SVM n°195 jui/aoû 2001
SVM n°195 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°195 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : l'Internet populaire... 4 millions de sites perso, et vous ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 158 - 159  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
158 159
tcher cales if tep Nia. 4Lt les sites pour.. En vacances, en voyage d'affaires, si vous êtes un travailleur sans bureau fixe, ou pour vos amis, un espace de stockage partagé sur le Web vous attend. PAR CLAUDE DENETT Mobile, tout est mobile ! Vous, votre téléphone, votre ordinateur, votre agenda... Même les disques durs sont mobiles aujourd'hui. Et c'est très bien, parce que si vous bougez, vous, vos données, elles, elles font comment pour vous suivre ? Imaginez que vous vouliez, ou deviez, transporter un grand nombre de fichiers entre votre domicile et le travail, ou l'université, ou votre lieu de vacances, ou I.1.1..eiante ♦ 1 fack..der, E(A.1E]nn,A,A, FilesoAnywher& c=ogiow gi 11==1311 WSAteloni SPI PelYntr routa itedovet eaL010/Fixas [RU 11/15 LONtet lYl menin. « En Innam*.tS- - uneolleme rien11,on. encore le bureau d'un client, voire chez un ami. Certes, vous pouvez tout copier sur disquettes, ou support Zip, mais ce n'est pas forcément la solution la plus confortable. Ces supports peuvent s'altérer pendant le transport, et les copies restent une opération fastidieuse. Alors que si vous mettez vos fichiers en ligne sur un site Web, vous pourrez les récupérer de n'importe où (d'un cybercafé, par exemple). Si un ami ou un collègue éloigné a besoin d'un document, pourquoi ne pas Enter Features At A Glance * eowerlial Web-bosed File Storage, 1,001,11 ro, trial F rinndly E ilo Expinrer Int nrfaro Arras% Ymir Files Anywhorn in the World Works InstantlyllsInq Any Web grume, * E -Seoir. Elles loti antly wIth cont Innen oellyary [man Links to Your Files Llsing L Lite.eiLQ111111WAllelklItlietLetiLLWedme FILES ANYWHERE (www,filesanywhere.com), un service professionnel qui proposeju,squ'à 2 Go sur le Web. SI VOUS EN AVEZ LES COMPÉ- TENCES, vus pouvez toujours développer une interface d'accès à vos documents vous-même... Ilattpeatoban a cidarr, 156 SVM JU1LL Ode o e o o 4 4 3 A X
(=ME Louc, reu oeil ove -, merde dadeetog eY/4440414441.1.4. <14444e.1111moloodrree « ne 444 «.[.* Mlnere10014, timon S 44434n,4 VO4.111.4 probsene4 eusm.. *dey Odue tdoeceldededeope tdoeteute ma late d dusses. : euvutordel el. vete aequo du luirrned padlene halera de votrerce. lune, pM110e dtt 4:44/144.m.-un « cudee deee let or... one. entend g nel peut, (dr Out lett d1. tee..eue\%un eedeCX Nue. Votre, peruonnel et eCurlee sur 0 el ni. treettem vos fias Wele ocerree V oceee dindes ecende eue *ventées en.* outddd de reorrndee 4.141.g.4 milmeaap a Pale de lord dg. Cevelt1 oedrIve ej damie "C.:1%mnd u 0.veineie Men,, Ateedtlie rotre Omet eLe one. *eue.. peu d. gededneore ue. Ide" Perte, vos Sellerare de peson'« de Oelevetad eue de tue...mectee de el* AVEC OODRIVE, les intenzuutesfrançais disposez/en/in d'un vrai bureau virtuel pour particuliers et professionnels. le lui envoyer tout simplement par courrier électronique ? Parce que la plupart des fournisseurs d'accès à Internet limitent la taille des fichiers à stocker sur un serveur de messagerie (1,2, voire 5 Mo). Encore une bonne raison d'adopter dès maintenant une plate-forme spécialisée, plus communément appelée "bureau virtuel". Là, vous pouvez en plus partager vos fichiers d'une façon très structurée, par catégories (photos, chansons, etc.). Transmettez ensuite un mot de passe à vos amis qui leur permettra de récupérer vos fichiers ou de vous envoyer les leurs. Enfin, les bureaux virtuels peuvent constituer une technique de sauvegarde. De fait, vos données perso se retrouvent stockées en permanence sur le Web, dans un espace sécurisé. Plutôt réconfortant quand on vient d'écraser malencontreusement son disque dur ou de découvrir sa disquette vérolée. Quatre bonnes raisons, donc, pour jouer la mobilité jusqu'au bout. C'est notamment sur ces arguments que s'est appuyé Xdrive, acteur important du stockage en ligne : "Selon une étude d'Ernst &Young, de janvier 2000, plus de 80% des utilisateurs informatiques éprou- SVM.VNUNET.FR 111 Les plans sont envoyés par E-mail ou Wap et sont confirmés par Fax Grade é la messagene vocale, même à l'étranger Pierre e acnés é ses messages. Gréce au TeamOffice, bus les partiopents au projet ont sucés aux mêmes documents et au même carnet d'adresses Grées à la Mobilegync de spade2go, il accède à son carnet d'adresses en voiture, et le système de géolocalisation lui montre la routa, Gestion des adresses et des rendes-vous par Internet pour ses deux Bures. Composition des numéros de ses contacts directement à partir de l'acnés Weep terminé s i I ! Internat j LES APPLICATIONS professionnelles ne manquent pas. vent régulièrement le besoin d'accéder à leurs documents sans contrainte de lieu et de les partager avec des tiers. 40% d'entre eux ont aussi déclaré avoir perdu des fichiers au cours de l'année précédente", précise l'entreprise. Aux Etats-Unis, le marché du stockage en ligne et des bureaux virtuels explose. En France, c'est déjà une tendance forte. Généralement, les offres se déclinent ainsi : d'un côté, le marché des particuliers (des services de base presque toujours gratuits), de l'autre celui des professionnels (services sophistiqués sous forme d'abonnement payant). Et cela va du simple disque dur supplémentaire, jusqu'au véritable bureau on-line, avec agenda et accès Wap. En effet, plus qu'un espace de stockage, certains sites proposent un bureau communicant aux nombreuses fonctionnalités, avec pour objectif d'offrir des services, souvent payants, pour le travail de groupe sur des projets communs. Vous disposez alors de toutes sortes de commandes pour gérer cet envi- 157



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 1SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 2-3SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 4-5SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 6-7SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 8-9SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 10-11SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 12-13SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 14-15SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 16-17SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 18-19SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 20-21SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 22-23SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 24-25SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 26-27SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 28-29SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 30-31SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 32-33SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 34-35SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 36-37SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 38-39SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 40-41SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 42-43SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 44-45SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 46-47SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 48-49SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 50-51SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 52-53SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 54-55SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 56-57SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 58-59SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 60-61SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 62-63SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 64-65SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 66-67SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 68-69SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 70-71SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 72-73SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 74-75SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 76-77SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 78-79SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 80-81SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 82-83SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 84-85SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 86-87SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 88-89SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 90-91SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 92-93SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 94-95SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 96-97SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 98-99SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 100-101SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 102-103SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 104-105SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 106-107SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 108-109SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 110-111SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 112-113SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 114-115SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 116-117SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 118-119SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 120-121SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 122-123SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 124-125SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 126-127SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 128-129SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 130-131SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 132-133SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 134-135SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 136-137SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 138-139SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 140-141SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 142-143SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 144-145SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 146-147SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 148-149SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 150-151SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 152-153SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 154-155SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 156-157SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 158-159SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 160-161SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 162-163SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 164-165SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 166-167SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 168-169SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 170-171SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 172-173SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 174-175SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 176-177SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 178-179SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 180-181SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 182-183SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 184-185SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 186-187SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 188-189SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 190-191SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 192-193SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 194-195SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 196-197SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 198-199SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 200