SVM n°195 jui/aoû 2001
SVM n°195 jui/aoû 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°195 de jui/aoû 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 200

  • Taille du fichier PDF : 186 Mo

  • Dans ce numéro : l'Internet populaire... 4 millions de sites perso, et vous ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 120 - 121  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
120 121
futur) protos-labos [FLICAGE] Le Radar Flashlight est un outil développé par l'institut de recherche et de technologie de Georgie pour aider les policiers à traquer les crimi- nels. Il est en effet capable de sentir un individu bouger ou même respirer à travers une cloison de 20 cm ! L'engin envoie des impulsions él ec t romagn éti ques qui se réfléchissent sur leur cible... lorsqu'elles en trouvent une. UNE PUCE NOURRICIÈRE Deux chercheurs des universités du Wisconsin et de l'Illinois ont mis au point une puce permettant d'automatiser, grâce à un ordinateur, les toutes premières étapes d'une fécondation in vitro. Chaque canal de cette puce, qui ressemble à un simple bout de verre, peut contenir un embryon. Des seringues programmables, reliées à ces canaux (larges de seulement 0,2 mm !) permettent d'ajouter et de retirer les différentes solutions dans lesquelles l'embryon doit baigner pour assurer les premiers stades de son développement. Après avoir testé avec succès leur procédé sur des embryons de souris, les scientifiques pensent que ce système permettra, à terme, de faire grandir aussi des embryons humains sans risque d'échec... [VIRTUEL] Une étudiante de l'université John Hopkins, dans le Maryland, a réalisé une réplique informatique d'une amibe, qui se comporte comme un globule blanc humain. De quoi mener des expériences plus radicales et moins coûteuses sur cet organisme. A la clé, la recherche contre l'asthme ou certains cancers. 118 Une carte du développement urbain méliorer le développement urbain grâce à un satellite, c'est possible ! Deux chercheurs issus du Resac (un centre de recherche de l'université du Maryland parrainé par la Nasa) ont ainsi développé une nouvelle technique cartographique offrant des plans détaillés de zones urbaines. Et pour les planificateurs habitués à travailler avec des photos aériennes, c'est une grande nouvelle : la vue du satellite permettra d'examiner avec une extrême précision le développement d'une ville, mais aussi de comprendre les mouvements d'écoulement des eaux de pluie dans une cité aux sols de plus en plus imperméables. C'est d'ailleurs le principal objectif de l'analyse de ces cartes d'un nouveau genre : éviter la pollution générée par l'urbanisation galopante. E.L.B. Des cassettes de 1 To Des cassettes 8 mm capables de stocker jusqu'à un téraoctet de données ? C'est un projet signé Sony, qui pense commercialiser de tels supports aux alentours de 2003. Les ingénieurs du géant japonais ont en effet mis au point un système d'enregistrement sur cassettes haute densité, atteignant 6,5 Go par pouce carré ! Pour parvenir à un tel résultat, ils ont dû combiner les avantages de la technologie GMR (Giant Magneto-Resistive), déjà utilisée pour les disques durs, avec une bande très dense en métal. Principalement destinées à assurer d'importantes sauvegardes, ces cassettes devront prouver qu'elles sont aussi véloces... E.L.B. Philips va imprimer millpIp11 ses écrans ! hilips vient d'imaginer un procédé d'impression jet d'encre pour fabriquer... des écrans couleur à matrice passive très bon marché. Basée sur les propriétés étonnantes des diodes électroluminescentes organiques (notre photo), cette technologie dite PolyLED permet d'obtenir une image de qualité, mais surtout des écrans rétroéclairés plus économiques qu'actuellement. Idéal pour équiper les appareils mobiles qui ne nécessitent pas un affichage haut de gamme, tels les PDA, les mobiles, etc. ! Concrètement, la technique consiste à déposer des polymères par impression sur le support de l'écran. Des polymères qui ont comme caractéristique de pouvoir changer de couleur lorsqu'ils sont soumis à des différences de potentiel. E.L.B. SVM JUILLET - AOÛT 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR
Le lino robot du MIT Dans son laboratoire du MIT (le "Leg Lab"), Peter Dilworth a déjà réalisé des dizaines de robots. Mais c'est sans doute de Troody dont il est le plus fier. Il s'agit d'une version robotique d'un dinosaure, plus exactement du Troodon, pesant 4,5 kg et longue de 1,30m. Troody peut marcher sur deux pattes avec une liberté d'action limitée à seize mouvements différents. Dilworth croit tellement en lui qu'il a décidé de fonder sa propre entreprise (Dinosaur Robots Inc.) pour commercialiser des répliques de Troody encore plus performantes. Une idée farfelue ? Pas tant que ça. Le scientifique américain espère, par exemple, monnayer sa technologie aux musées... Pour cela, il assemble déjà un nouveau robot inspiré du Troodon, plus grand, plus robuste, et qui sera peut-être le premier robot bipède capable de courir. E.L.B. PARTICULIÈREMENT AGILE, Troody peut se lever et se baisser, rester en équilibre ou marcher. Mais Peter Dilworth lui a aussi accordé quelques mouvements un peu plus personnels. Outre balancer sa queue, qui fait contrepoids, le robot peut aussi bouger ses griffes. Le site du Leg-Lab au MIT : http://www.ai.mit.edu/projects/leglab/Du spin de l'électron Quand l'ordinateur au stockage de l'info remplace U ne équipe de physiciens de l'université de l'Arkansas est parvenue à contrôler presque entièrement le spin d'électrons transférés sur une surface semi-conductrice. Le spin, c'est la rotation d'un électron sur lui-même, et cette première pourrait bien révolutionner l'électronique : en injectant des électrons orientés de la même façon sur une surface, celle-ci deviendrait immédiatement beaucoup plus conductrice, et augmenterait du coup la vitesse de traitement de l'information. De là à accroître la capacité de stockage et d'envisager des processeurs traitant l'information beaucoup plus rapidement, il n'y a qu'un pas. Les chercheurs sont parvenus à conserver le spin de 92% des électrons. Ils ont aussi découvert que les 8% d'électrons rebelles avaient changé d'orientation car ils avaient été placés sur un endroit moins plat du support. E.L.B. SVM JUILLET - AOÛT 2001 HTTP://SVM.VNUNET.FR l'infirmière panasonic vient de dévoiler un système permettant aux médecins de surveiller un patient à son domicile via Internet. En test aux Etats-Unis, ce système se compose de deux terminaux différents et d'un serveur chargé d'établir le lien entre le malade et son médecin. Le patient se voit attribuer un terminal doté d'un écran tactile, chargé de recueillir des informations essentielles quant à son état de santé, comme sa température ou sa tension. Doté d'un calendrier, le terminal annonce les mesures à effectuer. Une fois les tests pratiqués, un logiciel s'attache à détecter la moindre fausse note dans les résultats. A l'autre bout de la ligne téléphonique, le médecin collecte les données et peut à tout moment donner un conseil au malade, par e-mail, ou même grâce à un visiophone intégré. E.L.B. 119



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 1SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 2-3SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 4-5SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 6-7SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 8-9SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 10-11SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 12-13SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 14-15SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 16-17SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 18-19SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 20-21SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 22-23SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 24-25SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 26-27SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 28-29SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 30-31SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 32-33SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 34-35SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 36-37SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 38-39SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 40-41SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 42-43SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 44-45SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 46-47SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 48-49SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 50-51SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 52-53SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 54-55SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 56-57SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 58-59SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 60-61SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 62-63SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 64-65SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 66-67SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 68-69SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 70-71SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 72-73SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 74-75SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 76-77SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 78-79SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 80-81SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 82-83SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 84-85SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 86-87SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 88-89SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 90-91SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 92-93SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 94-95SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 96-97SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 98-99SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 100-101SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 102-103SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 104-105SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 106-107SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 108-109SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 110-111SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 112-113SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 114-115SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 116-117SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 118-119SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 120-121SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 122-123SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 124-125SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 126-127SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 128-129SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 130-131SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 132-133SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 134-135SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 136-137SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 138-139SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 140-141SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 142-143SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 144-145SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 146-147SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 148-149SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 150-151SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 152-153SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 154-155SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 156-157SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 158-159SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 160-161SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 162-163SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 164-165SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 166-167SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 168-169SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 170-171SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 172-173SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 174-175SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 176-177SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 178-179SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 180-181SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 182-183SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 184-185SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 186-187SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 188-189SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 190-191SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 192-193SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 194-195SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 196-197SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 198-199SVM numéro 195 jui/aoû 2001 Page 200