SVM n°195 jui/aoû 2001
SVM n°195 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°195 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : l'Internet populaire... 4 millions de sites perso, et vous ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 194 - 195  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
194 195
choisir comment ça marche... Un caméscope Capable de capturer séquences vidéos et images fixes, le caméscope numérique est un concentré de technologies. TEXTE ET INFOGRAPHIES : GUY TERRIER Tout comme un appareil photo numérique, un caméscope numérique utilise un capteur CCD (Charge Coupled Device ou dispositif à transfert de charge), pour recueillir les informations "visuelles" qui lui sont transmises, via son objectif. La seule véritable différence réside dans cette possibilité qu'il a de saisir en temps réel Zoomer, mais pas trou Tout comme les appareils photo numériques, les caméscopes numériques disposent à la fois d'un zoom optique et d'un zoom numérique. C'est bien souvent ce dernier qui est mis en avant pour vanter les mérites de l'appareil. Il faut savoir qu'un zoom numérique n'est rien d'autre qu'un agrandissement logiciel de l'image qui ne correspond en rien à un véritable zoom optique. Ce dernier permet en effet d'utiliser toute la surface utile du capteur CCD pour fixer l'image visée. Un zoom numérique se détermine en multipliant la valeur d'agrandissement optique maximale par la valeur d'agran-L, dissement numérique qu'offre l'électronique embarquée. LE ZOOM NUMÉRIQUE s'établit à partir d'un agrandissement électronique de l'image saisie par le capteur CCD. Plus l'agrandissement est important, plus la définition de l'image se dégrade en raison du peu de photosites impliqués dans la res 192 une quantité importante de données et de maintenir constant le flux d'information pour assurer l'enregistrement de séquences vidéo mais aussi les don- 0 UNITÉ CENTRALE. C'est par l'intermédiaire de l'unité centrale que sont gérées toutes les fonctions de traitement des images numériques. nées audio, saisies à partir d'un micro. Outre l'utilisation d'une batterie de processeurs, dédiés au traitement et à la mise en forme des signaux reçus, un ca- 0 MINI DVD. Pour permettre des enregistrements de longueur suffisante, ce caméscope embarque un graveur de DVD-Ram. Le format DVD standard de 12 cm n'étant pas approprié à un appareil aussi miniaturisé, des constructeurs tels qu'Hitachi utilisent le format Mini DVD, soit une galette de 8 cm de diamètre et pouvant contenir 2,6 Co de données. méscope numérique a recours à un bloc de codage et de décodage au format Mpeg2. Ce format de compression de données, propre aux enregistrements DVD, se caractérise par le fait que seules sont enregistrées les informations qui diffèrent d'une image à l'autre. Ainsi, dans @CONVERSION. Les information.s pro, enant du bloc optique (3) sont de type analogique. Un convertisseur A/D (analogique/numérique) permet de transformer les informations venant du capteur CCD en données binaires. SVM JUILLET-AOOT 2 0 0 1 HTTP://SVM VNUNET.FR
numérique le cas d'un personnage qui se déplace sur un fond uni, seuls ses mouvements seront pris en compte et enregistrés, le fond aura quant à lui été enregistré et compressé une bonne fois pour toutes. Les données compressées sont ensuite inscrites sur un support d'enregis- GYROSCOPE. Le bloc optique intègre un jeu de lentilles, mais aussi un ensemble gyroscopique qui permet de stabiliser les prises de vue en compensant les inévitables `bougés" qui provoquent des effets deflou. cernent au format DV pour des cassettes numériques ou, comme le propose le dernier caméscope Hitachi DVD Cam, sur un DVD- Ram capable de supporter jusqu'à 100 000 opérations d'enregistrements et d'effacements et d'embarquer près de 2,6 Go d'images fixes ou animées. O AUTOFOCUS. Un viseur infrarouge permet de renseigner l'unité centrale (1) sur la distance au sujet visé et de le maintenir aussi net que possible grâce à la fonction autofocus. Chaîne de traitement du signal LES INFORMATIONS VISUELLES transnzises par le bloc optique passent par une lentille (1) qui les focalise sur le capteur CCD (Charge Coupled Device). Ce dernier interprète la quantité de lumière reçue au travers de filtres rouges, verts et bleus. Ces informations sont ensuite conver - Cce ties en données binaires au moyen d'un convertisseur Analogique/Numérique (2). Un processeur spécialisé dans le traitement des images prend le relais et transfere les données au panneau LCD et au viseur. L'enregistrement se réalise au travers d'un bloc codeur/décodeur (3) auformat Mpeg2. Les données transitent via un bus de données vers le processeur central qui a en charge le traitement de l'ensemble du signal et son enregistrement sur support DVD-Ram au moyen d'un bloc d'interfac e Atapi (4). Du DVD au mini DVD 111 Len C'est des spécifications 2.1 établies par le consortium DVD que le format mini DVD tire ses caractéristiques. A la différence du format standard, il n'est capable actuellement que de contenir un petit 1,3 Go de données par face. Suffisamment, cependant, pour contenir une heure de vidéo au format Mpeg 2 Pal 704 x 576. Les opérations d'enregistrement et d'effacement restent les mêmes que celles rencontrées sur des CD-RW. Le support DVD Ram est constitué d'un substrat qui réagit par changement de phase à la chaleur émise par un faisceau laser. Ce dernier, en faisant passer localement des zones de l'état cristallin (surface réfléchissante) à l'état amorphe (surface moins réfléchissante), permet d'inscrire les informations Etat amorphe Etat cristallin binaires qui lui sont transmises. ECRAN DE CONTRÔLE. Un écran LCD orientable permet de contrôler les prises de vue, mais aussi de vérifier tous les enregistrements, qu'ils soient de type images fixes ou vidéo, sous la orme de venelles. C'est aussi par son intermédiaire que peuvent etre visualisés et creés des montages video de base. O VISEUR. Le viseur est constitué lui aussi d'un écran LCD et se situe dans la ligne de visée de l'appareil O MONTAGE VIDÉO. Un ensemble de commandes permet de réaliser des montages tels qu'es de transition, déplacement ou suppression de séquences sans passer par le PC. Le support DVD-Ram supporte jusqu'à 100 000 opérations en écriture et effacement. SVII JUILLET-AOOT 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR 193 r



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 1SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 2-3SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 4-5SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 6-7SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 8-9SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 10-11SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 12-13SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 14-15SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 16-17SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 18-19SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 20-21SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 22-23SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 24-25SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 26-27SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 28-29SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 30-31SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 32-33SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 34-35SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 36-37SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 38-39SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 40-41SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 42-43SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 44-45SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 46-47SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 48-49SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 50-51SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 52-53SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 54-55SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 56-57SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 58-59SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 60-61SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 62-63SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 64-65SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 66-67SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 68-69SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 70-71SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 72-73SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 74-75SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 76-77SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 78-79SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 80-81SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 82-83SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 84-85SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 86-87SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 88-89SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 90-91SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 92-93SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 94-95SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 96-97SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 98-99SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 100-101SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 102-103SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 104-105SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 106-107SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 108-109SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 110-111SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 112-113SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 114-115SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 116-117SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 118-119SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 120-121SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 122-123SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 124-125SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 126-127SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 128-129SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 130-131SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 132-133SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 134-135SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 136-137SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 138-139SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 140-141SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 142-143SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 144-145SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 146-147SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 148-149SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 150-151SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 152-153SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 154-155SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 156-157SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 158-159SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 160-161SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 162-163SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 164-165SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 166-167SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 168-169SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 170-171SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 172-173SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 174-175SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 176-177SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 178-179SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 180-181SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 182-183SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 184-185SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 186-187SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 188-189SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 190-191SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 192-193SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 194-195SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 196-197SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 198-199SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 200