SVM n°195 jui/aoû 2001
SVM n°195 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°195 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : l'Internet populaire... 4 millions de sites perso, et vous ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 180 - 181  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
180 181
choisir vos questions Comment graver des fichiers MP3 sur un CD audio pour les écouter sur une chaîne hi-fi ? ) L M. ROCHETTE es morceaux de musique compresses au format MP3 ne peuvent pas être lus par une chaîne hi-fi classique. Il faut d'abord les convertir dans un format non compressé (.wav) avant de les graver sur un CD audio. Des logiciels de lecture MP3, comme Winamp via sonphigin Nullsoft Disk Writer, offrent cette fonction. Le son est alors décodé et stocké dans le répertoire de votre choix sur le disque dur. Faites attention à la taille des fichiers wav obtenus si vous voulez qu'ils tiennent sur un CD. Insérez un CD vierge et lancez votre logiciel de gravure. Choisissez "créer un CD audio", importez les fichiers non compressés et exécutez la gravure. C'est la méthode la plus fiable, mais vous pouvez sauter la première étape. Car des logiciels de gravure, comme Easy CD Creator, ou des "tout-en-un" comme eJay MP3 Easy, font directement la conversion. Il suffit alors de lister les MP3 pour qu'ils soient enregistrés au format CD audio. A.M. A quoi servent les fichiers.tmp dans le répertoire Windows ? PHILIPPE es fichiers portant cette extension sont des fi- chiers temporaires. Ils sont créés pour un usage ponctuel, un programme d'installation, par exemple, et contiennent des données qui ont un intérêt limité dans le temps. Normalement, ces fichiers temporaires sont effacés par le système lui-méme quand il n'en a plus besoin. Mais Windows oublie souvent de les supprimer, ce qui est plutôt gênant car ces fichiers superflus prennent de la place et ralentissent le système d'exploitation. Il est donc conseillé de les supprimer régulièrement à l'aide du nettoyeur de disque (menu Démarrer, Programmes, Accessoi- res, Outils système, Nettoyage de disque). On peut aussi les supprimer manuellement en se servant de l'Explorateur Windows (menu Démarrer, Programmes, Explorateur Windows). Affichez le contenu du dossier appelé Temp, dans le répertoire Windows, qui rassemble les fichiers temporaires. Sélectionnez-les tous et supprimezles sans tenir compte de l'avertissement de Windows. Mais les fichiers temporaires peuvent se trouver ailleurs sur le disque dur. Pour les retrouver, lancez l'outil de recherche (menu Démarrer, Rechercher, Fichiers ou Dossiers) et tapez "*.tmp" dans la zone "Rechercher dans". A.M. 178 SVM JUILLET-AOÛT 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR
Quelles sont les différences entre le port parallèle, le port série et le port USB ? M. SKANDER L e port série (/) est la première interface qui a permis aux ordinateurs de s'échanger des informations via le réseau téléphonique. On l'utilise en général pour y connecter un modem externe. Sa principale caractéristique est que la transmission des données s'effectue bit par bit, les uns à la suite des autres. L'interface série offre un faible débit, 115 200 bits par seconde au maximum, car elle est d'abord conçue pour les liaisons téléphoniques. Le port parallèle (2), contrairement au port série, transmet des bits simultanément sur plusieurs fils. Son débit, qui peut atteindre 16 Mbits/s, est donc nettement supérieur. Généralement, on utilise le port parallèle pour brancher une imprimante, mais il sert également à relier d'autres périphériques comme un disque dur externe ou une sauvegarde. Quant au port USB (Universal Serial Bus) (3), le plus récent, il est destiné à remplacer ses prédécesseurs. L'interface USB permet de connecter tous les types de périphériques sur un même port, d'où son nom de bus universel. Bien qu'il soit basé sur une architecture de type série, et donc que les bits soient envoyés les uns après les autres, l'USB a un débit assez rapide : jusqu'à 12 Mbits/s. En plus des données, l'USB gère également l'alimentation électrique des périphériques connectés, à condition toutefois que ces derniers ne soient pas trop gourmands en énergie. Par ailleurs, l'USB permet le branchement des périphériques à chaud, c'est-à-dire sans extinction ni redémarrage de l'ordinateur. A.M. Est-ce que 256 Mo de SDRam à 133 MHz sont équivalents à 128 Mo de DDR à 266 MHz, et existe-t-il des processeurs fonctionnant avec les deux types de mémoire ? YANN DERRIEN 1,NL IF S FEINF I 111 1 1111111111 114L111111111 Non, on ne peut pas mettre ces deux types de mémoire sur un pied d'égalité. Ce n'est pas parce que la mémoire DDR est deux fois plus rapide que "r" » », », la SDRam que l'on peut diviser elle dépend du chipset de la sa quantité par deux. Il ne faut carte mère, c'est-à-dire de son pas confondre rapidité et jeu de composants : la puce quantité. Si certaines applica- Athlon utilise de la SDRam tions, comme les jeux en 3D, avec des cartes mères à base ont besoin d'accéder très vite de Via KT133 et de la DDR avec à la mémoire pour accélérer des cartes KT266 ; le Penles calculs, d'autres, comme le tium III utilise la SDRam avec montage vidéo, réclament des cartes mères i815 et la surtout un espace mémoire DDR avec des cartes Apollo suffisant. En ce qui concerne Pro266. Quant au Pentium 4, il la compatibilité entre proces- attend encore un chipset caseurs et types de mémoire, pable d'accueillir la DDR. A.M. Pourquoi l'image reste fixe lorsque j'insère des Gif animés dans1Nord 2000 ? JIMMY RAMOTHE onçu par Compuserve en 1987 pour les images circulant sur Internet, le format Gif (Graphics interchange Format) a beaucoup évolué. Son principal atout est d'offrir un mode de compression sans perte de données. La seconde version de ce format (Gif89a) permet d'enregistrer des images en mode entrelacé et de réaliser des animations. Une possibilité exploitée par le Gif animé. Ce dernier est constitué de plusieurs images au format Gif qui se succèdent à un rythme défini pour donner une impression de mouvement. Il est particulièrement utilisé sur le Web car il permet de faire des animations très facilement avec des logiciels comme Paint 06 ? Shop Pro, ou Ulead Gif Animator. Mais si on peut le lire avec de nombreuses applications, un navigateur Internet par exemple, certains logiciels, surtout ceux de bureautique (traitement de texte, tableur), ne gèrent pas cet aspect du format Gif. Ils ne lisent que la première image du fichier et ne tiennent pas compte des autres. Du coup, l'image reste fixe. A.M. SVM JUILLET - AOUT 2001, > HTTP://SVM.VNUNET.FR 179



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 1SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 2-3SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 4-5SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 6-7SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 8-9SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 10-11SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 12-13SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 14-15SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 16-17SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 18-19SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 20-21SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 22-23SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 24-25SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 26-27SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 28-29SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 30-31SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 32-33SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 34-35SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 36-37SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 38-39SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 40-41SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 42-43SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 44-45SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 46-47SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 48-49SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 50-51SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 52-53SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 54-55SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 56-57SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 58-59SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 60-61SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 62-63SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 64-65SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 66-67SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 68-69SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 70-71SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 72-73SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 74-75SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 76-77SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 78-79SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 80-81SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 82-83SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 84-85SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 86-87SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 88-89SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 90-91SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 92-93SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 94-95SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 96-97SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 98-99SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 100-101SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 102-103SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 104-105SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 106-107SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 108-109SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 110-111SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 112-113SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 114-115SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 116-117SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 118-119SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 120-121SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 122-123SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 124-125SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 126-127SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 128-129SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 130-131SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 132-133SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 134-135SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 136-137SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 138-139SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 140-141SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 142-143SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 144-145SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 146-147SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 148-149SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 150-151SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 152-153SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 154-155SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 156-157SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 158-159SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 160-161SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 162-163SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 164-165SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 166-167SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 168-169SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 170-171SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 172-173SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 174-175SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 176-177SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 178-179SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 180-181SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 182-183SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 184-185SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 186-187SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 188-189SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 190-191SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 192-193SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 194-195SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 196-197SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 198-199SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 200