SVM n°196 septembre 2001
SVM n°196 septembre 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°196 de septembre 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : spécial nouveautés... le guide de la rentrée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 186 - 187  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
186 187
choisir.. l'actualité des joueurs Simulateur de vo Pilotage tous temps Ce simulateur de vol reprend la philosophie de "Flight Simulator", le produit de Microsoft, enrichi de quelques "aventures". Cette version II dispose d'un éventail de onze modèles d'aéronefs, depuis le monomoteur à hélice jusqu'au jet, en passant par toute une déclinaison de bimoteurs, et trois hélicoptères. Le réalisme est au rendez-vous, les concepteurs ayant peaufiné la modélisation des "cockpits" (très détaillés et entièrement interactifs) comme la justesse des modèles de vol (le pilotage diffère vraiment d'un appareil à l'autre). Le jeu reste accessible au novice, grâce à une batterie étendue de paramétrages du réalisme. Le jeu profite encore d'une gestion fine du plan de vol, avec un vaste réservoir d'aéroports grands et petits dans toutes les régions du monde. La vue 3D donne l'impression de survoler les pays, les textures très convaincantes (particulièrement pour ceux qui disposent d'une carte vidéo 64 Mo) étant renforcées de différents éléments en relief : ponts, buildings et autres massifs montagneux. A noter que cette version française profite de différents compléments : avions, cartes de navigation, détails encore plus fouillés pour Paris, Francfort et San Francisco. dormrrem Enquête dans l'Inde mystérieuse longé dans l'Inde mystérieuse, avec ses charmeurs de serpents et son culte de Kàli, vous line. incarnez un Américain volant au secours de sa fiancée indienne, kidnappée. Des séquences oniriques et réelles alternent, les difficultés devant être résolues dans les deux mondes pour progresser. Le curseur signale les possibilités (agir, parler, avancer, etc.) ; les objets, peu nombreux, sont facilement identifiables. Les énigmes ne devraient pas retenir longtemps les aventuriers en herbe, la complexité étant limitée. On reprochera certaines solutions redondantes : pour récupérer une clé derrière une grille, le bâton ne suffit pas, il faut y coller un chewing-gum. Mais le principal défaut concerne la durée de vie, très courte pour l'aventurier aguerri (quelques heures). Le débutant y trouvera son compte, d'autant que la réalisation est de belle facture. ! MM Road to India. Prix moyen TTC : 300 F. Pour PC (Pentium II 350. Windows 95/98/Me/2000, 64 Mo/128 Mo recommandés, 400 Mo, carte 3D 8 Mo). Ed. par Microïds. POUR : la réalisation, l'ambiance. CONTRE : la courte durée de vie, la relative facilité. 184 LE= Fly II. Prix moyen TTC. 300 F. Pour PC (Pentium 11450%600 et plus recommandé, Windows 95/98/Me/2000, 64 Mo/128 Mo recommandés/1,3 ou 3,5 Go, carte 3D 16 Mo/64 Mo recommandés). Ed. par Take 2. POUR : la qualité de la simulation et de la vue 3D, l'adaptation de la difficulté à tous les pilotes virtuels. CONTRE : la configuration requise, le manuel français insuffisant (manuel PDF complet en anglais) Stratégie temps réel Le retour de Dune Les créateurs d'Empereur, qui sont aussi ceux de Command & Conquer, se sont attachés à plonger le joueur dans l'ambiance "chaude" de Dune et de ses conflits pour la précieuse épice. Scènes cinématiques et autres scènes vidéo, joliment interprétées et doublées, se conjuguent pour que l'immersion soit totale. La bataille réunit aujourd'hui trois maisons, les Atréïdes, les Harkonnen et les Ordos, qui luttent pour accéder au trône vacant. Le joueur peut choisir une mission éclair générée en fonction des critères choisis, ou opter pour une campagne de longue haleine, disponible pour chaque maison et non linéaire. Le mode multijoueur n'est pas oublié, en coopération comme en opposition, en réseau local ou sur Internet. A noter que la boîte contient un CD pour chacune des maisons, ce qui permet de jouer à trois avec un seul jeu. Les maisons ont chacune leurs points forts (l'infanterie des Atréïdes, la résistance des unités Harkonnen, la régénération des Ordos), mais dans l'ensemble, les unités de chaque camp restent assez similaires. Ce classicisme se retrouve d'ailleurs dans le jeu. Empereur n'en dispose pas moins d'éléments intéressants : gain d'expérience des unités, dégâts des tornades et vers de sable qui frappent aveuglément, soutien précieux (sous forme de troupes d'appoint) des maisons secondaires, gestion des troupes de réserve. La réalisation graphique est excellente (bien que la 3D soit sous-employée), mais le jeu réclame une configuration assez musclée. 12=11 Empereur : La bataille pour Dune. Prix moyenITC : 370F. Pour PC (Pentium 11 400, Windows IG 08 51 2000, 64 Mo/600 Mo, carte 3D 16 Mo). Ed. par Electronic Arts. POUR : la durée de vie, les 3 CD de maisons, l'ambiance. CONTRE : une ergonomie perfectible, un calcul des trajets hasardeux. SVM P SEPTEMBRE 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR
Œrnre l Détente en famille es Gaulois sont de retour. Qui sera le meilleur, d'Astérix, d'Obélix, d'Assurancetourix ou de la belle Mme Agecanonix, au fil des quatre journées totalisant quatorze épreuves. A noter que seules quatre sont disponibles au début, les autres devant être débloquées au fil des réussites. Ces épreuves font preuve d'une bonne variété : "ball-trap" à la baliste, concours de nourriture façon "Grande Bouffe", course de porteurs où il faut maintenir le porté sur son bouclier, course de catapultes (à pousser sur un parcours glissant), démolition d'un camp romain, course d'obstacles, etc. Le jeu est agréable un temps en solitaire, mais ne prendra sa pleine dimension qu'à deux (un au clavier et l'autre à la manette). OMM Astérix Maxi Delirium. Prix moyen TTC : 200 F. Pour PC (Pentium 200, Windows 95/98/Me/2000, 32 Mo/350 Mo, carte 3D 8 Mo). Ed. par Infogrames. POUR : la diversité des épreuves, le prix plancher. CONTRE : assez vite lassant en solitaire. irerni La TV comme si vous y étiez daptation particulièrement fidèle du jeu télévisé Qui veut gagner des millions ? : commentaires de Jean-Pierre Foucault, musiques originales, respect du mode (pas de limite de temps, jokers), questions conçues par l'équipe TV. A tel point que les concepteurs ont cru bon de préciser que l'on y gagnait de l'argent... virtuel ! Les questions offrent une excellente progression. Si les premières sont simples, il est bien rare de réussir la série de quinze indispensable pour remporter le gros lot. A noter que la génération des questions (parmi les 1000 disponibles) a été bien pensée, elles ne se répètent guère au fil des parties. Les modes "deux joueurs" sont variés : affrontement sur les connaissances (avec option rapidité) ou coopération. Le déroulement, un peu lent, risque toutefois d'agacer certains... Quand un concurrent est éliminé car d est en retard, on dit qu'il est...Squatté I npf, 111.111F 1-"r.1111111111 rIX111111 Qui veut gagner des millions ? Prix moyen TTC : 270 F. Pour PC (Pentium II 266, Windows 95/98/Me, 32 Mo/400 Mo, carte graphique 4 Mo). Ed. par Eidos. POUR : le respect de l'émission, la diversité des questions. CONTRE : le déroulement un peu lent, la présentation austère. Jeu d Le diable revient, encore plus fort ette extension, qui nécessite la version complète de Diablo II pour s'installer, comblera les amateurs du plus célèbre des jeux de rôle/action. Les enrichissements sont nombreux. Côté aventure, le joueur dispose d'un nouvel acte de belle taille, avec son univers et ses quêtes (6), où le héros va affronter des monstres menés par Baal. Les décors peaufinés profitent de la résolution de jeu (800 x 600), qui s'applique aussi aux actes précédents. Deux personnages font leur apparition. Le druide contrôle les forces de la nature, peut appeler des animaux à ses côtés et, même, se transformer en l'un d'eux (loup ou ours). L'assassin est un tueur solitaire, expert en arts martiaux et armes de contact. Les concepteurs ont peaufiné de nombreux aspects. Ainsi, il est possible de soigner à tout moment son mercenaire, de l'équiper et de le ressusciter. Il peut même monter de niveau et vous suivre au cours de l'aventure. Deux configurations d'arme/bouclier, changeables en un tournemain pour mieux affronter un adversaire. Citons encore le coffre mieux dimensionné, quelques facilités d'achat/réparation, et les milliers de nouveaux objets (possibilité de sertir un objet magique comme récompense à une quête). SVM SEPTEMBRE 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR Edito Soldes pour les joueurs Pour profiter à plein des derniers jeux, il est impératif de s'appuyer sur un bon processeur et une carte graphique à la hauteur. Côté processeur, la lutte sans merci que se Les indispensables du joueur www.active-hardware.com livrent Intel et AMD a une conséquence bien agréable pour le joueur : la chute rapide et importante des prix. Pour quelques centaines de francs, on peut s'offrir l'un des processeurs d'entrée de gamme actuels (Celeron II et autre Duron 800 ou supérieur), bien suffisants pour faire tourner les derniers jeux, même gourmands. C'est la carte graphique qui nécessitera la plus grosse dépense. Comme vous le verrez dans notre Encyclopédie de la micro, il vous faudra lui consacrer 1000 F au minimum. JACQUES HARBONN L MX= Diablo II : Lord Of Destruction. Prix moyen TTC : 200 F. Pour PC (Pentium I 1233/450 recommandé, Windows 95/98/Me/NT 4.0 SP5/2000/XP, 64 Mo/128 Mo recommandés/1,5 Go, carte graphique 8 Mo). Ed. par Blizzard. POUR : la diversité des améliorations, la qualité de l'acte 5, l'avalanche de nouveaux objets. CONTRE : il faut aimer Diablo II. 185



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 196 septembre 2001 Page 1SVM numéro 196 septembre 2001 Page 2-3SVM numéro 196 septembre 2001 Page 4-5SVM numéro 196 septembre 2001 Page 6-7SVM numéro 196 septembre 2001 Page 8-9SVM numéro 196 septembre 2001 Page 10-11SVM numéro 196 septembre 2001 Page 12-13SVM numéro 196 septembre 2001 Page 14-15SVM numéro 196 septembre 2001 Page 16-17SVM numéro 196 septembre 2001 Page 18-19SVM numéro 196 septembre 2001 Page 20-21SVM numéro 196 septembre 2001 Page 22-23SVM numéro 196 septembre 2001 Page 24-25SVM numéro 196 septembre 2001 Page 26-27SVM numéro 196 septembre 2001 Page 28-29SVM numéro 196 septembre 2001 Page 30-31SVM numéro 196 septembre 2001 Page 32-33SVM numéro 196 septembre 2001 Page 34-35SVM numéro 196 septembre 2001 Page 36-37SVM numéro 196 septembre 2001 Page 38-39SVM numéro 196 septembre 2001 Page 40-41SVM numéro 196 septembre 2001 Page 42-43SVM numéro 196 septembre 2001 Page 44-45SVM numéro 196 septembre 2001 Page 46-47SVM numéro 196 septembre 2001 Page 48-49SVM numéro 196 septembre 2001 Page 50-51SVM numéro 196 septembre 2001 Page 52-53SVM numéro 196 septembre 2001 Page 54-55SVM numéro 196 septembre 2001 Page 56-57SVM numéro 196 septembre 2001 Page 58-59SVM numéro 196 septembre 2001 Page 60-61SVM numéro 196 septembre 2001 Page 62-63SVM numéro 196 septembre 2001 Page 64-65SVM numéro 196 septembre 2001 Page 66-67SVM numéro 196 septembre 2001 Page 68-69SVM numéro 196 septembre 2001 Page 70-71SVM numéro 196 septembre 2001 Page 72-73SVM numéro 196 septembre 2001 Page 74-75SVM numéro 196 septembre 2001 Page 76-77SVM numéro 196 septembre 2001 Page 78-79SVM numéro 196 septembre 2001 Page 80-81SVM numéro 196 septembre 2001 Page 82-83SVM numéro 196 septembre 2001 Page 84-85SVM numéro 196 septembre 2001 Page 86-87SVM numéro 196 septembre 2001 Page 88-89SVM numéro 196 septembre 2001 Page 90-91SVM numéro 196 septembre 2001 Page 92-93SVM numéro 196 septembre 2001 Page 94-95SVM numéro 196 septembre 2001 Page 96-97SVM numéro 196 septembre 2001 Page 98-99SVM numéro 196 septembre 2001 Page 100-101SVM numéro 196 septembre 2001 Page 102-103SVM numéro 196 septembre 2001 Page 104-105SVM numéro 196 septembre 2001 Page 106-107SVM numéro 196 septembre 2001 Page 108-109SVM numéro 196 septembre 2001 Page 110-111SVM numéro 196 septembre 2001 Page 112-113SVM numéro 196 septembre 2001 Page 114-115SVM numéro 196 septembre 2001 Page 116-117SVM numéro 196 septembre 2001 Page 118-119SVM numéro 196 septembre 2001 Page 120-121SVM numéro 196 septembre 2001 Page 122-123SVM numéro 196 septembre 2001 Page 124-125SVM numéro 196 septembre 2001 Page 126-127SVM numéro 196 septembre 2001 Page 128-129SVM numéro 196 septembre 2001 Page 130-131SVM numéro 196 septembre 2001 Page 132-133SVM numéro 196 septembre 2001 Page 134-135SVM numéro 196 septembre 2001 Page 136-137SVM numéro 196 septembre 2001 Page 138-139SVM numéro 196 septembre 2001 Page 140-141SVM numéro 196 septembre 2001 Page 142-143SVM numéro 196 septembre 2001 Page 144-145SVM numéro 196 septembre 2001 Page 146-147SVM numéro 196 septembre 2001 Page 148-149SVM numéro 196 septembre 2001 Page 150-151SVM numéro 196 septembre 2001 Page 152-153SVM numéro 196 septembre 2001 Page 154-155SVM numéro 196 septembre 2001 Page 156-157SVM numéro 196 septembre 2001 Page 158-159SVM numéro 196 septembre 2001 Page 160-161SVM numéro 196 septembre 2001 Page 162-163SVM numéro 196 septembre 2001 Page 164-165SVM numéro 196 septembre 2001 Page 166-167SVM numéro 196 septembre 2001 Page 168-169SVM numéro 196 septembre 2001 Page 170-171SVM numéro 196 septembre 2001 Page 172-173SVM numéro 196 septembre 2001 Page 174-175SVM numéro 196 septembre 2001 Page 176-177SVM numéro 196 septembre 2001 Page 178-179SVM numéro 196 septembre 2001 Page 180-181SVM numéro 196 septembre 2001 Page 182-183SVM numéro 196 septembre 2001 Page 184-185SVM numéro 196 septembre 2001 Page 186-187SVM numéro 196 septembre 2001 Page 188-189SVM numéro 196 septembre 2001 Page 190-191SVM numéro 196 septembre 2001 Page 192-193SVM numéro 196 septembre 2001 Page 194-195SVM numéro 196 septembre 2001 Page 196-197SVM numéro 196 septembre 2001 Page 198-199SVM numéro 196 septembre 2001 Page 200