SVM n°194 juin 2001
SVM n°194 juin 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°194 de juin 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 216

  • Taille du fichier PDF : 192 Mo

  • Dans ce numéro : Windows XP... pour Internet cliquez ici !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
dossier) l'enquête Musique La réponse des majors Après avoir poursuivi les sites pionniers de la distribution musicale, les majors ont décidé d'imposer leurs propres solutions. PAR AMINE MESLEM 0 n nous promettait des annonces pour juin. Raté : il faudra attendre encore au moins six mois avant que les internautes français aient véritablement accès au gigantesque catalogue musical que les géants de l'industrie du disque se préparent à mettre en ligne. Et avec les "majors" aux manettes, on va voir ce qu'on va voir... Qui ? Quoi ? Et quand ? Sur quels sites ? Avec quelles technologies ?... De fait, les choses ne semblent pas si simples. Mais ça avance. Depuis février, on sait ainsi que deux monstres se font désormais face dans le secteur de l'e-music : Duet, fruit Le bon vieux format MP3 ne convient pas aux maisons de disques car on ne peut pas contrôler son utilisation. Aussi ont-elles décidé de promouvoir des systèmes de diffusion entièrement sécurisés. Duet a choisi Bluematter, un format maison développé par Globale, une division d'Universai Music. Elaboré à partir du format AAC ('Advanced Audio Codine, Blue- de l'alliance entre Vivendi Universal et Sony, et MusicNet, qui réunit les forces de AOL Time Warner, de BMG, EMI et de RealNetwork. A eux seuls, ces deux rivaux possèdent 80% du catalogue mondial ! C'est-à-dire des stars aussi célèbres que Jimi Hendrix, Louis Armstrong, Bob Marley, etc. De quoi faire saliver les internautes qui, en guise de musique, n'ont que de petits labels aux artistes mal connus à se mettre sous la souris... A moins que l'on oublie trop vite le fameux logiciel d'échange de fi- malter offre une meilleure qualité audio que le MP3 et peut intégrer des images ou encore les paroles des chansons. Les rares internautes américains qui en profitent déjà n'ont pas le choix : il leur faut Real- Player 8, de Microsoft, seul lecteur compatible, ainsi qu'un petit logiciel nommé Magex Wallet. Basé sur la technologie de protection des droits d'auteur d'Inter- 80% du catalogue mondial mis en ligne grâce à Duet et MusicNet ! chiers Napster, lequel tient tout, et déjà, à disposition de l'internaute ! C'est qu'en basculant dans l'univers de la distribution numérique, les majors découvrent l'économie du flux de données, "inventée" par les fournisseurs d'accès à Internet. Une économie où un centime de plus ou de moins sur la facture du client final peut signifier d'énormes différences au niveau des coûts d'exploitation. Un univers, aussi, où le moindre petit réglage du format technique peut avoir des Trust, Magex Wallet sert à la fois de système de contrôle et de portemonnaie virtuel. Du côté de MusicNet, c'est RealNetwork qui mène la danse. Rien de surprenant puisque la société est à l'origine du projet. La musique sera donc ici au format RealAudio 8 et les serveurs dédiés utiliseront le logiciel RealSystem iQ pour la diffuser. retombées insensées sur l'évolution du marché. Cela étant, les bases de la musique en ligne sont posées. Et même si les majors rechignent à s'engager pour l'instant dans des offres fermes, l'internaute peut déjà se faire une idée assez nette du payage qui est en train de se dessiner. Prenons l'abonnement. A environ 80 F par mois, on devrait avoir accès à un vaste catalogue en service illimité. Pourquoi ce choix ? Les majors ont ici pris exemple sur les sites de musique existants. E- music, un des sites pionniers de la musique en ligne, propose déjà ce type de service : l'abonnement permettant des téléchargements illimités coûte à peu près 10 dollars (env. 75 F) par mois avec un engagement d'un an, ou bien 15 dollars (env. 110 F) par mois si on s'engage pour trois mois seulement. En Europe, Vitaminic est le premier à fournir un service d'abonnement, baptisé Vitaminic Music Club et ouvert depuis février 2001. On ale choix ici entre deux forfaits : une formule avec accès illimité à environ 330 F (ou 50 €) pour 6 mois, et une autre 70 SVPA JUIN 2001 HTTP://SVM.VNUNET.FR
à environ 520 F (80 €) pour un an. C'est également la solution retenue par le futur système de Napster et Bertelsmann, prévu pour juillet prochain. Les deux partenaires veulent facturer entre 3 et 5 dollars (env. 20 à 35 F) par mois l'accès à un nombre limité de téléchargements et de 6 à 10 dollars (env. 40 à 75 F) l'accès illimité. Redevances En ce qui concerne le paiement à l'écoute ou au morceau téléchargé (le "pay-per-download"), il sera en option, car ce modèle commercial ne semble pas fonctionner. La preuve : aujourd'hui, aucun site de distribution ILLUSTRAMNSRLIMONETPHOTOGMNIA musicale sur Internet ne gagne suffisamment d'argent pour être bénéficiaire. Il faut dire que les prix pratiqués sont rédhibitoires puisqu'ils varient de 7 à 14 F la chanson téléchargée. Explication : au coût des infrastructures s'ajoutent le prix réclamé par l'artiste ou le label et les redevances dues aux sociétés de droit d'auteur — comme dans l'accord signé l'an passé entre le site francemp3.com et la Sacem, qui prévoit "une rémunération des auteurs proportionnelle aux recettes, avec un minimum de 1,31 F par morceau téléchargé". Une redevance négociée à la baisse par d'autres entreprises, comme Vitaminic, qui est d'ailleurs sur le point de racheter francemp3.com. D'origine italienne et implantée dans dix pays en Europe, ce site de distribution musicale a signé un accord international avec la SIAE, une société de droit d'auteur transalpine. Ce qui ne l'empêche therr,-,(W. EMusic Unlimited :. T. IIIYIK sm.< youre been man. le... *..e.,.a -..wa au...4.*Ir. « 41). : r=:-...2"4.. 411111 LOW MI lpas de signer des accords avec les associations locales. "Mais l'artiste est aussi payé sur le téléchargement. Il décide du prix de vente et nous lui reversons 50%. On lui demande juste que le prix ne soit pas inférieur à 3 F. En moyenne, les mor- o -...:3=IF_11111111111111 WWW.EMUSIC.COM : emusic, site pionnier de la musique en ligne, propose un forfait à 10 dollars par mois permettant de télécharger autant de morceaux qu'on le souhaite. Svm JUIN 2001 HTTP://SVM.VNUNET.FR 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 194 juin 2001 Page 1SVM numéro 194 juin 2001 Page 2-3SVM numéro 194 juin 2001 Page 4-5SVM numéro 194 juin 2001 Page 6-7SVM numéro 194 juin 2001 Page 8-9SVM numéro 194 juin 2001 Page 10-11SVM numéro 194 juin 2001 Page 12-13SVM numéro 194 juin 2001 Page 14-15SVM numéro 194 juin 2001 Page 16-17SVM numéro 194 juin 2001 Page 18-19SVM numéro 194 juin 2001 Page 20-21SVM numéro 194 juin 2001 Page 22-23SVM numéro 194 juin 2001 Page 24-25SVM numéro 194 juin 2001 Page 26-27SVM numéro 194 juin 2001 Page 28-29SVM numéro 194 juin 2001 Page 30-31SVM numéro 194 juin 2001 Page 32-33SVM numéro 194 juin 2001 Page 34-35SVM numéro 194 juin 2001 Page 36-37SVM numéro 194 juin 2001 Page 38-39SVM numéro 194 juin 2001 Page 40-41SVM numéro 194 juin 2001 Page 42-43SVM numéro 194 juin 2001 Page 44-45SVM numéro 194 juin 2001 Page 46-47SVM numéro 194 juin 2001 Page 48-49SVM numéro 194 juin 2001 Page 50-51SVM numéro 194 juin 2001 Page 52-53SVM numéro 194 juin 2001 Page 54-55SVM numéro 194 juin 2001 Page 56-57SVM numéro 194 juin 2001 Page 58-59SVM numéro 194 juin 2001 Page 60-61SVM numéro 194 juin 2001 Page 62-63SVM numéro 194 juin 2001 Page 64-65SVM numéro 194 juin 2001 Page 66-67SVM numéro 194 juin 2001 Page 68-69SVM numéro 194 juin 2001 Page 70-71SVM numéro 194 juin 2001 Page 72-73SVM numéro 194 juin 2001 Page 74-75SVM numéro 194 juin 2001 Page 76-77SVM numéro 194 juin 2001 Page 78-79SVM numéro 194 juin 2001 Page 80-81SVM numéro 194 juin 2001 Page 82-83SVM numéro 194 juin 2001 Page 84-85SVM numéro 194 juin 2001 Page 86-87SVM numéro 194 juin 2001 Page 88-89SVM numéro 194 juin 2001 Page 90-91SVM numéro 194 juin 2001 Page 92-93SVM numéro 194 juin 2001 Page 94-95SVM numéro 194 juin 2001 Page 96-97SVM numéro 194 juin 2001 Page 98-99SVM numéro 194 juin 2001 Page 100-101SVM numéro 194 juin 2001 Page 102-103SVM numéro 194 juin 2001 Page 104-105SVM numéro 194 juin 2001 Page 106-107SVM numéro 194 juin 2001 Page 108-109SVM numéro 194 juin 2001 Page 110-111SVM numéro 194 juin 2001 Page 112-113SVM numéro 194 juin 2001 Page 114-115SVM numéro 194 juin 2001 Page 116-117SVM numéro 194 juin 2001 Page 118-119SVM numéro 194 juin 2001 Page 120-121SVM numéro 194 juin 2001 Page 122-123SVM numéro 194 juin 2001 Page 124-125SVM numéro 194 juin 2001 Page 126-127SVM numéro 194 juin 2001 Page 128-129SVM numéro 194 juin 2001 Page 130-131SVM numéro 194 juin 2001 Page 132-133SVM numéro 194 juin 2001 Page 134-135SVM numéro 194 juin 2001 Page 136-137SVM numéro 194 juin 2001 Page 138-139SVM numéro 194 juin 2001 Page 140-141SVM numéro 194 juin 2001 Page 142-143SVM numéro 194 juin 2001 Page 144-145SVM numéro 194 juin 2001 Page 146-147SVM numéro 194 juin 2001 Page 148-149SVM numéro 194 juin 2001 Page 150-151SVM numéro 194 juin 2001 Page 152-153SVM numéro 194 juin 2001 Page 154-155SVM numéro 194 juin 2001 Page 156-157SVM numéro 194 juin 2001 Page 158-159SVM numéro 194 juin 2001 Page 160-161SVM numéro 194 juin 2001 Page 162-163SVM numéro 194 juin 2001 Page 164-165SVM numéro 194 juin 2001 Page 166-167SVM numéro 194 juin 2001 Page 168-169SVM numéro 194 juin 2001 Page 170-171SVM numéro 194 juin 2001 Page 172-173SVM numéro 194 juin 2001 Page 174-175SVM numéro 194 juin 2001 Page 176-177SVM numéro 194 juin 2001 Page 178-179SVM numéro 194 juin 2001 Page 180-181SVM numéro 194 juin 2001 Page 182-183SVM numéro 194 juin 2001 Page 184-185SVM numéro 194 juin 2001 Page 186-187SVM numéro 194 juin 2001 Page 188-189SVM numéro 194 juin 2001 Page 190-191SVM numéro 194 juin 2001 Page 192-193SVM numéro 194 juin 2001 Page 194-195SVM numéro 194 juin 2001 Page 196-197SVM numéro 194 juin 2001 Page 198-199SVM numéro 194 juin 2001 Page 200-201SVM numéro 194 juin 2001 Page 202-203SVM numéro 194 juin 2001 Page 204-205SVM numéro 194 juin 2001 Page 206-207SVM numéro 194 juin 2001 Page 208-209SVM numéro 194 juin 2001 Page 210-211SVM numéro 194 juin 2001 Page 212-213SVM numéro 194 juin 2001 Page 214-215SVM numéro 194 juin 2001 Page 216