SVM n°197 octobre 2001
SVM n°197 octobre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°197 de octobre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 248

  • Taille du fichier PDF : 223 Mo

  • Dans ce numéro : dossier...forfaits internet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 170 - 171  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
170 171
tous nos tests
face à face services

Deux services de mails
Ifrance contre Hotmail
Les services de courrier électronique

E
o
CD
Sur le service d'Ifrance, la rédaction de mail proprement dite est plutôt basique. Vous

disponibles gratuitement sur le Web, sans passer par un fournisseur d'accès, ont amplement contribué à la démocratisation de l'Internet. En effet, le gros avantage du webmail est de pouvoir lire et envoyer du courrier sur n'importe quel point d'accès à Internet, bibliothèque ou école par exemple, après identification. Tout cela se passe via votre navigateur Internet. Les mails apparaissent donc sur une page Web. Mais les services de webmail vont plus loin : à la manière d'un logiciel de messagerie, ils permettent, par exemple, de gérer un carnet d'adresses. Pour l'instant, tous ces services sont gratuits. Un des pionniers en la matière, Hotmail, racheté par Microsoft en 1997, revendique aujourd'hui plus de 100 millions d'utilisateurs. Cet incontournable des webmails a profité de l'été pour adopter une charte graphique

similaire à celle des autres produits MSN. Mais audelà de son esthétisme, plutôt réussi, elle présente peu de fonctions nouvelles. A côté des mastodontes internationaux tels que Hotmail ou Yahoo Mail, on trouve des services plus discrets, mais qui méritent toute votre attention. Ils ont su développer une galerie de services annexes, dont le plus pratique est sans conteste le support des protocoles SMTP et Pop3. C'est-à-dire que l'envoi et la réception de mails peuvent se faire sur un logiciel de messagerie classique, sans passer par le webmail. Aussi pouvez-vous rapatrier les messages sur votre ordinateur, puis y répondre hors connexion. Ifrance, avec ses 580 000 utilisateurs, fait partie de ces petits qui innovent, et nous avons voulu le mettre en vedette, face à Hotmail.
Nicolas Robaux

rédigez votre message, en texte brut et sans fioriture, dans un cadre de la page. Mais, grâce au support du protocole SMTP, vous pouvez aussi utiliser votre logiciel de mail favori pour rédiger de magnifiques messages enrichis, avec du HTML à la clé. Moins pratique est l'extraction d'une adresse de votre carnet : une nouvelle

Services associ és

ae
1.

•Pertit109.1f...% ormelom

re.rzIr.re...m..r.. .
aa

Ifrance propose une ribambelle de services, dont un antivirus (PC Cillin, qui a filtré le virus

Sircam dès son apparition), la réception des mails avec un logiciel de courrier classique (protocole Pop3), mais aussi le Wap, via le Minitel. Mieux, il est possible de vous faire lire vos mails à partir de n'importe quel téléphone, grâce au service Audiomail ! Ajoutons un répondeur à mails, fort utile en cas d'absence prolongée, la

Assurance auto Moins chère ?

www.hotmail.com www.ifrance.com

Les autres services de webmail
Parmi les autres services webmail qui permettent l'accès en Pop3, si pratique, citons encore Net Courrier (vvww.netcourrier.com), et La Poste (www.laposte.net), pour les francophones. Les adeptes de Netscape seront ravis d'apprendre que le module de mail de Netscape 6.1 s'intègre parfaitement dans le service webmail de l'éditeur (www.netscape.com/webmail), ainsi que dans le Netscape Instant Messenger, tant au niveau des messages que du carnet d'adresses. Enfin, ceux qui apprécient l'intégration de leur webmail dans un logiciel de messagerie instantanée pourront aussi regarder du côté de Yahoo Mail, qui fonctionne en tandem avec le Yahoo Messenger (www.yahoo.fr).

o
w

tee, rea . (1..,..c.s.ffaege.oae p.. taxé jleeleen neween «raffle], 4......gedecAnImee. fr.&

" era.. reRge7g ro. ç " elit==

:

C'est dans le domaine de l'ergonomie que le webmail d'Ifrance pèche le plus. Si le

design, avec les petits pictogrammes colorés, est sympathique et aéré, l'ensemble reste malheureusement peu intuitif. Certains de ces pictos manquent de clarté et d'autres sont même tout à fait inutiles. Il arrive d'autre part qu'on se perde dans les menus, qui obligent à d'incompréhensibles retours en arrière. Certaines comman-

152 svm Octobre 2001

sur le Web à l'essai
page apparaît, alors que cette fonction aurait gagné à être accessible via une simple fenêtre. Pour contrebalancer cette petite maladresse, un bon point de taille : les pièces jointes peuvent peser jusqu'à 5 Mo ! A vous le transfert de MP3 ! Enfin, derniers atouts d'Ifrance en matière de rédaction de mail, il est possible de créer plusieurs signatures et de choisir la plus adaptée à chaque mail. e-mail dans Hotmail prend tout son intérêt : depuis le menu Outils, vous pouvez choisir d'activer l'éditeur de texte RTF. Apparaît alors une nouvelle barre d'outils, très complète : liste à puces, couleur, image, "émoticone", choix de la police, justification du texte... En somme, un mini traitement de texte dédié aux mails ! Les adresses rapides, pour ajouter un correspondant en un clic, sont très utiles, et le carnet d'adresses en pop-up est une autre bonne idée. En Avantage revanche, la rédaction hors Ifrance connexion, avec un logiciel pour les pièces de mail, n'est possible jointes de 5 Mo et les mails en qu'avec Outlook Express 5 SMTP ou Outlook 2000/XP. Et Hotmail ne gère qu'une seule signature. Autre limitation, plus embêtante celle-là, les fichiers joints sont limités à 1 Mo.

C'est en utilisant Internet Explorer 5, avec le Javascript activé, que la rédaction d'un

redirection vers un autre compte mail (même en dehors d'Ifrance), l'envoi de fax gratuit sur toute la France, la traduction automatique en cinq langues avec Reverso, un filtrage avancé (accusé de réception en fonction de l'expéditeur, par exemple) et, enfin, 20 Mo de capacité de stockage. Il ne manque que l'interrogation de comptes Pop3 extérieurs et la recherche dans les messages.


01,11

f14 411:23e --14=1 . 7"

"r».6.1.F.Zrer..U..='' ..17 d ee ree:••
••••••••••••••••

go...à...10m,



••••• -.mu>

▪ earœusumne Ileamfflebum••«1› ron.••••••,.

qureci,

Malgré sa nouvelle formule, Hotmail propose beaucoup moins de services que son

challenger. L'antivirus intégré a mis presque une semaine à détecter Sircam... Son filtre à courrier indésirable oblige à vérifier le dossier des spams aussi souvent que le courrier normal. L'interrogation en Pop3 n'est possible, là encore, qu'avec Outlook Express 5 ou Outlook 2000/XP. L'espace de stockage est limité à 2 Mo : votre boîte

déborde vite, et si vous n'effacez pas des messages lors des premières sommations, Hotmail le fera pour vous sans autre forme Avantage de procès ! En revanche, Ifrance il est possible, via Hotmail, pour I'Audiomail d'interroger d'autres et la quantité des comptes Pop3 (par services offerts exemple celui de votre FAI classique) quand vous êtes en déplacement. Autre bon point parmi les services proposés : la recherche dans les messages.

des sont écrites en caractères si petits qu'il est difficile d'y cliquer. Enfin, les serveurs d'Ifrance "rament" parfois de longues heures durant. La gestion des filtres est en revanche d'une simplicité enfantine, comme d'ailleurs celle des dossiers. Mais pourquoi faut-il se réidentifier pour accéder au service chaque fois que l'on s'est éloigné de son ordinateur pendant une heure ?

L'ergonomie est, sans conteste, le point fort de la messagerie Hotmail. La grande tradition

"microsoftienne" de faciliter le travail de l'utilisateur joue ici à plein, surtout sous Internet Explorer : tout est clair et on n'est jamais perdu. La vitesse des serveurs est plutôt correcte, et le panneau global des Options est très explicite. L'intégration complète avec MSN Messenger et MSN Explorer, qui vous

préviennent de l'arrivée de nouveaux messages sans que vous ayez à vérifier sur le site, est aussi particulièrement appréciable. De la même Avantage façon, si un contact Hotmail Messenger est en ligne au pour la facilité moment où vous lisez un d'utilisation et de vos mails, vous pouvez, l'intégration à partir d'Hotmail, basculer à MSN sur MSN Messenger. Dernier bon point : le carnet d'adresses synchronisable avec Outlook 2000/XP.

Notre gagnant

Ifrance
Octobre 2001

svm 153




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 197 octobre 2001 Page 1SVM numéro 197 octobre 2001 Page 2-3SVM numéro 197 octobre 2001 Page 4-5SVM numéro 197 octobre 2001 Page 6-7SVM numéro 197 octobre 2001 Page 8-9SVM numéro 197 octobre 2001 Page 10-11SVM numéro 197 octobre 2001 Page 12-13SVM numéro 197 octobre 2001 Page 14-15SVM numéro 197 octobre 2001 Page 16-17SVM numéro 197 octobre 2001 Page 18-19SVM numéro 197 octobre 2001 Page 20-21SVM numéro 197 octobre 2001 Page 22-23SVM numéro 197 octobre 2001 Page 24-25SVM numéro 197 octobre 2001 Page 26-27SVM numéro 197 octobre 2001 Page 28-29SVM numéro 197 octobre 2001 Page 30-31SVM numéro 197 octobre 2001 Page 32-33SVM numéro 197 octobre 2001 Page 34-35SVM numéro 197 octobre 2001 Page 36-37SVM numéro 197 octobre 2001 Page 38-39SVM numéro 197 octobre 2001 Page 40-41SVM numéro 197 octobre 2001 Page 42-43SVM numéro 197 octobre 2001 Page 44-45SVM numéro 197 octobre 2001 Page 46-47SVM numéro 197 octobre 2001 Page 48-49SVM numéro 197 octobre 2001 Page 50-51SVM numéro 197 octobre 2001 Page 52-53SVM numéro 197 octobre 2001 Page 54-55SVM numéro 197 octobre 2001 Page 56-57SVM numéro 197 octobre 2001 Page 58-59SVM numéro 197 octobre 2001 Page 60-61SVM numéro 197 octobre 2001 Page 62-63SVM numéro 197 octobre 2001 Page 64-65SVM numéro 197 octobre 2001 Page 66-67SVM numéro 197 octobre 2001 Page 68-69SVM numéro 197 octobre 2001 Page 70-71SVM numéro 197 octobre 2001 Page 72-73SVM numéro 197 octobre 2001 Page 74-75SVM numéro 197 octobre 2001 Page 76-77SVM numéro 197 octobre 2001 Page 78-79SVM numéro 197 octobre 2001 Page 80-81SVM numéro 197 octobre 2001 Page 82-83SVM numéro 197 octobre 2001 Page 84-85SVM numéro 197 octobre 2001 Page 86-87SVM numéro 197 octobre 2001 Page 88-89SVM numéro 197 octobre 2001 Page 90-91SVM numéro 197 octobre 2001 Page 92-93SVM numéro 197 octobre 2001 Page 94-95SVM numéro 197 octobre 2001 Page 96-97SVM numéro 197 octobre 2001 Page 98-99SVM numéro 197 octobre 2001 Page 100-101SVM numéro 197 octobre 2001 Page 102-103SVM numéro 197 octobre 2001 Page 104-105SVM numéro 197 octobre 2001 Page 106-107SVM numéro 197 octobre 2001 Page 108-109SVM numéro 197 octobre 2001 Page 110-111SVM numéro 197 octobre 2001 Page 112-113SVM numéro 197 octobre 2001 Page 114-115SVM numéro 197 octobre 2001 Page 116-117SVM numéro 197 octobre 2001 Page 118-119SVM numéro 197 octobre 2001 Page 120-121SVM numéro 197 octobre 2001 Page 122-123SVM numéro 197 octobre 2001 Page 124-125SVM numéro 197 octobre 2001 Page 126-127SVM numéro 197 octobre 2001 Page 128-129SVM numéro 197 octobre 2001 Page 130-131SVM numéro 197 octobre 2001 Page 132-133SVM numéro 197 octobre 2001 Page 134-135SVM numéro 197 octobre 2001 Page 136-137SVM numéro 197 octobre 2001 Page 138-139SVM numéro 197 octobre 2001 Page 140-141SVM numéro 197 octobre 2001 Page 142-143SVM numéro 197 octobre 2001 Page 144-145SVM numéro 197 octobre 2001 Page 146-147SVM numéro 197 octobre 2001 Page 148-149SVM numéro 197 octobre 2001 Page 150-151SVM numéro 197 octobre 2001 Page 152-153SVM numéro 197 octobre 2001 Page 154-155SVM numéro 197 octobre 2001 Page 156-157SVM numéro 197 octobre 2001 Page 158-159SVM numéro 197 octobre 2001 Page 160-161SVM numéro 197 octobre 2001 Page 162-163SVM numéro 197 octobre 2001 Page 164-165SVM numéro 197 octobre 2001 Page 166-167SVM numéro 197 octobre 2001 Page 168-169SVM numéro 197 octobre 2001 Page 170-171SVM numéro 197 octobre 2001 Page 172-173SVM numéro 197 octobre 2001 Page 174-175SVM numéro 197 octobre 2001 Page 176-177SVM numéro 197 octobre 2001 Page 178-179SVM numéro 197 octobre 2001 Page 180-181SVM numéro 197 octobre 2001 Page 182-183SVM numéro 197 octobre 2001 Page 184-185SVM numéro 197 octobre 2001 Page 186-187SVM numéro 197 octobre 2001 Page 188-189SVM numéro 197 octobre 2001 Page 190-191SVM numéro 197 octobre 2001 Page 192-193SVM numéro 197 octobre 2001 Page 194-195SVM numéro 197 octobre 2001 Page 196-197SVM numéro 197 octobre 2001 Page 198-199SVM numéro 197 octobre 2001 Page 200-201SVM numéro 197 octobre 2001 Page 202-203SVM numéro 197 octobre 2001 Page 204-205SVM numéro 197 octobre 2001 Page 206-207SVM numéro 197 octobre 2001 Page 208-209SVM numéro 197 octobre 2001 Page 210-211SVM numéro 197 octobre 2001 Page 212-213SVM numéro 197 octobre 2001 Page 214-215SVM numéro 197 octobre 2001 Page 216-217SVM numéro 197 octobre 2001 Page 218-219SVM numéro 197 octobre 2001 Page 220-221SVM numéro 197 octobre 2001 Page 222-223SVM numéro 197 octobre 2001 Page 224-225SVM numéro 197 octobre 2001 Page 226-227SVM numéro 197 octobre 2001 Page 228-229SVM numéro 197 octobre 2001 Page 230-231SVM numéro 197 octobre 2001 Page 232-233SVM numéro 197 octobre 2001 Page 234-235SVM numéro 197 octobre 2001 Page 236-237SVM numéro 197 octobre 2001 Page 238-239SVM numéro 197 octobre 2001 Page 240-241SVM numéro 197 octobre 2001 Page 242-243SVM numéro 197 octobre 2001 Page 244-245SVM numéro 197 octobre 2001 Page 246-247SVM numéro 197 octobre 2001 Page 248