SVM n°197 octobre 2001
SVM n°197 octobre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°197 de octobre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 248

  • Taille du fichier PDF : 223 Mo

  • Dans ce numéro : dossier...forfaits internet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 168 - 169  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
168 169
tous nos tests
face à face logiciels

Deux logiciels de monta
La puissance et la sophistication à un prix très abordable, voilà ce que nous apportent les deux nouveaux logiciels de montage vidéo grand public que sont Studio 7 de Pinnacle et Video Studio 5 DVD Edition de Ulead. De fait, ces deux là n'ont aucun complexe à avoir face aux ténors du montage vidéo professionnel. Ils embarquent même des fonctions introuvables sur ces derniers, comme l'ajout de commentaires pendant que l'on visionne le film, ou la création et la gravure de DVD vidéo. Puissants donc, ils sont également peu gourmands en ressources, du moins dans les limites imposées par la gestion du montage numérique. Les prescriptions des éditeurs semblent toutefois un peu optimistes. Nous vous conseillons plutôt la configuration suivante : un Pentium 400 au minimum, même en Celeron ; 256 Mo de mémoire ; un disque dur de 30 Go et, surtout, un second disque dédié à la vidéo. Ce dernier devra être rapide et en Ultra ATA 100. A ce propos, Studio 7 vous fournit un utilitaire pour permet de tester le débit de vos disques durs. Lors de nos tests, l'installation des logiciels a été sans histoire. Nous avons même pu faire cohabiter les deux logiciels sur la même machine. Pas de problème non plus pour la connexion Internet et l'envoi de films sur les sites Web dédiés des deux éditeurs. Seule mauvaise surprise, les deux solutions ont une gestion un peu étriquée du Mpeg 2 des DVD et Super Vidéo CD, et n'exploitent pas toutes les ressources de ce format. Champion de l'ergonomie, de la vitesse et de la souplesse de montage, de la simplicité d'installation, Studio 7 l'emporte sur Video Studio 5, qui satisfera plutôt les amateurs de bricolage vidéo complexe et ceux qui recherchent une solution tout-en-un et bon marché.
Dominique-Georges Bègue

Capture v idéo

Video Studio 5 contre Studio 7

La mise en route du logiciel sera simple si vous n'avez qu'une carte d'acquisition vidéo (ce n'était pas notre cas, car nous voulions tester les

capacités de détection du logiciel). Une plongée dans le manuel s'impose cependant pour détecter le petit bouton d'accès au menu déroulant des réglages. De plus, il faut avoir branché et allumé la caméra DV pour que Video Studio 5 détecte la carte et se configure en conséquence.

,CD

o
CD cri

+.+1

o

Bien que compatible avec un affichage en 1 024 points par 768, Video Studio 5 donne l'impression de gâcher la surface d'affichage. Résultat :

les accès aux réglages (boutons) sont minuscules et la lecture du manuel s'impose. La visualisation des effets et des transitions demande un (assez long) délai, même avec le Pentium III 866 doté de 512 Mo de mémoire vive qui nous a servi lors du test. C'est dommage, car la palette des

Studio 7
Editeur : Pinnacle France Prix : env. 800 F TTC/120 €

et ergonomique
plug-in de création

www.pinnaclesys.com

Video Studio 5 DVD
Editeur : Ulead Prix : env. 700 F TTC/107 € www.ulead.co.uk/fr

0 cri cn
LL

Vidéowave 4, un outsider à considérer
Vidéowave 4 est doté d'un design très ergonomique et permet l'incrustation d'un film dans un autre. Mais il lui manque, à l'inverse de ses deux rivaux comparés ci-dessus, un affichage en time-line distinguant toutes les pistes d'un film, ce qui facilite le doublage son.
Editeur : MG, France Prix : env. KA F TTC/120 €

On risque fort d'acheter Video Studio 5 DVD Edition uniquement pour son très performant

de Vidéo CD, Super Vidéo CD et DVD. Téléchargez les trois mises à jour (5.0.1 pour l'application, et deux correctifs pour le plug-in DVD), et vous serez capable de créer, sur un CD-Rom et un DVD (le graveur Pioneer A03 est pris en charge), de super-

www.mgi-france.com

150

svm Octobre 2001

ge vidéo à 'essai
Vous n'aurez pas ces petits désagréments avec Studio 7. En revanche, Vidéo Studio 5 balaie plus large et est compatible (mais parfois pas, gare aux "plantages" !) avec un plus grand nombre de cartes analogiques. Bon point aussi que d'avoir prévu une capture automatisée par lot, l'enchaînement automatique des fichiers de plus de 4 Go, et la capture en Mpeg 2 (format DVD) sur les cartes analogiques. DV (Studio 7 évite les pièges), mais aussi du découpage des séquences pendant et après la capture, donc sur un film saisi avec un autre logiciel. Dans ce cas, Studio utilise un système de détection de contraste pour séparer les scènes. Pratique aussi pour les petites configurations, la capture en basse définition (Smart Capture) qui économise l'espace disque (jusqu'à 1 heure de film sur 150 Mo à partir d'une cassette DV). Bien qu'optimisé pour le format DV, Studio 7 ai reconnaît plusieurs boîtiers de capture vidéo USB, les webcams, les cartes PCI avec tuner TV et certaines cartes d'acquisition vidéo analogiques. Mais la capture en Mpeg2 n'est pas prévue.

Les automatismes mis en place pour la capture vidéo jouent à plein avec ce logiciel. Il en va ainsi de la détection de la carte

effets et transitions est un peu plus spectaculaire que celle de Studio 7. On peut incruster une vidéo dans une autre en utilisant la piste de Titre (ce qui est impossible avec Studio 7). On peut aussi monter des films en Mpeg (1 et 2). En revanche, le titreur est complexe, moins riche en modèles prédéfinis que celui de son concurrent et ne s'affiche pas dans une grande fenêtre redimensionnable.

L'ergonomie est parfaite, et la gestion de l'espace d'affichage excellente. Le logiciel dispose d'un outil très pratique de

découpage des séquences, plus simple que les classiques barres d'étirement, toujours disponibles. La boîte à outils d'effets et de transitions est complète, mais on aurait aimé un peu plus de transitions en 3D. Il est toutefois possible d'en ajouter. La prévisualisation en temps

réel est l'un des points forts du logiciel. Le titreur est d'excellente facture. De même, le ralenti et l'accéléré sont très efficaces et sans scintilleAvantage ment. Superbe section Studio 7 audio également : la pour l'ergonomie, modification du niveau le titreur et la sonore des trois pistes partie audio audio, tout comme l'ajout de commentaires au micro, se fait pendant la lecture. Et fantastique bibliothèque de fonds musicaux SmartSound.

bes Vidéo CD et DVD. Ils incluront au besoin une bandeannonce préliminaire, puis autant de pages de menus que nécessaire. Pour créer ceux-ci, il suffit de se déplacer dans son film et de repérer les séquences. Un système parfait, d'autant que la qualité d'encodage en Mpeg est supérieure à celle de Studio 7 (pas de fourmillements). Et bien sûr les options de sortie Web et DV sont aussi présentes.

Une belle palette de formats pour sauvegarder le montage : l'option Web offre les formats Microsoft et Real Player ainsi

que le téléchargement sur un site dédié sur lequel on pourra venir visionner votre film ; la sauvegarde sur bande DV ne pose pas de problème non plus. Par contre, déception du côté Mpeg. Même avec la mise à jour 7.0.2 (à télécharger) la qualité du Mpeg 2 est

inférieure à celle de Video Studio 5. En contrepartie, il encode près de deux fois plus vite (4' 40, contre 7' 52 au format SVCD, pour un film Avantage DV d'l minute). Nous Video avons détecté des Studio 5 erreurs de débit sur le pour son plug-in format DVD (2,4 Mbits, Vidéo CD alors qu'il fait au moins 5 Mbits) et des erreurs d'encodage. Le logiciel ne gère pas la création ni la gravure dans les formats VCD, SVCD et DVD.

Notre gagnant

Studio 7
Octobre 2001 SVI11

151




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 197 octobre 2001 Page 1SVM numéro 197 octobre 2001 Page 2-3SVM numéro 197 octobre 2001 Page 4-5SVM numéro 197 octobre 2001 Page 6-7SVM numéro 197 octobre 2001 Page 8-9SVM numéro 197 octobre 2001 Page 10-11SVM numéro 197 octobre 2001 Page 12-13SVM numéro 197 octobre 2001 Page 14-15SVM numéro 197 octobre 2001 Page 16-17SVM numéro 197 octobre 2001 Page 18-19SVM numéro 197 octobre 2001 Page 20-21SVM numéro 197 octobre 2001 Page 22-23SVM numéro 197 octobre 2001 Page 24-25SVM numéro 197 octobre 2001 Page 26-27SVM numéro 197 octobre 2001 Page 28-29SVM numéro 197 octobre 2001 Page 30-31SVM numéro 197 octobre 2001 Page 32-33SVM numéro 197 octobre 2001 Page 34-35SVM numéro 197 octobre 2001 Page 36-37SVM numéro 197 octobre 2001 Page 38-39SVM numéro 197 octobre 2001 Page 40-41SVM numéro 197 octobre 2001 Page 42-43SVM numéro 197 octobre 2001 Page 44-45SVM numéro 197 octobre 2001 Page 46-47SVM numéro 197 octobre 2001 Page 48-49SVM numéro 197 octobre 2001 Page 50-51SVM numéro 197 octobre 2001 Page 52-53SVM numéro 197 octobre 2001 Page 54-55SVM numéro 197 octobre 2001 Page 56-57SVM numéro 197 octobre 2001 Page 58-59SVM numéro 197 octobre 2001 Page 60-61SVM numéro 197 octobre 2001 Page 62-63SVM numéro 197 octobre 2001 Page 64-65SVM numéro 197 octobre 2001 Page 66-67SVM numéro 197 octobre 2001 Page 68-69SVM numéro 197 octobre 2001 Page 70-71SVM numéro 197 octobre 2001 Page 72-73SVM numéro 197 octobre 2001 Page 74-75SVM numéro 197 octobre 2001 Page 76-77SVM numéro 197 octobre 2001 Page 78-79SVM numéro 197 octobre 2001 Page 80-81SVM numéro 197 octobre 2001 Page 82-83SVM numéro 197 octobre 2001 Page 84-85SVM numéro 197 octobre 2001 Page 86-87SVM numéro 197 octobre 2001 Page 88-89SVM numéro 197 octobre 2001 Page 90-91SVM numéro 197 octobre 2001 Page 92-93SVM numéro 197 octobre 2001 Page 94-95SVM numéro 197 octobre 2001 Page 96-97SVM numéro 197 octobre 2001 Page 98-99SVM numéro 197 octobre 2001 Page 100-101SVM numéro 197 octobre 2001 Page 102-103SVM numéro 197 octobre 2001 Page 104-105SVM numéro 197 octobre 2001 Page 106-107SVM numéro 197 octobre 2001 Page 108-109SVM numéro 197 octobre 2001 Page 110-111SVM numéro 197 octobre 2001 Page 112-113SVM numéro 197 octobre 2001 Page 114-115SVM numéro 197 octobre 2001 Page 116-117SVM numéro 197 octobre 2001 Page 118-119SVM numéro 197 octobre 2001 Page 120-121SVM numéro 197 octobre 2001 Page 122-123SVM numéro 197 octobre 2001 Page 124-125SVM numéro 197 octobre 2001 Page 126-127SVM numéro 197 octobre 2001 Page 128-129SVM numéro 197 octobre 2001 Page 130-131SVM numéro 197 octobre 2001 Page 132-133SVM numéro 197 octobre 2001 Page 134-135SVM numéro 197 octobre 2001 Page 136-137SVM numéro 197 octobre 2001 Page 138-139SVM numéro 197 octobre 2001 Page 140-141SVM numéro 197 octobre 2001 Page 142-143SVM numéro 197 octobre 2001 Page 144-145SVM numéro 197 octobre 2001 Page 146-147SVM numéro 197 octobre 2001 Page 148-149SVM numéro 197 octobre 2001 Page 150-151SVM numéro 197 octobre 2001 Page 152-153SVM numéro 197 octobre 2001 Page 154-155SVM numéro 197 octobre 2001 Page 156-157SVM numéro 197 octobre 2001 Page 158-159SVM numéro 197 octobre 2001 Page 160-161SVM numéro 197 octobre 2001 Page 162-163SVM numéro 197 octobre 2001 Page 164-165SVM numéro 197 octobre 2001 Page 166-167SVM numéro 197 octobre 2001 Page 168-169SVM numéro 197 octobre 2001 Page 170-171SVM numéro 197 octobre 2001 Page 172-173SVM numéro 197 octobre 2001 Page 174-175SVM numéro 197 octobre 2001 Page 176-177SVM numéro 197 octobre 2001 Page 178-179SVM numéro 197 octobre 2001 Page 180-181SVM numéro 197 octobre 2001 Page 182-183SVM numéro 197 octobre 2001 Page 184-185SVM numéro 197 octobre 2001 Page 186-187SVM numéro 197 octobre 2001 Page 188-189SVM numéro 197 octobre 2001 Page 190-191SVM numéro 197 octobre 2001 Page 192-193SVM numéro 197 octobre 2001 Page 194-195SVM numéro 197 octobre 2001 Page 196-197SVM numéro 197 octobre 2001 Page 198-199SVM numéro 197 octobre 2001 Page 200-201SVM numéro 197 octobre 2001 Page 202-203SVM numéro 197 octobre 2001 Page 204-205SVM numéro 197 octobre 2001 Page 206-207SVM numéro 197 octobre 2001 Page 208-209SVM numéro 197 octobre 2001 Page 210-211SVM numéro 197 octobre 2001 Page 212-213SVM numéro 197 octobre 2001 Page 214-215SVM numéro 197 octobre 2001 Page 216-217SVM numéro 197 octobre 2001 Page 218-219SVM numéro 197 octobre 2001 Page 220-221SVM numéro 197 octobre 2001 Page 222-223SVM numéro 197 octobre 2001 Page 224-225SVM numéro 197 octobre 2001 Page 226-227SVM numéro 197 octobre 2001 Page 228-229SVM numéro 197 octobre 2001 Page 230-231SVM numéro 197 octobre 2001 Page 232-233SVM numéro 197 octobre 2001 Page 234-235SVM numéro 197 octobre 2001 Page 236-237SVM numéro 197 octobre 2001 Page 238-239SVM numéro 197 octobre 2001 Page 240-241SVM numéro 197 octobre 2001 Page 242-243SVM numéro 197 octobre 2001 Page 244-245SVM numéro 197 octobre 2001 Page 246-247SVM numéro 197 octobre 2001 Page 248