SVM n°197 octobre 2001
SVM n°197 octobre 2001
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°197 de octobre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 248

  • Taille du fichier PDF : 223 Mo

  • Dans ce numéro : dossier...forfaits internet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 122 - 123  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
122 123
il

!

Rester en lign en empruntant sa ligne de métro
bluetooth
Pour permettre aux usagers du métro parisien de consulter des contenus en ligne via leur assistant numérique ou leur téléphone portable de nouvelle génération, mais aussi de télécharger des fichiers musicaux ou encore, simplement, de passer le temps avec un jeu en ligne en attendant l'arrivée d'une rame, la RRTP développe un programme de services mobiles. Déjà. avec MicropoleUnivers, une entreprise spécialiste de l'Internet mobile, des premiers tests ont été réalisés: depuis un PDR (un iPaq pour être précis) et via un relais (une borne d'envoi et de réception), il s'agissait de télécharger une sélection d'informations ainsi que des opus électroniques, fournis et lisibles à l'aide du logiciel Reader de Mobipocket. Mais pour offrir des services de proximité et des informations "à emporter", la RRTP mise surtout sur Bluetooth. Il faut dire que la technologie sans fil initiée par Ericsson est idéale pour ce genre d'applications. Concrètement, un appareil doté d'un émetteurrécepteur Bluetooth reste constamment à l'affût d'un homologue avec qui communiquer, dans un rayon maximal de 10 m, mais aussi 100 m grâce à un ampli. Lorsqu'il trouve un correspondant (en l'occurrence le relais), le POP établit une liaison selon un modèle maître/ esclave pour communiquer avec lui. Une fois la liaison établie, la puce Bluetooth peut assurer un débit de l'ordre du mégabit par seconde, un chiffre assez peu élevé mais tout de même bien suffisant pour ce genre de téléchargements. Plus légère et plus facile d'utilisation que les technologies sans fil rivales, Bluetooth a donc de quoi charmer les utilisateurs de PDR. Pourtant, le SIG (Special Interest Group), qui promeut Bluetooth et en définit les normes, a dû récemment faire évoluer les spécifications de son bébé, car nombre d'appareils avaient du mal à communiquer entre eux! Cela n'a pas empêché moult fabricants de téléphones mobiles et de PDR de se lancer dans la course à la "dent bleue". Résultat : la plupart des assistants personnels peuvent désormais être pourvus d'une carte Bluetooth. Seulement voilà: comme elles ne sont pas encore intégrées directement au PDR, ces cartes restent plutôt onéreuses (aux alentours de 1000 F) et, il faut bien le dire, pas très utiles sans services associés. Rutrement dit, il faudra attendre encore un peu avant de pouvoir beamer... Eric Le Bourlout

DR

Avec un programme de services on-line, la RATP fait sa mue numérique.

www.bluetooth.com 104 svm

www.palowireless. com/bluetooth/

11 Que les magnéto::.copes dévorent les galerites e
gravure de DVD
Pour enregistrer des films et des émissions de télé, les magnétoscopes à disque dur ont séduit des milliers de foyers américains. Il n'est pourtant pas dit que ces appareils fassent de vieux os. De fait, uand le disque ur est plie, on st bien obligé e transférer son contenu sur un autre support... La solution pourrait ici venir des magnétoscopes à graveur de DVD, qui commencent à arriver en Eu: si la galetleine, il su changer! Et ut aussi la r dans un lecteur DVD de salon ou la glisser dans un PC pour faire du montage vidéo. Les plus grosses galettes à double face stockent aujourd'hui 9)4 Go. soit de 2 a 8 h de vidéo numérique au format Mpeg-2. Voilà de quoi faire... Qui plus est, si l'on compresse au maximum la vidéo, le piqué reste supérieur à celui des bandes VHS. Et, dernier gros atout du numérique, l'image ne se dégrade pas quand on réenregistre plusieurs fois le DVD. Rvec ces magnétoscopes de salon, la qualité se niche aussi dans les détails. Comme avec les films sur DVD-Vidéo, on est accueilli par un menu interactif présentant les différents enregistrements, qu'ils proviennent de la télé ou d'un caméscope numérique - l'appareil comporte une prise Firewire. Pour chaque séquence figure la date d'enregistrement, la durée, et même un titre qu'on inscrit soi-même via la télécommande. Si l'on a enregistré un match de foot, par exemple, un signet placé sur les buts permet de zapper directement sur les meilleurs moments de la rencontre. Il y a aussi les arrêts sur image, sans tremblements ni zébrures, et la fonction zoom. En revanche, ces graveurs sont incapables de dupliquer les DVD-Vidéo du commerce, lesquels sont proteges par des systèmes anticopie. Plus gênant: au royaume du OVO enregistrable, le roi n'est pas encore sur le trône. En effet. le modèle Philips DVDR 1000 (notre photo) respecte un standard particulier, le DVD+RUJ, imagine par Philips et quelques partenaires. dont Sony. HP et Dell, mais Pioneer a lui aussi conçu un standard, le DVD-RW, ainsi que Toshiba et Hitachi, qui prônent le DVD-Ram, plutôt axe informatique. De quoi rendre chèvre le consommateur... Qui notera surtout le prix excessif de ces premiers graveurs de salon: entre 12 000 et 13 000 F TTC I E.L.B.




Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 197 octobre 2001 Page 1SVM numéro 197 octobre 2001 Page 2-3SVM numéro 197 octobre 2001 Page 4-5SVM numéro 197 octobre 2001 Page 6-7SVM numéro 197 octobre 2001 Page 8-9SVM numéro 197 octobre 2001 Page 10-11SVM numéro 197 octobre 2001 Page 12-13SVM numéro 197 octobre 2001 Page 14-15SVM numéro 197 octobre 2001 Page 16-17SVM numéro 197 octobre 2001 Page 18-19SVM numéro 197 octobre 2001 Page 20-21SVM numéro 197 octobre 2001 Page 22-23SVM numéro 197 octobre 2001 Page 24-25SVM numéro 197 octobre 2001 Page 26-27SVM numéro 197 octobre 2001 Page 28-29SVM numéro 197 octobre 2001 Page 30-31SVM numéro 197 octobre 2001 Page 32-33SVM numéro 197 octobre 2001 Page 34-35SVM numéro 197 octobre 2001 Page 36-37SVM numéro 197 octobre 2001 Page 38-39SVM numéro 197 octobre 2001 Page 40-41SVM numéro 197 octobre 2001 Page 42-43SVM numéro 197 octobre 2001 Page 44-45SVM numéro 197 octobre 2001 Page 46-47SVM numéro 197 octobre 2001 Page 48-49SVM numéro 197 octobre 2001 Page 50-51SVM numéro 197 octobre 2001 Page 52-53SVM numéro 197 octobre 2001 Page 54-55SVM numéro 197 octobre 2001 Page 56-57SVM numéro 197 octobre 2001 Page 58-59SVM numéro 197 octobre 2001 Page 60-61SVM numéro 197 octobre 2001 Page 62-63SVM numéro 197 octobre 2001 Page 64-65SVM numéro 197 octobre 2001 Page 66-67SVM numéro 197 octobre 2001 Page 68-69SVM numéro 197 octobre 2001 Page 70-71SVM numéro 197 octobre 2001 Page 72-73SVM numéro 197 octobre 2001 Page 74-75SVM numéro 197 octobre 2001 Page 76-77SVM numéro 197 octobre 2001 Page 78-79SVM numéro 197 octobre 2001 Page 80-81SVM numéro 197 octobre 2001 Page 82-83SVM numéro 197 octobre 2001 Page 84-85SVM numéro 197 octobre 2001 Page 86-87SVM numéro 197 octobre 2001 Page 88-89SVM numéro 197 octobre 2001 Page 90-91SVM numéro 197 octobre 2001 Page 92-93SVM numéro 197 octobre 2001 Page 94-95SVM numéro 197 octobre 2001 Page 96-97SVM numéro 197 octobre 2001 Page 98-99SVM numéro 197 octobre 2001 Page 100-101SVM numéro 197 octobre 2001 Page 102-103SVM numéro 197 octobre 2001 Page 104-105SVM numéro 197 octobre 2001 Page 106-107SVM numéro 197 octobre 2001 Page 108-109SVM numéro 197 octobre 2001 Page 110-111SVM numéro 197 octobre 2001 Page 112-113SVM numéro 197 octobre 2001 Page 114-115SVM numéro 197 octobre 2001 Page 116-117SVM numéro 197 octobre 2001 Page 118-119SVM numéro 197 octobre 2001 Page 120-121SVM numéro 197 octobre 2001 Page 122-123SVM numéro 197 octobre 2001 Page 124-125SVM numéro 197 octobre 2001 Page 126-127SVM numéro 197 octobre 2001 Page 128-129SVM numéro 197 octobre 2001 Page 130-131SVM numéro 197 octobre 2001 Page 132-133SVM numéro 197 octobre 2001 Page 134-135SVM numéro 197 octobre 2001 Page 136-137SVM numéro 197 octobre 2001 Page 138-139SVM numéro 197 octobre 2001 Page 140-141SVM numéro 197 octobre 2001 Page 142-143SVM numéro 197 octobre 2001 Page 144-145SVM numéro 197 octobre 2001 Page 146-147SVM numéro 197 octobre 2001 Page 148-149SVM numéro 197 octobre 2001 Page 150-151SVM numéro 197 octobre 2001 Page 152-153SVM numéro 197 octobre 2001 Page 154-155SVM numéro 197 octobre 2001 Page 156-157SVM numéro 197 octobre 2001 Page 158-159SVM numéro 197 octobre 2001 Page 160-161SVM numéro 197 octobre 2001 Page 162-163SVM numéro 197 octobre 2001 Page 164-165SVM numéro 197 octobre 2001 Page 166-167SVM numéro 197 octobre 2001 Page 168-169SVM numéro 197 octobre 2001 Page 170-171SVM numéro 197 octobre 2001 Page 172-173SVM numéro 197 octobre 2001 Page 174-175SVM numéro 197 octobre 2001 Page 176-177SVM numéro 197 octobre 2001 Page 178-179SVM numéro 197 octobre 2001 Page 180-181SVM numéro 197 octobre 2001 Page 182-183SVM numéro 197 octobre 2001 Page 184-185SVM numéro 197 octobre 2001 Page 186-187SVM numéro 197 octobre 2001 Page 188-189SVM numéro 197 octobre 2001 Page 190-191SVM numéro 197 octobre 2001 Page 192-193SVM numéro 197 octobre 2001 Page 194-195SVM numéro 197 octobre 2001 Page 196-197SVM numéro 197 octobre 2001 Page 198-199SVM numéro 197 octobre 2001 Page 200-201SVM numéro 197 octobre 2001 Page 202-203SVM numéro 197 octobre 2001 Page 204-205SVM numéro 197 octobre 2001 Page 206-207SVM numéro 197 octobre 2001 Page 208-209SVM numéro 197 octobre 2001 Page 210-211SVM numéro 197 octobre 2001 Page 212-213SVM numéro 197 octobre 2001 Page 214-215SVM numéro 197 octobre 2001 Page 216-217SVM numéro 197 octobre 2001 Page 218-219SVM numéro 197 octobre 2001 Page 220-221SVM numéro 197 octobre 2001 Page 222-223SVM numéro 197 octobre 2001 Page 224-225SVM numéro 197 octobre 2001 Page 226-227SVM numéro 197 octobre 2001 Page 228-229SVM numéro 197 octobre 2001 Page 230-231SVM numéro 197 octobre 2001 Page 232-233SVM numéro 197 octobre 2001 Page 234-235SVM numéro 197 octobre 2001 Page 236-237SVM numéro 197 octobre 2001 Page 238-239SVM numéro 197 octobre 2001 Page 240-241SVM numéro 197 octobre 2001 Page 242-243SVM numéro 197 octobre 2001 Page 244-245SVM numéro 197 octobre 2001 Page 246-247SVM numéro 197 octobre 2001 Page 248