SVM n°194 juin 2001
SVM n°194 juin 2001
  • Prix facial : 30 F

  • Parution : n°194 de juin 2001

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 216

  • Taille du fichier PDF : 192 Mo

  • Dans ce numéro : Windows XP... pour Internet cliquez ici !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 124 - 125  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
124 125
. Li POUR PROCÉDER À LEURS EXPÉRIENCES, les diercheurs de Cornell ont placé la mouche sur une balle de ; Jyil l'huilée de points de peinturé pour analyser ses mou- (merda par ordinateur fis ont ensuite d reirsé rot chant (le criquet dans plusieurs directions. La mouche s'est à (bague fois orientée dans la direction exacte du son, meuve ïl ne se déplaçait que de deux degrés. APRÈS AVOIR ENLEVÉ LA TÊTE DE LA MOUCHE, on voit nettement les deux tympans de l'Ormia' : Lc%- quelslimaionnent de manièrt, décalée : lorsque l'onde sonore arrive au tympan le plus proche, celui-ci réagit plusliertement que l'autre. Le système nen eux de la mouche calcule la différence de pression entre les deux tympans et s'oriente directement T els la s'outre sonore. SVIbil JUIN 2001 11'1—TP//SVM.VNUNI fflAajM.gfgeLNLyKt ; 121gn Ailelmnea._,ME.I.MaInMMI.Mtu - - FR te qui ouche Ce n'est qu'une mouche, mais elle entend si bien que son système auditif donne des idées ! PAR ERIC LE BOURLOUT U n banal parasite, l'Ormi a Ochracea ? Assurément pas. Car cette petite espèce de mouche dispose d'une faculté extraordinaire qui intéresse depuis de nombreuses années la communauté scientifique mondiale : son audition. Au mois d'avril, une équipe de neurobiologistes de l'université de Cornell, aux Etats-Unis, a même enfoncé le clou en publiant dans le très sérieux magazine Nature les résultats d'une série d'expériences sur l'Ormia. Leurs conclusions sont à la hauteur des espoirs mis dans la petite mouche : elle disposerait d'un système de localisation des sons encore plus performant que celui de l'homme ! Ces résultats sont le fruit d'une étude détaillée du comportement de la mouche face au chant des criquets. En effet, pour se reproduire, l'Ormi a doit lâchement déposer ses larves sur un criquet mâle. Or, pour repérer sa victime, elle ne se fie qu'à la stridulation qu'émet le criquet. Et à son ouïe. Selon les expériences de l'équipe de Cornell, la bestiole peut localiser avec une précision atteignant deux degrés la direction d'où provient un chant de criquet. Mieux, elle repère la provenance du son en 50 nanosecondes seulement... contre près de 10 microsecondes pour l'homme ! Il n'en fallait pas plus pour que les scientifiques tentent d'imiter les aptitudes de l'Ormia Ochracea pour élaborer des systèmes d'écoute à l'échelle nanotechnologique, inspirés du fonctionnement des tympans de cet étonnant insecte. De minuscules microphones basés sur les oreilles de l'Ormia ont déjà été développés dans les universités de Cornell et Binghamton. Mais les applications vont encore plus loin. A terme, il devrait être possible de concevoir des prothèses auditives bien plus petites et offrant enfin une localisation convenable du son. La mouche pourrait aussi venir à l'aide des robots : à Cornell, on pense ainsi à intégrer des tympans artificiels pour améliorer leur capacité d'écoute. 123



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 194 juin 2001 Page 1SVM numéro 194 juin 2001 Page 2-3SVM numéro 194 juin 2001 Page 4-5SVM numéro 194 juin 2001 Page 6-7SVM numéro 194 juin 2001 Page 8-9SVM numéro 194 juin 2001 Page 10-11SVM numéro 194 juin 2001 Page 12-13SVM numéro 194 juin 2001 Page 14-15SVM numéro 194 juin 2001 Page 16-17SVM numéro 194 juin 2001 Page 18-19SVM numéro 194 juin 2001 Page 20-21SVM numéro 194 juin 2001 Page 22-23SVM numéro 194 juin 2001 Page 24-25SVM numéro 194 juin 2001 Page 26-27SVM numéro 194 juin 2001 Page 28-29SVM numéro 194 juin 2001 Page 30-31SVM numéro 194 juin 2001 Page 32-33SVM numéro 194 juin 2001 Page 34-35SVM numéro 194 juin 2001 Page 36-37SVM numéro 194 juin 2001 Page 38-39SVM numéro 194 juin 2001 Page 40-41SVM numéro 194 juin 2001 Page 42-43SVM numéro 194 juin 2001 Page 44-45SVM numéro 194 juin 2001 Page 46-47SVM numéro 194 juin 2001 Page 48-49SVM numéro 194 juin 2001 Page 50-51SVM numéro 194 juin 2001 Page 52-53SVM numéro 194 juin 2001 Page 54-55SVM numéro 194 juin 2001 Page 56-57SVM numéro 194 juin 2001 Page 58-59SVM numéro 194 juin 2001 Page 60-61SVM numéro 194 juin 2001 Page 62-63SVM numéro 194 juin 2001 Page 64-65SVM numéro 194 juin 2001 Page 66-67SVM numéro 194 juin 2001 Page 68-69SVM numéro 194 juin 2001 Page 70-71SVM numéro 194 juin 2001 Page 72-73SVM numéro 194 juin 2001 Page 74-75SVM numéro 194 juin 2001 Page 76-77SVM numéro 194 juin 2001 Page 78-79SVM numéro 194 juin 2001 Page 80-81SVM numéro 194 juin 2001 Page 82-83SVM numéro 194 juin 2001 Page 84-85SVM numéro 194 juin 2001 Page 86-87SVM numéro 194 juin 2001 Page 88-89SVM numéro 194 juin 2001 Page 90-91SVM numéro 194 juin 2001 Page 92-93SVM numéro 194 juin 2001 Page 94-95SVM numéro 194 juin 2001 Page 96-97SVM numéro 194 juin 2001 Page 98-99SVM numéro 194 juin 2001 Page 100-101SVM numéro 194 juin 2001 Page 102-103SVM numéro 194 juin 2001 Page 104-105SVM numéro 194 juin 2001 Page 106-107SVM numéro 194 juin 2001 Page 108-109SVM numéro 194 juin 2001 Page 110-111SVM numéro 194 juin 2001 Page 112-113SVM numéro 194 juin 2001 Page 114-115SVM numéro 194 juin 2001 Page 116-117SVM numéro 194 juin 2001 Page 118-119SVM numéro 194 juin 2001 Page 120-121SVM numéro 194 juin 2001 Page 122-123SVM numéro 194 juin 2001 Page 124-125SVM numéro 194 juin 2001 Page 126-127SVM numéro 194 juin 2001 Page 128-129SVM numéro 194 juin 2001 Page 130-131SVM numéro 194 juin 2001 Page 132-133SVM numéro 194 juin 2001 Page 134-135SVM numéro 194 juin 2001 Page 136-137SVM numéro 194 juin 2001 Page 138-139SVM numéro 194 juin 2001 Page 140-141SVM numéro 194 juin 2001 Page 142-143SVM numéro 194 juin 2001 Page 144-145SVM numéro 194 juin 2001 Page 146-147SVM numéro 194 juin 2001 Page 148-149SVM numéro 194 juin 2001 Page 150-151SVM numéro 194 juin 2001 Page 152-153SVM numéro 194 juin 2001 Page 154-155SVM numéro 194 juin 2001 Page 156-157SVM numéro 194 juin 2001 Page 158-159SVM numéro 194 juin 2001 Page 160-161SVM numéro 194 juin 2001 Page 162-163SVM numéro 194 juin 2001 Page 164-165SVM numéro 194 juin 2001 Page 166-167SVM numéro 194 juin 2001 Page 168-169SVM numéro 194 juin 2001 Page 170-171SVM numéro 194 juin 2001 Page 172-173SVM numéro 194 juin 2001 Page 174-175SVM numéro 194 juin 2001 Page 176-177SVM numéro 194 juin 2001 Page 178-179SVM numéro 194 juin 2001 Page 180-181SVM numéro 194 juin 2001 Page 182-183SVM numéro 194 juin 2001 Page 184-185SVM numéro 194 juin 2001 Page 186-187SVM numéro 194 juin 2001 Page 188-189SVM numéro 194 juin 2001 Page 190-191SVM numéro 194 juin 2001 Page 192-193SVM numéro 194 juin 2001 Page 194-195SVM numéro 194 juin 2001 Page 196-197SVM numéro 194 juin 2001 Page 198-199SVM numéro 194 juin 2001 Page 200-201SVM numéro 194 juin 2001 Page 202-203SVM numéro 194 juin 2001 Page 204-205SVM numéro 194 juin 2001 Page 206-207SVM numéro 194 juin 2001 Page 208-209SVM numéro 194 juin 2001 Page 210-211SVM numéro 194 juin 2001 Page 212-213SVM numéro 194 juin 2001 Page 214-215SVM numéro 194 juin 2001 Page 216