SVM n°195 jui/aoû 2001
SVM n°195 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°195 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : l'Internet populaire... 4 millions de sites perso, et vous ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
dossier concours de l'été LE Ff A 21) ANS teur à Rochester, dans le Minnesota. Don Estridge, expert en logiciel, le remplace à la tête du projet PC. Personnage charismatique, il impose un rythme soutenu à son équipe, qui rassemble désormais une centaine de personnes. Bientôt, Estridge invite Gates à Boca Raton pour négocier un accord sur le système d'exploitation. Après moult discussions acharnées, ils finissent par signer un contrat en novembre 1980. Rusé, Gates a obtenu de ne pas vendre son futur système à IBM ; il demande juste un pourcentage sur chaque machine vendue... et insiste pour que Big Blue n'ait pas l'exclusivité du Dos. En contrepartie, Estridge exige que le système soit livré à temps. De son côté, l'équipe de Boca Raton finalise l'architecture de la machine et commande à des entre- LES PREMIÈRES expérimentations du système Teletel et de son célèbre terminal, le Minitel, ont lieu en banlieue parAienne, à lelizq. prises les principaux composants du PC. Pour le processeur, IBM se tourne vers Intel, l'inventeur du microprocesseur. Ce n'est pas le modèle le plus puissant du fondeur, mais l'Intel 8088 affiche tout de même la fréquence respectable de quelque 4,77 MHz !... Une vitesse qui permet au Personal Computer de traiter des programmes complexes, surclassant au passage ses concurrents. Comble du raffinement, le circuit graphique fourni par Motorola rend possible l'affichage de figures géométriques en 16 couleurs sur un écran de 640 x 200 points. Enfin, la machine est dotée de 64 Ko de mémoire vive et d'une mémoire morte de 40 Ko contenant le langage Ba- IBM dévoile son lbsonal Computer équipé d'unprooesseur Intel 8088 à 4,77 MHz, de 64Ko de mémoire vive, de 40 Ko de mémoire morte, de deux lecteurs de disquettes et d'un écran de 640 x 200 points. Mars 1981, le premier PC sort des ateliers d'IBM sic de Microsoft, tandis que deux lecteurs de disquettes intégrés pallient l'absence de disque dur. C'est en décembre que Microsoft reçoit les premiers prototypes de PC pour tester son système. Cela dans le plus absolu secret, comme l'imposent les gens de Big Blue, ce qui ne sera pas sans créer un vrai climat paranoïaque dans les locaux de Bill Gates. Enfin, avec un léger retard par rapport à la date prévue, Microsoft livre la première version de son système d'exploitation au début du mois de février 1981. Un mois plus tard, les composants définitifs sont assemblés et le premier PC sort des ateliers d'IBM. Le système MS- Dos étant, lui, terminé en juin. Ça y est, le PC est opérationnel ! John Opel, nouveau président d'IBM, est ravi : l'équipe de Boca Raton a réussi son pari en moins d'un an. Le 12 août 1981, Don Estridge organise une conférence de presse dans le grand hôtel Waldorf-Astoria, à New York. Près de cent journalistes découvrent alors la machine. Le PC est vraiment né. Mais IBM ne croit pas vraiment au succès de son bébé et décide de construire une unité de production plus petite que celle réclamée par Estridge. Un choix malheureux qui entraînera de nombreux retards de livraison pendant quelques années... A.M. A lire : "IBM - L'Héritage dilapidé.2",par RogerAdraï,Ed. John Libbey ; "Blue Magic", par James Chposky et Ted Leonsis, Ed. Grafton ; "Big Blues chez IBM:par Paul Carroll, Ed. Addison-Wesley. INTEL commnialisrle protes eur 80286 cadence à 6111Hz.ll contient 135 000 byinsistorsgra- 5micron. Le 80286 est utilise par de nombreux eonsancteurs de micro-mylina telt es. LE TO 7 de Thomson fait sensation avec son stylo optique qui permet de dessiner directement à l'écran avec un logiciel de dessin. Bon marché mais peupuissant, le TO 7 est commandé à plusieurs milliers d'exemplaires par l'Ér4u:atiem— nationale. T.A007 2 0 0 1 HTTP://SVIVI.VNUNET.FR
Le transistor Le Basic Début 1982, le microprocesseur Intel 80286 peut réaliser près d'un million d'instructions par seconde grâce à ses 135 000 transistors gravés dans le silicium. Ces petits composants électroniques, qui servent d'amplificateur et d'interrupteur des signaux électriques, sont les cellules nerveuses de nos ordinateurs. Plus il yen a, plus le microprocesseur est véloce. Aujourd'hui, les puces contiennent plusieurs millions de transistors. Question n°1 Parmi ces trois images, laquelle représente le microprocesseur Pentium d'Intel pris au microscope à balayage électronique ? APPLE VEND le millionième exemplaire de son célèbre micro-ordinateur : PIpple Sorti en 1977, l'Applell est une version simplifiée du premier mien) amm par Ster.e.rozniah et SteveJobs dans letgarage de ce dernier à San Francisco. LE PC JUNIOR D'IBM, une machine destinée à &famille, rencontre de nombreux problèmes techniques. Les utilisateurs du Personal Computer d'IBM et des autres micro-ordinateurs disponibles en 1981 se servent d'un langage très répandu pour réaliser des petits programmes : le Basic. Acronyme de "Beginners Ail Purpose Symbolic Instruction Code" - autrement dit "code d'instruction symbolique tout usage pour débutants" -, le Basic est extrêmement simple d'emploi. Question n°2 Parmi ces trois instructions, laquelle est écrite en Basic ? A MOVE O TO TOTO D Toto += (Titi + "-") ▪ Dim Toto Les protocoles En 1980, l'agence de recherche militaire américaine Darpa (Defense Advanced Research Project Agency) rend publics les protocoles TCP/IP. Trois ans plus tard, ils sont utilisés sur tout le réseau ARPAnet. Ces protocoles forment une sorte de langage universel permettant à tous les ordinateurs, quels que soient leurs systèmes d'exploitation, de communiquer entre eux. Libre et gratuit, le TCP/IP est à la disposition de toutes les entreprises ou institutions qui veulent relier leurs propres réseaux. Question n°3 A quel ordinateur correspond l'adresse 127.0.0.1 ? D Au serveur central de la Nasa D Au vôtre El A aucun AVEC LE MACINTOSH, Apple rend la micro-informatique plus conviviale. Son interface graphique et sa souris lui donnent un avantage certain sur ses concurrents. PHILIPS commercialise un des tout premiers lecteurs de CD-Rom.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 1SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 2-3SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 4-5SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 6-7SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 8-9SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 10-11SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 12-13SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 14-15SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 16-17SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 18-19SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 20-21SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 22-23SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 24-25SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 26-27SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 28-29SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 30-31SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 32-33SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 34-35SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 36-37SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 38-39SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 40-41SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 42-43SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 44-45SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 46-47SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 48-49SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 50-51SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 52-53SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 54-55SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 56-57SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 58-59SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 60-61SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 62-63SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 64-65SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 66-67SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 68-69SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 70-71SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 72-73SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 74-75SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 76-77SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 78-79SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 80-81SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 82-83SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 84-85SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 86-87SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 88-89SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 90-91SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 92-93SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 94-95SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 96-97SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 98-99SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 100-101SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 102-103SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 104-105SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 106-107SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 108-109SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 110-111SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 112-113SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 114-115SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 116-117SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 118-119SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 120-121SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 122-123SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 124-125SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 126-127SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 128-129SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 130-131SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 132-133SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 134-135SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 136-137SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 138-139SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 140-141SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 142-143SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 144-145SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 146-147SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 148-149SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 150-151SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 152-153SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 154-155SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 156-157SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 158-159SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 160-161SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 162-163SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 164-165SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 166-167SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 168-169SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 170-171SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 172-173SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 174-175SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 176-177SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 178-179SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 180-181SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 182-183SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 184-185SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 186-187SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 188-189SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 190-191SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 192-193SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 194-195SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 196-197SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 198-199SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 200