001 Page 206-207SVM numéro 197 octobre 2001 Page 208-209SVM numéro 197 octobre 2001 Page 210-211SVM numéro 197 octobre 2001 Page 212-213SVM numéro 197 octobre 2001 Page 214-215SVM numéro 197 octobre 2001 Page 216-217SVM numéro 197 octobre 2001 Page 218-219SVM numéro 197 octobre 2001 Page 220-221SVM numéro 197 octobre 2001 Page 222-223SVM numéro 197 octobre 2001 Page 224-225SVM numéro 197 octobre 2001 Page 226-227SVM numéro 197 octobre 2001 Page 228-229SVM numéro 197 octobre 2001 Page 230-231SVM numéro 197 octobre 2001 Page 232-233SVM numéro 197 octobre 2001 Page 234-235SVM numéro 197 octobre 2001 Page 236-237SVM numéro 197 octobre 2001 Page 238-239SVM numéro 197 octobre 2001 Page 240-241SVM numéro 197 octobre 2001 Page 242-243SVM numéro 197 octobre 2001 Page 244-245SVM numéro 197 octobre 2001 Page 246-247SVM numéro 197 octobre 2001 Page 248