SVM n°195 jui/aoû 2001
SVM n°195 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°195 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : l'Internet populaire... 4 millions de sites perso, et vous ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
l'essentiel la science [RAPIDE] Une équipe du Centre de recherche en informatique de Montréal vient de se doter d'un système de reconnaissance vocale d'une vélocité impressionnante : les mots sont assimilés 25 fois plus rapidement qu'avec les systèmes actuels. Du coup, la taille des dictionnaires, au coeur du dispositif, peut être décuplée. Les chercheurs espèrent désormais développer de nouvelles applications pour ce système, comme le sous-titrage en temps réel ou des dispositifs à destination des malentendants. Et sI... les écrans s'étendaient sur un pan de mur ? C'est l'objectif des chercheurs du "Hardware Device Group" de Microsoft. Cette équipe, dirigée par Gary Starkweather (l'inventeur de l'imprimante laser), travaille sur des écrans basés sur les MEMS, ces petits composants qui combinent électronique et mécanique. Le principe : l'écran est constitué de minuscules miroirs pouvant prendre deux positions différentes à l'aide d'un moteur. En combinant ces propriétés de mouvement avec des faisceaux laser de trois couleurs différentes, on forme une image. Actuellement, les chercheurs développent un prototype doté d'une résolution limitée, de 50 pixels sur 50. C'est peu, mais le procédé a un gros avantage : rien n'empêche de disposer côte à côte plusieurs éléments. Ainsi, il serait possible, à terme, de créer des écrans géants constitués de plusieurs petits modules, à un prix raisonnable. PETITE TAILLE Une cotte de mailles à l'échelle du nanomètre : c'est ce qu'ont réalisé des chercheurs de l'université d'Harvard, dans le Massachusetts. Il s'agit d'une série d'anneaux minuscules, indépendants les uns des autres, mais reliés par des fils épais comme des cheveux. La raison ? Ingénieurs et manufacturiers s'intéressent de plus en plus à des circuits imprimés en trois dimensions, lesquels nécessiteront sans doute des entrelacements complexes de fils. 16 IBM et Intel font des IBM a récemment dévoilé une technologie capable d'accélérer de 35% la vitesse de nos microprocesseurs. Nommé " Strained Silicon" ("silicium tendu"), le procédé consiste ni plus ni moins à étirer le silicium pour le rendre moins résistant. Les scientifiques d'IBM ont ici profité d'une des caractéristiques des atomes présents à l'intérieur du silicium : lorsque celui-ci est posé sur un substrat sur lequel les atomes sont plus éloignés les uns des autres, ses propres meilleurs conducteurs. Selon Big Blue, ils atomes vont s'éloigner pour s'aligner avec circuleraient 70% plus vite que sur un siliceux du substrat. Bref, ils s'étirent, et les cium non étiré ! Bonne idée, d'autant que électrons deviennent du même coup bien cette technologie serait non seulement peu L'overclocking du futur Aux oubliettes, les bruyants et parfois monstrueux systèmes de refroidissement (notre photo) des ordinateurs ? Une équipe de chercheurs de l'université de Californie, à Santa Cruz, a en effet trouvé le moyen de placer de minuscules systèmes de refroidissement, juste sur le dos des processeurs. Leur système consiste en 200 couches de deux semi-conducteurs alternativement superposés et produits directement sur la puce à refroidir. Ainsi, quand un courant électrique traverse le "micro réfrigérateur" et la puce, l'énergie gaspillée des électrons (la chaleur) reste confinée à la surface du système de refroidissement. Au final, la baisse de température est d'environ 7° C pour une puce opérant à 100°C... Cette technique, encore expérimentale, les chercheurs espèrent déjà l'adapter à d'autres appareils - par exemple les réfrigérateurs ! mais pour cela, il leur faudra tout de même multiplier par trois ou quatre l'efficacité de leur système. E.L.B. —41111111111111 111"e La pollution terrestre sous surveillance Les premiers résultats du Mopitt ("Measurements of Pollution in the Troposphere") viennent d'être dévoilés. Ce programme, lancé en 1999, vise à évaluer la pollution au monoxyde de carbone grâce aux observations du satellite Terra de la Nasa. Les scientifiques ont ainsi réalisé une modélisation globale de la Terre et des mouvements de monoxyde de carbone dans l'atmosphère. Résultat : ils ont prouvé que la pollution n'était pas un problème local, car la pollution générée par l'homme voyage sur de longues distances. Mais les ambitions du Mopitt ne s'arrêtent pas là. En effet, les chercheurs comptent sur ces cartes pour les aider à mesurer la part que prend la pollution humaine dans les changements climatiques. E.L.B. SVM JUILLET-AOOT 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR
e silicium coûteuse, mais aussi extrêmement facile à intégrer dans les lignes de montage ! Chez Intel, on prévoit également de grandes améliorations, mais à plus long ternie. Le fondeur vient d'annoncer le développement de nouveaux transistors, gravés en 0,02 micron, contre 0,18 pour la gravure la plus fine à l'heure actuelle ! Avec un objectif annoncé : intégrer un milliard de transistors par puce, et approcher des fréquences de 20 gigahertz autour de 2007. E.L.B. ALORS QUE LES ÉLECTRONS TRAVERSENT un transistor traditionnel (à gauche), la mince couche de "Strained Silicium" (en bleu) augmente leur vitesse de circulation (à droite). Berkeley développe le plus petit des lasers va'LU FruKUEv,couRITSV OF SCIEN Voici les plus petits lasers du monde. Développés à l'université de Californie à Berkeley, ils ne mesurent pas plus de 10 microns de longueur, soit le dixième du diamètre d'un cheveu humain ! Et pourtant, ils fonctionnent bel et bien : constitués de purs cristaux d'oxyde de zinc, ces nano-fils émettent une véritable lumière ultraviolette. Selon son créateur, Peidong Yang, cette découverte pourrait mener à des "laboratoires sur puce" capables d'identifier divers composants chimiques. Mieux, ces lasers à faibles longueurs d'onde pourraient aussi permettre d'augmenter la capacité de stockage d'un disque compact. Cerise sur le gâteau : ils sont très peu coûteux à produire. Reste qu'il faudra attendre encore un peu avant de pouvoir leur développer des applications : Yang doit encore avoir recours à un autre laser, bien plus gros cette fois, pour que ses bébés puissent produire de la lumière. E.L.B. voir aussi PROTOS-LABOS page 120 Toshiba prépare ses écrans OLED La course aux écrans couleur à diodes électroluminescentes organiques (OLED) continue. Cette fois, c'est au tour de Toshiba de présenter son premier prototype d'écran OLED. Doté d'une matrice active, il affiche 260000 couleurs ou 64 niveaux de gris. Mais avec une diagonale de 2,85 pouces seulement, la taille de cet écran peut paraître dérisoire comparée au prototype similaire de 13 pouces présenté par Sony au mois de février... Oui mais voilà, dans le petit monde des nouveaux écrans plats, c'est avant tout le procédé de fabrication qui prime. Or, Toshiba, qui parie sur un procédé complètement différent de celui de Sony, vient aussi d'annoncer qu'il espérait pouvoir commercialiser ces écrans OLED en avril 2002, soit un an avant son compatriote et non moins concurrent. E.L.B. voir aussi LES TRAVAUX DE PHILIPS page 118 SVM JUILLET-AOÛT 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR 0991'ç7 [RECYCLAGE] Iridium Satellite LLC, responsable du réseau de communication par satellite Iridium, a lancé début juin son service Internet. On peut donc, moyennant 11 francs la minute, se connecter à la Toile depuis n'importe quel endroit du globe avec un débit de 10 Kbits/s seulement. Heureusement, Iridium prévoit d'améliorer son service l'an prochain, avec un débit de 144 Kbits/s. * ; › LE VAMPIRE NUMÉRIQUE 250 mégaoctets par personne : c'est le volume global des données produites chaque année par l'ensemble de l'humanité, soit au total un à deux exaoctets (1 018 octets) d'informations uniques publiées par an ! C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude (nommée "How Much Information ? ") réalisée sur l'année 1999 par une équipe de chercheurs de l'université de Berkeley, en Californie. Leur mission : calculer le volume total de données produites par l'humanité par an. Pas de surprise, le numérique domine largement. En 1999, 93% des données produites l'ont été sous cette forme. Et cela ne peut évidemment qu'augmenter : si l'ensemble de nos disques durs contiennent déjà plus de la moitié des données stockées chaque année (55%), les nouveaux appareils numériques (appareils photo, baladeurs MP3 et autres assistants personnels) vont encore augmenter le volume de données numériques. [ROBOTIQUE] Le Flexibot a séduit la Commission européenne : elle a décidé de financer ce projet de robotique à hauteur de 2,3 millions d'euros. Il faut dire que le Flexibot est un robot plein de ressources : ayant la forme d'un serpent et destiné avant tout aux handicapés, il devrait être capable d'exécuter de nombreuses tâches domestiques, comme préparer un plat, et même laver ou raser le visage de son propriétaire. Une dizaine de laboratoires européens collaborent au projet, initié par l'université du Straffordshire, au Royaume-Uni. 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 1SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 2-3SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 4-5SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 6-7SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 8-9SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 10-11SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 12-13SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 14-15SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 16-17SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 18-19SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 20-21SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 22-23SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 24-25SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 26-27SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 28-29SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 30-31SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 32-33SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 34-35SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 36-37SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 38-39SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 40-41SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 42-43SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 44-45SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 46-47SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 48-49SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 50-51SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 52-53SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 54-55SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 56-57SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 58-59SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 60-61SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 62-63SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 64-65SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 66-67SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 68-69SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 70-71SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 72-73SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 74-75SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 76-77SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 78-79SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 80-81SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 82-83SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 84-85SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 86-87SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 88-89SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 90-91SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 92-93SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 94-95SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 96-97SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 98-99SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 100-101SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 102-103SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 104-105SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 106-107SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 108-109SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 110-111SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 112-113SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 114-115SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 116-117SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 118-119SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 120-121SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 122-123SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 124-125SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 126-127SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 128-129SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 130-131SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 132-133SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 134-135SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 136-137SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 138-139SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 140-141SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 142-143SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 144-145SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 146-147SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 148-149SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 150-151SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 152-153SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 154-155SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 156-157SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 158-159SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 160-161SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 162-163SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 164-165SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 166-167SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 168-169SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 170-171SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 172-173SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 174-175SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 176-177SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 178-179SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 180-181SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 182-183SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 184-185SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 186-187SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 188-189SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 190-191SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 192-193SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 194-195SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 196-197SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 198-199SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 200