SVM n°194 juin 2001
SVM n°194 juin 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°194 de juin 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 216

  • Taille du fichier PDF : 192 Mo

  • Dans ce numéro : Windows XP... pour Internet cliquez ici !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
produits & technos c'est prouvé Shareware, bons plans sans plantage Tout ce qui est shareware n'est pas gratuit ; et tout ce qui est gratuit n'est pas un bon plan... Pour s'y retrouver dans les sharewares, leurs vrais talents et leur lot de plantages,suivez donc le guide. PAR PHILIPPE GASTEAU Acôté d'économiseurs d'écran, de logiciels de cartomancie, au milieu d'extensions aussiésotériques qu'inutiles et développées à la hâte, il existe des sharewares qui ont demandé plusieurs an- nées de développement, des mois à éliminer les bugs, des semaines d'enquête... Or, rien, ni le prix, ni la présentation, ne distingue dans le monde des sharewares le bon grain de l'ivraie. Ici, il n'y a pas de règles. Question de philosophie, nous dit-on, chaque logiciel doit avoir Les "sharewares" : pas très français sa chance. Une philosophie héritée des années 80. C'est en effet en même temps que naissaient les "Personal Computers" qu'un certain Jim Knopt, alias Jim Button d'IBM, créait le premier "Shareware PC-files'. Depuis lors, les "partagiciels pour PC" ont fait florès. Il faut "L'univers du'shareware'en France est tout petit, ce n'est pas comparable avec le marché américain." François Milhiet est le patron et l'unique salarié de l'un des deux plus gros sites français, Télécharger.fr. Difficile, même pour lui, d'évaluer le secteur : "A mon sens, une dizaine de personnes à peine gagnent leur vie en France grâce au'shareware'." Parmi eux, un auteur reconnu entre tous, Philippe Supéra, auteur de Tarifcom, un utilitaire capable de calculer en permanence les dépenses télécom de l'internaute. "J'ai développé ce logiciel pour moi, en 1996, à l'époque où mes surfs sur l'Intemet via Compuserve me coütaient des fortunes. Je l'ai mis tout naturellement en'shareware'sur l'Internet, sans réaliser véritablement que ça me demanderait une activité à plein temps. Ce logiciel demande à être réactualisé en fonction des nouvelles offres tarifaires des opérateurs : j'en suis à la version 8.40 Pour en saï oir plus de Tarifcom ! J'ai vendu 18 457 licences à ce jour, http://vvww.afas-frorg,/soit un chiffre d'affaires de 1,453 million de francs." Pour quatre ans de travail, ce n'est pas la fortune, mais Philippe Supéra tient bon. "Avec l'Intemet, le'shareware'ne peut que se développerll faut juste faire un travail d'évangélisation auprès du public latin pour l'inciter à payer les auteurs." De fait, "En France, un téléchargeur sur vingt paye sa licence, c'est le problème", admet François Milhiet, dont le site accueille près de 400 000 visiteurs par mois. L'Association française des auteurs de sharewares (Afas) conseille les auteurs, mais veut aussi mieux informer le public. dire que le principe est séduisant, qui repose sur un pacte de confiance : on télécharge le programme, on l'essaye et, s'il plaît, on paye à son auteur la somme qu'il en demande. Du coup, les sharewares ont inspiré les éditeurs qui, avec les freewareg ont découvert qu'ils pouvaient populariser à peu de frais leurs logiciels en les proposant en versions gratuites, soit anciennes, soit bridées dans le temps ou au niveau des fonctions... Le but étant que l'utilisateur achète ensuite une version complète du commerce. Limitations La différence avec les auteurs indépendants de logiciels est que le seul canal de distribution d'un shareware c'est lui-même. Il faut donc décider le chaland à payer son obole ! Pas de règle du jeu là non plus : certains auteurs brident brutalement les fonctions du programme, d'autres les limitent dans le temps, quand ce ne sont 88 SVM JUIN 2001 HTTP://SVM.VNUNET.FR
pas des myriades de fenêtres de rappel qui s'affichent pour inciter l'utilisateur à payer. Enervant ! Mais puisqu'il n'y a pas de règle, chaque auteur est bien libre d'opter pour les mesures qu'il juge les plus coercitives... Cela étant, les auteurs les plus aguerris semblent revenus de telles pratiques. "Plus le logiciel est complet et plus les gens ont envie de payer, constate Philippe Supéra, l'un des grands des sharewares français. En ce qui me concerne, je ne mets plus aucune limitation, Moins le logiciel est bridé, plus les gens le paient... et ça marche mieux ainsi... des deux côtés r Pas de règles, pas d'argent à engager, donc pas de risques à essayer ? Hélas, votre système d'exploitation ne peut pas en dire autant : une fois installé, on n'est jamais trop sûr de pouvoir désinstaller un shareware développé par un touriste de la programmation et dont les extensions peuvent, des mois après, provoquer d'insolubles conflits entre applications ou des plantages à répétition ! Comment s'y retrou-.T.triltom v8 4 ? 00 (J-0.00) Calcul à le seconde qte 111 e4) 4eN -Y 1 9 00 CC'Tarif treernet sans abonnement Frais fixes r lote terré r Alerte toutes les 10 mn 60 sec 0,7 pus 60 sec = 0,14 Jeudi 10 Mai 2001 r Qioqua 13,16 50 Avertir e 0,00 Averti'el 00 00 00 10/05/1"11 Total brut TT (Âpres réel.. Temps total 0 0,00 on°0,00 LOO 00:00.00 ron1Corn e éténsteie pour un pays ou utilise 2 couleurs. Vous pouvez personnaliser ces Clc VIsualiserAnochtier les tranches hormres et leurs couleurs -Shareware l'essai pour 30 jours liletenu Perse I butte 1 ! 015 - Messmer ver alors ? Et comment faire en cas de malheur ? Suivez le guide... C'EST LE PLUS RÉPUTÉ : Tari:from est idéal pour surveiller ses temps de connexion au Net. D'abord, il faut savoir en voilà. Donwload.com et, ce que l'on cherche. Dans surtout, télécharger.fr sont le champ des logiciels ac- sans doute parmi les plus tuels, les sharewaresne se- réputés, chez les profesraient pas qu'une minori- sionnels comme chez les té sans importance. Au particuliers. contraire, ils représentent N'hésitez pas à aller voir un espace important de directement dans la sélecl'offt e et vous n'aurez pas don de télécharger.fr : de mal à trouver un site François Milhiet, le webqui en propose en veux-tu mestre du site, s'engage SVM " JUIN 2 0 0 1 HTTP://SVM.VNUNET.FR 89



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 194 juin 2001 Page 1SVM numéro 194 juin 2001 Page 2-3SVM numéro 194 juin 2001 Page 4-5SVM numéro 194 juin 2001 Page 6-7SVM numéro 194 juin 2001 Page 8-9SVM numéro 194 juin 2001 Page 10-11SVM numéro 194 juin 2001 Page 12-13SVM numéro 194 juin 2001 Page 14-15SVM numéro 194 juin 2001 Page 16-17SVM numéro 194 juin 2001 Page 18-19SVM numéro 194 juin 2001 Page 20-21SVM numéro 194 juin 2001 Page 22-23SVM numéro 194 juin 2001 Page 24-25SVM numéro 194 juin 2001 Page 26-27SVM numéro 194 juin 2001 Page 28-29SVM numéro 194 juin 2001 Page 30-31SVM numéro 194 juin 2001 Page 32-33SVM numéro 194 juin 2001 Page 34-35SVM numéro 194 juin 2001 Page 36-37SVM numéro 194 juin 2001 Page 38-39SVM numéro 194 juin 2001 Page 40-41SVM numéro 194 juin 2001 Page 42-43SVM numéro 194 juin 2001 Page 44-45SVM numéro 194 juin 2001 Page 46-47SVM numéro 194 juin 2001 Page 48-49SVM numéro 194 juin 2001 Page 50-51SVM numéro 194 juin 2001 Page 52-53SVM numéro 194 juin 2001 Page 54-55SVM numéro 194 juin 2001 Page 56-57SVM numéro 194 juin 2001 Page 58-59SVM numéro 194 juin 2001 Page 60-61SVM numéro 194 juin 2001 Page 62-63SVM numéro 194 juin 2001 Page 64-65SVM numéro 194 juin 2001 Page 66-67SVM numéro 194 juin 2001 Page 68-69SVM numéro 194 juin 2001 Page 70-71SVM numéro 194 juin 2001 Page 72-73SVM numéro 194 juin 2001 Page 74-75SVM numéro 194 juin 2001 Page 76-77SVM numéro 194 juin 2001 Page 78-79SVM numéro 194 juin 2001 Page 80-81SVM numéro 194 juin 2001 Page 82-83SVM numéro 194 juin 2001 Page 84-85SVM numéro 194 juin 2001 Page 86-87SVM numéro 194 juin 2001 Page 88-89SVM numéro 194 juin 2001 Page 90-91SVM numéro 194 juin 2001 Page 92-93SVM numéro 194 juin 2001 Page 94-95SVM numéro 194 juin 2001 Page 96-97SVM numéro 194 juin 2001 Page 98-99SVM numéro 194 juin 2001 Page 100-101SVM numéro 194 juin 2001 Page 102-103SVM numéro 194 juin 2001 Page 104-105SVM numéro 194 juin 2001 Page 106-107SVM numéro 194 juin 2001 Page 108-109SVM numéro 194 juin 2001 Page 110-111SVM numéro 194 juin 2001 Page 112-113SVM numéro 194 juin 2001 Page 114-115SVM numéro 194 juin 2001 Page 116-117SVM numéro 194 juin 2001 Page 118-119SVM numéro 194 juin 2001 Page 120-121SVM numéro 194 juin 2001 Page 122-123SVM numéro 194 juin 2001 Page 124-125SVM numéro 194 juin 2001 Page 126-127SVM numéro 194 juin 2001 Page 128-129SVM numéro 194 juin 2001 Page 130-131SVM numéro 194 juin 2001 Page 132-133SVM numéro 194 juin 2001 Page 134-135SVM numéro 194 juin 2001 Page 136-137SVM numéro 194 juin 2001 Page 138-139SVM numéro 194 juin 2001 Page 140-141SVM numéro 194 juin 2001 Page 142-143SVM numéro 194 juin 2001 Page 144-145SVM numéro 194 juin 2001 Page 146-147SVM numéro 194 juin 2001 Page 148-149SVM numéro 194 juin 2001 Page 150-151SVM numéro 194 juin 2001 Page 152-153SVM numéro 194 juin 2001 Page 154-155SVM numéro 194 juin 2001 Page 156-157SVM numéro 194 juin 2001 Page 158-159SVM numéro 194 juin 2001 Page 160-161SVM numéro 194 juin 2001 Page 162-163SVM numéro 194 juin 2001 Page 164-165SVM numéro 194 juin 2001 Page 166-167SVM numéro 194 juin 2001 Page 168-169SVM numéro 194 juin 2001 Page 170-171SVM numéro 194 juin 2001 Page 172-173SVM numéro 194 juin 2001 Page 174-175SVM numéro 194 juin 2001 Page 176-177SVM numéro 194 juin 2001 Page 178-179SVM numéro 194 juin 2001 Page 180-181SVM numéro 194 juin 2001 Page 182-183SVM numéro 194 juin 2001 Page 184-185SVM numéro 194 juin 2001 Page 186-187SVM numéro 194 juin 2001 Page 188-189SVM numéro 194 juin 2001 Page 190-191SVM numéro 194 juin 2001 Page 192-193SVM numéro 194 juin 2001 Page 194-195SVM numéro 194 juin 2001 Page 196-197SVM numéro 194 juin 2001 Page 198-199SVM numéro 194 juin 2001 Page 200-201SVM numéro 194 juin 2001 Page 202-203SVM numéro 194 juin 2001 Page 204-205SVM numéro 194 juin 2001 Page 206-207SVM numéro 194 juin 2001 Page 208-209SVM numéro 194 juin 2001 Page 210-211SVM numéro 194 juin 2001 Page 212-213SVM numéro 194 juin 2001 Page 214-215SVM numéro 194 juin 2001 Page 216